12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 12:30

videamini1.jpgvideamini2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le "Speculum Rhodostauroticum" dont nous avons récemment parlé  contient quelques planches symboliques qu'il convient d'approfondir.

 

Une des premières questions que se pose le chercheur est de comprendre le sens de ce mot de "Videamini" qui figure par deux fois en haut de la planche qui concerne le "Collegium Fraternitatis", le "Collège de la Fraternité"...

videamini.jpg 

Ce mot inconnu est une invitation à méditer sur deux racines: "videa" et "mini"...

 

"Vide" véhicule en latin l'idée de vue, de vision et "mini" ne signifie pas forcément "minimus" le plus petit, le plus humble, mais intervient dans des notions traditionnelles comme la "minière", lié au minium et au cinabre et qui correspond à la "tombe" dans le rosicrucianisme lewissien. Il y a aussi les termes proche de "ministère" exprimant l'état de celui qui sert, qui aide comme un prêtre et enfin, il y a l'idée d'avertissement, de menace, "mineae"...

 

Deux précisions apparaissent, l'une sur la planche "1604", une date, et l'autre dans le texte: "Étudie mes figures, le Serpentaire et le Cygne t’ont montré le chemin vers l’Esprit Saint il y a 13 ans et le videamini béni ne t'a-t-il pas appelé vers tes frères..."

 

Il y a donc une chose qui s'est produite en 1604; Le "cygne" de la gravure en haut à droite exprime un "signe" par le rapprochement homophonique et cela concerne le "serpentaire", un homme portant un serpent (symbole énergétique) et en même temps une constellation du zodiaque un peu oubliée, placée entre le scorpion et le sagitaire.

 

Nous en savons assez pour comprendre qu'il s'agit de la "supernova" (une étoile en fin de vie qui explose) qui apparut dans le ciel en 1604: "Stella Nova in Pede Serpentarii" . La "Nouvelle étoile au pied du serpentaire" écrivait à son sujet l'astronome et mystique Johann Kepler qui l'observa avec passion.  Elle fut visible un an, d'octobre 1604 à octobre 1605. Pendant longtemps elle fut même visible en plein jour. La nuit, sa proximité avec la conjonction mars-jupiter accentuait davantage le merveilleux du phénomène, d'autant que le serpentaire exhalte mars et jupiter: Mars domine le "scorpion" et Jupiter le "sagitaire". La conjonction du combat (Mars) et de la chance (Jupiter) était la promesse d'une "victoire'"...

 

La résurgence rosicrucienne du 17ème siècle s'est donc construite et déclenchée en octobre 1604 autour de ce signe du ciel, ce "videamini"...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Kuknos 12/09/2011 20:08



Le "videamini" du serpentaire est écrit d'une manière visible. C'était un signe visible. Pour le cygne, il est ecrit d'une manière inversée. Pourquoi?


 



fm 12/09/2011 18:50



"Que nous soyons vu!" Merci, c'est génial. Un subjonctif... et il aurait fallu que je le susse! Mais à priori ça ne change pas grand chose à la référence à la supernova de Kepler de 1604. Comme
quoi finalement toutes les démarches sincères sont bonnes, et il est simplement important de les entreprendre avec simplicité et humilité.



Perceval 12/09/2011 18:42



1604 et le cycle me paraissent  un symbole très très clair. Rappelons nous qu'en 1604, nous nous situons à l'époque de Henri IV. Ce dernier a invité les français à mettre la poule au
pot tous les dimanches. Mais parfois on peut avoir des invités ou la famille est grande la poule ne suffit pas. Donc en 1604, Sully, ministre du roi, a invité les français à ne pas hésiter à
sacrifier un cygne pour augmenter la quantité de viande à table.


Le cycle se mangeait à cette époque. D'ailleurs Jean Réno dans les visiteurs réclame pour sa pitance des cycles bien poivrés. Je dis cela pour les rustres et les ignares qui fréquentent le
bistrot honteusement (c'est à dire sans jamais participer) et qui ne savaient même pas que le cycle se mange.


Il y avait aussi un chanteur du siècle dernier qui chantait "fais moi un cycle, je suis libre maintenant"...


Mais je m'égare... Patron ne vois rien d'autre dans cette Enluminure que le reste de la carte d'un restaurant.


Voilà qui éclairera votre lanterne.


Amen (c'est le seul mot latin que je connaisse malgré mon immense culture)



paulus 12/09/2011 18:31



en tou cas pas pour toi mon pote ! A part tes leçons de moral à 2 balles, tu ne sais rien faire que répéter. en plus t'imites mal coluche ds tes idées !!!! arf arf arf ! si tu relis la planche tu
comprendras mieux son dessein et ta vie de recherche r+c !!!! à la tienne !!!!  mais c pas grav' tu feras comme ts les aut' :t'iras après sortir de grnde lecon de savoir alors qu't ' as tout
pris sr les forums. Va t'faire va !



Perceval 12/09/2011 18:26



Les seuls que le latin intéresse encore de nos jours, ce sont les curés et les pharmaciens. Et encore, pour les premiers je suis pas sûr....



paolo 12/09/2011 18:23



UN.....PUR......DELIRE !!!!!!!!


J'attendais la suite. moi le tenancier de bar mais ancien latiniste !!!!! l'autre, y s'pavane au latin avec 1 simple dico alorq qu'y en a d'aut' qui ont bossé la-dessus pdt des siècles. faut
retourner au seminaire mon gars !!!!! j'attendais une aut' formul' que celle du genre celle qui fut écrite en dessous mais, MAIS,MAIS MAIS : 


Videamini est une conjugaison des verbes en "EO", subjonctif présent de la voiX (vox) passive ce qui donne : "que nous soyons vus".


c à dire un ordre ou un conseil !!!!!


 


enfile toi un bon  Pastis ! du latin passé au sens exhaustif  !!!! mdr


 


je retourne en salle !!!!!



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier