7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 12:08

observatoire-jolimont.jpg

 

Dans notre quête de l'or de Toulouse, il peut être utile, afin d'avancer sur la Piste de l'Observatoire, de se pencher un peu sur l'histoire...

 

Nous en étions au décès en 1782 de ce Garipuy, qui était à la fin de sa vie un notable toulousain, un Capitoul...

 

En raison de son observatoire, sa maison fut achetée par les Etats du Languedoc.

 

Et l'Académie des Sciences, Inscriptions et Belles Lettres de Toulouse gèra l'édifice pendant la période révolutionnaire et même pendant 25 ans jusqu'à un certain jour de 1808.

 

Du 24 au 28 juillet 1808, Napoléon et Joséphine, de retour d'Espagne, effectuèrent une visite à Toulouse...

 

Le maire, Raymond de Bellegarde, nommé auparavant par Napoléon, accueillit le couple avec un arc de triomphe égyptien...

 

L'histoire se souvient du spectacle d'une joute nautique réalisée en leur honneur, qui déboucha sur le commentaire de l'Empereur: "c'est beau, mais c'est bas..."

 

Le maire offrit à l'Empereur un trésor de Toulouse: l'Evangéliaire de Charlemagne, ce que les toulousains lui reprochèrent longtemps, et 3 ans plus tard, en 1811, le maire, devenu royaliste, démissionnera de son poste.

 

Mais de nombreuses décisions avaient été prises lors du passage de Napoléon et en particulier la charge de l'Observatoire était revenue à la Ville de Toulouse.

 

Jusqu'à la chute de Napoléon en 1815, la ville vécut une période assez violente et assez trouble, mais évita la guerre dans ses murs, puisque l'armée de Soult évacua Toulouse et préserva ses effectifs avant que l'armée de Wellington ne soit accueillie en triomphatrice par la population. 

 

frederic-petit.jpgNous retrouvons en 1841 l'observatoire de Garipuy, dans la rue des Fleurs, géré par un nommé Frédéric Petit (à droite) qui exerce en permanence des pressions sur le Conseil Municipal pour obtenir le transfert de l'observatoire en un lieu plus tranquille sans les vibrations des voitures et la proximité de personnes qui peuvent perturber le travail.

 


observatoire-petit-copie-1.jpgMais l'incapacité de l'observatoire de la rue des Fleurs à accueillir du nouveau matériel fourni sous l'influence de François Arago de l'Observatoire de Paris, conduit au 
transfert des installations en périphérie toulousaine en un lieu élevé, nommé depuis la guerre "le coteau des redoutes" qui s'étendait sur "la colline de Jolimont" elle-même appartenant au "Plateau du Calvinet" (voir la notice ci-contre datant de 1843 et le dossier sur l'archipel des coupoles).

 

Le passage de la "rue des Fleurs" à Jolimont sur un nouveau site à 50m au dessus des brumes de la Garonne permettra la construction d'un véritable domaine scientifique qui n'aurait plus à "redouter les visites quotidiennes de nuées de désœuvrés qui abondent dans les villes populeuses".

 

Au passage, assez curieusement, les arguments suivants inspirés par Arago peuvent appuyer la démarche de l'astronome comme celle d'un mystique cherchant un site pour construire un temple:

 

Un observatoire ne doit pas "être assimilé à un musée, à une galerie de tableaux", (...) "l'astronome, entouré du public, ne peut se livrer à aucune observation utile" (...) "tels des anachorètes, ils souhaitent travailler à l’écart de la vie urbaine." (...) "L’orientation géographique du lieu est également importante." (...) "et le monument ne doit pas être établi sur le penchant d’une colline, mais à son sommet"...

 

C'est d'ailleurs amusant de relever d'une manière générale la belle inspiration d'Arago et de penser que l'expérience d'Arago de mesurer la vitesse de la lumière, démontrait déjà en 1810 ce qu'Einstein nomma plus tard la "relativité"..., mais ce n'est pas du tout le sujet de ce message...

 

Revenons au projet du site de Jolimont qui fut confié à l'architecte Urbain Vitry, lequel parvint à donner au projet scientifique une influence néo-classique.

 

La photo, tout en haut, représente la façade de l'Observatoire de Jolimont et la gravure ci-dessous est une curieuse représentation officielle du site qui contient d'intéressantes anomalies que ne manqueront pas de relever les buveurs et les buveuses... (Nous y reviendrons!).

 

observatoire-dessin-rose.jpg

 

Et voici enfin une vue d'ensemble du site de Jolimont, tirée d'une carte-postale datant de l'époque du passage toulousain de Spencer Lewis.

 

site-jolimont-carte-postale.jpg 

---

Voir les explications ici: "anomalies d'une gravure toulousaine".

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Ewigerstudiosus sur Les Degrés du Temple R+Cpar Pitois Pourquoi organiser l'enseignement de la Rose+Croix en degrés ?

Pierre-Alexandre sur Une Nouvelle Monographie  Des traditions Égyptiennes au symbolisme secret de la Rose+Croix...

Tyosas sur Une Leçon Tibétaine... Peut-elle laisser ces vilaines pensées arriver...?

Ewigerstudiosus sur Une Leçon Tibétaine... l'être intérieur ou les Frères Aînés ?

Triple Karmeliet sur Une Leçon Tibétaine... L'influence de la densité des pensées sur la matière ?

Pierre sur Un Curieux trousseau de Clefs Une clé pour la terre, une pour les cieux.. dans le texte c'est bien des clés au pluriel.

Frater N. sur Un Lever de Soleil sur le Kanchenjunga Choisir entre médire ou Méditer, ainsi vient finalement l'Aube Dorée...

Andréa sur Où vivrez-vous dans votre prochaine Incarnation ? écologie, écologie, écologie ...

Ewigerstudiosus sur Après un Deuil, la Vie continue Les âmes sœurs, le cheminement post-mortem, la place de la vie et de l'amour 

Michel RENAULT sur Livre d'Or les symboles sourient car ils sont le cœur de la vie.

Luffroy Gilles sur Avons nous une Mission ? Réaliser la mission humaine de recevoir la connexion avec la conscience cosmique déjà présente en nous

Ewigerstudiosus sur Parlons Initiation Comment trouver en soi l'élément déclencheur conduisant à une véritable initiation imprégnée de Haute Magie Rosicrucienne?

Laurent sur Autour d'une Peinture Américaine je ne vois que 11 apôtres représentés.

Freddy sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Comment avoir des informations sur la glande pinéale,

Prudencius sur Autour d'une Peinture Américaine Les pans du manteau du Maître sont doubles...

Gravini Jean Pierre sur Willermoz et la Sincère Amitié Au R E R, il est précisé que ce n'est pas un egregore...

Lecompte sur Un Rituel pour monter au Ciel... L'échelle qui mène de la terre au ciel comprend souvent neuf barreaux et certains en occultent le nombre... 

Lecompte sur Un Message Codé d'Hergé : Toung Si Nan Peï L'importance des points cardinaux

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier