26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 12:54

 

Il y a encore quelques dizaines d'années, l'initiation au troisième degré neophyte que l'étudiant accomplissait dans son sanctum faisait l'objet de 3 parties distinctes et de 3 monographies.

 

La première partie, assez mystèrieuse exigeait une intention bien particulière (après le rituel préparatoire habituel) en plaçant la main gauche sur le cœur:

 

(polarisation) "Moi... en m'approchant du seuil déclare que je suis prêt à délivrer mon âme personalité de toute influence mauvaise, à élever ma pensée, à purifier mon cœur et à reconnaître la divinité de mon âme..."

 

(ouverture du canal) "Mon cœur est libéré de toute envie, de toute haine et de tous autres sentiments qui pourraient être préjudiciables à ceux que je dois aider..."

 

(purification) Puis, 3 inspirations profondes provoquent un influx de l'âme divine, tandis que les expirs libéraient les surcharges.

 

(charge) Les nouvelles inspirations permettent alors de se charger d'un air pur et sanctifié.

 

(position de la supplique) L'étudiant se plaçait debout dans son sanctum avec les mains levées dans la position du hiéroglyphe "Yaou" (A30) qui exprime la prière, la demande, la supplique.

A30

(incantation de la supplique) L'étudiant entonne le son "OU----Aï----Eï", 6 secondes sur un "ou", 5 secondes sur un "a" (prononcé à l'anglaise "aï") et 3 secondes sur un "i" (prononcé à l'anglaise "eï"). La voix est normale sur le "ou", et elle devient plus basse sur le "aï" et le "eï".

 

L'intention mystérieuse de cette incantation n'était pas révélèe tout de suite. On la devine toutefois dans le mot égyptien suivant.

eloigne-ouai.jpg

 

On voit un lasso (ou), un vautour percnotère (a) et ce hièroglyphe bien particulier avec deux jambes, sur un chemin avec des arbres de chaque côté.

Cela se prononce naturellement OuAï et c'est bien proche du "Ohé" de celui qui appelle!

C'est "l'éloigné", l'égaré, celui qui est perdu dans les ténèbres ou dans la forêt (des erreurs!) et qui souhaite réintégrer sa famille et qui appelle ses aînés (Le hiéroglyphe de l'aîné, représente un vieux avec une canne et se prononce... Yaou).

aine-Yaou.jpg


L'explication se voyait discrètement confirmée la semaine suivante par cette réponse attendue du "conducteur": "Au fond des ténèbres je m'approche de toi humble disciple...".

 

Cette incantation est naturellement très importante et ouvre des portes incontournables que les anciens sur le sentier ne manqueront pas de relever et sur lesquelles nous reviendrons évidemment...  

Partager cet article
Repost0

commentaires

B


@ Bistrot . Les rosicruciens ont inventés ceci ou cela me fait franchement marrer car d'une part le prétendu rosicrucianisme de tes savants n'est pas établi et quand ils firent partie d'une secte
de ce type, elle dispensait un enseignement qui est à des années lumière du melting-pot de ce  que cet escroc de Lewis a compilé avec des trucs volész à gauche et à droite!


Secundo, un scientifique est un être humain qui a également ses lâchetés intelectuelles et on en trouve dans toutes les sectes du religieux au sataniste en passant par les adorateurs de l'oignon
, les scientologues ou les raéliens. Chaque secte exhibe ses tronches pour se dédouaner d'une quelconque démonstration!


Oui, il y a beaucoup de charlots qui essayent de faire passer des vessies pour des lanternes et il y a bien plus de croyants que de gens véritablement ouverts. Alors, oui tant que tu récites
comme un petit robot ce que ta secte t'a mit dans le crâne, tu démontres que d'une part que tu n'es pas maître de tes décisions, ni de tes conclusions. Si la rose-croix doit donner une
connaissance personnelle, cela ne se voit pas!


Alors si tu as envie de te réfugier dans tes délires, cela te regarde mais cela ne constitue ni une preuve pour toi, ni pour les autres étant donné que tu es incapable d'être objectif  en
reconaissant tes propres lâchetés intelectuelles. Tu n'es pas fiable dans ton exposé car tu es complaisant envers tes délires.


Alors, permets moi de dire que vu de mon coté ton rosicrucianisme loin d’éveiller, fait plutôt le contraire: il annihile toute critique comme le font toutes les sectes et religions !


Esclave consentant  c'est pathétique


 



Répondre
B


Pour ma part je veux bien considérer l'aliénation comme un risque.


Mais l'etudient n'est pas n'importe qui, c'est un néophyte rosicrucien, il a peut être été Martiniste, FM ou templier pendant 30 ans ou plusieurs vies, il n'est pas né de la dernière pluie, il ne
découvre pas la rose+croix dans une pochette surprise.


Prouvez-le !!!!! Encore en train de jouer au perroquet !


Permettez-moi d'en douter car là on peut plaider la skyzophrénie. Vous n'avez que dalle si ce n'est de sombres croyances pas très éloigné de ce qui se pratique dans toutes les sectes


Si vous êtes incapables de démontrer quoi que ce soit, alors pour moi vous êtes des charlots.., désolé, c'est très sincère. Et vous osez parler de lumière ????


 



Répondre
L


Mais Frater, dans le rosicrucianisme ce n'est pas à Frater X de prouver quelque chose à Frater Y. "Le rosicrucianisme n'enseigne pas, il éveille".


C'est à Frater Y de faire ses expériences tout seul.


Le notion profane de preuve est une superstition, c'est à dire une création du mental. Les rosicruciens ont inventé la méthode analytique, ils ont inventé
aussi la méthode expérimentale. Ces méthodes sont devenues des "preuves scientifiques", mais en aucun cas des preuves dans le sens absolu du terme. Il est possibe de demander à l'infini des
preuves, mais c'est pathologique ce n'est pas scientifique. Une preuve scientifique est seulement destinée à emporter la conviction de lecteurs appartenant à un même egregore, c'est à dire en
langage profane de personnes ayant les mêmes prémisses mathématiques ou autres.


Retiens bien Frater le problème pathologique! Il se démontre en poursuivant ton raisonnement: la terre entière serait composée de "charlots", (sans toi ou avec toi
selon tes prémisses).


Sans vouloir faire de l'exercice illégal de la médecine, cela s'appelle une forme douce d'obsession, du latin obsessio = blocus, siège. Autrefois, c'était considéré
comme l'effet d'un démon, de nos jours la terminologie a changé, on parle d'état psychique que la volonté est impuissante à contrôler ou à écarter.


Bien fraternellement.



G


Effectivement c’est un acte murement réfléchi ou il prend pleine conscience, comme une naissance intérieure.



Répondre
F


Pour ma part je veux bien considérer l'aliénation comme un risque.


Mais l'etudient n'est pas n'importe qui, c'est un néophyte rosicrucien, il a peut être été Martiniste, FM ou templier pendant 30 ans ou plusieurs vies, il n'est pas né de la dernière pluie, il ne
découvre pas la rose+croix dans une pochette surprise.


D'abord, il cultive la sincérité ce qui n'est pas une mince affaire... Ensuite il aura à cœur de prendre le moins de risques possible avec sa santé mentale en sécurisant tout ce qui peut l'être.


Mais c'est comme le poussin qui casse sa coquille ou le bébé qui décide de naître... C'est un acte murement réfléchi à son niveau, c'est une initiation, le premier pas dans une direction inconnue
certes, mais comportant le maximum de lumière qu'il ait pu envisager ou le minimum de risques et ce n'est donc pas une aliénation, c'est même exactement l"inverse!


Fraternellement


 



Répondre
B


La seule issue possible???


Un peu court!!!! Eh ben non, l'aliénation n'est pas une issue mais une prison et les hôpitaux psychiatriques regorgent de personnes ayant effectué cette démarche! 


Contrairement à toi, j’accepte une dimension refuge mais je ne la rend pas plus réelle que ne le sont mes riches rêves, et pour cause!


Oui, on peut apprendre de rêves ou d'aliénations mais cela n'est pas une source fiable.  C'est la valeur refuge des lâches, de ceux qui préfèrent se raconter des histoires.  Ta
fraternité est un dégueulis d'esprits malades ou chacun voit des choses bien différentes qui ne tiennent que parce que l'on ta conditionné à construire une trame que chacun fait vivre.
Conditionné tout au long des monographies !!!


A force de tout nous décrire on le dessine mentalement. Je ne m'interdis aucun "contact", mais j'ai la plus extrême prudence car il faut être fou pour ne pas se méfier de notre capacité à nous
illusionner. Ce qui est magnifique, est qu'une telle méfiance ne pourrait pas être reproché par un véritable maître dans l'alternative qu'il existe, puisque le doute  souligne une
interrogation vraie, la ou la croyance signe la démission totale.


La fuite dans le délire n'est pas du courage, mais bel et bien de la lâcheté. Toute fuite est un aveu de faiblesse et ce n'est pas en maquillant cette faiblesse en acte héroïque   
qu'il le devient par un tours de passe-passe !!!.


Fiat Lux les frangins!



Répondre
R


je vais l'écrire en très grand ENFIN ET ENFIN MERCI



Répondre
F


Je trouve fascinante cette idée de l'individu avancé qui à un moment de son incarnation terrestre prend conscience du monde ténébreux dans lequel il évolue  et qui ne peut être une fin en
soi. Il prend donc son courage à deux mains en direction de la seule issue possible: l'existence de la fraternité cachée dans le monde subtil. Il appelle donc ses frères aînés dont il a vaguement
la sensation d'avoir perdu le contact alors qu'il n'a pas encore la preuve tangible de leur existence.


C'est magnifique!



Répondre
B


Cela doit être fait dans une grande ouverture
d’esprit et une grande honnêteté envers soi-même.


Je ne sais plus ce que cela veut dire puisque ceux qui se prétendent ouvert d'esprit
m'apparaissent très étroits. Une honnêteté à géométrie variable est ce que l'on peut constater quand on se permet d'occulter systématiquement tout ce qui devient derrangeant.


Heureusement que toutes les initiations n'ont pas besoin d'être crédibles. Une bonne
repercussion psychologique et on marque nous même l'importance pour notre conscience!


Facile mais néanmoins efficace.



Répondre
F


Oui, tout à fait... Les mauvaises charges que l'on enlèvera pas soi-même ne partiront pas toutes seules!



Répondre
G



Cela doit être fait dans une grande ouverture d’esprit et une grande honnêteté envers soi-même.



Répondre

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Michael sur Ces Croyances qui emprisonnent Merci infiniment pour cette mise en Lumière :-)

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Peut-on rester connecté pendant une action purement cognitive?

inipo sur Mes Chers Frères et Sœurs, Salut! Frères et sœurs ou Fratres et Sorores?

inipo sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Spencer Lewis aurait fait la démonstration d'une transmutation alchimique...

Triple Karmeliet sur Comment s'extraire de son Monde figé ? On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter

Anonyme sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Me viso videare tibi

Ewigerstudiosus sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Celui qui est enfermé dans ses pensées peut-il en sortir tout seul sans l'aide désintéressée d'un intervenant incarné ou invisible?

Mélusine sur La Pestilencia de los Illuminados. La ROSE DE PICARDIE...

Jean Pierre sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil L'eau de la rivière... Que représente elle?

Dulcia sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil Persuasion ou Influence?

Guy sur Les Enseignements du Cénacle de la Rose+Croix Ce site est, pour moi, une heureuse trouvaille.

Pacophis sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix une clé qui se donne par héritage?

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Comment peut-on plus ou moins jauger soi-même, son degré?

Mélusine sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix La rose de Mythe Errant était-elle dans le bo"u"squet ou sur la Roche de Solutré?

SoHam sur Le Message d'Osiris au Bistrot Les méandres de la suggestion

inipo sur Le Principe d'une Loge Rosicrucienne cette unique clarté, émanant de ces luminaires pourtant différents...

inipo sur Amatu, le Maître Voilé  Pourquoi Amatu dérange t-il ?

inipo sur The dark Monograph... y a t'il une dark page au bistrot?

Dulcia sur Livre d'Or Quel cadeau que d’avoir pu intégrer le Bistrot

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier