20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 06:58

pythagore 

Lorsqu'un nouveau disciple était admis dans l'Ecole de Pythagore, le Maître si proche et si familier auparavant devenait invisible.

 

Lorsqu'il s'adressait à sa classe il le faisait derrière un rideau...

 

Naturellement, la question se pose de savoir pourquoi Pythagore voulait créer et entretenir une barrière artificielle avec ceux qui pourraient devenir les futurs Neophytes.

 

La raison est naturellement simple: une trop grande familiarité empêche la retenue et le chercheur qui ne serait pas conscient du privilège de cotoyer le Maître, se considèrerait comme très proche du Maître et à peu de chose prés comme son égal.

 

Il se permettrait alors des familiarités, des commentaires déplacés, il exprimerait des préoccupations dépourvues d'intérêt, et des opinions qu'il considèrerait comme aussi valable que celles du Maître...

 

Puis viendrait inéluctablement la phase suivante au cours de laquelle l'étudiant se permettrait des critiques contre les autres, contre l'école et contre le Maître... 

 

Comme naturellement le Maître, dans sa démarche d'exemple vivant, se focalise constamment vers la Lumière, il s'interdirait donc d'intervenir pour critiquer la négativité d'une attitude ou rabrouer ou écarter l'étudiant fautif, et ce serait tout le processus d'enseignement de l'école qui se retrouverait rapidement compromis et dégradé.

 

De la même manière que le Maître se montrait Invisible et enseignait la nécessité de ce processus, un autre principe était enseigné par sa mise en application: le Silence.

 

En entrant dans son école, l'élève entrait dans le silence!

 

Cette période durait quelques années durant lesquels, l'élève ne pouvait qu'écouter les enseignements et les commentaires de ses congénères plus avancés.

 

Dans le temple le nouveau était placé au Nord...

 

Ce n'est que plus tard, lorsqu'il serait admis à s'asseoir au Sud qu'il pourrait enfin ouvrir la bouche...

 

Nous devinons que ses interventions comme son expression seraient alors parvenues à maturité: elle seraient soignées, positives, respectueuses, et pesées, parce que, toujours réfléchies et méditées...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Golem 03/07/2018 08:30

Pythagore était un dictateur fanatique qui imposait son autorité pour éviter que lui soit posé la question de la cohérence (au sens mathématique) de sa théorie.

fm 21/05/2012 10:35


Au théatre, on dit bien "l'œil du rideau"... c'est donc bien un masque!

fm 21/05/2012 10:29


- Effectivement: Le maitre observe par un trou du rideau si tout le monde suit comme ça il porte un grand masque! lol


- C'est clairement le fonctionnement de la tradition orale: l'enseignement est impersonnel, et chacun ne capte que son approche personnelle. et l'impersonnalité évite les liens
artificielscertains transferts et les familiarité.


Merci pour tes remarques.


Bien fraternellement

salam 21/05/2012 10:16


Je suis peut être trop simpliste mais le rideau pythgoricien me fait penser au(x) masque(s) martinistes porté(s) lors de rituels martinistes,par exemple.


Sans aller jusqu'à la familiarité, sa raison n'est elle pas (aussi) d'impersonnaliser l'instruction puisque le voile fait écran aussi dans le sens maître --->élève(s)?


En réponse à ton commentaire

fm 20/05/2012 10:52


Comme le faisaot remarquer un Frater, le silence extérieur va de pair avec le silence intérieur: l'élève doit apprendre à faire taire la voix de la conscience objective
(mental+raisonnement+mémoire...) et monter son taux vibratoire pour écouter une petite voix digne d'intérêt...

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Thierry sur Rêvez-vous davantage en mangeant du Lièvre ? Le rêve de LCSM était compensatoire... 

Phil sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule... Je préfère la parabole du semeur.

Bonum sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule...  parfois un "profane" est plus sincère 

Mélusine sur Physique, Hyperphysique et Métaphysique quelle planète se trouve au niveau de KETHER

Bonum sur Lorsque l'Étudiant est prêt, le Maître se manifeste...  est-ce que les Maîtres ont un  rapport avec les Supérieurs inconnus dans la maçonnerie ?

Jean Pierre sur Un Sceau des Frères Moraves Cela semble ramener la résurgence Rosicrucienne au Protestantisme

Bonum sur Fuir les Persécutions de l'Ancien Monde ? va-t-on fuir dans l'espace ?

Jean-Christophe sur Livre d'Or Je viens de lire 'le village du Diable", je pense devenir un pilier de bar.

Mélusine sur Les Mages Noirs et l'Économie de la Vie  je suis tombée sur une vidéo, et l'esprit Rose-Croix est autre chose.

Brigitte sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? Et un petit clin d'œil du cosmique

Mélusine  sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? j'avais un projet: Remettre les jeunes en décrochage 

Pélican sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? La recherche étymologique est aussi importante que le symbolisme ou le déchiffrage hiéroglyphique.

Pélican sur Le Secret Rosicrucien du Radix Davidis "Ecarter les "Philistins" (les vulgaires).  On en revient au sujet des préjugés

Pélican sur Le Paraclet d'Akhenaton l'Egypte aurait échappée au déluge?  

Pélican sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne nous pouvons tous apprendre et accéder, Mais dans le futur ? 

Andréa sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne Empirie… des expériences à vivre sur tous les plans de La Vie…

Tizon sur Mais que s'est il passé en 1410 L'enseignement est-il pour les chanceux ?

Pélican sur La Courbe actuelle... Ce sujet me questionne beaucoup. 

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

Mélusine sur De Jour comme de Nuit L'écureuil de σκὶα, « ombre, » et d'οὐρά, « queue »....

José sur Livre d'Or J'aimerais cheminer à nouveau sur la voie rosicrucienne... 

Prudencius sur Lewis décrit la Rose+Croix en Europe au début du 20e Siècle une charte pour travailler ? est ce maçon ?

Roland sur Marie Louise, l'Ordre Intérieur et le Secret Ces infos me rendent triste!

Jérémie sur On m'appelle le Chevalier Blanc! 8 ans que cet article devait me parvenir... grâce à KHM...

Thierry sur L'Adieu à la Loge de Boston je trouve ce témoignage très élevé, toute la journée j'ai senti beaucoup de lumière... 

Phil sur L'Adieu à la Loge de Boston d’où vient ce témoignage ? Quel autre chemin aurait été suivi ?

Michel sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres c'est une manière de diffuser certaines vérités.

Phil sur A la Recherche du Hiérophante - 2 Une enquête passionnante qui nous ramène au début du cycle d'activité.

Frater N. sur L'Adieu à la Loge de Boston VITRIOL. Je pense que c'est le mot...

Philippe sur L'Adieu à la Loge de Boston ce récit remettrait bien des choses en cause.

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier