24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 13:33

hsl

""Pour ma part, je constatais: "celui d'où provient ces instructions connait beaucoup de personnes que je devrais connaître, mais il n'est absolument pas concerné par les coûts qui sont engagés dans les déplacements.

 

C'est très gentil de me diriger ici et là, sans aucune promesse de rencontrer ou de voir quelque chose ou quelqu'un sinon un "éminent photographe" ou "l'éditeur d'un journal".

 

Ne vous seriez vous pas interrogé de la même manière?  

 

 

En poursuivant mon moyage, j'avais déjà parcouru la moitié de la France et pourquoi? Rien de plus qu'un espoir!

 

Et le mercredi après midi me trouvait dans le train en route pour Toulouse.

 

Je passais au travers d'un pays magnifique.

 

J'espère être en mesure, en un autre temps, de décrire à mes lecteurs, à mes Frères et Soeurs, les magnifiques panoramas que j'ai vus.

 

Mais je voudrais maintenir à présent le niveau rapide de déplacement du train et vous emmener à Toulouse sans arrêt.

 

Vous savez que Toulouse est l'une des villes les plus anciennes de France.

 

Elle est sur les rives de la Garonne, c'est la rivière sur laquelle les hommes venus du Nord naviguèrent afin de porter des attaques sur Toulouse et le Sud de la France.

 

Je suivis les instructions et trouvais le Grand Hôtel Tivolier qui était un emplacement grand et unique, un lieu vraiment grandiose et organisé pour assurer une grande qualité de services.""

 

- à suivre...

 

- Episode précédent

 

- Début du Voyage

 

 

Version Américaine:

"My," I though, "but whoever issues these instructions know many people that I may know is absolutely unconcerned as to the costs which are involved in moving about. It is very kind to direct me here and there, with no promise of meeting or seeing anything or anyone but an 'eminent photographer' and a newspaper editor." Would you not have soliloquized in the same manner? I was about to complete a journey half-way around the country of France - and for what? Hope! That was all. Wednesday afternoon found me again in the train en route to Toulouse. The country through which I passed was beautiful. At some other time I hope to be able to describe to my readers - my Brothers and Sisters - the many wonderful sights I saw. But just now I will try to keep pace with the rapidly moving train and take you to Toulouse without a stop. Toulouse, you know, is one of the very old cities of France. It is on the banks of the Garonne - the river up which the Norsemen sailed to make their attacks on Toulouse and the South of France. I did as I was instructed and found that the Grand Hôtel Tivolier was a very large and exclusive place - really grand and elaborate in its appointments.

 

Commentaires:

Voici encore un épisode fantastique dans lequel Lewis s'appuie sur un sens profane pour exprimer métaphoriquement le message caché qui nous intéresse évidemment en priorité.

 

Nous avons vu dans un récent message que le "tivolier" cache le "tuileur" et en conséquence l'Hôtel Tivolier cache évidemment "le Temple" dont nous sommes avides de connaitre les "appointements" c'est à dire, dans le langage ésotérique, le "salaire" que reçoit le chercheur en fonction de son développement.

 

Avant de lire la suite, nous imaginons que le "photographe" est symboliquement l'être avancé qui retransmet les "photos" de ce qu'il voir en haut, tandis que le "rédacteur du journal" qui cherche à appliquer en France les "méthodes de Chicago" pourrait représenter l'activité astrale d'égrégores chargés se considérant naturellement comme l'élite du monde ésotérique.

 

Dans le codage du Voyage vers l'Est, alors que l'Amérique correspond au monde profane et l'Europe au monde invisible, on peut s'interroger sur ce que pourrait représenter Chicago...

 

(Il ne peut s'agir de la pègre contrôlée par Al Capone, lequel n'a que 10 ans à l'époque du "Voyage vers l'Est", et encore moins de l'invention de la bombe atomique attribuée à Fermi dont les travaux à Chicago ne commencérent que bien plus tard en 1939. En revanche nous pouvons constater que le site de Chicago est construit sur les marais au bord du Lac Michigan et le nom de Chicago provient du mot Checagou" des indiens Potawatomis qui signifie "marécage" ou encore "oignon sauvage", faisant référence à une odeur délétère qui se dégageait toujours du site avant qu'il ne soit totalement assaini et qui suscita encore des épidémies de choléra et de typhus à la fin du 19e siècle. Sur le plan journalistique, la fin du 19e siècle est aux USA une époque de quotidiens à très forts tirages atteignant parfois le million d'exemplaire et véhiculant une information populiste plutôt douteuse mais qui étaient consultés pour le business des petites annonces.)


 Le début du message est intéressant en montrant que les Êtres du monde invisibles qui transmettent les informations ne se préoccupent pas fondamentalement des obtacles matériels et des frais occasionnés...

 

Font-il confiance au chercheur pour qu'il surmonte de lui-même les obstacles, ou bien l'énergie qu'ils transmettent permet-elle précisément de les balayer?

 

C'est une question cachée du message.  

 

Autre détail intéressant, "les hommes du Nord" est une traduction littérale de "Norsemen", qui aurait du être traduit par les normands, mais l'idée qu'il s'agisse des "hommes du Nord" est une manière d'exprimer les ignorants (rappelons que dans un temple rosicrucien les nouveaux admis se tiennent au Nord).

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

CF 26/03/2013 09:43


Cher Isidore, je suis ravi de voir ces interprétations et ces précisions qui nous permettent de faire la distinction entre certaines interpréations traditionnelles, et celles dites new-âge.


L'intervention permet d'apprécier plusieurs manières de voir les choses vraies ou fausses, souvent en fonction des affinités culturelles. La recherche de la lumière, nous aide à trouver la
vérité, souvent dans l'héritage de la civilisation primordiale.


Fraternellement.


 

fm 25/03/2013 17:38


Bonjour Isidore et bienvenue.


Merci pour ton intervention.


J'avoue que je ne partage pas le raisonnement qui voudrait que nous interprétions à partir des codages de la phonétique française, les mots pétawatomis récupérés par des américains.


Cette langue de vautours percnoptères (= bouffeur de merde) est elle l'authentique langue des oiseaux? Je m'interroge...


J'imagine que la langue des oiseaux est au départ la langue des "volatiles" du monde invisible et que pour la parler il convient de passer par ce que les égyptiens nommaient "l'ouverture de la
bouche". 


Et donc pour ma part je n'adhère pas totalement à l'interprétation de la "langue des oiseaux" telle que la conçoivent Jung ou Canseliet... et faut-il le dire, encore moins à ce que le "new-âge"
nomme "langue des oiseaux"...


Peut-on franchir le pas et déclarer rapidement que rien de sain ne peut provenir de Chicago?


Serait-il sérieux de jeter un discrédit définitif sur les 9 millions de personnes qui constituent de nos jours l'agglomération de Chicago?


Et puis, lorsqu'un maître constate de mauvaises vibrations dans un lieu ou il peut exercer sa responsabilité, et bien, tout simplement, il les change...


Evidemment, ce ne sont pas des réponses, mais seulement les orientations de ma pensée.


Et tout cas, encore merci pour tes étranges constatations.


Bien fraternellement.

Isidore 25/03/2013 10:13

""...  une odeur délétère..."" à propos de Chicago... Si on analyse Chicago dans le "langage des oiseaux " , Nous pouvons le décomposer en "Chi" du verbe "chier"  (pardon) et en Cago du
verbe "cagar"  en espagnol qui lui aussi veut dire et se traduit par chier ou "caguer" dans le midi (re-pardon ). "Cago" signifie et se traduit par "je cague". Étrange ! Non ? Mais peut-être
faut il aussi rappeler le "Chi" cher aux asiatiques. Je dois préciser que ce symbole d'aller à la selle (c'est mieux dit comme ça) signifie "se nettoyer de l'intérieur", donc symbole de
purification autant physique que spirituelle. Nous voyons que au delà de l'apparence nauséabonde des termes il y a coté largement positif . Un coté de purification allié à une interprétation qui
peut s'apparenter à une première étape conduisant à une initiation imminente. Peut-être Chicago est-elle une ville dans laquelle nous pouvons nous nettoyer, ou bien, au contraire une ville qui
reçoit les scories de nettoyage ! Mais, dans ce cas, est-il bon de savoir de qui proviennent ces scories ? Fraternellement. Isidore

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

Armanjac  sur Le Rayon qui précède l'Aube.. mon épouse décédée, m'envoie

Pélican sur Le Ras le Bol des Certitudes.. Le mystique arrogant aux yeux des autres  

Mélusine sur Pourquoi Amatu dérange t-il ? Le connais-toi toi-même des grecs.

Pélican sur Initiation Lunaire ou Initiation Solaire voie "sèche" et "humide" ?

Nicole sur Surprenante Inspiration de Lewis ça s'appelle un plagiat, non?

Thierry sur Rêvez-vous davantage en mangeant du Lièvre ? Le rêve de LCSM était compensatoire... 

Phil sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule... Je préfère la parabole du semeur.

Bonum sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule...  parfois un "profane" est plus sincère 

Mélusine sur Physique, Hyperphysique et Métaphysique quelle planète se trouve au niveau de KETHER

Bonum sur Lorsque l'Étudiant est prêt, le Maître se manifeste...  est-ce que les Maîtres ont un  rapport avec les Supérieurs inconnus dans la maçonnerie ?

Jean Pierre sur Un Sceau des Frères Moraves Cela semble ramener la résurgence Rosicrucienne au Protestantisme

Bonum sur Fuir les Persécutions de l'Ancien Monde ? va-t-on fuir dans l'espace ?

Jean-Christophe sur Livre d'Or Je viens de lire 'le village du Diable", je pense devenir un pilier de bar.

Mélusine sur Les Mages Noirs et l'Économie de la Vie  je suis tombée sur une vidéo, et l'esprit Rose-Croix est autre chose.

Brigitte sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? Et un petit clin d'œil du cosmique

Mélusine  sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? j'avais un projet: Remettre les jeunes en décrochage 

Pélican sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? La recherche étymologique est aussi importante que le symbolisme ou le déchiffrage hiéroglyphique.

Pélican sur Le Secret Rosicrucien du Radix Davidis "Ecarter les "Philistins" (les vulgaires).  On en revient au sujet des préjugés

Pélican sur Le Paraclet d'Akhenaton l'Egypte aurait échappée au déluge?  

Pélican sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne nous pouvons tous apprendre et accéder, Mais dans le futur ? 

Andréa sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne Empirie… des expériences à vivre sur tous les plans de La Vie…

Tizon sur Mais que s'est il passé en 1410 L'enseignement est-il pour les chanceux ?

Pélican sur La Courbe actuelle... Ce sujet me questionne beaucoup. 

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier