8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 16:50

osagi et kakou bistrot-copie-1

 

S'il arrive que l'actualité ne nous rende pas particulièrement optimiste, il peut être agréable de dénicher un coin de nature de placer ses pieds nus dans l'herbe et de se laisser bercer par le chant des oiseaux...

 

Après tout, le langage des oiseaux ne véhicule t-il pas une écoute de la conscience cosmique? 

 

Ne sont-ils pas des volatiles célestes?

 

Parfois le chant d'un oiseau est une douce inspiration et il arrive que l'un d'eux descende du ciel et par sa seule présence nous délivre un extraordinaire message...

 

- "Et parfois l'osagi doit prendre le temps d'écouter le chant du kakou"...

 

Le Senseï O-Shita était venu partager ce moment privilégié...

 

Il poursuivit:

 

- "Il est dit, chez nous, que le chant du kakou est annonciateur du printemps"...

 

- "Même à la fin de l'été"?

 

- "C'est toujours annonciateur du printemps"!

 

- "Ah, il ne s'agit donc pas tout à fait du printemps... Curieux oiseau que ce kakou!"

 

Pourtant le senseï O-Shita semblait évoquer un petit oiseau gris assez insignifiant...

 

- "Et si le kakou ne chante pas"?

 

- "Si le kakou ne chante pas, alors c'est l'épreuve de la princesse!"

 

- "La princesse"?

 

- "Oui, la princesse! Certains racontent que c'était une geisha pour colorer l'histoire à leur façon, mais c'était en réalité une princesse qui attendait le printemps pour choisir l'un des 4 princes qui lui faisaient la cour"... 

 

- "Et les kakous ne chantaient pas"?

 

- "Exactement, alors elle fit placer un kakou dans une cage et elle invita les 4 princes pour leur déclarer qu'elle choisirait l'un d'eux lorsque le kakou chanterait, mais que pour l'instant le kakou était silencieux...

 

Le premier dit: -Satsugaïsuru."

  

- "Satsugaïsuru ?" 

 

A l'expression de Senseï O-Shita, cela signifiait un acte assez définitif concernant le kakou qui n'était pas jugé à la hauteur de la situation.

 

- "Le second dit: -Kiouseisuru."

 

- "Kiouseisuru" ?

 

Le Senseï O-Shita, fit un geste laissant entendre que ce prince disposait d'un moyen radical pour faire chanter les kakous... 

 

- "Le troisième dit: -Kitaïsuru."

 

- "Kitaïsuru?"

 

Le mot s'accompagnait d'un mouvement d'apaisement exprimant l'idée qu'il fallait laisser le kakou prendre son temps, et que celui-ci n'était finalement pas pressé...

 

- "Et le quatrième dit: -Dakosuru"

 

- "Dakosuru?"

 

Le geste consistait à caresser le kakou...

 

- "Et lequel choisit la princesse"?

 

Alors le Senseï O-Shita éclata d'un grand rire communicatif qui voulait dire que finalement c'était l'histoire de la princesse et que ses choix ne concernaient qu'elle...

 

- "Et l'osagi" ?

 

Il ne répondit pas, mais son visage serein scrutait le regard pour exprimer sans doute qu'un véritable osagi n'a plus les hésitations d'une princesse...

Partager cet article
Repost0
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 08:51

akhou.jpg 

Il y a des actes qui changent la vie, après lesquels rien n'est plus tout à fait comme avant.

 

Un certain état d'esprit conduit à écouter un discret appel intérieur.

 

Et puis il y eût ce clic et vous débarquâtes...

 

Le Bistrot allait permettre une rencontre avec les Invisibles Frères de la Rose+Croix...

 

Ces hiéroglyphes le lisent "Akhou" ou symplement "Akh".

 

Pour lire "Akhou", à coup sûr, les égyptiens l'auraient écrit ainsi.

 

akhou-pluriel-gly-bistrot.jpg

Mais, il n'y aurait pas eu la même poésie à rajouter au milieu ce petit poussin de caille qui impose le pluriel...

 

Il faut savoir que les égyptiens jonglent avec les sons et les sens (les "phonogrammes et les "idéogrammes" disent les scientifiques).

 

En effet l'ibis à gauche est un oiseau du dieu Toth qui exprime la connaissance. 

 

Normalement l'ibis se lit "akh".

 

Le dernier hiéroglyphe à gauche est aussi akhou, mais il ne se lit pas, c'est seulement un déterminatif qui exprime la Lumière rayonnante...

 

Alors faut-il vraiment traduire "Akhou" où votre cœur s'est déjà exprimé?

 

L'ibis "Akh" est l'envoyé de la la Lumière, c'est celui qui vous a invité à cliquer.

 

Au pluriel cela exprimerait évidemment la fraternité invisible des initiés, mais surtout ne le répétez pas cela à un véritable égyptologue qui hausserait les épaules et qui chercherait en vain les hiéroglyphes "senou" de la fraternité... 

 

senou-gly-bistrot-2.jpg 

On aurait beau lui répéter plusieurs fois la fraternité "senou", certains ne peuvent pas comprendre alors surtout n'insistons pas!

 

Donc résumons, "Akhou" c'était l'envoyé invisible qui annonçait le Bistrot, un mystérieux volatile céleste, un osagi, peut-être...

 

Nous l'avons vu partout...

 

Il est le soleil levant, qui s'éveille en nous.

 

Il est la magie de la lumière.

 

C'est notre oiseau intérieur caché, notre être vrai, c'est aussi nous lorsque nous canalisons la Lumière...

Partager cet article
Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 11:05

cigogne-bistrot-copie-1.jpg

 

Une halte sur l'autoroute pour se restaurer fournit parfois des occasions de rencontres.

 

C'est ainsi qu'un plateau repas entre les mains, il faut parfois trouver une place dans un restauroute bien rempli.

 

Trois opportunités de s'asseoir se présentaient: une place située en face d'une jeune femme charmante et curieusement seule, une autre pour partager la compagnie d'un homme d'affaire aisé qui aurait certainement trouvé sympathique d'offrir le café à son compagnon de table et une dernière opportunité un peu plus loin face à un asiatique d'un certain âge...

 

L'atterrissage eut curieusement lieu à la table de l'asiatique qui avait suivi de loin le cheminement...

 

Après un échange souriant de salutations, le japonais comme le laissait supposer ses yeux bridés, ni vers le bas comme les chinois, ni vers le haut comme les coréens, glissa une remarque des plus inattendues...

 

-"Un osagi était à cette place"...

 

-"Un quoi?"

 

- "Un osagi"...

 

Il répétait quelque chose comme "aoszagkii", en décrivant par quelques gestes une sorte de volatile élancé dont le nom français lui échappait...

 

C'est ce qui est dit au Japon expliqua t-il, à ceux qui choisissent la Voie du Milieu...

 

Le japonais dégageait un extraordinaire rayonnement et une bienveillance sereine qui n'était pas gâchée par sa vivacité d'esprit.

 

Il était tentant de lui répondre qu'un osagi devait être une sorte de canard blanc vu que les chinois francophones ont justement un proverbe qui précise: "voir un canard blanc c'est un signe", mais la circonstance valait beaucoup mieux que ce type de plaisanterie...

  

Ne valait-il pas  mieux l'inviter à s'exprimer davantage sur les osagis:

  

- "Ainsi, les osagis montrent toujours la Voie du Milieu..."

 

Mais la réponse, loin de satisfaire la demande, suscitait une nouvelle gamme d'étonnements.

 

- "L'osagi ne doit pas être élevé par des poules"...

 

- "Ah? Il arrive qu'un osagi ne soit pas élevé par des osagis?"

 

Quelle surprise, de se trouver désormais plongé avec ce personnage étrange venu d'Orient dans une discussion sur des oiseaux, dont l'existence même, quelques instants auparavant, était totalement ignorée...

 

- "Si un œuf d'osagi est couvé par une poule, lorsque l'oisillon brise sa coquille, il est évidement doué du pouvoir de voler, mais sa mère adoptive est bien incapable de lui donner des leçons de vol!"

 

- "Cela devrait pourtant venir tout seul..."

 

- "Oui, mais ce n'est pas sa mère qui pourra lui transmettre cela! Elle ne sait pas le pousser hors du nid pour lui donner l'occasion d'apprendre."

 

C'est vrai qu'un poulailler n'est pas un nid...

 

- "Et la poule ne peut pas ressentir cela..."

 

- "Le jugement de l'oisillon est faussé, l'osagi s'est attaché à la poule qui l'a mis au monde. Il pense que si la poule n'était pas là il serait encore dans l'œuf"

 

- "Son éclosion n'était-elle pas un acte délibéré de la part de l'oisillon?"

 

- "Certainement, mais il pense que quelqu'un qui a contribué à le faire éclore peut certainement lui apprendre à voler.

 

Il pensera que cela viendra naturellement et qu'il suffit d'être patient.

 

Il pourra arriver à la conclusion que cela dépend de ses seuls efforts, où encore d'une sagesse supérieure, où penser qu'un jour il sera transporté au stade suivant par celui qui l'a mené là.

 

Toujours est-il que s'il couvait un jour un œuf d'osagi il ne pourrait pas non plus transmettre la manière de voler..."

 

Il y eut un agréable moment de silence qu'il fallait bien briser...

 

- "Il y a en France beaucoup d'osagis qui sont élevés par des poules..."

 

- "Il y a aussi beaucoup de poules qui se prennent pour des osagis..."

 

Il avait laissé éclater un rire naturel spontané, à la fois discret, modeste, éclairé et communicatif.

 

Le restauroute s'était vidé de ses occupants pour devenir un temple...

 

Curieusement, la décoration du restauroute laissait apparaître en filigrane un accessoire qui se transformait en un symbole alchimique représentant une sorte de cornue, une "retorte", qui était associée à un volatile, lequel pouvait alors être compris comme un osagi embryonnaire...

 

Cette retorte, appelée ainsi parce qu'elle est retordue pour laisser échapper non pas de la vapeur mais l'essence distillée de son contenu devait être mise sur le feu d'une méditation pour fonctionner, mais l'idée venait que cette méditation amorcée par le chercheur, pouvait être boostée...

 

"Aide toi, de ciel t'aidera",  affirme précisément le proverbe, mais celui-ci ne dit pas que le ciel se manifeste naturellement en dépêchant un osagi sachant voler et susceptible d'allumer lui même un grand feu!

 

Il convenait de poser une question...

 

- "Comment un volatile qui ressent en lui les potentialité d'un osagi, peut-il s'épanouir?  

 

Doit-il, un jour, s'écarter du poulailler, prendre ses distances avec la poule qui l'a élevé, sans cesser évidemment de l'aimer pour autant, mais rechercher la fréquentation d'un osagi montrant qu'il sait voler?

 

Existe t-il vraiment un processus que l'osagi volant pourrait transmettre à l'osagi ne sachant pas voler?

 

Et celui-ci saurait-il transmettre le processus?"

 

- "Le processus existe: de la même manière qu'un enfant, possède une formidable vitalité qui a tendance à disparaître avec l'âge de raison, il est possible de réveiller cet état...

 

- "Voulez-vous dire que cette vitalité peut être rétablie chez un être adulte ou un vieillard?"

 

- "Il ne s'agit pas de braver les lois naturelles mais de les accomplir!

 

Dans certaines circonstances cela va beaucoup plus loin que l'on peut l'imaginer...

 

Parler de la vitalité d'un enfant, permettait de comprendre qu'il est facile d'admettre que ce qu'il s'est produit en lui lorsqu'il est devenu "raisonnable" en appuyant sur "OFF" peut s'inverser par un osagi qui saurait appuyer sur "ON"...

 

Une fois compris cela, on peut encore comprendre qu'il est tout aussi possible non seulement d'appuyer sur "ON" mais d'augmenter le flux...

 

N'avez vous jamais vu un mécanicien agir sur le carburateur d'une voiture, il est capable d'enlever quelques pièces et de la transformer en quelques minutes en une voiture de rallye?..."

 

C'est vrai qu'en enlevant le filtre à air d'une voiture ou en débridant le moteur d'un scooter, certains font des miracles...

 

Comment ne pas songer au "chef mécanicien" du père Lewis, le symbole de tous les principes inconscients qui font fonctionner le corps physique?

 

Ce "chef mécanicien" n'est-il pas parfaitement capable de réaliser tout cela?

 

Il suffirait que quelqu'un, sachant le demander, donne la bonne instruction...

 

 

En présence de cet être, ce senseï, chacun se trouvait transporté à une tel niveau de Lumière de Vie et d'Amour que la moindre intention inspirée des profondeurs de notre Être Intérieur, semblait devenir un droit naturel balayant les obstacles...

 

Alors, pourquoi faire obstacle à l'expression d'un droit naturel?

 

C'est ainsi que se manifesta Sensei O-Shita, un osagi venu aider les osagis élevés par des poules...

 

---

Chacun peut vérifier qu'un osagi, 青鷺 en japonais, est un héron cendré... 

Voir également: "un Osagi qui revient de loin".

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Ewigerstudiosus sur Les Degrés du Temple R+Cpar Pitois Pourquoi organiser l'enseignement de la Rose+Croix en degrés ?

Pierre-Alexandre sur Une Nouvelle Monographie  Des traditions Égyptiennes au symbolisme secret de la Rose+Croix...

Tyosas sur Une Leçon Tibétaine... Peut-elle laisser ces vilaines pensées arriver...?

Ewigerstudiosus sur Une Leçon Tibétaine... l'être intérieur ou les Frères Aînés ?

Triple Karmeliet sur Une Leçon Tibétaine... L'influence de la densité des pensées sur la matière ?

Pierre sur Un Curieux trousseau de Clefs Une clé pour la terre, une pour les cieux.. dans le texte c'est bien des clés au pluriel.

Frater N. sur Un Lever de Soleil sur le Kanchenjunga Choisir entre médire ou Méditer, ainsi vient finalement l'Aube Dorée...

Andréa sur Où vivrez-vous dans votre prochaine Incarnation ? écologie, écologie, écologie ...

Ewigerstudiosus sur Après un Deuil, la Vie continue Les âmes sœurs, le cheminement post-mortem, la place de la vie et de l'amour 

Michel RENAULT sur Livre d'Or les symboles sourient car ils sont le cœur de la vie.

Luffroy Gilles sur Avons nous une Mission ? Réaliser la mission humaine de recevoir la connexion avec la conscience cosmique déjà présente en nous

Ewigerstudiosus sur Parlons Initiation Comment trouver en soi l'élément déclencheur conduisant à une véritable initiation imprégnée de Haute Magie Rosicrucienne?

Laurent sur Autour d'une Peinture Américaine je ne vois que 11 apôtres représentés.

Freddy sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Comment avoir des informations sur la glande pinéale,

Prudencius sur Autour d'une Peinture Américaine Les pans du manteau du Maître sont doubles...

Gravini Jean Pierre sur Willermoz et la Sincère Amitié Au R E R, il est précisé que ce n'est pas un egregore...

Lecompte sur Un Rituel pour monter au Ciel... L'échelle qui mène de la terre au ciel comprend souvent neuf barreaux et certains en occultent le nombre... 

Lecompte sur Un Message Codé d'Hergé : Toung Si Nan Peï L'importance des points cardinaux

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier