28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 18:58

http://paxprofundis.org/livros/numeros2/lewis.jpg

Une semaine s'écoula avant que je m'aventure à rencontrer le professeur X. A plusieurs reprises, j'utilisais les mots "Rosae Crucis", en présence de différents français et françaises avec des résultats variés. Je trouvais que dans la plupart des cas, ces mots agissaient comme un charme, provoquant des regards d'émerveillement, de surprise, de respect et de stupéfaction, mais jamais de mot ou de signe en retour. Il y avait une exception.

A l'hôtel, un beau matin, j'ai trouvé une jeune fille, âgée peut-être de seize ans, frottant les parquets du hall d'entrée. Conformément à ma méthode habituelle d'investigation, je me plaçai de manière à voir son visage et, très doucement, je murmurai "Ros-a-e-Crucis".

Elle se redressa dans la hâte sur ses pieds, se tint droite et me fit face sereinement avec toutefois une expression se stupéfaction que j'ai vu depuis sur le visage des Vierges Vestales.

Elle ne dit pas un mot, elle attendait de moi un signe ou un mot. Comme je ne connaissais rien d'autre à faire, lentement, elle se remit à son travail et ne m'accorda pas plus d'attention.

Pourtant j'étais sûr d'une chose. Le propriétaire de l'hôtel, un client de l'hôtel (un français fortuné), le visiteur d'un couvent à Paris, deux chauffeurs de taxis, un conducteur de tramway, deux agents de police, un marchand de fruits, un vendeur de journaux, une femme de ménage, et un certain nombre d'autres personnes de toutes classes et de toutes conditions connaissaient le mot de Rose-Croix qu'il craignaient ou honoraient.

La Rosae-Crucis n'était pas MORTE à Paris!

(à suivre)

 ---

Version américaine: 

A week passed before I ventured to see Professor "X". I had mentioned the words Rosae Crucis in the presence of different French men and woman with varying results. I found that the words acted like a charm in most cases - bringing a look of wonderment, surprise, respect and awe to many faces - but never a word or act of recognition. There was one exception. In the hotel I found a young woman - possibly 16 years of age - scrubbing the floors of the lobby early one morning. Pursuing my usual method of testing and searching, I stood where I could watch her face, and said slowly, "Ros-a-e- Crucis". She hastily rose to her feet, stood erect and faced me with that serene, but awe-inspired expression that I have since then seen upon the faces of several Vestal Virgins. She said not a word but waited for either a sign or word from me. I knew of nothing else to do and she slowly dropped down to her work and paid no more attention to me.

But of one thing I was sure. The hotel proprietor, a wealthy guest (a Frenchman), a visitor from a convent in Paris, two taxicab drivers, one tram-way conductor, two gendarms, one fruit-seller, one newsboy, one scrub-girl and a number of others of all classes and ranks knew of Rosae Crucis and either feared or honoured the words.

Rosae Crucis was not DEAD in Paris!

 * * * * * * * * * *

Cliquer pour relire les épisodes précédents

Commentaires:----

Au premier degré ce texte semble bizarre... On imagine pas Lewis comme un déséquilibré s'amuser à prononcer ci et là le mot de "Ros-a-e Crucis" pour guetter les réactions des uns et des autres. Si l'on considère la traversée de l'Atlantique comme la traversée d'un miroir, la démarche intérieure se poursuit par un éveil de la conscience, représentée traditionnellement par la "colombe", la vierge vestale des temples rosicruciens, la gardienne de la flamme.

Lewis suggère t-il que le mot de "ros-a-e crucis" peut être utilisé comme une sorte de mantra? On ne peut s'empécher de trouver de curieuses jonctions dans cette phrase: "She hastly rose to her feet, stood erect and faced me with that serene, but awe-inspired expression that I have since then seen upon the faces of several Vestal Virgins." Par exemple le verbe "rose" n'est pas innocent. To rise, I rose, risen, s'élever, monter... c'est intéressant! La "face" fait songer à "Horus". Se dresser sur ses pieds, fait songer à la croix... Il existe dans les initiations r+c une formulation prononcée par la colombe qui semble sous-jacente: "devant toi se tient la Rose+Croix...".   

Mais c'est seulement le premier stade de contact avec la Rose+Croix... Consciemment ou non, chacun construit son rituel!

Donc, il manquerait la suite pour conserver le contact avec la colombe... "Paris" apparaîtrait comme une sorte de "chambre mystique" dans laquelle des personnalités symboliques, à identifier, se manifestent...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

Armanjac  sur Le Rayon qui précède l'Aube.. mon épouse décédée, m'envoie

Pélican sur Le Ras le Bol des Certitudes.. Le mystique arrogant aux yeux des autres  

Mélusine sur Pourquoi Amatu dérange t-il ? Le connais-toi toi-même des grecs.

Pélican sur Initiation Lunaire ou Initiation Solaire voie "sèche" et "humide" ?

Nicole sur Surprenante Inspiration de Lewis ça s'appelle un plagiat, non?

Thierry sur Rêvez-vous davantage en mangeant du Lièvre ? Le rêve de LCSM était compensatoire... 

Phil sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule... Je préfère la parabole du semeur.

Bonum sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule...  parfois un "profane" est plus sincère 

Mélusine sur Physique, Hyperphysique et Métaphysique quelle planète se trouve au niveau de KETHER

Bonum sur Lorsque l'Étudiant est prêt, le Maître se manifeste...  est-ce que les Maîtres ont un  rapport avec les Supérieurs inconnus dans la maçonnerie ?

Jean Pierre sur Un Sceau des Frères Moraves Cela semble ramener la résurgence Rosicrucienne au Protestantisme

Bonum sur Fuir les Persécutions de l'Ancien Monde ? va-t-on fuir dans l'espace ?

Jean-Christophe sur Livre d'Or Je viens de lire 'le village du Diable", je pense devenir un pilier de bar.

Mélusine sur Les Mages Noirs et l'Économie de la Vie  je suis tombée sur une vidéo, et l'esprit Rose-Croix est autre chose.

Brigitte sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? Et un petit clin d'œil du cosmique

Mélusine  sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? j'avais un projet: Remettre les jeunes en décrochage 

Pélican sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? La recherche étymologique est aussi importante que le symbolisme ou le déchiffrage hiéroglyphique.

Pélican sur Le Secret Rosicrucien du Radix Davidis "Ecarter les "Philistins" (les vulgaires).  On en revient au sujet des préjugés

Pélican sur Le Paraclet d'Akhenaton l'Egypte aurait échappée au déluge?  

Pélican sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne nous pouvons tous apprendre et accéder, Mais dans le futur ? 

Andréa sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne Empirie… des expériences à vivre sur tous les plans de La Vie…

Tizon sur Mais que s'est il passé en 1410 L'enseignement est-il pour les chanceux ?

Pélican sur La Courbe actuelle... Ce sujet me questionne beaucoup. 

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier