19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 14:45

hslVoici un nouvel épisode de notre traduction inédite du Voyage vers l'Est.

 

Il est naturellement conseillé de prendre son temps à méditer ces différents messages qui transmettent allégoriquement certaines notions ésotériques.

 

Et, lorsque l'on prend conscience d'un nouveau niveau de communication ou d'une nouvelle finesse relationelle dans ce texte initiatique, il est judicieux de savoir prendre son temps d'en reprendre la lecture depuis le début...

 

Ainsi, depuis la traversée de l'Atlantique la scène pourrait se passer dans le monde subtil...

 

""C'est ainsi que nous avons passé une partie de la nuit à parler comme nous le faisions sur le bateau.

  

C'était sans concession...

 

Il était perse et non indien des Indes. Je le découvris, mais il était suffisamment habile pour me l'avoir permis.

 

J'ai aussi découvert qu'il vivait le plus souvent en Egypte et visitait annuellement sa Madame sur les rives de l'Hudson, où elle conservait sa villa américaine et dirigeait son travail caritatif américain.

 

Il était son agent de confiance. L'était-il aussi pour d'autres?


- "Savez vous, Monsieur P., que le carré de papier comportant vos nom et adresse, que vous m'avez donné, m'a bien servi, je l'ai donné à un homme à Paris..."


- "Vous l'avez donné à un homme à Paris?"

 

Son ton, son expression, ses mots, indiquèrent une surprise extrême, et il eut peut-être un recul.


-"Pourquoi? Oui, il a demandé à voir quelques papiers et je lui ai montré nonchalament... Il semblait très heureux et m'a conseillé de bien le garder."

 

-"Vous l'avez encore?"


-"Oui, bien sur."

 

Je l'ai rassuré en le lui présentant. Il était ravi.


-"J'ai crains un moment", a-t-il dit, en partie pour s'excuser. "Vous voyez, mon ami, vos paroles ont été mal choisies. Vous avez dit: je l'ai donné à un homme à Paris. Vous auriez dû dire: je l'ai montré à un homme.

 

C'est juste une petite chose, je vous l'accorde, mais, dans tout ce pays, qu'il me soit permis de vous suggérer qu'en parlant à un étranger par le biais d'un interprète ou autrement, vous utilisiez une extrême prudence et un grand soin dans le choix de vos mots.

 

L'anglais, au mieux, ne donne pas toujours les nuances réelles et exactes de sens que vous désirez.

 

Lorsque l'anglais est utilisé imprudemment, ou lorsqu'un idiome est utilisé, vous pouvez vous causer du tort et déformer grandement vos pensées.

  

En fait, vous pouvez apporter de la défaite à vos projets.

 

Les mots créent des pensées, vous savez, et pensée signifie action.""

 

(à suivre...)

 

 (épisode précédentdébut du "Voyage")

 

Version américaine:

And so we spent part of the night talking as we had on the steamer. He was absolutely non-committal. I discovered - but surely he was just clever in permitting me to discover - that he was a Persian, and not an East Indian.

I also discovered that he lived in Egypt most of the time and made yearly visits to his Madame in the Banks of the Hudson where she maintained her American villa and directed her American charitable work. He was her confidential agent - and, was he also a confidential agent of others?

"You know, Mr, P., that square paper you gave me with your name and address upon it has served me well. I gave it to a man in Paris -"

"You gave it to a man in Paris?" His tone, his expression, his words, indicated extreme surprise - possibly rear.

"Why, yes, he asked to see some papers and I showed it to him casually. He seemed to be very pleased and advised me to preserve it for -"

"The you still have it?"

"Yes, most certainly." I assured myself and him by exhibiting it. He was delighted.

"I feared for a moment," he said, half apologetically. "You see, my friend, your words were not well chosen. You said 'I gave it to a man in Paris.' You should have said 'I showed it to a man.' Just a little thing, I grant you. But, may I be permitted to suggest that while in this country and when speaking to a foreigner through an interpreter or otherwise, you use extreme caution and care in the selection of your words?

English at best does not always convey the true and exact shades of meaning you desire. When carelessly used, or when the vernacular or American idioms are used, you may do very great injustice to yourself and your thoughts. In fact, you may bring defeat to your plans. Words create thoughts, you know. And thoughts mean action.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

Armanjac  sur Le Rayon qui précède l'Aube.. mon épouse décédée, m'envoie

Pélican sur Le Ras le Bol des Certitudes.. Le mystique arrogant aux yeux des autres  

Mélusine sur Pourquoi Amatu dérange t-il ? Le connais-toi toi-même des grecs.

Pélican sur Initiation Lunaire ou Initiation Solaire voie "sèche" et "humide" ?

Nicole sur Surprenante Inspiration de Lewis ça s'appelle un plagiat, non?

Thierry sur Rêvez-vous davantage en mangeant du Lièvre ? Le rêve de LCSM était compensatoire... 

Phil sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule... Je préfère la parabole du semeur.

Bonum sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule...  parfois un "profane" est plus sincère 

Mélusine sur Physique, Hyperphysique et Métaphysique quelle planète se trouve au niveau de KETHER

Bonum sur Lorsque l'Étudiant est prêt, le Maître se manifeste...  est-ce que les Maîtres ont un  rapport avec les Supérieurs inconnus dans la maçonnerie ?

Jean Pierre sur Un Sceau des Frères Moraves Cela semble ramener la résurgence Rosicrucienne au Protestantisme

Bonum sur Fuir les Persécutions de l'Ancien Monde ? va-t-on fuir dans l'espace ?

Jean-Christophe sur Livre d'Or Je viens de lire 'le village du Diable", je pense devenir un pilier de bar.

Mélusine sur Les Mages Noirs et l'Économie de la Vie  je suis tombée sur une vidéo, et l'esprit Rose-Croix est autre chose.

Brigitte sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? Et un petit clin d'œil du cosmique

Mélusine  sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? j'avais un projet: Remettre les jeunes en décrochage 

Pélican sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? La recherche étymologique est aussi importante que le symbolisme ou le déchiffrage hiéroglyphique.

Pélican sur Le Secret Rosicrucien du Radix Davidis "Ecarter les "Philistins" (les vulgaires).  On en revient au sujet des préjugés

Pélican sur Le Paraclet d'Akhenaton l'Egypte aurait échappée au déluge?  

Pélican sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne nous pouvons tous apprendre et accéder, Mais dans le futur ? 

Andréa sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne Empirie… des expériences à vivre sur tous les plans de La Vie…

Tizon sur Mais que s'est il passé en 1410 L'enseignement est-il pour les chanceux ?

Pélican sur La Courbe actuelle... Ce sujet me questionne beaucoup. 

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier