9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 09:31

janus.jpg 

Le public ignore généralement les luttes d'influences que se livrent certaines organisations sur le grand marché de l'ésotérisme. Le roman "Da Vinci Code" du franc-maçon Dan Brown qui fait mousser certains détails pour en occulter d'autres est souvent en deça de la réalité!

 

Même dans les dossiers les plus neutres du rosicrucianisme, les luttes d'influences sous-jacentes sont multiples pour, volontairement ou involontairement, récupérer, occulter, ou détourner les héritages traditionnels de la Rose+Croix.

 

Prenons l'exemple de la résurgence rosicrucienne allemande du 17ème siècle. Les catholiques considèreront qu'il s'agit d'une création des piétistes protestants. Les francs-maçons défendront l'idée qu'il s'agit de la naissance de la Rose+Croix. L'Amorc actuel marginalisera l'influence en mettant en avant la résurgence américaine du 20ème siècle, en revanche le Seti-CRC se démarquera en affirmant clairement que Valentin Andreae fut "l'inventeur de la rose-croix".

 

Alors que pour Spencer Lewis, Valentin Andreae n'était qu'un simple prête nom de Francis Bacon, le Séti-CRC en fait un personnage principal en écrivant sur son site officiel:

 

"Curieuse destinée que celle de ce contemplatif qui inventa dans son amour immodéré du Christ une société idéale qu'il fit graviter un temps autour d'un symbole entièrement inventé par lui-même et son cénacle de Tubingen : la Rose+Croix."

 

La "société idéale" de Andreae nous entraîne sur une piste: "Christianopolis", la ville du Christ, c'est le nom de l'ouvrage de Valentin Andreae. 

 

Objectivement, pour un lecteur moderne, "Christianopolis" est assez décevant. On découvre une utopie communautaire d'un intérêt, somme toute, limité par rapport à la "Nouvelle Atlantide" de Bacon.

 

Il y a encore quelques années, le livre d'Andreae était difficile à trouver. Une traduction commentée circulait en librairie sous la plume de Jan van Rijckenborgh, un fondateur du "Lectorium Rosicrucianum", un mouvement proposant un rosicrucianisme revu et corrigé à la façon cathare.

 

Le "Christianopolis" de 1619 devait-il être considéré comme le 4ème manifeste rosicrucien du 17ème siècle après la "Fama Fraternitatis" de 1614, la "Confessio Fraternitatis" de 1615 et les "Noces Chymiques de Christian Rosenkreutz" de 1616?

 

Pour l'AMORC de 2005, la réponse était clairement "non" et c'est l'époque où fut diffusée, à grand renfort de publicité, "une charte des devoirs de l'homme" considérée par Omonville comme le "4ème manifeste public de l'histoire de la Rose+Croix" et qui fit d'ailleurs un flop...

 

Détail curieux: depuis quelques temps une autre traduction, vraisemblablement de source maçonnique, de "Christianopolis" circule sur le net, acollée à la Fama, à la Confessio, etc, et sans mention du traducteur... Fuite? Fuite volontaire? A qui profiterait l'opération?

 

Mais en réalité, tout cela cache le véritable 4ème manifeste, le vrai, celui qui est paru en 1618...

 

Il s'agit en fait du "Speculum Sophicum Rhodo-Stauroticum", "le miroir de la sagesse rosicrucienne". Si "Speculum" est simplement le "miroir" et si "Sophicum" se rapporte à "Sophia", la sagesse, en revanche le terme "rhodo stauroticum" est choisi volontairement au lieu de "Rosae+Crucis", afin de rendre plus difficile, ou plus précise, la traduction en utilisant une formule grecque latinisée...

 

C'est un message: il faudra donc décoder subtilement certaines choses, et, c'est en soi, un avertissement de l'auteur: Theophilus Schweighardt, de son vrai nom Daniel Mögling, médecin, astronome, physicien, alchimiste, bref, le fameux "profil rosicrucien". D'autant qu'il est discret et beaucoup moins connu de nos jours que les membres du groupe des piétistes d'Andreae...

 

Et pourtant Theophilus Schweighardt, se déclare "Centralleanicus". C'est naturellement un terme qui échappe aux divers dictionnaires et qui ne se révèle qu'à ceux qui veulent vraiment trouver...

 

Evidemment "Centralleanicus" contient "central" qui est assez parlant et moins évidemment "Eanus" qui est "Janus"... L'auteur se révèle comme le petit Janus central... 

Janus, est un personnage à 2 têtes qui joue le rôle du passeur, du conducteur, celui qui ouvre les portes entre deux mondes, l'ouvreur du chemin dans la tradition égyptienne...

 

N'est-ce pas prometteur?

(suite)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Perceval 11/09/2011 11:20



Effectivement, on peut être FM et le nier. J'en connais qui votent FN et qui le nient, de la même manière.


 



fm 11/09/2011 08:45



@Popaul,


Merci pour ces éléments.


Ça permet de voir la différence entre ce qui est raconté aux journalistes et la réalité. Il y a dans cet article une grande quantité d'erreurs et il faudrait écrire un livre pour y répondre.


Mais on peut en conclure plusieurs choses:


- que DB ne dit pas publiquement qu'il est fm (c'est son droit et beaucoup de fm font pareil)


- que ce qu'il dit est souvent ce que racontent les fm, mais ce n'est pas ce que racontent les rc.


La conclusion... Il faut se faire tout seul son opinion et une opinion valable se mérite!


 


 



popaul 11/09/2011 08:33



De rien mon pote !


mais ya ca aussi dur DB : va falloir réviser ! car jl'ai jms crosé sur les colonnes le DB !


ds le JDD : 


"Pourquoi avoir choisi la franc-maçonnerie comme toile de
fond? 


C’est un sujet qui correspond parfaitement à mon univers, je suis passionné par le
secret, les confréries occultes. Je trouve fascinant que les pères fondateurs de la démocratie américaine, comme George Washington et Benjamin Franklin, aient été des francs-maçons et que Thomas
Jefferson, père de la déclaration d’indépendance et de la Constitution, les ait soutenus ouvertement. C’est ce passé caché de l’Amérique que je souhaite vulgariser. Nous vivons dans un monde où
chaque culture est en concurrence pour savoir quelle religion est "la bonne", du coup, les cultures se détruisent. La franc-maçonnerie est une organisation globale, spirituelle et non religieuse,
où des chrétiens, des musulmans, des juifs s’agglomèrent et se font confiance. Pour les francs-maçons, il existe un être suprême, mais ils prônent la liberté absolue de conscience tout en vivant
selon des codes moraux stricts. Pour eux, tous les hommes sont créés égaux. Les francs-maçons, plus que quiconque, utilisent les symboles et attisent la curiosité. Mais je n’ai pas voulu démontrer
que la franc-maçonnerie avait un pouvoir maléfique.


Etes-vous franc-maçon? 
Non, mais je me suis bien documenté et j’ai pu entrer en contact avec certains maçons. C’était déjà le cas lorsque je faisais des recherches
pour mon livre Anges & Démons, quand je me suis intéressé à la confrérie secrète des Illuminati (groupe fondé en 1776 par Adam Weis-haupt, qui voulait créer une nouvelle
franc-maçonnerie). Les Illuminati sont une "élite dans l’élite". C’est la plus ancienne et la plus secrète des organisations des "Maîtres du monde". Les conspirationnistes prétendent que les
francs-maçons ont été infiltrés par les Illuminati. Ce n’est pas vrai. Les francs-maçons ayant le même emblème que les Illuminati, cette confusion est souvent généralisée.



fm 10/09/2011 23:51



Merci pour le "e" à supprimer à DB. C'est fait. Concernant son appartenance à la fm, j'ai lu une lettre qu'il adressait à ses freres après la parution du "DV code" et avant "le symbole perdu"
dans laquelle il expliquait que ce qu'il faisait ne nuisait pas à la maçonnerie, au contraire. La lettre est accessible sur un site maçonnique d'accés public: je l'ai lue donc il n'y a rien de
secret.



fm 10/09/2011 23:28



Merci Paul pour tes questions!


Surtout n'hésite pas à en poser d'autres: elles font avancer.


N'étant pas latiniste et seulement intuitif, et j'avoue que j'étais tellement content de découvrir "Eanus" que j'ai fait l'impasse sur le "icus" qui me semblait un détail minime à relever plus
tard...


C'est fait à présent: je viens de lire que le suffixe "icus" permet de former un adjectif utilisé au nominatif singulier masculin


par exemple


unus (un) a donné unicus (unique)


amo (j'aime) a donné amicus (amicalement)


Gallia (la Gaule [le pays]) a donné gallicus (gaulois)


métalum (le métal) a donné métalicus (métallique)


Le mot "eanicus" signifie donc "janusien"


http://en.wiktionary.org/wiki/-icus#Suffix


Je m'interrogeais également la question du nombre de "l" à "centrall", ce n'est pas très latin, mais plutôt germanique...


Bonne soirée


Fraternellement



paul 10/09/2011 19:33



Mais c du délire ici : je lis que dan brown (sans e) est franc mac !!!!! Du pur délire !!!!! restons franc comme r+cien et non pas rose ds les idées comme franc mac !!!! mdr !.....



paul 10/09/2011 19:30



eh les gars ! vous pouvez dire comment vous passez de eanicus à  eanus ????????qui donnerait janus. y manque des lettres à chaque formule que vs  traduisez dsn vot'formule pas très
latine !!! pk ecrice francais alors ? pk chercher à comprendre si on invente des passerelles pas très propres....



paul 10/09/2011 19:24



ca serait plus sympa de mettre 1 lien les gars ! plus sympa et plus honnete !!!!! Vous jouez aux fifilles sautillant au dessus de l'élastik !!!! mdr


http://www.bnam.fr/IMG/pdf/speculum.pdf



fm 09/09/2011 18:44



Oui tout à fait, moi aussi je me réjouis de développer les messages de Mögling le nouveau Grand-Maître!



Perceval 09/09/2011 18:31



Oui ça promet.


(Patron, merci de me dire si c'est la réponse que tu attendais°



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier