18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 11:00

fontevraud.jpg 

La quête de la Rose+Croix est naturellement fonction du développement intérieur de chacun.

 

Voici un simple test évoquant 6 problématiques permettant à chacun de savoir ce qui l'attire réellement dans le rosicrucianisme.

 

1- Cherchons nous une fraternité agissante (A) ou la recherche de la lumière (B)?

 

2- Convient-il d'être prêt à vivre des grands changements dans son existence (B) ou suivre tranquillement le petit train-train de son évolution (A) est déjà pleinement satisfaisant?

 

3- "L'état de Rose+Croix" caractérise t-il un sommet de l'évolution (A) ou l'harmonisation avec l'Être intérieur progresse t-elle par paliers et aucun de ces paliers ne gratifie quiconque du titre de Rose+Croix (B)?

 

4- La tolérance est-elle une vertu indispensable pour entrer dans la Fraternité (A) ou est-ce, en dernière analyse, une vertu égotique et l'ego n'a pas sa place dans le temple (B).

 

5- Un Code de Vie est-il à respecter(A) ou considérons nous que chaque situation est unique et que c'est en son cœur que l'adepte trouve toutes les réponses (B).

 

6- Se visualiser dans une matrice en train d'accueillir le Christ nous permet d'avancer (A) ou est-ce un conditionnement qui rattache à un egregore (B)?

 

Naturellement tous ces sujets ont déjà été développés au Bistrot pour que chaque buveur ait eu l'occasions d'élaborer ses propres réponses sans qu'il soit nécessaire d'imposer des comportements tout faits.

 

Il est utile de penser que tous ces questionnements pourraient naturellement constituer des "mots de passe" ou un "tuilage" invisible permettant d'accéder à un cercle subtil de la Rose+Croix.

 

A ce sujet, l'image ci-dessus provient du cloître de Fontevraud qui n'est pas tout à fait un bistrot...

 

Mais elle a été retenue pour décorer la nouvelle "Page Facebook" consacrée au Bistrot.

 

Certains détails symboliques sont facilement repérables comme par exemple le dallage blanc et noir typique des temples rosicruciens (et maçonniques), et on remarque que le côté gauche est fermé.

 

Est-ce pour éviter certains errements alors que le côté droit est ouvert?

 

Et il y a au fond un seuil à franchir...

 

Mais il y a aussi un petit test invisible à apprécier...

 

Il permet de se révéler une étape typique du cheminement rosicrucien...

 

Naturellement il ne faut pas s'acharner à trouver un détail, mais plutôt reprendre les fondamentaux du premier degré Néophyte et quelque chose sautera aux yeux!  

Partager cet article
Repost0

commentaires

fm 19/06/2013 18:34


@ Salam, je ne dis pas que c'est facile, je pense que c'est précisément un bon exercice permettant de ressentir la différence entre une fraternité qui fonctionne avec de la "cohésion" autour de
certaines pensées et la démarche qui consiste à avancer dans sa recherche de l'Être intérieur par "adhésion".


Lorsque l'on fonctionne par adhésion on ne rencontre évidemment pas les mêmes personnes que si l'on cherche la cohésion avec d'autres!


Effectivement dans la formule chrétienne que tu cites, on peut voir la création d'un egregore ou encore la connexion avec un egrégore, mais on peut voir aussi un rituel ou encore un processus
rituélique... Tout dépend évidemment de ce que les personnes entendent pas "Jésus"! 

salam 19/06/2013 17:34


"Le plus simple consiste naturellement à se tenir discrètement éloigné des égrégores" dis tu fm...Mais est ce aussi simple à faire qu'à dire? En te lisant il
y a une autre phrase qui me trotte dans la tête; celle de Matthieu en 18:20 qui  fait dire à Jésus: "Dès que deux ou trois personnes se réunissent en mon nom je
suis au milieu d'eux ne faut il pas voir par là une allégorie d'une réalité plus métaphysique? Remplaçons Jésus par
rose croix par exemple.....

fm 19/06/2013 11:49


Bonjour à toutes et tous,


Concernant les égrégores, il ne nous appartient pas de chercher à les détruire ou à les dissoudre! S'ils existent c'est parce que certains les alimentent et c'est leur droit le plus absolu de
chercher à sécuriser leurs croyances communes en se rassemblant et en créant ainsi consciemment ou non une force psychique. 


Mais pourquoi les Rosicruciens éprouveraient-ils le besoin d'alimenter un égrégore ou de s'inféoder à un égrégore existant?


Le Rosicrucien recherche seulement la vie en harmonie avec l'Être intérieur. Si un égrégore est agressif, ou si nous nous trouvons parfois au milieu d'un groupe constitué, l’égrégore peut parfois
chercher à nous absorber et il y a une petite lutte psychique durant laquelle nous devons nous efforcer de rechercher une vigilante connexion à notre être profond, sans manifester naturellement
la moindre animosité pour l’égrégore. 


Ainsi au bout d'un certain temps l’égrégore renoncera à s'imposer et nous aurons trouvé une place légitime de visiteur discret. 


Mais naturellement si notre aura manque encore de puissance et si nous redoutons de devoir faire face à un égrégore et craignons pour notre indépendance psychique, le plus simple consiste
naturellement à se maintenir discrètement éloigné des égrégores!


Bien fraternellement, 

CF 19/06/2013 10:28


Merci Patrick Lerond de partager avec nous. Je pense que la quête de
la lumière peut nourrir une existence, car cela pourrait illustrer une alchimie chez le chercheur qui influencerait beaucoup son existence ( son approche de la vie par exemple ),
pour moi le moyen est l'ensemble du travail que l'on fait pour
atteindre cette quête ( matériel et spirituel). En effet, on ne peut réclamer la tolérance, comme on ne peut pas tout tolérer non plus. Chaque situation de vie est une répétition, j'ai pas trop
comprimé, mais intéressant? concernant les égrégores, oui il faut les dissoudre assez fréquemment...



fm 19/06/2013 10:07


Pourquoi affirmer que la Recherche
de la Lumière n'est pas un but en soi? Ne serais-ce pas au lieu d'une recherche vague d'absolu, plutôt une recherche concrète permanente dans les petits détails de l'existence et qui se
cristallise progressivement. N'est-ce pas précisément le "vivant point d'interrogation" ou le "sel alchimique" ?

salam 19/06/2013 03:03


@ Patrick


"...mais la quête de la lumière n'est pas un but en soi..." D'accord!  Surtout qu''à priori on peut dire que nous en venons (de la lumière) , ou plutôt nous en sommes. Plus
important est certainement de voir ce qu'elle éclaire car comme dit la chanson "A quoi çà sert de chercher la lumière quand il n'y a rien à voir ?"

Patrick Lerond 19/06/2013 00:03


1-Fraternité agissante A ou B la quète de la lumière?


indiscutablement B.Agir sans ce préalable est stupide.Mais la quète de lla lumière n'est pas un but en soi, et ne peut nourir une existence.Ce n'est qu'un moyen.L'action devrit donc être celle de
l'Esprit et la quète son destrier...


2-On ne peut se satisfaire...Même du progrès apparent.


3- foin des titres...Mais foin de l'évolution.C'est une conscience hors du temps,liée àl l'omniprésence et au double rayonnement gnostique purifiant et illunateur de la sagesse et de l'amour.


4-On ne peut reclamar la tolérance , ni accumuler de bonnesintentions de la part d'autrui.L'égo a sa place dan le temple ,mais il disparait, neutralisé plutôt, dans les pouvoirs supérieurs de la
Monade. (dans le temple)


5-Réponse B à coup sûr.Chaque situation de vie n'est qu'une répétition.Il nous apaprtient qu'elle soit unique.


6-réponse B.Je doute beaucoup des éggrégores.(il faut les dissoudre fréquemment.


 

Ledgend 18/06/2013 21:31


 Le test invisible m'a effectivement sauté au yeux ...et il est mieux de voir l'image
de loin 

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

Armanjac  sur Le Rayon qui précède l'Aube.. mon épouse décédée, m'envoie

Pélican sur Le Ras le Bol des Certitudes.. Le mystique arrogant aux yeux des autres  

Mélusine sur Pourquoi Amatu dérange t-il ? Le connais-toi toi-même des grecs.

Pélican sur Initiation Lunaire ou Initiation Solaire voie "sèche" et "humide" ?

Nicole sur Surprenante Inspiration de Lewis ça s'appelle un plagiat, non?

Thierry sur Rêvez-vous davantage en mangeant du Lièvre ? Le rêve de LCSM était compensatoire... 

Phil sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule... Je préfère la parabole du semeur.

Bonum sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule...  parfois un "profane" est plus sincère 

Mélusine sur Physique, Hyperphysique et Métaphysique quelle planète se trouve au niveau de KETHER

Bonum sur Lorsque l'Étudiant est prêt, le Maître se manifeste...  est-ce que les Maîtres ont un  rapport avec les Supérieurs inconnus dans la maçonnerie ?

Jean Pierre sur Un Sceau des Frères Moraves Cela semble ramener la résurgence Rosicrucienne au Protestantisme

Bonum sur Fuir les Persécutions de l'Ancien Monde ? va-t-on fuir dans l'espace ?

Jean-Christophe sur Livre d'Or Je viens de lire 'le village du Diable", je pense devenir un pilier de bar.

Mélusine sur Les Mages Noirs et l'Économie de la Vie  je suis tombée sur une vidéo, et l'esprit Rose-Croix est autre chose.

Brigitte sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? Et un petit clin d'œil du cosmique

Mélusine  sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? j'avais un projet: Remettre les jeunes en décrochage 

Pélican sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? La recherche étymologique est aussi importante que le symbolisme ou le déchiffrage hiéroglyphique.

Pélican sur Le Secret Rosicrucien du Radix Davidis "Ecarter les "Philistins" (les vulgaires).  On en revient au sujet des préjugés

Pélican sur Le Paraclet d'Akhenaton l'Egypte aurait échappée au déluge?  

Pélican sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne nous pouvons tous apprendre et accéder, Mais dans le futur ? 

Andréa sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne Empirie… des expériences à vivre sur tous les plans de La Vie…

Tizon sur Mais que s'est il passé en 1410 L'enseignement est-il pour les chanceux ?

Pélican sur La Courbe actuelle... Ce sujet me questionne beaucoup. 

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

Mélusine sur De Jour comme de Nuit L'écureuil de σκὶα, « ombre, » et d'οὐρά, « queue »....

José sur Livre d'Or J'aimerais cheminer à nouveau sur la voie rosicrucienne... 

Prudencius sur Lewis décrit la Rose+Croix en Europe au début du 20e Siècle une charte pour travailler ? est ce maçon ?

Roland sur Marie Louise, l'Ordre Intérieur et le Secret Ces infos me rendent triste!

Jérémie sur On m'appelle le Chevalier Blanc! 8 ans que cet article devait me parvenir... grâce à KHM...

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier