3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 10:51

paut neterw

 

On lit de gauche à droite P-A-OU-T.

 

Le canard qui s'envole (P), le vautour percnoptère (A), le poussin de caille (OU) et la miche de pain (T).

 

Le déterminatif est une sorte de gâteau avec un doigt dessus qui exprime cette notion d'origine: tout est prêt potentiellement, on tient seulement le gâteau, on a pas encore commencé à le manger.

 

Une autre approche serait d'y voir le pouce de celui qui a préparé le gâteau et dont la marque s'est durcie à la cuisson et qui exprime ainsi une anciennenté, un archaïsme. 

 

Il y a une subtilité supplémentaire dans le "Paout", le "P", est traditionnellement représenté par un canard en envol qui fait passer cette nuance d'éveil, d'envol, de commencement, quand on le compare au canard normal (Sa) qui exprime généralement le fils.

 

Le "P" pourrait être représenté par un siège rectangulaire (P) qui suggèrerait la position assise...

  

Mais dans "Paout". Il y a l'idée de passage à un autre niveau: "le fils prend son envol". On comprend le passage de Atoum (le dieu un) à Ra le dieu père de Shou et Tefnout, mais n'anticipons pas. Retenons que "Paout" se traduit par "origine" ou par "commencement".

 

On trouve ensuite un symbole trilitère (qui se confond parfois avec le gâteau comportant le pouce dessus, ce qui crèe une certaine symétrie au centre de l'écriture hièroglyphique). Mais ce symbole trilitère exprime la nouvelle lunaison, "PESEDJ". La nouvelle lune exprime l'idée d'un nouveau cycle. S'ajoute la miche de pain "T". L'ensemble "PESEDJET" exprime la "neuvaine", "l'ennéade". C'est, comme l'indique les 9 déterminatifs, ce fameux groupe de neuf dieux "neter" de la Cosmogonie d'Héliopolis (You-Nou).

younou-heliopolis001.png

 

On écrit traditionellement Heliopolis ainsi: une curieuse colonne (You), le petit pot (Nou). Et le déteminatif de la ville. On voit bien un plan de ville avec deux rues qui se croisent...

 

Heliopolis est naturellement le nom grec donné à "Younou", cette ville du delta un peu au nord du Caire.

 

Et voici le texte extrait du papyrus "Nesi Amsou" qui raconte cette "Origine des Neuf". C’est le dieu Râ qui parle :

 

"J’étais seul, car rien n’avait été engendré ; je n’avais, alors, émis de moi-même ni Shou ni Tefnout. J’évoluais... J’émis de moi-même les dieux Shou et Tefnout et après avoir été Un, je devins Trois : Ils jaillirent de moi et vinrent à l’existence sur cette terre... Shou et Tefnout engendrèrent Geb et Nout et Nout engendra Osiris, Horus-Khent-n-Maat, Seth, Isis et Nepthys d’une seule couche."

 

On retient donc que Râ ne fait pas partie des "9" de l'Enneade, qui est appelée parfois le Paout Neterou, l'Origine des Dieux, d'où sera inspirée plus tard avec une pensée monothéiste, l'Arbre des Séphiroth des hébreux. 


Partager cet article

Repost0

commentaires

Ren' 14/03/2012 18:54


vidbow, petite question envoyée en MP sur http://dialogueabraham.forum-pro.fr/ ;)

Perceval 03/10/2011 14:20



Ca se dit rosicrucien, ça sait tout sur tout et en fin de compte ça sait même pas que c'est la poule qui est à l'origine des n'oeufs!



Sulfate2Cuivre 22/10/2010 09:34



Je donne ma langue à Bastet !



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier