17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 20:58

stele-Irytsen-retournee-ligne-8-copie-1.jpg

 

Voici la stéle C14 du musée du Louvre, la "stèle d'Irtysen" qui a 4000 ans...

 

Le Bistrot l'a retournée de manière à pouvoir la lire commodément de gauche à droite...

 

 "Irtysen" se lit en réalité "Irysen": irytsen-gly-bistrot.jpg  

Son nom se lit à la fin de la deuxième ligne... On ne prononce pas "Ir-Ir"... Le deuxième œil "IR" se prononce "Y" pour indiquer la dualité. Nous lisons ensuite "S", "N" et un personnage. Il n'y a donc pas de "T" sauf s'il y en a un caché dans le "S" ainsi: 

irytsen-variation-gly-bistrot.jpg

 Ce n'est facile de distinguer... Mais nous lirions alors dans ce cas "Irytsen"... 

 

C'était un ouvrier réputé, détenteur de divers secrets propres à son métier, un artisan, un artiste, maître dans son art, il était d'ailleurs scribe et chef des artisans...

 

Son art nous intéresse précisément puisqu'il s'agit de travail sur les pierres...

 

La stèle ci-dessus est pleine d'enseignements...

 

Par exemple, voici un extrait de la 8ème ligne...

  

 

Irytsen-extrait-ligne-8-gly-bistrot.jpg

Nous reconnaissons la fleur de roseau "I" et le poussin de caille "OU"... C'est une formule classique de début de phrase exprimant quelque chose comme "c'est ainsi".

 

Puis la bouche "R", et "K", le cercle sombre (enveloppe, couvercle, placenta...) puis le papyrus ficelé, déterminatif d'une idée abstraite: il s'agit du verbe "connaître".

 

"IOU"-"REK" se traduit généralement par "je connais", mais les buveurs qui se sont déjà habitués à l'impersonnalité du 2e Degré Néophyte utilisent déjà "cela sera fait" plutôt que l'égotique "je vais le faire" et il apprécieront donc le raffinement de la langue égyptienne qui ne comporte pas de "je".

  

Le début de la phrase est conçu pour se modifier en fonction de ce qui va suivre...

 

La corbeille "K" surmonte le poussin de caille "OU". L'ensemble signifierait "ces choses", mais il n'y a pas de déterminatif, il s'agit donc d'un "pronom-suffixe" rattaché à ce qui précède...

 

"C'est ainsi, ces choses là (celles qui vont suivre...) sont connues..."

 

Il y a ensuite 3 bouches superposées... la bouche est "R" et comme il y en a 3 c'est un pluriel qui est lu "ROU" et il n'y a pas de déterminatif... donc c'est encore une forme de pronom... 

 

Une bouche en plus du son "R" pourrait exprimer le langage, mais aussi ce que le langage exprime: l'idée de "ce qui concerne", et comme le langage n'exprime pas tout, "R" exprime aussi la nuance de "proportion", de "fraction"...

 

La phrase devient "C'est ainsi, tout ce qui concerne, le langage et les proportions (de tout ce qui va suivre) est connu"...

 

Reste à définir "ce qui va suivre"...

 

Nous lisons "B" la jambe, "A" le vautour percnoptère, "G" le support de jarre... "BAG" est un adjectif qui signifie "épais", mais le mot n'est pas terminé...

 

Il y a encore un poussin de caille "OU" qui indique un pluriel et le déterminatif des liquides...

 

"Bagou" est le mot qui caractérise les "liquides épaississants", les "pâtes boueuses", les fameux "enrobages pâteux" que nous cherchons... Et nous avons le plaisir de retrouver "bag" dans enrobage! 

 

La traduction devient facile: "C'est ainsi, tout ce qui concerne ces choses du langage et des proportions des liquides épaississants est connu" (d'Irtysen)...

 

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 12:15

Après avoir examiné la photo de l'étrange bloc égyptien de la pyramide de Cheops, et avant de chercher à approfondir la technologie égyptienne qui s'y rattache, une question collatérale se trouve posée...

 

"Une technique de reconstitution de la pierre que semblaient détenir certains anciens égyptiens pouvait-elle alors être connue ou partagée par d'autres peuples?"

 

Voici 3 photos particulièrement suggestives du Pérou qui pourraient accréditer cette idée...

 

Ne serait-ce pas amusant finalement que tous ces anciens peuples aient eu accés à une technologie que les modernes seraient les seuls à ignorer? 

 

 

pierres-peruviennes.jpg

 pierres-peruviennes-2.jpg

 

pierres-peruviennes-3.jpg

Partager cet article
Repost0
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 09:32

pierre-reconstiuee-de-Gizeh.jpg

 

Certaines pierres qui constituent la base de la grande pyramide de Cheops portent des marques montrant qu'elles ont été taillées.

 

Nous savons que les égyptiens avaient une grande souplesse d'esprit, par exemple, il était logique qu'ils aient déjà profité de la présence d'un ou de plusieurs rochers déjà existants pour construire la pyramide au dessus...

 

Mais la photo ci-dessus montre une autre de leurs ressources...

 

Ce bloc se trouve à une certaine hauteur sur la face ouest...

 

Comme le demandent des chercheurs de l'université Drexel de Philadelphie (USA):

 

"comment feriez vous pour tailler ce bloc... Mieux encore, pourquoi auriez vous pris la peine de le sculpter d'une manière courbe pour l'adapter à celui d'à côté puisqu'il s'agit d'un bloc de soutien que personne n'était censé voir, vu que l'ensemble était recouvert."

 

A l'évidence ce bloc n'a pas été taillé mais plutôt moulé...

 

Ils savaient donc reconstituer de la roche! 

 

---

Voir aussi sur le même thème dans la catégorie "bagou": "une curieuse petite coupe" , "des tonnes de Radis pour nourrir les ouvriers égyptiens", "cette statue d'Amenhotep III sort-elle de son moule" ,"une technologie péruvienne ignorée", "connaissez vous les Rou-bagou"...

Partager cet article
Repost0
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 10:45

amenotep3-louqsor-redresse.jpg
 

Cette statue d'Amenhotep III du Musée de Louqsor semble comme neuve malgré ses 34 siècles...

 

Le gardien du musée attire notre attention sur le socle et nous raconte que la statue a été découverte enterrée à l'envers. L'envers du socle était une dalle de la cour du temple...

 

Le Buveur bien aimé qui nous communique aimablement cette photo, à la suite des articles sur "une curieuse petite coupe" et "des tonnes de Radis pour nourrir les ouvriers égyptiens" nous raconte qu'il a reçu cette nuit l'inspiration que cette statue était moulée et qu'elle était composée d'un mortier qui devenait de la pierre au séchage...

 

D'où la question: cette statue à peine sortie de la cour du temple était-elle dans son moule et est-elle encore toute neuve ?

Partager cet article
Repost0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 14:19

radis.jpg 

Il est difficile d'imaginer et d'admettre que les égyptiens étaient des chimistes et des médecins remarquables avec une civilisation en avance sur la notre sur certains points.  

L'enthousiasme de Berthollet devant la chimie du natron qu'il découvrait il y a deux siècles est célèbre. Songeons que les égyptiens ont maîtrisé cette chimie pendant des milliers d'années...  

 

Parmi les curiosités que rencontrent les égyptologues, figure la fortune dépensée pour l'énorme consommation d'ail, d'oignons et de radis des ouvriers égyptiens. 

 

Les penseurs modernes en mal d'inspiration imaginent parfois le travail de ces ouvriers à la construction des pyramides par: "on" prend un bloc de 2,5 tonnes,  "on" rassemble 300 hâleurs et on les fait tirer... 

 

L'historien Hérodote mentionne une somme de 1600 talents d'argent nécessaire afin d'acquérir ces légumes pour les ouvriers...

 

Quand on sait que ces légumes devaient certainement coûter moins cher que de nos jours et qu'un talent est une unité de mesure grecque qui pèse environ 20kg et qui, en argent, équivaut à environ 1000€, il y a de quoi s'interroger! 

 

Pourtant un travailleur de force se nourrit d'autre choses que de radis, d'ail et d'oignons...  

 

"On" est loin d'imaginer que le jus de ces légumes pouvait être incorporé au natron et servir à autre chose qu'à de la nourriture! Et pourtant...

 

(à suivre) 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Ewigerstudiosus sur Les Degrés du Temple R+Cpar Pitois Pourquoi organiser l'enseignement de la Rose+Croix en degrés ?

Pierre-Alexandre sur Une Nouvelle Monographie  Des traditions Égyptiennes au symbolisme secret de la Rose+Croix...

Tyosas sur Une Leçon Tibétaine... Peut-elle laisser ces vilaines pensées arriver...?

Ewigerstudiosus sur Une Leçon Tibétaine... l'être intérieur ou les Frères Aînés ?

Triple Karmeliet sur Une Leçon Tibétaine... L'influence de la densité des pensées sur la matière ?

Pierre sur Un Curieux trousseau de Clefs Une clé pour la terre, une pour les cieux.. dans le texte c'est bien des clés au pluriel.

Frater N. sur Un Lever de Soleil sur le Kanchenjunga Choisir entre médire ou Méditer, ainsi vient finalement l'Aube Dorée...

Andréa sur Où vivrez-vous dans votre prochaine Incarnation ? écologie, écologie, écologie ...

Ewigerstudiosus sur Après un Deuil, la Vie continue Les âmes sœurs, le cheminement post-mortem, la place de la vie et de l'amour 

Michel RENAULT sur Livre d'Or les symboles sourient car ils sont le cœur de la vie.

Luffroy Gilles sur Avons nous une Mission ? Réaliser la mission humaine de recevoir la connexion avec la conscience cosmique déjà présente en nous

Ewigerstudiosus sur Parlons Initiation Comment trouver en soi l'élément déclencheur conduisant à une véritable initiation imprégnée de Haute Magie Rosicrucienne?

Laurent sur Autour d'une Peinture Américaine je ne vois que 11 apôtres représentés.

Freddy sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Comment avoir des informations sur la glande pinéale,

Prudencius sur Autour d'une Peinture Américaine Les pans du manteau du Maître sont doubles...

Gravini Jean Pierre sur Willermoz et la Sincère Amitié Au R E R, il est précisé que ce n'est pas un egregore...

Lecompte sur Un Rituel pour monter au Ciel... L'échelle qui mène de la terre au ciel comprend souvent neuf barreaux et certains en occultent le nombre... 

Lecompte sur Un Message Codé d'Hergé : Toung Si Nan Peï L'importance des points cardinaux

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier