5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 09:02

manif-copie-1
 

La démarche rosicrucienne tend à exclure les croyances...

 

Lorsque le rosicrucien n'a pas encore le développement psychique qui lui permet de s'affranchir des croyances, il est tenté par un socle de croyances communes à plusieurs chercheurs.

 

Ce socle constitue un "égrégore", une sorte d'agrégat d'énergie et de charges psychiques.

 

Avec l'intégration à l'égrégore, le chercheur risque de n'être plus guidé par sa sincérité mais par l'attraction magnétique de l'égrégore.

 

Cette attraction est d'autant plus forte que parfois, des rituels magiques ont contribué à lier la personne à l'égrégore.

 

Nous voyons ce type de liens magiques dans les rituels initiatiques des sectes ou des religions: "baptême", "prise de refuge", etc.

 

Ce type de rituels, généralement dérivés d'intentions lumineuses, mais devenus des outils pour établir des liens pathogènes, ne sont pas anodins et laisseront toujours quelques cicatrices psychiques qui marqueront encore la personnalité, le jour où la personne sera parvenue, avec l'aide toujours disponible, de la hiérarchie de la lumière à s'affranchir de l'égrégore et à couper les liens pathogènes.

 

L'adhésion à l'égrégore peut devenir le début d'une dérive sectaire.

 

Il y a une certaine perte de sincérité et un piège nouveau guette le chercheur qui s'engage loyalement dans l'égrégore: en effet, celui-ci demande un jour à être davantage "nourri"...

 

Ressentant le besoin d'alimenter l'égrégore, le chercheur oublie sa sincérité du début déja pervertie par les croyances liées à l'egregore et commence à recruter autour de lui...

 

Un palier supplémentaire dans la dépravation est atteint lorsque le "prosélyte" (ce n'est plus vraiment un chercheur de lumière!) est prêt à manipuler autrui pour l'intégrer à son egregore...

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 06/03/2011 10:00



Egregore, je ne sais pas, c'est possible parfois... mais je dirais que la prise de conscience des ténèbres du monde est utile. L'important étant précisément ce que nous entreprenons pour en
sortir et la recette peut être différente pour chacun. Ça me fait penser au message du professeur X (http://0z.fr/kygyz): "Nous sommes nés dans les ténèbres et certains d'entre nous doivent
encore vivre dans les ténèbres sur ce plan et dans cette existence". "Bien peu d'entre nous parviennent a surmonter cet état", rajoutait Jeanne Guesdon. C'est la démarche rosicrucienne... et elle
rend du coup le monde beaucoup moins ténébreux...



Gregario 06/03/2011 08:47



Et Nihil c'est pas un egregore? 



sceptique 06/03/2011 08:22



Personnellement je n'ai trouvé de voie que dans le nihilisme telle le monde qui nous entoure est con, sans espoir et sans perspective.



fm 06/03/2011 01:53



@ Bbc


De toute façon la vision du monde ne peut s'appuyer que sur nos expériences... C'est donc normal qur notre vision soit plutôt fûmeuse au début de la quête!


Le "mysticisme" est la démarche des "mystes", les étudiants des Mystères. C'est une démarche initiatique. Elle n'a rien de dangereux. Mais le mot "mystique" a mal tourné de nos jours et
l'incompréhension populaire fait du mystique un rèveur qui n'a pas les pieds sur terre... C'est dommage!


Ok, il faudra s'efforcer de revenir sur certaines notions (comme les egregores) avec davantage de rigueur...


Les termes "chargés", "sombres" suggèrent des nuances subjectives du monde subtil qui ne sont pas communicables avec des termes objectifs, donc effectivement ils n'expliquent rien car ils ne
peuvent rien expliquer... mais parfois une communication subjective peut interpeller quelque chose de vécu chez l'autre. Dans le cadrfe de la transmission de la connaissance, un adage
traditionnel des anciennes Ecoles de Mystères exprimait ce processus par la formule: "je n'enseigne pas, j'éveille".


Il faudra sans doute revenir aussi sur les voies de salut et les voies de Connaissance. Ce sont vraiment des choses différentes.   


Merci à vous pour ces échanges. 



Bbc 05/03/2011 20:34



Vous pouvez très bien vivre des experiences profondes, vives et pleines de sens et pourtant les rattacher à une vision du monde fumante. C'est ça les dangers du mysticisme. Vos mots "égrégore"
ainsi que "chargé", "sombre", j'en passe ... Ne sont-ils pas des fourre-touts qui n'explique rien. Sans accusation à votre encontre mais moi je n'ai pas l'impression de saisir le fond de
votre pensée, vu avec ce langage. Puis, n'est-ce pas, pas de salut sans connaissance, pas de connaissance sans salut... Bien à vous  



fm 05/03/2011 19:22



Bonjour à toutes et tous,


@Bbc


Oui nous sommes d'accord qu'une expérience n'est pas communicable. La démarche seule peut constituer une indication. Le propre de la démarche rosicrucienne étant d'avancer sur une voie de
connaissance démarquée des croyances qui proposent des voies de salut.


Mais nous pouvons partager nos expérimentations et le protocoles des expériendces que nous vivons. Nous pouvons même commettre des erreurs d'interprétation, mais comme nous sommes les premiers
concernés par nos expérimentations, nous rectifions rapidement les erreurs et cela ne prête pas à conséquence. Et même notre interprétation est secondaire... nous l'enterrerons avec nous. En
revanche le niveau psychique de notre conscience reste acquis. Je vous souhaite de tout coeur que cette idée ne soit pas seulement une hypothèse ou une croyance mais quelque chose de profondément
vécu!   



Bbc 05/03/2011 16:39



Bon jour monsieur. C'est qu'il est possible de vivre une expèrience réelle et de l'interpreter de façon totalement éronnée et (ou) la décrire avec des mots inadaptés.
Ce serait bien égale à une croyance, religion. On est au même point ici j'ai l'impression.   



fm 05/03/2011 16:25



Bonjour Bbc,


A titre personnel, je dirais que la démarche rosicrucienne est faite d'expérimentation. Il faut vivre la découverte d'un egregore, l'intégration, puis son détachement..., le changement de
comportement des gens lorsque l'on quitte un groupe ou une "secte", la recherche sincère de la lumière sans l'adhésion à un egregore, la fuite des croyances, le déconditionnement, la libération
de certains liens, l'aide à des personnes souffrant de certaines loyantés aliénantes. Il faut aussi vivre les tentatives d'agression d'un egrégore et parvenir à résister avec succés... L'avoir
vécu permet d'en parler. C'est parfois une longue quête, parfois très rapide, beaucoup de boulot, mais cela s'acquiert!! Encore faut-il le souhaiter et se donner les moyens de le vivre
réellement. Chacun possède son libre arbitre.


Bien fraternellement  



Bbc 05/03/2011 15:04



Et en quoi c'est pas une croyance ce que vous racontez ici ? 



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier