7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 22:40
Le Sens d'Elie... Héliopolis

 

Lorsque l'on a pris conscience de l'importance de la transmission ésotérique des Frères d'Héliopolis dans notre civilisation, la question n'est plus de savoir si ceux-ci ont influencé le judéo-christianisme mais de quelle manière le judéo-christianisme a camouflé ou occulté la source héliopolitaine...

 

En effet, dans les textes traditionnels des religion monothéistes, Héliopolis ou les envoyés d'Héliopolis ne sont pas mentionnés une seule fois!

 

Voici tout d'abord comment les égyptiens mentionnaient traditionnellement "la cité du soleil", Héliopolis, comme les grecs l'appelaient:

 

iounou-bistrot.jpg

 

Nous repérons d'abord le fameux pilier qui doit se prononcer "iou", voire "iaou", puis le petit pot "nou" qui correspond à la Rose de la Rose+Croix comme nous l'avons vu dans notre étude du hiéroglyphe "Nedj" et nous voyons enfin le hiéroglyphe caractéristique d'une ville, généralement compris comme le croisement des deux routes.

 

L'ensemble se lit donc "Iounou" ou "Iaounou" si l'on prononce le petit pot, mais si l'on considére qu'il s'agit d'une représentation de l'enseignement d'Héliopolis, il est possible que le petit pot intervienne aussi comme un déterminatif qui normalement ne se prononce pas, sauf naturellement s'il convient d'insister sur une finesse...

 

Dans notre recherche, il conviendrait donc, dans une étude subtile des textes traditionnels des religions monothéistes, de repérer tout ce qui pourrait sous un nom différent se rattacher à l'établissement d'une "tradition divine", d'un "enseignement divin" ou faisant référence à un "envoyé divin"...

 

Pendant les périodes d'obscurantisme chrétien, les initiés exprimaient parfois le rosicrucianisme sous le nom mystérieux d'Elie Artiste et notre premier candidat est naturellement le prophète Elie...

 

Or précisément en hébreu, Elie se lit "אֵלִיָּהו" soit "Eliya" ou "Eliyaou" et il est affirmé généralement d'une manière définitive que "El" et "Yah" sont deux manière d'exprimer dieu...

 

Elie pourrait donc être un personnage éponyme de la tradition Héliopolitaine, voire un personnage ayant vécu et utilisé le nom d'Héliopolis...

 

Tout cela donnerait un sens particulier à quelques phrases tirées ci et là de la Bible comme:

 

"Il est vrai qu'Élie vient et il rétablira toutes choses",

 

"Est-tu Elie?",

 

"Elie est déjà venu",

 

"Il marchera devant lui avec l’esprit et la puissance d’Elie pour ramener le cœur des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes",

 

"C'est lui l'Elie qui devait venir, que celui qui a des oreilles entende".

 

L'icône d'en haut représente le prophète Elie. Il a posé ses tongues, montrant ainsi qu'il effectue une retraite et c'est un corbeau qui lui apporte de la nourriture.  

 

Mais s'il s'agissait d'une reprise du fameux Benben d'Héliopolis, ce "corbeau" ne tiendrait pas non pas dans son bec de la nourriture physique comme l'affirme la Bible par "les corbeaux t'apporteront à manger", encore moins un fromage, mais la Lumière représentée naturellement par le soleil!

 

A chaque buveur, bien sur, de se faire une opinion...

Partager cet article
Repost0

commentaires

fm 09/12/2012 10:05


Bonjour Geb, toutes et tous,


Je dirais que la Rose+Croix est le symbole d'un processus. Comme tous les symboles il permet donc une approche profane, une compréhension abstraite et la transmission d'un enseignement
ésotérique.


Bien fraternellement

Geb 09/12/2012 06:57


Bonsoir à tous, cet article m’a fait réfléchir, je crois qu’il faut se poser la question, d’où remonte la
source la plus ancienne de la Rose-Croix? La Rose-Croix n’est qu’un mot plus moderne, elle a dû traverser les siècles et les millénaires sous différent dénominateur, elle existe pour définir la
prise de connaissance de la conscience de l’homme sur l’univers et sur l’être. Elle se prête même à nous faire penser qu’elle peut être la base de toutes les religions. Alors serait-il bon
d’arriver à la conclusion qu’elle est la loi et la pensée. Qu’Elle est la base du commencement, donc Elie, ou Dieu ou la création, le big-bang, le dénominateur que l’on veut bien donner au
commencement de cette pensée qui à tout créé pourrait-il Être cette Rose-croix?  Car l’un et l’autre vont ensemble, il semble indissociable. Ce
n’est pas une affirmation mais un débat que je pose.


Bien Fraternellement.

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier