22 avril 2022 5 22 /04 /avril /2022 12:37
Le Paradigme Rosicrucien

Harvey Spencer Lewis présentait l'Enseignements Rosicrucien d'un point de vue dualiste et les explications entraient dans un paradigme de dualité comprenant le Cosmique et le Matériel.

 

Cet aspect double facile à saisir pour l'intellect permettait à chaque Néophyte du Premier Degré de booster son moteur interne d'investigation permettant d'élaborer lui-même grâce à ses facultés intuitives et son expérimentation sa propre compréhension du monde et en quelque sorte de sortir du gris. 

 

Pour mieux comprendre la raison de ce processus transcendant, voir à ce sujet ce message du Bistrot.

 

Lorsque Gary Stewart (photo ci-dessus) prit la suite de Ralph Lewis, comme Imperator en 1987, il nous avouait son intention de rejeter ce paradigme dual:

 

My point here, is that the paradigm of duality, albeit making things easier to explain to the intellect, more often complicates issues to such an extent that we either have to change the paradigm or learn to live with the gray areas that it implies. As far as Rosicrucianism is concerned, it is apparent that shifting the dual paradigm to one of a triune nature will not solve the ethical questions posed by the gray areas because duality is still a fundamental aspect of human interpretation, but neither is that our intent. Rather, by introducing the triune aspect of things, we commence at the onset to work with the fundamental laws of Rosicrucianism as they exist to our understanding, and attempt to approach our study of spiritual things in accordance with the actuality of their nature.

 

Mon point de vue, c'est que le paradigme de la dualité, même s'il rend les choses plus faciles à expliquer à l'intellect, complique plus souvent les problèmes à tel point que nous devons soit changer de paradigme, soit apprendre à vivre avec les zones grises qu'il implique.

 

En ce qui concerne le rosicrucianisme, il est évident que le passage du double paradigme à celui d'une nature trinitaire ne résoudra pas les questions éthiques posées par les zones grises parce que la dualité est toujours un aspect fondamental de l'interprétation humaine, mais ce n'est pas non plus notre intention.

 

Au contraire, en introduisant l'aspect trinitaire des choses, nous commençons dès le départ à travailler avec les lois fondamentales du rosicrucianisme telles qu'elles existent à notre compréhension, et essayons d'aborder notre étude des choses spirituelles conformément à l'actualité de leur nature.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Merci, Frater N de m'inviter à lever mon verre à l'astronome de Loccle! Nous le ferons naturellement à la façon décrite par Lucien, en prononçant successivement .....! Et évidemment, pas de fèves à l'apéro....
Répondre
F
Apophtegme du jour : " Mieux vaut vivre en Calabre qu'en Palabres ! "
E
Merci frater N. pour ton commentaire<br /> <br /> Tu as raison d'affirmer que c'est bien compliqué mes observations pour une réponse simple.<br /> Permets moi cependant d'affirmer qu'il est souvent très difficile de saisir dans des mots simples<br /> la compréhension personnelle qu'on peut avoir de certaines réalités subtiles.<br /> <br /> Pour revenir au monisme et au dualisme.<br /> <br /> L'être est un dans son entière plénitude. Dans la philosophie occidentale depuis Parménide et selon <br /> toute vraisemblance un peu plus tôt l'être ne peut être saisi,on ne peut en faire l'expérience qu'à travers<br /> la méditation et la contemplation.<br /> <br /> N'oublions pas que le texte du Bistrotier est en rapport avec une fraternité ésotérique traditionnelle qui<br /> perpétue un héritage immatériel qu'elle transmet de manière progressive à ses étudiants selon<br /> une méthode. Son but n'est pas d'alimenter des théories intellectuelles fumeuses ni de charger le mental mais de permettre aux étudiants sincères de se préparer psychiquement à en faire l'expérience par eux-mêmes.<br /> <br /> Dire aux étudiants que le Nous est (l'energie créatrice universelle) est vrai mais sur le plan de la méthode de transmission(initiatique), il convient peut-être d'en faciliter l'approche méditative en indiquant son essence(double) et sa manifestation(triple).<br /> <br /> Grâce au rituel auquel assistaient les étudiants des mystères dans les temples rosicruciens d'inspiration<br /> lewissienne, leur conscience était alors imprégnée de ce rituel accompli par des officiers à leur place.<br /> <br /> Leur sincérité et leur aspiration profonde leur permettront peut-être un jour à en faire une expérience intime<br /> qu'ils traduiront le moment venu dans des mots imparfaits. Voir Wittgenstein.
Répondre
F
Cher Ewigerstudiosus,<br /> <br /> Si la compréhension n'est que personnelle, se pose la question de pourquoi en parler de façon analytique, surtout puisque cela ne peut se faire (à l'écrit) que de façon intellectuelle, en mobilisant l'analyse de textes philosophiques et leur histoire. C'est la raison pour laquelle la méthode rosicrucienne est habituellement pratique, ce qui ne la rend pas moins authentiquement exigeante à l'instar de la démarche de René. Je comprends dans ce sens le texte de GLS, ici évoqué.<br /> L'invitation à chercher et à expérimenter par soi-même est louable, surtout si l'on pointe dans une direction fructueuse. Les fragments disséminés çà-et-là donnent une impression, souvent voulue, et dont les initiateurs assument la responsabilité. Y compris dans les traductions fautives, que corrigeront les éternels étudiants que sont les chercheurs sincères, surtout si elles risquent d'égarer dans le cheminement ou de faire passer à côté de quelque chose de valeur. C'est ainsi que l'on décharge le Mental en le simplifiant (des erreurs et de la vérité, diraient certains), afin qu'il puisse faire place à l'Âme (illuminer plutôt qu'assombrir), en chevauchant loin des images de garçon vacher et en direction du Cosmique, qui n'a ni genre, ni identité culturelle ou sociale. Ainsi, ce dont on ne peut parler, on peut simplement le taire. Mais le désir de partage est lui aussi tout à fait louable et profitable à ceux qui savent écouter et rendre ce qu'ils ont reçu, donner gratuitement ce qu'ils ont trouvé de valeur. N'est-ce pas là la plus belle façon d'honorer l'héritage spirituel de la lumière, où qu'il soit, sans l'accaparer ni le détourner ?<br /> J'affectionne tout particulièrement le rosicrucianisme issu d'HSL et la rituélie associée, qui a d'abord une fonction pratique sur notre état d'être, et je ne peux que te remercier de mentionner à nouveau le double (mais non dual) dans son Essence et le triple (ou trine) dans sa Manifestation (comme il est d'usage dans l'ésotérisme chrétien).<br /> Fraternellement,<br /> <br /> N.
E
Bonjour Frater Alexandre<br /> <br /> Merci pour ton commentaire!<br /> <br /> Effectivement le Timée(oeuvre majeure de Platon) dans sa dimension encyclopédique est l'expression <br /> <br /> d'une sagesse mystérieuse qui viendrait des pythagoriciens sur l'origine de l'univers, l'âme du monde et la <br /> <br /> place de l'homme dans celui-ci. L'homme y étant considéré par Platon comme la fin de la nature, donc une<br /> <br /> dimension téléologique.<br /> <br /> Le récit platonicien sur la physis(nature) grecque en tant que l'origine est associée au demiurge a conduit<br /> <br /> certains savants exégètes à établir un lien entre le Timée et la Genèse de la bible.<br /> <br /> Selon certains spécialistes, le Timée comprendrait 3 parties:<br /> <br /> - un exposé sur l'atlantide<br /> <br /> -un sur l'origine du monde<br /> <br /> - un sur la formation de l'âme de l'homme<br /> <br /> <br /> <br /> L'un des objectifs de cette oeuvre majeure de Platon aux allures de fiction est de faire émerger chez le <br /> <br /> lecteur le souvenir de son origine cosmique, celui de ceux qui l'ont précédé sur le sentier <br /> <br /> de la quête du sens du sens aux fins de l'aider à se connecter à l'ordre universel.<br /> <br /> Dieu est considéré dans ce récit cosmologique comme un démiurge et à mes yeux le Timée offre<br /> <br /> au moins sur ce point matière à débat.<br /> <br /> Quant à Timée de Locres (serait-ce un pseudonyme), il serait un pythagoricien qui aurait rédigé un traité sur <br /> <br /> la nature et l'âme du monde.<br /> <br /> Fraternellement
Répondre
A
Je n'y connais pas grand choses, mais je me rappelle de la création expliquée par l'astronome de Locle. Le créateur mélangé à dans un cratère tous les 4 éléments disponibles dans l'univers. Il re fit une pâte qu'il divisa en 3 ruban auxquels il associa les nombres du principe du même, ceux du principe de l'autre pour le second, et ceux du principe de mixité pour le troisième. On retrouve la lumière (le même ), la vie (l'autre), et l'amour (la mixité ). Le Timee Platon.
Répondre
L
"Buvons dix fois à la santé de l'astronome de Locres !"<br /> Oui c'est très drôle, j'apprécie beaucoup. Ça change des élucubrations astrales. Mais je me mets à la place de la nouvelle génération qui débarque au Bistrot, elle qui n'est pas plus familiarisé avec les finesses du rosicrucianisme (actualité, réalité) qu'avec les contentieux historiques qui y sont liés (l'interview de Gary Stewart) ou avec le Timée de Platon et le philosophe Timée de Locres qui vivait en Calabre au 5e siècle et qui ne connait pas plus l'astronome de Locle (en Suisse, du côté de Neuchatel...) et son cadran solaire... Et bien pour la nouvelle génération, celle qui n'a pu participer au repas (allusion à la société de consommation du 20e siècle), mais qui devra débarrasser la table, et bien c'est pas facile de suivre. Les anciens doivent comprendre qu'ils doivent faire des efforts...<br /> Bien cordialement, en toute fraternité.<br /> Je vous aime tous.tes. (lol)<br /> Le bistrotier.
F
Buvons dix fois à la santé de l'astronome de Locres !
L
Merci Alexandre pour ton intéressant passage au Bistrot!<br /> J'espère qu'il en annonce d'autres.<br /> Tu donnes envie d'aller faire un tour au Locle!<br /> Bien cordialement<br /> Le bistrotier
E
Bonjour à tous,<br /> <br /> Merci au bistrotier pour ce texte intéressant!<br /> <br /> Il aborde toutefois l'une des questions fondamentales sinon la question fondamentale de tout cheminement<br /> <br /> spirituel(je dis bien spirituel et non mystique).<br /> <br /> L'approche dualiste incarnée avec brio sur le plan intellectuel par Platon qui distingue: le monde intelligible <br /> <br /> et le monde sensible.<br /> <br /> La querelle entre le dualisme et le monisme( incarné par les atomistes dont Leucippe, Démocrite, <br /> <br /> Epicure...) a été dans l'histoire des idées remportée par les dualistes.<br /> <br /> Pourquoi en est-il ainsi?<br /> <br /> L'approche intellectuelle du Nous ne saurait être complète par définition mais c'est l'une des façons pour <br /> <br /> essayer de l'appréhender.<br /> <br /> C'est la raison pour laquelle HSL a mis à la disposition des étudiants du rosicrucianisme des clefs <br /> <br /> à travers le Manuscrit de Nodin permettant d'accéder à une compréhension personnelle du mystère de <br /> <br /> L'être.<br /> <br /> Le Nous est donc selon HSL double dans son essence ( L'énergie de l'esprit et la Force Vitale d'origine<br /> <br /> cosmique) et triple dans sa manifestation ( Lumière, Vie et Amour).<br /> <br /> Ce qui précède est une explicitation d'un mystère pour en favoriser l'approche individuelle.<br /> <br /> C'est à ce niveau qu'intervient le monisme: L'être est.(pas l'être existe)<br /> <br /> Beaucoup de penseurs et philosophes sont partis de cet axiome pour élaborer des théories intellectuelles:<br /> <br /> Une fois de plus,il convient de rappeler que toute théorie est incomplète par essence quoi qu'en disent<br /> <br /> leurs auteurs.<br /> <br /> Les atomistes à ce sujet prétendent qu'il n'y a que des atomes et le vide et se perdent dans leurs<br /> <br /> conjectures comme Epicure qui arrive à y injecter une dose de hasard à travers le clinamen (inclinaison<br /> <br /> des atomes qui tombent et s'associent pour certains de manière fortuite pour former la matière).<br /> <br /> Ils ne nient pas l'existence des dieux dont les philosophes matérialistes pensent qu'ils seraient constitués<br /> <br /> d'atomes(atomos , insécables) particuliers.<br /> <br /> Le dualisme a structuré l'histoire des idées en France sous l'impulsion de Descartes ( dans les Méditations<br /> <br /> Métaphysiques il parle de res cogitans et de res extensa).<br /> <br /> A ce dualisme radical cartésien, Spinoza du même siècle oppose un monisme avec sa formule : Deus sive<br /> <br /> Natura(Dieu c-à-d la Nature). Pour Spinoza, Dieu c'est la Nature point.<br /> <br /> Kant adhère aussi au dualisme avec son monde nouménal et son monde phénoménal.<br /> <br /> Il a fallu attendre le 19ème siècle avec Nietzsche qui philosopha au marteau pour casser les idoles de la<br /> <br /> Métaphysique.<br /> <br /> Son entreprise de déconstruction de la métaphysique avait atteint son acmé avec ce qu'il avait alors<br /> <br /> appelé l'arrière-monde qui donne un sens à notre monde objectif.<br /> <br /> A ce sujet, il dit dans la préface de Par delà le bien et le mal que le christianisme est du platonisme pour<br /> <br /> le peuple.<br /> <br /> A titre de conclusion, L'être est un en lui(monisme) mais reste inaccessible à l'intellect! Le dualisme et le <br /> <br /> ternaire sont des efforts louables pour rendre le monisme accessible aux étudiants des mystères.<br /> <br /> <br /> <br /> N.B.: Permettez moi de préciser de manière illustrative la pensée platonicienne à ce sujet:<br /> <br /> Platon pense nos perceptions sensorielles dans le monde objectif sont tout simplement de pales<br /> <br /> copies de leurs archétypes qui existent dans le monde des idées.<br /> <br /> La beauté des objets dans le monde sensible(objectif) n'est réelle qu'en tant que les objets du<br /> <br /> monde sensible se rapprochent de leurs archétypes.<br /> <br /> <br /> Fraternellement vôtre
Répondre
F
Cher Francis,<br /> <br /> Je note que tu notes... sans que tu ne t'exprimes et ne t'exposes plus sur ce thème rosicrucien clé, issu... du Manuscrit de Nodin (ou du moins de sa première partie). Il serait intéressant que tu l'abordes dans tes prochains articles.<br /> C'est effectivement GLS qui a publiquement mis l'emphase sur cette distinction pratique, pour aider à ne pas tomber dans certains " travers modernistes ou intellectualistes " à la CB/ST : le rosicrucianisme commence avec la Méditation et celle-ci nous emmène dans le domaine métaphysique (à la suite de la physique, donc dans le monde spirituel). Je doute qu'une telle chose ne soit pas le " dada " de tout rosicrucien authentique. Ou comme le dit le proverbe : " qui veut aller loin ménage sa monture " et trouver sa monture est un impératif de celui qui veut entreprendre le voyage... vers l'Est. Mais d'abord, il faut ne plus être à l'Ouest, ce qui est précisément le besoin de s'orienter.<br /> Fraternellement,<br /> <br /> N.
L
Merci Frater N !<br /> Je note : "La Méditation troisième pose une distinction rosicrucienne importante entre réalité formelle (actuality) et réalité objective (reality)". Oui et c'est un des dadas de Gary Stewart. (ça m'amuse d'utiliser le mot dada, car Gary a précisément habité dans un ranch au Texas...)<br /> Merci en tout cas de venir proposer comme Ewigerstudiosus de belles perches au Bistrot!<br /> Bien cordialement.<br /> Le bistrotier
F
Que voilà une réponse bien compliquée dans sa forme intellectuelle, Frater Ewigerstudiosus, pour une réponse si simple dans son fond mystique. L'un et l'autre permettant la recherche spirituelle, mais pas jusqu'au même point.<br /> <br /> La question est de savoir ce que l'on entend réellement par " Dualisme "... et s'il admet des degrés : double ne veut pas dire dual. Dire qu'une pièce de monnaie a deux faces, est-ce être " dualiste " ou au contraire " moniste ", puisqu'il n'y a qu'une seule pièce de monnaie ? Décrire une chose en deux, n'est pas la séparer et donc la couper définitivement en deux, ou en trois (ternaire n'est ni nécessairement triple, ni trinitaire). Même chez Platon, il n'y a que l'Un qui est la Source : le monde des Idées... ou des images que l'on peut percevoir spirituellement, par notre monde et notre corps sensible.<br /> <br /> Le Dualisme radical pose l'existence du 2 comme opposition radicale entre l'un et l'autre, ce qui n'est rien d'autre qu'une ontologie du conflit, sans rencontre ni mariage possible. C'est très loin de ce que René Descartes a réellement écrit, mais peu l'ont réellement lu, quoique les méditations métaphysiques ne soit pas un ouvrage très long. La Méditation troisième pose une distinction rosicrucienne importante entre réalité formelle (actuality) et réalité objective (reality) et porte sur... l'existence de Dieu. La Méditation sixième porte justement sur l'Union du Corps et de l'Âme. Quant à Nietzsche, son marteau n'est pas celui des révolutionnaires, mais celui du médecin pour tester les réflexes et voir s'il y a encore de la vie là-dedans... et si c'est creux et mort, ça n'est qu'une idole, sans force vitale, dont le crépuscule est justement venu. Il est temps de retrouver la Vie, avec l'Amour et la Lumière.<br /> <br /> Si l'on va plus loin encore l'approche hénothéiste est-elle moniste, dualiste, monothéiste/polythéiste ? Le "hén" signifie justement Un, mais pas forcément un seul. Si la montagne peut se gravir par plusieurs pans ou sentiers, elle n'a qu'un seul sommet. Au fond, ça n'est pas très compliqué.<br /> <br /> Fraternellement,<br /> <br /> N.

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Ewigerstudiosus sur Les Degrés du Temple R+Cpar Pitois Pourquoi organiser l'enseignement de la Rose+Croix en degrés ?

Pierre-Alexandre sur Une Nouvelle Monographie  Des traditions Égyptiennes au symbolisme secret de la Rose+Croix...

Tyosas sur Une Leçon Tibétaine... Peut-elle laisser ces vilaines pensées arriver...?

Ewigerstudiosus sur Une Leçon Tibétaine... l'être intérieur ou les Frères Aînés ?

Triple Karmeliet sur Une Leçon Tibétaine... L'influence de la densité des pensées sur la matière ?

Pierre sur Un Curieux trousseau de Clefs Une clé pour la terre, une pour les cieux.. dans le texte c'est bien des clés au pluriel.

Frater N. sur Un Lever de Soleil sur le Kanchenjunga Choisir entre médire ou Méditer, ainsi vient finalement l'Aube Dorée...

Andréa sur Où vivrez-vous dans votre prochaine Incarnation ? écologie, écologie, écologie ...

Ewigerstudiosus sur Après un Deuil, la Vie continue Les âmes sœurs, le cheminement post-mortem, la place de la vie et de l'amour 

Michel RENAULT sur Livre d'Or les symboles sourient car ils sont le cœur de la vie.

Luffroy Gilles sur Avons nous une Mission ? Réaliser la mission humaine de recevoir la connexion avec la conscience cosmique déjà présente en nous

Ewigerstudiosus sur Parlons Initiation Comment trouver en soi l'élément déclencheur conduisant à une véritable initiation imprégnée de Haute Magie Rosicrucienne?

Laurent sur Autour d'une Peinture Américaine je ne vois que 11 apôtres représentés.

Freddy sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Comment avoir des informations sur la glande pinéale,

Prudencius sur Autour d'une Peinture Américaine Les pans du manteau du Maître sont doubles...

Gravini Jean Pierre sur Willermoz et la Sincère Amitié Au R E R, il est précisé que ce n'est pas un egregore...

Lecompte sur Un Rituel pour monter au Ciel... L'échelle qui mène de la terre au ciel comprend souvent neuf barreaux et certains en occultent le nombre... 

Lecompte sur Un Message Codé d'Hergé : Toung Si Nan Peï L'importance des points cardinaux

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier