5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 10:00

napoleon-sphinx-jen-leon-Gerome-1868.jpg 

A cette époque, le Sphinx était ensablé et seule la tête dépassait...

  

Ce tableau réalisé en 1868 par Jean-Léon Gérôme (1824-1904) représente la version officielle de la rencontre entre Napoléon Ier et le Sphinx.

 

Il en existe une autre...

 

Il faut savoir qu'alors, nombreux étaient déjà ceux qui venaient écouter des lèvres du sphinx paroles de lumière et oracles de vérité.

 

Naturellement vivaient sur le plateau de Gizeh quelque égyptiens qui perpétuaient un rituel destiné à faire parler la statue...

 

Nous imaginons donc une visite nocturne de Napoléon accompagné par quelques mystiques proches, rejoignant ces prêtres égyptiens avec une escorte réduite, et une équipe de chapentiers chargée de construire un échafaudage permettant d'approcher les oreilles de l'empereur des lèvres de la statue...

 

Le lendemain, tout était prêt pour que Napoléon passe la nuit, collé à la bouche de pierre pendant que les prêtres réalisaientent le rituel écartant les charges psychiques parasites par les sons de voyelles appropriés et faisant crisser un sable consacré heurtant régulièrement la pierre de la statue en glissant jusqu'au sol...

 

Ces conditions sonores particulières facilitent naturellement l'écoute psychique.

 

Le rituel fonctionne parfaitement bien: les pierres du sphinx semblent mises en action et l'empereur qui obtient des réponses à ses questions est absolument ravi et il rentre rayonnant à son camp.

 

Toujours est-il que, la nuit suivante, Napoléon revient avec de nouvelles questions et l'intention de repousser davantage certaines barrières psychiques afin d'appréhender les aspects plus cachés des révélations.

 

Mais une fois franchies certaines barrières de censures, les révélations apparaissent cauchemardesques et lorsque l'empereur regagne son camp, au dire de certains témoins, il est livide...


Partager cet article
Repost0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 06:26

thales.jpgLorsqu'un rosicrucien découvre une loi ou un simple détail qui échappe à la multitude, il aimerait pouvoir le crier sur les toits dans l'espoir de trouver quelqu'un suceptible de partager son enthousiame sans hausser les épaules...

 

Ce fut naturellement le cas du philosophe Thalès (625-547 avant JC), lors qu'il découvrit que lorsqu'un triangle inscrit dans un cercle et construit à partir du diamètre, possède un angle droit.

 thales-triangle.jpg

Alors pour frapper les esprits de ses contemporains, il fit sacrifier un bœuf...

Partager cet article
Repost0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 10:10

nicolas-de-cuesa.jpg 

Le penseur germanique, Nicolas de Cuesa (1401-1464) prônait un état de conscience bien particulier, la "Docte Ignorance", une forme de conscience non mentale dotée de la capacité à se débarasser des a priori pour accéder à une connaissance absolue.

 

- "Cette connaissance sans racine intellectuelle peut nous conduire à la Vérité..."

 

Il s'agit naturellement de ce que l'on nomme plus communément de nos jours les Mémoires Akashiques qui sont accessibles à condition de maîtriser le mental, de se libérer des illusions et d'entretenir des vibrations élevées...

 

Nicolas de Cuesa était naturellement en avance sur son temps et cherchait à en transcender les limitations.

 

Il ouvrit, dans les esprits, la voie à la révolution copernicienne en évoquant un univers physique (différent du cosmos grec).

 

La représentation de cet univers était un polygone dont on augmenterait indéfiniment le nombre de côtés pour qu'il devienne un cercle infini...

 

Cette idée d'expansion ne rappelle t-elle pas une expérience récente?

Partager cet article
Repost0
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 09:57

plutarque-bistrot-copie-1.JPG
 

Voici un petit passage écrit par Plutarque qui vécut au premier siècle après JC.

 

Après un séjour à Alexandrie il nous décrit les prêtres d'Isis:

 

""Les vêtement blancs ou la barbe rasée ne font pas un serviteur d'Isis!

 

Seul l'est vraiment celui qui reçoit l'instruction voulue sur les rites et les cérémonies employées dans ce service divin, qui les examine judicieusement et qui médite sur la vérité qui y est contenue. 

 

Rien dans les rites des prêtres égyptiens n'est absurde, rien n'est fabuleux ou superstitieux.

 

Au lieu d'absurdités, nous trouvons des principes et des préceptes de moralité.

 

Au lieu de fables et de superstitions, nous découvrons l'histoire authentique et les faits de la nature. 

 

Lorsque nous entendons parler des mythes et des dieux égyptiens, de leurs voyages, de leur partition et de divers autres incidents, nous devons nous rappeler que les histoires racontées ne doivent pas être prises à la lettre comme relatant de véritables événements"". 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 15:40

sean-connery.jpg 

Nous reconnaissons évidemment Sean Connery dans le film Le Nom de la Rose réalisé par Jean-Jacques Annaud d'après l'œuvre d'Umberto Eco.

 

Le bistrot a déja consacré à ce film un article: "Du Nom de la Rose, que les Noms de la Dépouille"...

 

C'est un autre clin d'œil de l'apprécié Jean-Jacques Annaud que nous allons évoquer aujourd'hui.

 

Si le héros du film, "Guillaume de Baskerville" fait d'une part allusion avec "Baskerville" à une enquête de Sherlock Holmes, "Le Chien des Baskerville", son prénom de "Guillaume" nous conduit sur la piste d'un philosophe franciscain Guillaume d'Ockham (1285-1347), gratifié parfois des surnoms aux effluves rosicruciens comme le "Docteur Invincible" où le "Vénérable Initiateur".

 

De l'héritage Guillaume d'Ockham, les scientifiques et les symbolistes retiennent un principe de simplicité qui porte le nom de "Rasoir d'Ockham".

 

Le principe s'exprime ainsi: "Pluralitas non est ponenda sine necessitate" c'est à dire: "le pluriel n'est pas posé sans nécessité".

 

Le Rasoir d'Ockham consiste donc à rechercher une épuration, une "sainte simplicité" en éliminant d'une part les répétitions superflues partout où c'est possible dans l'art, dans les raisonnements, les représentations symboliques, les formulations du langage ou les théorèmes mathématiques et d'autre part toujours supprimer dans nos hypothèses, ce qui n'a pas de raison d'être, et du même coup nos spéculations inutiles ou nos croyances parasites.

 

Parfois l'expression d'Ockham apparait sous cette forme: "Frustra fit per plura, quod potest fieri per pauciora": "c'est une erreur de faire au pluriel quand on peut faire sobrement".

 

Mais le terme de "rasoir" ne vient pas d'Ockham mais vraisemblablement de Condillac au 18ème siècle.

Partager cet article
Repost0
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 10:55

 

Les bouches européenne du 8ème siècle avaient de la peine à s'ouvrir pour prononcer le nom d'"Alkouinne", ce lettré étonnant qui avait fait ses classes à York, au nord de l'Angleterre.

 

Alcuin le comprit très vite et avec un sens aïgu de la communication il sut adapter son nom à ses publics...

 

On le retrouve donc sous les noms de Ealhwine, Alcuinus et autre Flaccus...

 

Il était considéré comme l'homme le plus savant de son temps et sa route croisa celle de Charlemagne à Parme en 781.

 

Alcuin accepta la proposition de renoncer à sa charge à York pour suivre Charlemagne.

 

Ainsi naquit une sorte d'école intérieure, d'abord informelle, qui était "l'école du palais" mais qui suivait en fait Charlemagne partout et à laquelle tous ceux qui se trouvaient présents se trouvaient intégrés.

 

De nombreuses discussions impromptues, des "disputatio", furent transcrites avec la belle écriture "caroline" typique de cette époque particulière et des extraits sont encore accessibles de nos jours.

 

On y trouve par exemple cette déclaration assez parlante d'Alcuin:

 

-"J'essaie d'enivrer les autres du vin des anciennes études"...

 

Alcuin, nous apparait évidemment comme un initié qui en attira naturellement d'autres...   

 

"L'école du palais" suscita chez Charlemagne l'envie de généraliser le concept et "d'inventer l'école"...

 

 

 

--------

Rappel:

- Penser à utiliser le "Moteur de recherche du Bistrot" (tout en haut à droite) 

- Penser à partager les commentaires en cliquant sur "commenter" ci-dessous.

 

--------

Partager cet article
Repost0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 11:10

restitut-sec.jpg 

 

C'est amusant de trouver sur une pièce de monnaie romaine l'inscription "restitut sec" que l'on est tenté de traduire par "rend à César".

 

On se souvient naturellement de la formule issue des évangiles chrétiens "Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu". (Matthieu, XXII,21) qui invite à faire la part des choses entre la matière et la vie, deux mondes qui s'interpénètrent pour que l'Homme devienne une "âme vivante".

 

En fait l'inscription "Restitut" abrège "restitutor", celui qui rétablit (la république, la Pax Romana etc) et "Sec" signifie "seculum" (le siècle, la génération, l'époque).

--------

Rappel:

- Penser à utiliser le "Moteur de recherche du Bistrot" (tout en haut à droite) 

- Penser à partager les commentaires en cliquant sur "commenter" ci-dessous. 

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 12:00

bapteme-orthodoxe.jpg 

Il existe des égrégores familiaux, religieux, sociaux, nationaux..., et depuis leur tendre enfance les êtres humains sont soumis à ces forces à la fois emprisonnantes et protectrices.

 

Ce n'est naturellement pas dramatique car l'être qui évolue peut toujours apprendre à se libérer des égrégores. La question qui est posée est de savoir si un bébé accepte systématiquement cette intégration psychique et ses sollicitations continuelles ou s'il est parfois capable de se tenir à l'écart... 

 

Difficile de répondre...

 

Naturellement, la premiere remarque que l'on entend à ce sujet dans les milieux rosicruciens est: "l'enfant a choisi, ses parents, sa famille, son lieu de naissance, son nom... ce n'est pas par hasard s'il est, dès son plus jeune âge, intégré à un égrégore... Par exemple un enfant chrétien est baptisé, c'est une intégration à l'égrégore des chrétiens..."

 

Mais que ce passe t-il si nous avons à faire à un être qui refuse l'intégration à l'égrégore et qui dispose de pouvoirs psychique permettant d'agir?

 

Une réponse peut se trouver dans le célèbre baptême d'Helena Blavatsky en 1831...

 

L'enfant était prématuré et chétif, et la famille voulut la faire baptiser rapidement. Comme elle était russe, ce fut naturellement une cérémonie orthodoxe. Tous les assistants étaient porteurs de cierges, (comme sur la photo de ce baptême orthodoxe ci-dessus, empruntée à ce blog) mais le cierge d'une petite fille enflamma la robe du pope et le feu se propagea même aux vêtements des personnes qui voulaient l'éteindre... Finalement le pope fut sauvé de justesse!

 

Naturellement tous les participants à la cérémonie prédirent au bébé une vie à venir des plus agitées...

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 13:51

plutarqueIl n'y a rien dans les rites des égyptiens qui soit absurde, qui soit fabuleux ou superstitieux. Au lieu d'absurdités, nous trouvons des principes et des préceptes de moralité; au lieu de fables et de superstitions, nous trouvons l'histoire authentique et les faits de la nature.

 

Lorsque nous entendons parler des mythes et des dieux égyptiens, de leurs voyages, de leur démembrement et divers autres incidents, nous devons comprendre que les histoires racontées ne doivent pas être prises à la lettre comme relatant de véritables événements"... 

 

Extrait de "Isis et Osiris" de Plutarque

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 08:53

decret-aout-1792.jpg 

En ce temps là, la Nationalité française était un honneur.


En 1792 l'Assemblée Nationale accordait à titre honorifique la nationalité française à quelques étrangers... C'est le décret du 26 Août 1792.

 

« L’Assemblée nationale, considérant que les hommes qui, par leurs écrits et par leur courage, ont servi la cause de la liberté et préparé l’affranchissement des peuples, ne peuvent être regardés comme étrangers par une nation que ses lumières et son courage ont rendue libre ;

 

« Considérant que si cinq ans de domicile en France suffisent pour obtenir à un étranger le titre de citoyen français, ce titre est bien plus justement dû à ceux qui, quel que soit le sol qu’ils habitent, ont consacré leurs bras et leurs veilles à défendre la cause des peuples contre le despotisme des rois, à bannir les préjugés de la terre, et à reculer les bornes des connaissances humaines ;

 

« Considérant que, s’il n’est pas permis d’espérer que les hommes ne forment un jour devant la loi, comme devant la nature, qu’une seule famille, une seule association, les amis de la liberté, de la fraternité universelle n’en doivent pas être moins chers à une nation qui a proclamé sa renonciation à toute conquête et son désir de fraterniser avec tous les peuples ;

 

« Considérant enfin, qu’au moment où une Convention nationale va fixer les destinées de la France, et préparer peut-être celles du genre humain, il appartient à un peuple généreux et libre d’appeler toutes les lumières et de déférer le droit de concourir à ce grand acte de raison, à des hommes qui, par leurs sentiments, leurs écrits et leur courage, s’en sont montrés si éminemment dignes ;

 

« Déclare déférer le titre de citoyen français au docteur Joseph Priestley, à Thomas Payne, à Jérémie Bentham, à William Wilberforce, à Thomas Clarkson, à Jacques Mackintosh, à David Williams, à N. Gorani, à Anacharsis Cloots, à Corneille Pauw, à Joachim-Henry Campe, à N. Pestalozzi, à Georges Washington, à Jean Hamilton, à N. Madison, à H. Klopstock et à Thadée Kosciuszko. »

 

Regardez bien cette liste... Le rosicrucianisme de certaines personnalité mérite un approfondissement!

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier