12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 00:21

thoutmes-tetant-figuier.jpg

 

Naturellement le titre de l'article n'est pas la traduction officielle de cette inscription du tombeau de Tothmes III, le seul tombeau égyptien en forme de cartouche: un signe...

 

Nous voyons bien que Pharaon tête la déesse... L'explication de gauche est reprise plus clairement ci-dessous:

 

toutmes-tete.jpg

 

On reconnait d'abord le cartouche de TothmesIII, constitué par le soleil (Ra), le rempart (Men) et le scarabée (Kheper): "Men-Kheper-Ra".

 

C'est pour TothmesIII, son nom de "Nesout-Bity", le "nom de couronnement" qui fit de lui le "Roi de Haute et de Basse Egypte".

 

C'est Spencer Lewis qui révéla le premier que TothmesIII transforma les réunions privées de la première fraternité en un "Ordre" qu'il établit.

 

Les décisions officielles de l'Ordre furent signées de son sceau et l'usage est resté: le sens de Men-Kheper-Rê, "Ra se manifeste stablement" était particulièrement inspiré et adapté, tandis qu'un usage illégitime de ce sceau devenait particulièrement déconseillé...

 

On lit ensuite "S", "N", "K"... qui signifie "têter" et par extension "élever un enfant". L'idée est renforcée par le "sein" ("sen" en égyptien, qui signifie également "2" et "frère"). "Sen" ne se prononce pas mais intervient comme déterminatif.

 

Le vautour (Mout) indique la "mère" et un trône final est caractéristique de la déesse Isis, la "mère nouricière".

 

La présence à deux reprises de la petite vipère cornue "F" indique la 3e personne du singulier au masculin (il).

  

La traduction de l'inscription est donc "Men-Kheper-Rê, (il) tête et (il) se fait materner par Isis"...

 

Isis est considérée comme la "déesse du Sycomore", mais on la voit parfois, dans cette fonction de "Dame d'Occident", remplacée par Hathor, Tefnout, Nout, Maat ou encore Neith...

 

En revanche le "sycomore" (ficus sycomorus= figuier sycomore) est en Egypte, l'arbre par excellence. Il se nomme "Nehet".

 

sycomore-gly.jpg

 

Le sycomore porte énormément de figues qui naissent sur le bois. On les récolte jusqu'à 7 fois par an...

 

Quelques jours avant la cueillette, un homme équipé d'une pointe de fer monte sur l'arbre, et pique tous les fruits; il s'en écoule alors un lait blanc qui noircit en s'oxydant. C'est ce qui donne alors aux fruits une saveur très sucrée.

 

Cet arbre nourissier est donc le symbole de la renaissance osirienne. Dans un tombeau il nourrit la momie durant son périple dans le royaume d'Osiris, pour lui permettre de se réincarner. Mais sans attendre la mort physique, c'est l'arbre symbolique qui nourrit les initiés, qui ressource les traditions, et qui permet donc naturellement les résurgences rosicruciennes... Enfin, une variété de sycomore est "l'arbre à myrrhe" qui sert d'antipoison, de cicatrisant et de régénérant.

 

Merci à Aymé et à son blog "Ankh" pour sa contribution appréciée. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier