5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 09:31
Shashat, le Chapelet égyptien
Shashat, le Chapelet égyptien

Les hiéroglyphes ci-dessus sont faciles à lire.

Il y a "sha", un fourré de papyrus comme il en pousse lors de Akhet, la saison de l'inondation.

Il est tentant d'y reconnaître l'origine de la lettre hébraïque "shin" qui en reprend le symbolisme.

Nous lisons donc "sha-sha" et il s'ajoute la miche de pain (la lettre "T") caractéristique du féminin.

Le déterminatif est le symbole rayonnant du chapelet bien que certains égyptologues y voient un collier.

Les Habitués du Bistrot ne manqueront pas de deviner et d'apprécier dans ce "shashat" l'origine du mot chapelet.

 

 

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 13:22
Chapelet en Souffrance...

Notre recherche autour du chapelet d'Arnaud se poursuit d'une manière semblable à celle des adorateurs de l'oignon!

L'une après l'autres les couches extérieures sont retirées pour atteindre le cœur.qu'il est envisagé d'absorber avec délectation.

Mais l'oignon contient du soufre, le fameux soufre apprécié des alchimistes rosicruciens car "il éloigne la vermine", et lorsque l'oignon est épluché, cet "esprit du soufre" atteint les yeux et il se produit du Vitriol (l'acide sulfurique) qui fait pleurer, nous sommes alors en souffrance...

Par analogie, c'est la même souffrance que nous éprouvons lorsque nous devons nous débarrasser de certaines couches auxquelles nous sommes attachées.

Erreurs profanes, superstitions, attachements divers, croyances religieuses, théories matérialistes, croyances historiques, traditions folkloriques, théories scientifiques, chaque couche se détache et nous aide à ne plus alimenter l'égo et ces détachement suscitent leur lot de souffrance.

Alors la première couche à retirer se trouve dans wikipédia...

"Le mot français chapelet est un dérivé du mot chapeau dont la forme ancienne était chapel. À l'origine (v. 1200), il désigne une coiffe, une couronne de fleurs et devient un terme à usage religieux par analogie avec les couronnes de roses, dont on ornait la tête des statues mariales (cf. rosaire)."

Avec humilité et détachement, nous examinerons et remettrons en question ce qui relie le chapelet, la chapelle, le chapelain et des mots comme cape, capela, capelanus...

Pourquoi par exemple les alchimistes donnaient autrefois à un alambic le nom de "chapele"?

Pourquoi la ville allemande d'Aachen, la capitale de Charlemagne, est-elle nommée en France Aix la Chapelle?

Que cache la Cape de Saint Martin de Tours dont l'histoire est liée à Aix la Chapelle? Le tableau ci-dessus est de Greco, c'est "Saint Martin et le Mendiant", exposé à la National Galery de Washington.

Pourquoi Lewis a t-il donné le nom de "Chapelain" ("Chaplain" en anglais) à l'officier osirien du Sud?

Pourquoi les Rosicruciens considèrent-ils que Solon d'Athènes fut le premier chapelain non égyptien?

Comment TothmesIII aurait-il nommé un chapelet égyptien et comment l'aurait-il utilisé?

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 12:30
Avez-vous couvé le Corroz?

Lorsqu'un mystique prend conscience d'une incarnation passée, sa sincérité éveille son esprit critique pour remettre en question les nouvelles informations intuitives issues du Cosmique.

Il se demande naturellement s'il ne s'agit pas d'un nouveau tour de son égo qui viendrait une nouvelle fois le détourner de la Lumière...

C'est l'occasion de nouvelles découvertes qui, si elles ne mettent pas fin définitivement à une spéculation erronée, viennent curieusement corroborer l'intuition...

Avec les moyens du bord, les intuitions du chercheur concernant ses vies passées semblent validées.

Avec un point d'interrogation toujours en recherche de Lumière, il ne reste plus qu'à se faire à l'idée que la vie s'est poursuivie en lui depuis le "souvenir du passé" et qu'une dimension d'éternité s'est éveillée.

Le processus prend parfois des mois où des années en sachant que si c'est une illusion, elle pourrait disparaître du jour au lendemain si le moindre détail venait contrecarrer le ressenti.

Il en est de même des révélations cosmiques, appelées parfois akashiques.

Le précédent message envisageait l'idée que le mot "corroz" ait été introduit par Arnaud et ait pris ensuite des sens divers comme d'une part le "courroux" de la réaction de Charlemagne à partir d'un mot utilisé d'une manière très discrète par Arnaud pour désigner la Rose+Croix.

Il suffit naturellement de la moindre indication contraire pour, rejeter l'idée, ou la corriger et la compléter.

Une vingtaine de jours nous ont presque permis de "couver" l'idée qui résiste toujours...

D'une part, rien ne vient la démentir, tandis que d'autre part d'autres éléments instructifs peuvent surgir...

En effet il pourrait naturellement exister d'autres sujets d'enseignements introduits discrètement grâce à ce surgeon rosicrucien issu de Thèbes qui profita du terreau de la cour de Charlemagne.

Le "chapelet" pourrait faire partie de ces sujets...

.

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 12:10
Autour du Corroz

Étonnant ce mot de "corroz" qui a disparu dans la langue française contemporaine.

Mais nous le retrouvons de nos jours dans le mot "courroux" ce qui permet assez facilement de le relier à la contrariété de Charlemagne devant ce que lui demandait Arnaud.

En effet, la réaction est vive si l'on demande à quelqu'un de ne plus alimenter son ego... La personne se sent humiliée et son ego se rebelle.

Evidemment Arnaud présentait les choses avec tact et le "corroz" était de courte durée.

La phrase suivante est d'ailleurs attribuée à Charlemagne qui n'éprouvait en réalité aucune rancune contre Arnaud et parlait ainsi de son "corroz": "Corroz ne ire longuement" (courroux n'est pas une longue colère).

Un Habitué du bistrot remarquait qu'il y a dans le mot "corroz" une idée de corrosion, ce qu'un acide pourrait provoquer et il n'y a pas beaucoup d'effort à faire pour que les Buveurs parviennent au VITRIOL.

L'approche profane du vitriol est naturellement l'acide sulfurique, mais l'alchimie rosicrucienne laisse découvrir "la rosée du vitriol", c'est le nom donné à une canalisation puissante de Force Vitale qui vient "corocier" les auras chargées de miasmes divers...

Le mot "corroz" est donc un mot gallo-romain, un latin le verrait comme une concaténation de mots comme "curtis-rufus" exprimant un petit domaine (une cure) sur la terre rouge (en terre sethienne!) ce qui fait songer au territoire que Charlemagne donne à Arnaud pour qu'il établisse la première loge rosicrucienne.

Spencer Lewis précisait: "The original Lodge was founded in a temporrary monastery on the outskirts of Tolosa -the ancient city- which is now in ruins some little distance from the present city of Toulouse."

(La loge originelle a été fondée dans un monastère temporaire dans la périphérie de l'ancienne ville de Tolosa, qui est maintenant en ruines à une petite distance de la ville actuelle de Toulouse.)

Mais les rosicruciens ne manquent pas d'entendre dans "corroz" un mot qui exprime la croix, voire la Rose+Croix...

Mais ce n'est pas tout.

Le terme de "corroz" (écrit "koroz") se retrouve encore dans le sens de pèlerin missionné, de héraut, quelques siècles plus tard en yiddish et il est utilisé dans la tradition des "rosicruciens d'orient".

Ce "corroz", ce pèlerin c'est évidemment Arnaud lui-même, qui revient comme un carrosse véhiculant la transmission rosicrucienne...

---

L'image ci-dessus n'a finalement pas grand chose à voir avec le message, à défaut de carrosse, elle suggère une litière carolingienne destinée à se prélasser en écoutant de la musique durant un voyage...

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 07:56
Un mystérieux Corroz entre Arnaud et Charlemagne

Donc le souhait d'Arnaud était naturellement d'éveiller chez Charlemagne cet humble état de Chercheur de Lumière qui se perd forcément lorsque l'étudiant s'égare dans un égrégore en pensant avoir trouvé!

Mais Charlemagne n'en était pas à ce stade et nous avons vu que ses préoccupations étaient différentes.

Durant 2 ans Arnaud insista...

Naturellement il s'adressait à Charlemagne sans témoin.

Personne ne savait précisément ce dont les deux hommes pouvaient parler et naturellement chacun s'efforçait d'obtenir des informations en s'adressant le plus discrètement possible tant à Arnaud qu'à Charlemagne.

C'est là que peut intervenir le travail des Rosicruciens avancés susceptibles de ramener du Cosmique les informations manquantes et en particulier le mot mystérieux et incontournable de "Corroz" qui caractérise précisément la relation entre Arnaud et Charlemagne.

En effet, ne découvrons-nous pas une sorte de catéchisme rosicrucien de l'époque carolingienne?

Chacun de ces "Corroz" fournit une nuance particulière à discerner...

- Connais-tu Arnaud?

- "Corroz".

- Arnaud offrit à Charlemagne.

- "Corroz".

- Charlemagne reçu d'Arnaud.

- "Corroz".

- Charlemagne offrit à Arnaud.

- "Corroz".

- Et que fit Arnaud?

- "Corroz".

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 09:26
Arnaud serait-il Lahire ?

Le personnage du "sermonneur" (voir le dernier message "A la Cour du Roi de Cœur") sonne assez bien pour Arnaud à la cour de Charlemagne...

Nous nous souvenons qu'Arnaud à Thèbes avait demandé "pour Charlemagne, si seulement celui-ci se révélait à la hauteur de la tâche".

Ayant obtenu ce qu'il souhaitait, Arnaud, de retour, n'avait naturellement de cesse que d'obtenir de Charlemagne qu'il se montre à la hauteur...

Il es facile de se représenter l'empereur qui ne pense qu'à unifier son empire.

Nous sommes en 803. L'empereur publie son Capitulare legibus additum, une loi commune s'appliquant sur l'ensemble du territoire. Il déclenche ensuite une guerre contre les "avars" (des pillards hongrois...) et en partageant son armée en 2 pour remonter en même temps sur les 2 rives du Danube, il part les soumettre. Parallèlement, il stabilise sa légitimité chrétienne avec le patriarche de Jérusalem.

A l'évidence si Charlemagne est intéressé par ce que lui ramène Arnaud, en revanche il ne se sent pas concerné par un changement qui lui est demandé, et comme il n'en voit pas le côté pratique, la relation avec le "sermonneur" qui remue des contrariétés en lui, finit par lui peser...

D'ailleurs remuer des contrariétés cela suscite douleur et colère... "la ire" pour utiliser un terme ancien devenu désuet...

Quand on relie Charlemagne au Roi de cœur, "la ire" fait naturellement songer au Valet de Cœur qui porte le nom mystérieux de "Lahire" que les historiens rattachent, sans conviction, à un Etienne de Vignolles qui vivait au 15e siècle.

Lahire serait une piste à creuser ? Arnaud devrait nous donner rapidement la clef...

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 10:12
A la Cour du Roi de Cœur

Le Roi de Cœur ci-dessus représente bien sûr Charlemagne.

Le personnage de l'empereur est devenu, en quelque sorte, une icône et le monde ne connait finalement que sa légende tandis que les historiens doivent se contenter des éléments qui ont pu traverser les âges.

Voyons-nous dans ce texte médiéval (la "Légende de Renaud de Montauban") dans lequel l'auteur met en scène le personnage fantaisiste d'un chevalier enchanteur nommé Maugis, qui vient inverser des valeurs habituelles comme le rôle prestigieux de Charlemagne, une manière d'évoquer le retour d'Arnaud à la cour de Charlemagne?

Arnaud se fait naturellement discret et ne laisse pas paraître la luminescence de son aura:

"Maugis se teint d'une herbe et noir fut comme charbon..."

et fait, nous dit le spécialiste de littérature médiévale Alain Labbé:

"une entrée aussi spectaculaire que remarquée à la cour de Charlemagne"

Et après divers quiproquos, Charlemagne, qui a traditionnellement invité à sa table le "paumier", reconnait le personnage habile à se métamorphoser:

"Quand il veut c'est paumier et quand il veut garçon

Quand il veut il est moine et quand il veut clergeon

Quand il veut chevalier et quand il veut baron.

Quand il veut sermonner, il n'y a meilleur au monde."

(Paumier c'est pèlerin, comme nous l'avons vu au bistrot, garçon c'est un modeste garçon de ferme, clergeon: c'est un petit scribe de paroisse) Et un sermonneur.... n'est-ce pas étrange, de découvrir un personnage qui se permet de sermonner l'empereur?

Partager cet article
Repost0
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 09:44
Arnaud et le Secret du Paumier

La quête d'Arnaud l'avait conduit à Jéricho, bibliquement nommée la "Ville aux Palmiers"...

La Bible mentionne d'ailleurs un mystérieux "rituel de Jéricho" consistant principalement à en faire le tour un certain nombre de fois.

Dans la tradition chrétienne, c'est à Jéricho que Jésus rend la vue aux aveugles (un dans l'évangile de Marc et 2 dans l'évangile de Mathieu).

La tradition des pèlerins de Terre Sainte veut donc que celui-ci ramène comme témoignage de son passage à Jéricho une branche de palmier.

Dans les époques plus tardives, l'usage devint que le pèlerin dépose à son retour la branche de palmier sur l'autel de sa paroisse.

A l'époque de Charlemagne, les pèlerins revenant de Terre Sainte portaient le nom de "paumiers".

Ce terme de "paumier" en ancien français est donc lié au palmier, par suite au pèlerin, mais aussi à la paume de la main...

Et oui, paume et palmier on la même racine.

Ainsi, la paume de la main du pèlerin pourrait bien s'être transformée durant le pèlerinage si le pèlerin est bien parvenu à la Terre Sainte et a bénéficié d'une certaine initiation, d'un certain "grip", lui permettant désormais à lui aussi de rendre la vue aux aveugles...

La fresque ci-dessus provient de l'église du 11e siècle à Tavant (Indre et Loire). Elle nous permet d'identifier un paumier revenant de Terre Sainte...

Partager cet article
Repost0
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 13:49
Arnaud, d'où parles-tu Camarade?

A chaque instant, chaque être révèle son niveau vibratoire...
Une personne qui traverse une rue devant nous révèle son enfermement dans ses pensées, sa charge égotique ou au contraire son rayonnement et sa Canalisation Cosmique...
Certes, une certaine réceptivité est à développer pour être en mesure d'apprécier cela et la Force Vitale issue du Cosmique y contribue progressivement.

En mai 68, les Maîtres avaient canalisé une bulle de Force Vitale...

Celle-ci avait contribué à insuffler certaines idées qu'il convenait d'éveiller ou d'épanouir davantage afin de remettre en question et de fêler le carcan inerte de l'époque précédente.

L'esprit pénétré de Force Vitale de mai 68 se retrouvait dans cette interrogation systématique:

- "D'où parles-tu camarade?"

Cela signifiait, affranchis-toi de ton ego, révèle nous, "qui es-tu"?, "d'où viens-tu"?, "es-tu égoïste ou solidaire"?, "es-tu matérialiste ou porteur d'idéal"?, "es-tu un enseignant imbu de ton ego ou cherches-tu à être simplement un militant de l'Esprit de mai"?

Ces digressions permettent sans doute de mieux capter ce qui se passait à Thèbes.

Arnaud, avait été guidé auprès des Hommes en Blanc et naturellement son état d'être révélait son Canal Cosmique...

Il ne jouait pas un rôle, il ne cherchait pas à jouer un rôle, il était...

Il ne demandait rien pour lui, mais simplement ce qu'il convenait pour les êtres vivants du pays d'où il venait,

Il ne demandait pas une fonction personnelle, mais demandait pour Charlemagne, si seulement celui-ci se révélait à la hauteur de la tâche.

Arnaud ne souhaitait qu'être un simple messager, un canal...

Tout cela signifiait qu'Arnaud était simplement en accord avec la fameuse "Loi d'Amra", il remplissait les conditions pour qu'une mission de propagation de la Lumière lui soit confiée..

Partager cet article
Repost0
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 11:50
Arnaud et la Loi d'Amra

"Arnaud fut dirigé vers Jerusalem pour apprendre tout ce qui était possible sur la merveilleuse société secrète qui possédait les clefs de toute science et de tout art.

"Arnaud voyagea vers Jerusalem et fut là-bas dirigé vers l'Egypte.

"Il est archivé qu'il fit une humble apparition, pour être admis dans l'Ordre à Thèbes et ensuite en accord avec la Loi AMRA, il obtient une autorisation appuyée d'établir en France une loge "branchée"..."

(Harvey Spencer Lewis dans "complete history of the rosicrucian order")

Quelques notes du Bistrot:

- La "merveilleuse société secrète" n'existait pas alors dans l'empire franc.

- Il est archivé, c'est bien sûr une référence aux "archives akashiques".

- Une "humble apparition" ce n'est pas un comportement mais un état de "postulant rosicrucien".

- Notons la majuscule à "Ordre". C'est destiné à faire sentir qu'il ne s'agit d'autre chose que d'une petite secte!

- Une "autorisation appuyée" en anglais: "applied for permission".

- En France: dans l'Empire franc.

- Un Loge "branchée": traduction littérale de "a branch Lodge", ce qui signifie un dépendance avec les Maîtres authentiques incarnés, une Loge dûment connectée ou affiliée,

Cette "loi AMRA" ou "loi d'AMRA" révèle naturellement un principe ésotérique et son application.

Comme les Habitués le savent bien, un principe ésotérique est une "force inconnue" (évidemment pas une force sombre, mais un principe cosmique) qui ne peut être révélée, même avec la meilleure volonté du monde puisque seul un éveil intérieur permet d'y avoir accès.

Pour avancer, il est donc conseillé de consulter le moteur de recherche du Bistrot pour trouver ce qui concerne "AMRA" (afin de se familiariser et s'extraire des approches des cercles extérieurs ou des religions qui ont toujours interprété intellectuellement le principe et l'on récupéré à leur profit au cours des âges) et de se familiariser également avec les messages plus récents sur le "grip" cosmique.

Dans le diagramme ci-dessus, nous voyons l'opération en 3 temps, indiquée par 2 flèches, qui permet à Arnaud d'être reconnu et accueilli...

Quelques explications satisferont les chercheurs qui se demandent ce que signifie les symboles égyptiens des écritures du diagramme ci-dessus que le Bistrot relie au "grip".

Les hiéroglyphes des lettres sont des symboles très connus des égyptiens (et des égyptologues depuis Champollion) qui les utilisent uniquement dans le sens d'un alphabet phonétique. Cet alphabet comporte une trentaine de symboles et s'apprend donc en une heure! Il y a ici le vautour percnoptère (lettre A) et le hibou (lettre M), la bouche (lettre R) et la main tendue (une autre forme de A qui se prononce du fond de la gorge).

La combinaison notée "MA" appartient à l'alphabet des dilitères (un alphabet de lettres doubles...). Ce "MA" se retrouve dans Maat.

Il y a aussi des symboles qui ne figurent pas dans les alphabets phonétiques. Ce sont des "déterminatifs", des hiéroglyphes explicatifs. Par exemple le symbole de la main repliée exprime l'idée de tenir quelque chose. C'est difficile de rendre mieux l'idée du "grip"!

Naturellement, des questions sont ouvertes:

- pourquoi lui, Arnaud, avait-il le droit d'être accueilli à cet "Ordre de Thèbes?

- pourquoi et comment cet "Ordre de Thèbes" assurait encore une transmission après quelques siècles?,

- qu'est-ce que précisément Arnaud a ramené de Thèbes?

Partager cet article
Repost0
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 11:54
De la Haute Magie à la Guerre...

L'illustration ci-dessus écrit à l'égyptienne le nom de Qadesh, une divinité que se partagent les babyloniens, les syriaques et les phéniciens et qui protégeait la ville du même nom, à la frontière actuelle du Liban et de La Syrie et dont le nom est devenu Tall Nabi.

Une Buveuse invétérée sensible au périple touristique d'Arnaud attirait notre attention sur la proximité de Qadesh, lorsqu'il était à Byblos...

Et effectivement à moins de 100km de Byblos, vers le Nord-Est en direction de ce qui est la ville syrienne de Homs où il est déconseillé d'aller en ce moment, nous trouvons Qadesh connue surtout des historiens par une bataille menée par RamsesII mais affectionnée des mystiques qui ne manquent jamais d'apprécier ce qu'y fit auparavant TouthmesIII comme chef de guerre...

Les Habitués du Bistrot savent que la région de Byblos était stratégique pour les égyptiens car elle leur fournissait le bois qui leur manquait et il était donc nécessaire d'entretenir de bonnes relations avec les souverains de Mitanni qui gouvernaient la région...

Les stratèges ne manquent pas de constater que l'armée égyptienne était suffisamment puissante pour s'imposer rapidement aux forces locales et d'éviter cette "maladresse" consistant à laisser les forces adverses se replier sur Qadesh.

Touthmes se contenta de réaliser un fossé autour de Qadesh et d'en faire le siège en privant les habitant de toute nouvelle arrivée de nourriture.

Le blocus dura 7 longs mois avant que la ville ne se rende.

Après quoi la paix fut établie et les égyptiens emmenèrent en Egypte les enfants des dirigeants afin d'une part d'en faire des otages pour calmer les intentions hostiles de leurs parents et d'autre part de familiariser chez ces enfants les futurs dirigeants qadeshois à une vie épanouie, familière et respectueuse de la civilisation égyptienne.

N'est-ce pas magnifique comme manière de faire la guerre?

Et cerise sur le gâteau, les mystiques avancés ne manquent pas d'apprécier que cette manière de combattre illustre discrètement une technique puissante de Haute Magie...

Cela conduit à dire quelques mots au sujet du "temple romain dont l'usage s'est perdu depuis le départ précipité des romains".

De nos jours encore, à l'entrée du site, qui a d'ailleurs été démonté et reconstruit à l'identique un peu plus loin, une indication mentionne simplement "Temple aux Obélisques" et certaines personnes franchissent le pas en parlant même du "Temple aux Phallus", mais ce ne sont pas tout à fait des phallus...

Les initiés familiers de la chose devinent qu'un fort courant tellurique était exploité à cet endroit et qu'il suffisait de compléter le courant tellurique par une canalisation cosmique pour donner force et vigueur à certaines intentions représentées par des petits messages disposés sur les blocs taillés ou placés dans les encoches ou les cavités prévues à cet effet.

Evidemment il fut un temps où certains prêtres perdirent la capacité de "canaliser le Cosmique" mais cela ne les empêchait pas de retirer du lieu une importante source de revenus!

Sic transit gloria mundi.

(Ainsi passe la gloire du monde!)

Partager cet article
Repost0
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 10:21
Arnaud sur les Traces de Maneros...

- Pourquoi le Bistrot fait-il passer par Byblos le périple d'Arnaud, au sujet duquel on ne sait rien?...

En fait, c'est l'inverse: beaucoup d'informations tendent les bras...

Le profil affranchi d'Arnaud apparaît comme celui d'un Rosicrucien Avancé qui a vécu forcément auparavant des incarnations riches et dans sa nouvelle vie elles lui permettent d'évoluer rapidement au dessus du vulgaire en surmontant bien plus facilement que la moyenne les conditions difficiles qui auraient pu traumatiser d'autres personnes...

A la cour de Charlemagne, il est à l'aise. C'est naturellement un "preux", un chevalier, mais en fait c'est partout qu'il est à l'aise... Dans tous les milieux, chacun établit avec lui une relation de proximité et de confiance et lui fait des confidences.

Nous avons la base: Arnaud est parti à la Source de la Tradition...

Evidemment, "Tradition", pour "Tradition Rosicrucienne" au sens qualitatif du terme...

De nos jours Arnaud est un "Maître Cosmique", un "Prophète Voilé". Il possède une bienveillance discrète et une fermeté de caractère qui contrairement à ce qu'on croit, apprécie de communiquer les informations lorsqu'elles sont bien utilisées. Le problème c'est que ce ne serait pas toujours le cas et dans ce cas évidemment Arnaud se tait!

Une question lui était implicitement posée concernant le départ de son périple...

C'est alors qu'une Buveuse du Bistrot, qui n'avait à ce moment là aucun intérêt particulier pour Arnaud, pas plus que pour une ville de France particulière, mais qui vit, avec l'ouverture progressive de sa Connexion Cosmique, une période de grande ébullition, se révéla l'agent inconnu qui fit passer l'information: "j'ai un nom qui me revient en boucle, c'est Arles".

Et effectivement Arles était sur le Rhône le port principal de Charlemagne sur la Méditerranée et il était naturel que Arnaud parte d'Arles en bateau...

Concernant Byblos, la source d'information est différente. Les Habitués se souviennent d'un ancien message du Bistrot concernant la déesse Isis à la recherche du sarcophage d'Osiris qu'elle allait chercher à Byblos en passant par ce bras du delta du Nil que l'on nomme le Wadi Pélusiaque.

A l'époque de Charlemagne ce même Wadi Pelusiaque restait le chemin le plus court pour relier l'Egypte profonde à la Terre Sainte.

Mais pourquoi faire escale à Byblos au Nord de la Terre Sainte?

Ce qui n'est au départ qu'une intuition trouve sa confirmation dans le raisonnement suivant: imaginons Arnaud, retournant à la cour de Charlemagne, se heurtant à la question:

- "Comment était Byblos d'où vient précisément le nom de la Bible?"

et répondant...

- "Je ne sais pas, je ne m'y suis pas arrêté, je suis allé en Terre Sainte, plus au Sud"...

Il est clair que ça ne tient pas et par conséquent, Arnaud a fait escale à Byblos!

Et ayant fait escale à Byblos il a été sensible aux différents milieux (voir donc le message précédent) et comment, en fréquentant ces différents milieux, n'aurait-il pas été familiarisé avec ce qui concerne Maneros?...

La photo ci-dessus montre un vestige de Byblos datant de l'époque romaine... Les romains étant partis, personne ne savait plus comment fonctionnait ce temple!

(à suivre)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

Armanjac  sur Le Rayon qui précède l'Aube.. mon épouse décédée, m'envoie

Pélican sur Le Ras le Bol des Certitudes.. Le mystique arrogant aux yeux des autres  

Mélusine sur Pourquoi Amatu dérange t-il ? Le connais-toi toi-même des grecs.

Pélican sur Initiation Lunaire ou Initiation Solaire voie "sèche" et "humide" ?

Nicole sur Surprenante Inspiration de Lewis ça s'appelle un plagiat, non?

Thierry sur Rêvez-vous davantage en mangeant du Lièvre ? Le rêve de LCSM était compensatoire... 

Phil sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule... Je préfère la parabole du semeur.

Bonum sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule...  parfois un "profane" est plus sincère 

Mélusine sur Physique, Hyperphysique et Métaphysique quelle planète se trouve au niveau de KETHER

Bonum sur Lorsque l'Étudiant est prêt, le Maître se manifeste...  est-ce que les Maîtres ont un  rapport avec les Supérieurs inconnus dans la maçonnerie ?

Jean Pierre sur Un Sceau des Frères Moraves Cela semble ramener la résurgence Rosicrucienne au Protestantisme

Bonum sur Fuir les Persécutions de l'Ancien Monde ? va-t-on fuir dans l'espace ?

Jean-Christophe sur Livre d'Or Je viens de lire 'le village du Diable", je pense devenir un pilier de bar.

Mélusine sur Les Mages Noirs et l'Économie de la Vie  je suis tombée sur une vidéo, et l'esprit Rose-Croix est autre chose.

Brigitte sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? Et un petit clin d'œil du cosmique

Mélusine  sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? j'avais un projet: Remettre les jeunes en décrochage 

Pélican sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? La recherche étymologique est aussi importante que le symbolisme ou le déchiffrage hiéroglyphique.

Pélican sur Le Secret Rosicrucien du Radix Davidis "Ecarter les "Philistins" (les vulgaires).  On en revient au sujet des préjugés

Pélican sur Le Paraclet d'Akhenaton l'Egypte aurait échappée au déluge?  

Pélican sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne nous pouvons tous apprendre et accéder, Mais dans le futur ? 

Andréa sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne Empirie… des expériences à vivre sur tous les plans de La Vie…

Tizon sur Mais que s'est il passé en 1410 L'enseignement est-il pour les chanceux ?

Pélican sur La Courbe actuelle... Ce sujet me questionne beaucoup. 

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier