15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 11:00
La Porte mobile de Sokar

Cette intéressante représentation du Dieu Sokar est issue de la tombe de TothmesIII.

La Divinité écarte une paire d'ailes appartenant à un curieux serpent à pattes et maintient ainsi pour TothmesIII ou pour nous la porte entrouverte du R-staou.

Nous nous souvenons que cette porte semble hors de portée du simple mortel puisqu'elle se trouve symboliquement à l'horizon là où le soleil se couche: c'est une porte ésotérique, en quelque sorte...

Mais ce curieux serpent à pattes et la croix ansée nous suggère que cette ouverture dispose de suffisemment de vitalité pour se déplacer sur terre...

Et les étoiles qui sont les lumières de l'obscurité, peut-être les maîtres du monde invisible, nous précisent même que cette porte mobile ne se déplace pas dans le monde visible mais dans l'obscurité de la nuit...

Ces détails méritent bien méditation et réflexion...

La Porte mobile de Sokar

D'intéressantes discussions ont commencé sur le nouveau forum du Bistrot. (Lien cliquable)

Partager cet article
Repost0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 09:14
Sur la Piste de Sokar

Il y a quelques jours nous utilisions cette représentation d'un bas-relief de Dendérah comme illustration d'Osiris dans son sarcophage.

L'œil averti des Habitués n'a pas manqué de remarquer que cet Osiris étendu possède une tête de faucon...

Or le faucon est caractéristique d'Horus...

Faut-il en conclure que notre Osiris étendu est déjà préoccupé par sa vie horienne à venir?

Sa future incarnation? Ou, dans le cas d'une initiation, la nouvelle vie qui commencera à la sortie du tombeau?

Lorsqu'Osisis porte cette tête de faucon, les égyptologues lui donnent le nom d'Osisis-Sokar ou encore de Sokaris ou tout simplement de Sokar.

C'est ce que révèle la partie gauche de l'inscription.

Sur la Piste de Sokar

Nous lisons à gauche "S" (le verrou), "K" (un receptacle, corbeille ou placenta), "R" (la bouche).

soit "SKR" avec le symbole "neter" des divinités.

Il s'agit donc de Sokar.

Et nous reconnaissons ensuite "IR" (l'œil) surmontant "OUS" (le trône) suivi du "neter" de la divinité.
C'est Osiris, bien sûr.

Nous avions vu l'œil sous le trône mais durant les millénaires de l'aventure égyptienne ces représentations furent parfois inversées par convention car tout le monde ne comprend pas forcément que "l'œil qui voit tout" soit représenté sous le trône...

Il nous reste donc à comprendre le sens de cette divinité Sokar...

C'est une piste difficile pour nous car le sens de Sokar est ésotérique.

C'est une chose que les Rosicruciens découvrent lorsqu'il finissent par avoir accés à la Conscience Cosmique et au monde ésotérique: il n'était simplement pas possible de transmettre l'intégralité et la pureté d'un message ésotérique lorsque leur accés au monde ésotérique était encore "astral" et pas encore "cosmique".

 


     

Partager cet article
Repost0
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 05:56
L'Enseignement secret des Ouatou

Avant d'approfondir le cycle par lequel va passer l'initié enfermé dans le sarcophage (voir les messages précédents) il convient de retirer un enseignement fondamental de la mise au tombeau...

C'est seulement un peu plus tard que nous pourrons examiner avec profit le voyage et peut-être les métamorphoses de l'initié devenant un Osiris...

Il ne reste que peu de traces de l'héritage de l'Egypte ancienne concernant les "ouatou".

Cela pourrait être un détail caractéristique d'un enseignement ésotérique qui, ne pouvant être compris par le plus grand nombre s'est heurté à toutes les époques à différents adversaires:

- ceux qui ne comprenaient pas,

- ceux qui ne voulaient pas comprendre,

- ceux qui ne pouvant pas comprendre se sont efforcés de détruire cet enseignement, ou de le récupérer à leur façon, afin d'empêcher, d'une part, les chercheurs sincères d'y accéder et d'autre part de leur proposer une croyance erronée pour récupérer leur élan vers la Lumière...

Pour les Buveurs de passage, qui prendraient ces affirmations pour le classique délire de persécution de mystiques vivants dans leur rêve, affichons l'extrait de ce document écrit au 19e siècle par un certain par Jean Baptiste Biot, (image ci-dessus) ami de Champollion qui se heurtait aux tenants de l'histoire officielle d'alors.

L'Enseignement secret des Ouatou

Ce passage est extrait d'un mémoire de Jean Baptiste Biot lu à l'académie des sciences.
 

Mais, comme toutes les époques ont finalement leur "histoire officielle", revenons à nos ouatou.

 

Au passage le mot "ouatou" porte déjà le "ou" du pluriel égyptien, il n'est donc pas nécessaire de rajouter un "s"...  

 

Le problème se pose en ces termes: nous savons que les ouatou étaient 72 et que 5 jours de l'année étaient consacrés à chacun, couvrant ainsi 360 degrés (et laissant au passage la place aux 5 jours épagomènes consacrés aux divinités héliopolitaines que sont les enfants de Geb et Nout).

 

Nous savons que ces "outous" sont devenus des "anges" (c'est à dire des bornes astrales) ou des "noms du dieu unique", représentant naturellement des "aspects du dieu unique".

 

Nous connaissons par exemple des formulations comme "Dieu est amour", "Dieu est au plus haut des cieux", "Dieu est le grand architecte de l'univers", etc.

 

Chacune de ces formulations est en quelque sorte l'expression d'un "ouatou

 

Toutes ces formulations sont incomplètes et ne peuvent couvrir en quelque sorte le "champ divin du dieu unique" de même que chacun des ouatou ne pouvait remplir à lui seul le sarcophage géant d'Osiris.

 

Prétendre qu'un seul ouatou est seul "dieu unique" est naturellement un concept erroné et nous reconnaissons l'erreur du paganisme ou de la dérive iconoclaste sur laquelle insistaient certains messages de "la formation des maîtres" que le Bistrot avait publié il y a 2 ans (voir en particulier l'épisode 19).

 

Derrière cette erreur dogmatique, qui pourrait se retrouver dans une infinité de domaines, le message du Grand Prêtre: -"Tu as tué Osiris", nous projette-il toute sa lumière et nous permet-il de nous extirper de certains égrégores?

(à suivre...)

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 11:47
Méditations dans le Sarcophage...

Le mystique, enfermé dans son sarcophage avec le couvercle laissant s'extérioriser une branche d'acacia, se pose bien des questions...

Une chose est sûre, il s'attache à cette branche d'acacia qui lui permet de respirer et par exemple, dans le sarcophage du fils de Thotmes III, Amenhotep II, celui qui épousa la fameuse reine Tii, les egyptologues ont eu la surprise de découvrir une branche d'acacia...

Naturellement la branche qui surgit du sarcophage fait songer à la pousse vivante qui est issue d'une graine morte.

C'est le message du "roi défunt", le message osirien.

Cette "vie qui surgit hors de la mort" est naturellement un message pour l'initié: de la même manière qu'une graine doit mourir pour renaître, une initiation ne réussit que si elle est une mort permettant d'abandonner certaines charges psychiques afin de commencer une nouvelle vie.

Mais il s'ajoute la culpabilisation induite par le Grand-Prètre:

-"Tu as tué Osiris!"

Pourquoi cette accusation?

Naturellement vient à l'esprit du mystique l'enfermement d'Osiris dans un sarcophage spécialement préparé à son intention par son frère Seth.

Souvenons-nous: un ancien message du Bistrot racontait que le sarcophage devait être offert à celui à qui il serait le mieux adapté.

Les 72 "ouatou", les acolytes de Seth, essayèrent l'un après l'autre le sarcophage mais sans parvenir à le remplir complètement.

Selon la légende, Osiris était un géant qui mesurait 8 mee, 6 sechep et 3 djeb...

Impressionnant n'est-ce pas?

Rappelons que le mee, la coudée fait 52,36cm, soit déja 4,188m, 6 sechep soit 6 palmes (il y a 7 palmes de 7,48cm dans une coudée) nous ajoutons donc 44,88cm et il y a encore 3 djeb, 3 pouces (il y a 4 pouces dans un sechep, ce qui fait le djeb à 1,87) et nous ajoutons donc encore 5,61cm. Cela fait un total de 4,6937m. Un solide gaillard!

Sans forcément renoncer à imaginer qu'Osiris soit une créature extra-terrestre, les amateurs de symbolisme peuvent constater que 8 mee, 6 sechep et 3 djeb font juste un peu moins que 9 mee. Exactement: 9 mee de 28 djeb moins un djeb, 9 coudées, moins un doigt...

Serais-ce une piste?

Donc Osiris fut enfermé dans le sarcophage par Seth et les Ouatou, et le sarcophage fut jeté dans le Nil et il échoua à Byblos dont nous avions parlé...

Mais ne perdons pas de vue le questionnement initiatique: tuer Osiris ne serais-ce pas laisser le pouvoir à Seth et aux "ouatou", ces entités si particulières dont nous avons fait les anges ?

(à suivre...)

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 11:12
Pour décoder l'Initiation d'Osiris

Le précédent message, "Avez vous tué Osiris?", mérite de bien comprendre dans un premier temps qui est Osiris.
Dans l'hénothéisme héliopolitain, Osiris est une divinité (donc un aspect de notre âme) qui représente "le roi défunt".

Naturellement certains interprètent au premier degré son symbole d'humain divinisé et ça ouvre parfois la porte à des théories qui prétendent parfois que les légions d'Osiris combattent pour protéger son phallus dans le Bugarach convoité par des extra-terrestres...

On ne rit pas, il s'agit là de choses très sérieuses!

En hiéroglyphes, Osiris est représenté par un "œil au dessous d'un trône" comme s'il était conscient de tout ce qui se passait au dessus.

Le trone correspond au billitère "ous" et l'œil au billitère "ir". L'ensemble se lit donc "ousir" et le déterminatif qui suit indique qu'il s'agit d'une divinité.

Comme roi c'est lui qui enseigna à son peuple l'agriculture et on rajoute parfois la pêche et la chasse. Il y a donc en lui un pouvoir de tirer des aliments du monde invisible souterrain.

Pour ce mérite il doit donc susciter notre "reconnaissance"...

Il apparaît donc comme la divinité à reconnaître en notre cœur!

Le "dieu de notre cœur" des rosicruciens appelé plus généralement "l'être intérieur" serait-il donc Osiris?

(à suivre)

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 08:05
Avez-vous tué Osiris ?

Le Bistrot vous propose aujourd'hui de découvrir tout le charme d'une antique initiation égyptienne...

La scène se passe de nuit dans un temple et vous êtes donc le récipiendaire...

Le grand prêtre s'adresse froidement à vous en ces termes:

- Tu as tué Osiris...

Malgré vos dénégations, les personnes présentes s'emparent de vous et vous déposent dans un sarcophage dont le couvercle est refermé...

Enfin, pas tout à fait, car une branche d'acacia empêche la fermeture complète du tombeau en vous permettant de continuer à respirer...

La branche d'acacia est rassurante au début: si on vous laisse respirer, c'est bon signe, cela indique que les officier du temple envisagent de vous libérer... à moins que ce soit destiné qu'à faire durer le supplice...

Vous êtes donc enfermé dans ce sarcophage en espérant que l'attente ne sera pas trop longue.

Mais elle peut durer 3 jours...

Cela laisse le temps d'une instructive introspection...

La question étant naturellement: "à quel moment de notre vie avons nous bien pu tuer Osiris?"...

(à suivre...)

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 09:29

La découverte de l'existence de la Joconde de la Collection Hyde constituait, pour beaucoup d'Habitués du Bistrot, le point important du message précédent au point d'en oublier le sujet de l'acacia!

C'est vrai qu'il n'y a pas que l'acacia à repérer dans ce dessin.

En effet un étonnant "graal" se manifeste également au regard comme le montre le détail ci-dessus...

Naturellement, l'interrogation reste en surpend: est-ce une intention délibérée ou le fait du hasard?

Les rosicruciens savent bien que le hasard n'existe pas, ce qui conduit à formuler le questionnement autrement: "est-ce une intention délibérée du dessinateur ou une projection de notre conscience?"

Un "graal" placé à cet endroit véhiculerait un message: le graal serait-il le symbole, ouvert à certains initiés, d'un accès particulier à la "Conscience Cosmique"?

La Connexion Cosmique de la Joconde de Hyde
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 06:32

 

Les feuilles de l'acacia ont la proprièté de s'ouvrir le jour pour capter la lumière du soleil et de se fermer la nuit lorsque le soleil est couché.

 

C'est un enseignement, un véritable code de vie qui est ainsi transmis par l'arbre de Iousaas et qui devrait séduire les Habitués du Bistrot.

 

En effet, l'arbre de Iousaas enseigne la recherche de la Lumière!

 

Il est plaisant d'imaginer que lorsque Atoum fait l'expérience de la chute pour oublier dans l'incarnation le monde spirituel, il reçoit de Iousaas un rameau d'acacia qui lui évitera de s'égarer.

 

En effet, que ferait Iousaas de son acacia si elle n'en offrait pas au dernier moment un rameau à Atoum?

 

Ce serait donc un rameau d'acacia qui commémorerait l'orgasme d'Atoum...

 

Que voila une idée intéressante!

 

La photo ci-dessus nous invite à la retrouver chez Léonard de Vinci...

 

Il s'agit de la curieuse Joconde de la collection Hyde.


La Collection Hyde est un musée situé à Glens Falls à 300km au Nord de New York fondé par Charlotte Pruyn Hyde (1867-1963) qui était une milliardaire américaine héritière d'une famille de papetiers et cette joconde est un dessin attribué à Léonard de Vinci lui même où à un de ses élèves proches.

 

S'il est fréquent de supposer que la Joconde soit une représentation d'Isis, le rameau d'acacia qui apparaît dans cette version en fait clairement une représentation de Iousaas...

 

(à suivre)

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 08:46

 

La légende raconte que la Mer Méditerranée déclancha une violente tempête pour le retour d'Egypte de Platon.

 

Son bateau fut contraint de faire halte sur l'île d'Egine au sud de la Grèce.

 

Mais Egine était une ville rivale d'Athènes contre laquelle elle était en guerre et les passagers furent faits prisonniers et vendus comme esclaves.

 

Parmi les acheteurs potentiels, se trouvait Anniceris de Cyrene et Platon reconnut derrière sa réserve naturelle, l'aura dorée d'un initié bienveillant au point de lui dire: "l'acacia m'est connu"...

 

Le nom grec de l'acacia (ακακία) n'évoque pas forcément l'Arbre de Vie de Iousaas et ne tient pas compte de la toison, dorée comme un mimosa, de l'arbre lorsqu'il fleurit, mais il fait surtout référence aux piquants (άκης) qui empêchent les animaux de s'approcher.

 

Toujours est-il que Anniceris acheta Platon et le libéra, refusant même, plus tard, d'être remboursé par Dion d'Athènes, qui finalement consacra l'argent pour acheter un jardin épineux dans lequel Platon installa son "ακαδημία", l'académie dont le nom relie le peuple (δῆμος) et les piquants...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 11:42
L'Arbre de Vie de Iousaas

Nous poursuivons notre recherche au sujet de Iousaas, cette étrange divinité égyptienne que le précédent message suggérait de lier au 12e Degré du Temple.

 

Cette divinité est, comme nous l'avons vu, la "main d'Atoum" et son hiéroglyphe est "l'œil d'Atoum".

 

Le fameux document "Pawt Neterw" qui est la référence de la tradition héliopolitaine nous détaille la suite: Atoum se transformera en Râ, et donnera naissance à Shou et Tefnout, qui produiront Geb et Nout et cette dernière mettra au monde Isis, Osiris, Seth, Nephtys et Horus l'ancien.  
 
Mais si nous revenons à Iousaas, celle-ci tient en main le programme d'Atoum et les initiés d'Héliopolis exprimaient cette capacité à créer le monde pour y surmonter certaines épreuves par un Arbre de Vie qui était celui de la déesse...

 

Il est plaisant de supposer que cet Arbre de Vie apparait dans la photo ci dessus qui représente le parcours du Nil en forme d'arbre, le tronc traversant la Haute Egypte et le delta de la Basse Egypte représentant le feuillage.

 

Les habitués du Bistrot, qui apprécient ce clin d'œil d'Iousaas, ne verront plus une carte d'Égypte de la même façon...

 

Mais il s'agit là d'un enseignement ésotérique, l'arbre d'Iousaas est parfois présenté comme un acacia: "son tronc irrégulier se couvre d'épines acérées assurant sa protection contre les animaux."

 

C'est "l'acacia des Enfants divins", mais si nous ne pensons qu'aux divinités de la Cosmogonie Héliopolitaine, nous pourrions oublier que les hommes sont des "larmes de Râ" et nous méconnaissons certaines propriétés de l'acacia dont les Francs-Maçons font le symbole du Maître car il est incorruptible, inflexible et ses fleurs jaunes lui donne une aura dorée...
Même sa gomme qui servait à vernir les sarcophages peut se voir comme une capacité à blinder le corps psychique...
 

Le buveur du Bistrot est invité à quitter le monde de Seth pour "partir au Val de l'Acacia" et l'initié de Iousaas sera invité à "presser et broyer le bois de son acacia sacré"...

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 22:10

Le récent message sur "l'Intimité d'Atoum" a suscité des demandes de traductions du couvercle de sarcophage (ou plutôt de coffre) qui était représenté.

 

Ce couvercle est riche de significations ésotériques et certains Habitués ont pris conscience de la nécessité de différencier les œuvres majeures des œuvres plus communes et des créations modernes d'égyptolâtrie qui envahissent le net...

 

iousaas-conduisant-atoum-details-copie-1.jpg

 

Alors observons...

 

Un premier détail, saute aux yeux, c'est précisément le décalage des deux gros yeux d'Atoum qui met en valeur la déesse Iousaas, laquelle fait avancer l'embarcation, tandis que l'autre œil d'Atoum controle le gouvernail dans la Grande Paix...

 

Les égyptologues ont découvert que l'œil droit est la discrète manière égyptienne d'exprimer qu'il s'agit de la déesse Iousaas alors que son nom ne figure pas d'une manière explicite.

 

Nous avons vu qu'elle était la main d'Atoum et elle est représentée par son œil. Intéressant détail, n'est-ce pas?

 

Notons que, sur la coiffe de Iousaas, le scarabée (Kheper) fait référence aux transformations (les "khépérou"), il peut faire également référence à l'incarnation à venir d'Atoum, le soleil croissant (Râ-Khepri), mais pour les Rosicruciens le symbole du scarabée fait référence au 12e degré...

 

C'est d'autant plus intéressant que le dessinateur de la barque a tenu à représenter également le nombre 12 sur le bateau...

 

Et parmis les blagues, notons la représentation du pillier d'Héliopolis ("Iou". C'est le même "Iou" qui commence le nom de Iousaas...). Il ressemble à une bouteille du Bistrot!

 

Buvons donc à la santé d'Atoum et Ioussas !

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 09:52

iousaas-conduisant-atoum.jpg 

Commençons par faire sortir les enfants car la divinité dont nous allons parler ne les concerne pas...

 

Les Habitués savent à quel point la tradition rosicrucienne est liée à Héliopolis (en grec, la ville de la lumière, ville que les égyptiens nommaient Iounou) et la Cosmogonie héliopolitaine révèle dans l'Ennéade (à ne surtout pas confondre avec l'ennéagramme de certains psychologues modernes!) les enfants d'Atoum qui correspondent aux Officiers des Temples du rosicrucianisme lewissien comme le révélait discrètement un ancien message du Bistrot.

 

Nous avons également vu à quel point la tradition est redevable d'une petite révélation égyptienne de quelques lignes, le "Paout Nétérou" que Pythagore présenta aux grecs sous la forme de la Tétraktys ou que les théologiens hébraïques ont toujours beaucoup de peine à l'extraire de l'hénothéïsme héliopolitain pour l'adapter au monothéïsme contemporain avec la kabbale séphirotique.

 

Tout cela peut parfois constituer les années d'études, de réflexions et de méditations pour trouver un certain intérêt au processus qui permit à Atoum de devenir Râ...

 

Atoum a généré sa descendance tout seul et il n'a donc pas "d'épouse" qui pourrait être la déesse mère (Mout, la mère) ou la déesse Grand Mère (Mout-Mout, la grand mère) de la création.

 

Pour exprimer cela, les égyptiens disaient que Atoum s'est masturbé...

 

Tout le mystère de la création réside donc dans la "main d'Atoum", qui est représentée par une déesse: "Iousaas", que les égyptiens définissaient d'une manière à la fois allégorique et sexuelle: "celle, déjà grande, qui arrive".

 

C'est elle qui est représentée, conduisant Atoum, sur la photo ci-dessus et elle se trouve surmontée de son symbole, l'œil droit d'Atoum qui, grâce à elle, a fantasmé le monde... 

 

C'est donc grâce à elle que Atoum va se trouver "satisfait" et donc que se manifeste Nebet Hetepet, la déesse de la Satisfaction dont nous parlions...

 

(à suivre...) 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

Mélusine sur De Jour comme de Nuit L'écureuil de σκὶα, « ombre, » et d'οὐρά, « queue »....

José sur Livre d'Or J'aimerais cheminer à nouveau sur la voie rosicrucienne... 

Prudencius sur Lewis décrit la Rose+Croix en Europe au début du 20e Siècle une charte pour travailler ? est ce maçon ?

Roland sur Marie Louise, l'Ordre Intérieur et le Secret Ces infos me rendent triste!

Jérémie sur On m'appelle le Chevalier Blanc! 8 ans que cet article devait me parvenir... grâce à KHM...

Thierry sur L'Adieu à la Loge de Boston je trouve ce témoignage très élevé, toute la journée j'ai senti beaucoup de lumière... 

Phil sur L'Adieu à la Loge de Boston d’où vient ce témoignage ? Quel autre chemin aurait été suivi ?

Michel sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres c'est une manière de diffuser certaines vérités.

Phil sur A la Recherche du Hiérophante - 2 Une enquête passionnante qui nous ramène au début du cycle d'activité.

Frater N. sur L'Adieu à la Loge de Boston VITRIOL. Je pense que c'est le mot...

Philippe sur L'Adieu à la Loge de Boston ce récit remettrait bien des choses en cause.

Thierry sur Le Maître Clemens devait-il succéder à Spencer Lewis ? il est toujours facile de faire parler un mort.

Christian sur L'Adieu à la Loge de Boston un instrument de musique invisible,pince les cordes de mon Âme...

Prudencius sur Le Maître Clemens devait-il succéder à Spencer Lewis? Vraiment très surprenant vivement la suite de cette drôle d'histoire

Jean Pierre sur Ne néglige pas ton Furnace... La fin du mot "NACE" donne une connotation...

Thierry sur Amatu: Le Message de l'Inde - Krishna à Mathura -5 Vraiment ces articles d'Amatu, j'adore !

Marc sur Kalki descend de la Montagne à Cheval.. Bien d'avoir mis Hugues à contribution....!

Romain sur Les 7 Personnalités de Lewis... Les sept personnalités du Très Haut, où de l'égo ? 

Laurent sur La Vie, la Lumière et l'Amour... Je suis à la recherche d'éléments sur l'Ankh

Barthélémy sur Qui incarne Nephtys? Quelle est l'étymologie de "Nephthys" ?

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier