16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 09:52

lactation-saint-bernard.jpg 

Ce tableau, "San Bernardo y la Virgen", œuvre du peintre espagnol du 17e siècle, Alonso Cano, est visible au Musée du Prado à Madrid et représente Saint Bernard et la Vierge et plus particulièrerment la "lactation de Saint Bernard".

 

Naturellement, l'artiste a accentué la position du saint en contrebas afin d'allonger au maximum le jet du lait...

 

Autre détail, l'enfant Jésus s'est spontanément écarté du sein maternel afin de témoigner son accord à l'évènement...

 

La légende raconte que cette lactation s'est produite alors que Saint Bernard, devant une statue de la vierge Marie, répétait obstinément la formule "Monstra te esse matrem" (montre toi notre mère).
 

Comme les Buveurs du Bistrot ne vont pas considérer que cette scène est un miracle à interpréter au premier degré, il leur reste donc à en découvrir les symboles et les clefs magiques...

 

Un première clef est donnée par un détail de la vie de Bernard de Clairvaux: il aimait donner, à la "Sainte Vierge" des chrétiens, le titre de "Notre-Dame", et se laissait considérer comme un "Chevalier de Marie" au sens de la Chevalerie arthurienne...
 

Marie était sa "Dame"...
 

Cette "Notre Dame", si importante pour les Templiers, est donc à identifier avec précision. 

 

tothmes-laction-droite-bistrot-copie-1.jpg

Pour cela, les Habitués du Bistrot ne manqueront pas de rapprocher ce tableau avec la représentation de la "lactation de TothmesIII (lien cliquable)" dans laquelle intervenait la déesse Isis, la "Grande de Magie."

 

Pour mémoire, Isis, que la rituélie lewissienne, d'inspiration héliopolitaine, représente par la "Grande Prétresse" n'est pas la terre représentée par son père Geb.

 

Elle n'est pas non plus le "cosmique" (le ciel) représenté par sa mère, la déesse Nout.

 

Elle n'est pas non plus l'élément eau, ou la divinité de l'eau, représentée par la "Mater", célébrant la déesse Tefnout, parfois sous ses formes "lointaines" (lien cliquable)  comme la déesse Hathor.

 

Une autre clef est enfin donnée par la formule "monstra te esse matrem" dont les chercheurs ne manquent jamais d'analyser et de pratiquer avec profit les vibrations... 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F

Merci Rico
Le culte marial est antérieur au christianisme. Je pense que Isis Pelagia (à l'origine de Stella Maris) faisait partie du pack lancé par Manéton au 3e siécle avant JC avec la trinité constituée
avec Serapis (Osiris-Apis) et Harpocrate...
Maintenant, ce serait plaisant de savoir quel est l'initié qui a glissé la formule latine "montra te esse matrem"... 
Répondre
R

Patron: il me semble me souvenir que c'est à Edesse qu'on a écrit pour la première fois cette formule...
Répondre
R

On trouve ce texte aussi bien dans les archives (il en reste) de l'Ordre à la BN que dans divers endroits fréquentés par les hommes en Blancs - mais la version la plus complête est celle de la BN
qui provient directement d'un taxte aissé par un des compagnons de géole de Jacques de Molay en 1310 (on le trouve assez facilement)


De la même manière que Saint Bernard, dans las traces qu'il a laissé (en particulier dans ses homélies... mais comme j'ai la flemme de chercher pour remettre la main dessus, faudra creuser
vous-même), utilise les termes "Stella Maris".


Ça dit


"Que Marie, l'Etoile de la Mer, nous conduise au port du Salut"


Sancti spiritus adsit nobis gratia. Maria, Stella maris, perducat nos ad portam
salutis. Amen. Domine, Jesu Christe, sancte pater, aeterne Deus, omnipotens, sapiens creator, largitor, administrator benignus, et
carissimus amator, pius et humilis redemptor, clemens, misericors salvator, Domine, te deprecor humiliter et exoro ut illumines me, liberes et conserves fratres Templi,
et omnem populum tuum chistianum turbatum.
Tu, Domine, qui scis nos esse innocentes, facias liberati, ut vota nostra et mandata tua in humilitate teneamus, et tuum sanctum servitium et voluntatem faciamus ;
contumelias iniquas, non veras, contra nos oppositas per graves oppositiones, et malas tribulationes et tentationes, quas passi fuimus, et pati ulterius non
possumus.


(à vous de traduie le reste...)


Historiquement, on estime que le culte mariale prend sa source en Orient vers le 5ème ou 6ème siècle. St Bernard le réinventa en créant le "concept "Notre-Dame, figure de proue de la
chrétientée" (ce sont ses propres mots)


Voila... bonne chasse à l'info.
Répondre
F

J'ai vu aussi l'affirmation que l'hymne existait aussi au 7e siècle...
Répondre
F

Peux-tu donner une référence Rico stp?
Répondre
R

la formule existe bien avant la création de la province d'Acadie...
Répondre
J

La
formule "monstra te esse matrem" est tirée de l'hymne "Ave maris stella" qui est l'hymne national de la province d'Acadie au Canada.... 
"et in arcadia
ego" lit-on sur le tableau de Poussin
"Arcadia 1390"
lit-on sur le tableau de Rosslyn
Répondre
R

Oups! un mot a été zappé de mon précédent poste... Je voulais parler de La Rochelle, of course... J'arrête
(momentanément) de boire
Répondre
R

"Marie, étoile de la Mer", ce qui tendrait à montrer l'importance de la navigation chez St Bernard comme chez les Templiers... et peut-être expliquerait cette singularité qui les voit construire
l'un de leur ports les plus important non pas sur la méditérannée mais sur l'atlantique (à moins d'avoir de serieux problèmes d'orientation...)


Cette même période -le début de l'époque gothique, voit une autre barque arborer sa Sainte Marie à la poupe: Notre Dame remplace la vielle église Saint-Etienne sur l'ile de la Cité...


En même temps j'dis, j'dis rien... Patron, la même chose!
Répondre

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

Armanjac  sur Le Rayon qui précède l'Aube.. mon épouse décédée, m'envoie

Pélican sur Le Ras le Bol des Certitudes.. Le mystique arrogant aux yeux des autres  

Mélusine sur Pourquoi Amatu dérange t-il ? Le connais-toi toi-même des grecs.

Pélican sur Initiation Lunaire ou Initiation Solaire voie "sèche" et "humide" ?

Nicole sur Surprenante Inspiration de Lewis ça s'appelle un plagiat, non?

Thierry sur Rêvez-vous davantage en mangeant du Lièvre ? Le rêve de LCSM était compensatoire... 

Phil sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule... Je préfère la parabole du semeur.

Bonum sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule...  parfois un "profane" est plus sincère 

Mélusine sur Physique, Hyperphysique et Métaphysique quelle planète se trouve au niveau de KETHER

Bonum sur Lorsque l'Étudiant est prêt, le Maître se manifeste...  est-ce que les Maîtres ont un  rapport avec les Supérieurs inconnus dans la maçonnerie ?

Jean Pierre sur Un Sceau des Frères Moraves Cela semble ramener la résurgence Rosicrucienne au Protestantisme

Bonum sur Fuir les Persécutions de l'Ancien Monde ? va-t-on fuir dans l'espace ?

Jean-Christophe sur Livre d'Or Je viens de lire 'le village du Diable", je pense devenir un pilier de bar.

Mélusine sur Les Mages Noirs et l'Économie de la Vie  je suis tombée sur une vidéo, et l'esprit Rose-Croix est autre chose.

Brigitte sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? Et un petit clin d'œil du cosmique

Mélusine  sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? j'avais un projet: Remettre les jeunes en décrochage 

Pélican sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? La recherche étymologique est aussi importante que le symbolisme ou le déchiffrage hiéroglyphique.

Pélican sur Le Secret Rosicrucien du Radix Davidis "Ecarter les "Philistins" (les vulgaires).  On en revient au sujet des préjugés

Pélican sur Le Paraclet d'Akhenaton l'Egypte aurait échappée au déluge?  

Pélican sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne nous pouvons tous apprendre et accéder, Mais dans le futur ? 

Andréa sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne Empirie… des expériences à vivre sur tous les plans de La Vie…

Tizon sur Mais que s'est il passé en 1410 L'enseignement est-il pour les chanceux ?

Pélican sur La Courbe actuelle... Ce sujet me questionne beaucoup. 

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier