17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 10:53

martha-lewis-1952.jpg

 

En 1913, il y a exactement cent ans, Spencer Lewis était donc un jeune veuf d'une trentaine d'année avec la charge de deux enfants de 9 et 5 ans.

 

(Voir le précédent message: "une femme dans l'Ombre du grand Homme."

 

Il lui arrivait de collaborer régulièrement avec une entreprise de publicité photographique du New Jersey.

 

Un jour, alors qu'il devait s'entretenir avec le directeur et que celui-ci était occupé avec ses employés à la mise au point d'une publicité, Spencer Lewis aurait normalement dû attendre dans la salle d'accueil...

 

Or il se trouva introduit dans le bureau de la secrétaire de direction...

 

Celle-ci dut logiquement lui proposer d'attendre dans son bureau...

 

La jeune femme se nommait Martha Morfier, c'était une personne effacée, sensible et discrète qui était alors, semble-t-il, fiancée avec le directeur de l'entreprise, ce qui semblait lui promettre une existence "normale" à l'abri du besoin...

 

Toutefois elle accepta facilement une invitation à dîner de Spencer Lewis...

 

Une autre fois ce fut une invitation à aller au théâtre, suivie de nombreuses autres...

 

Et, Spencer Lewis prit l'habitude d'aller régulièrement dans ce bureau...

 

Pour Martha Morfier, cette période de choix de vie fut agitée et marquée en plus par le décès de ses grands parents.  

 

Toujours est-il qu'elle épousa Spencer Lewis le 27 juin 1914 dans la plus grande discrétion.

 

Il semble que certaines choses se mettaient en place pour l'avenir et Martha devait être la gardienne intérieure qui veille à ce que tout se passe bien, telle la Nephtys égyptienne que l'on retrouve dans les Marthe du christianisme...

 

Pour situer le contexte extérieur de l'époque, notons rapidement que le lendemain du mariage, en Europe, à Sarajevo, l'Archiduc François-Ferdinant était assassiné, ce qui allait déclencher la 1ère guerre mondiale. 

 

Martha ressentait profondément l'aspiration de Spencer Lewis et elle était sensible à son enthousiasme pour le développement du rosicrucianisme en Amérique.

 

C'est tout naturellement qu'elle eut sa place, le 1er avril 1915, parmi les 5 membres du Conseil Suprême de l'ordre naissant et qu'elle décida généreusement de mettre au service de la Rose+Croix l'héritage de ses grand parents.

 

Martha prit particulièrement à cœur ses nouvelles activités et, en particulier, elle s'entendait très bien avec les enfants de Spencer Lewis.

 

Mais sa période troublée de 1913-1914 n'avait pas fini de créer des difficultés...

 

En 1917 Spencer Lewis avait adhéré à la Franc Maçonnerie dans le New Jersey et il avait été reçu comme Apprenti et comme Compagnon, or alors qu'il devait logiquement devenir Maître Maçon, il fut blackboulé, ce qui mit fin à sa carrière maçonnique "normale"...

 

La raison est naturellement difficile à deviner, mais un document maçonnique de 1934 met clairement en évidence qu'un nommé Saunders avait contribué à contester l'honorabilité et les bonnes mœurs de Spencer Lewis et de son épouse Martha...

 

Voici quelques passages d'une traduction de ce curieux texte tardif (20 ans après) qui est censé réhabiliter Lewis (et son épouse):

 

"Parlant de votre aimable épouse, il est possible que les allégations de Saunders aient été fondées" (...) "quoi qu'elle ait pu être, vous êtes la personne avec qui elle doit vivre, du moment que vous, vous pouvez la supporter"(...), "nous savons qu'elle a fait une bonne épouse"(...), "si ses origines étaient humbles, elle n'en a que plus de mérite" (...).

 

Il semble que Martha ait toujours évité d'être sur les photos et la photo ci-dessus n'est pas si évidente à trouver, il convient de chercher dans les photos officielles du "Suprem Council" (Conseil Suprême) pour trouver celle-ce datant de 1952.

 

Spencer Lewis était décédé en 1939 et Martha fit naturellement partie du Conseil jusqu'à sa mort en 1966. 

 

Il est amusant de constater l'étonnant rôle des entreprises de photographies dans les amours de Spencer Lewis, puisque les deux femmes de sa vie y furent rencontrées et, nous aussi pourrions mettre en parallèle l'intérêt de Ralph, le fils de Spencer, pour une carrière de photographe ou de cameraman...

 

Ajoutons que Martha devint, le 22 juillet 1915, la mère du 3e enfant de Spencer Lewis, Earle Cromwell (à ne pas confondre avec le frère d'Harvey Spencer Lewis: Earle Lewis, né en 1885).
 

Elle fut également mère du 4e enfant de Spencer Lewis, Madeleine Colombe le 18 avril 1917.  

 

(à suivre...)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

Armanjac  sur Le Rayon qui précède l'Aube.. mon épouse décédée, m'envoie

Pélican sur Le Ras le Bol des Certitudes.. Le mystique arrogant aux yeux des autres  

Mélusine sur Pourquoi Amatu dérange t-il ? Le connais-toi toi-même des grecs.

Pélican sur Initiation Lunaire ou Initiation Solaire voie "sèche" et "humide" ?

Nicole sur Surprenante Inspiration de Lewis ça s'appelle un plagiat, non?

Thierry sur Rêvez-vous davantage en mangeant du Lièvre ? Le rêve de LCSM était compensatoire... 

Phil sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule... Je préfère la parabole du semeur.

Bonum sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule...  parfois un "profane" est plus sincère 

Mélusine sur Physique, Hyperphysique et Métaphysique quelle planète se trouve au niveau de KETHER

Bonum sur Lorsque l'Étudiant est prêt, le Maître se manifeste...  est-ce que les Maîtres ont un  rapport avec les Supérieurs inconnus dans la maçonnerie ?

Jean Pierre sur Un Sceau des Frères Moraves Cela semble ramener la résurgence Rosicrucienne au Protestantisme

Bonum sur Fuir les Persécutions de l'Ancien Monde ? va-t-on fuir dans l'espace ?

Jean-Christophe sur Livre d'Or Je viens de lire 'le village du Diable", je pense devenir un pilier de bar.

Mélusine sur Les Mages Noirs et l'Économie de la Vie  je suis tombée sur une vidéo, et l'esprit Rose-Croix est autre chose.

Brigitte sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? Et un petit clin d'œil du cosmique

Mélusine  sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? j'avais un projet: Remettre les jeunes en décrochage 

Pélican sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? La recherche étymologique est aussi importante que le symbolisme ou le déchiffrage hiéroglyphique.

Pélican sur Le Secret Rosicrucien du Radix Davidis "Ecarter les "Philistins" (les vulgaires).  On en revient au sujet des préjugés

Pélican sur Le Paraclet d'Akhenaton l'Egypte aurait échappée au déluge?  

Pélican sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne nous pouvons tous apprendre et accéder, Mais dans le futur ? 

Andréa sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne Empirie… des expériences à vivre sur tous les plans de La Vie…

Tizon sur Mais que s'est il passé en 1410 L'enseignement est-il pour les chanceux ?

Pélican sur La Courbe actuelle... Ce sujet me questionne beaucoup. 

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier