15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 12:11

Lewis-et-Mollie.jpg 

Dans l'ombre d'un grand homme il y a toujours une femme!

 

Un habitué du Bistrot nous faisait remarquer que nous n'avons que rarement parlé de l'épouse de Spencer Lewis et même des épouses, puisqu'il y en a eu deux...

 

Voici donc une première approche, que certains buveurs ne manqueront pas de considérer comme un aspect du culte lewisien rendu par le Bistrot!

 

En 1902 Mollie Goldsmith, âgée de 20 ans, s'était fait photographier avec sa soeur, Lilian, son aînée de 2 ans, dans une boutique de photographie d'Atlantic City, une ville festive du New Jersey où elles étaient en vacances.

 

Dans la boutique officiait un jeune photographe de 18 ans nommé Spencer Lewis qui avait éprouvé pour la blonde et réservée Mollie un intérêt plus que professionel et que l'exubérante Lilian s'attachait à neutraliser...

 

Après avoir échangé de nombreux courriers, ils se marièrent en mars 1903, leur fils Ralph Maxwell naquit en février 1904 et une fille, Vivian Sybil, naquit en 1909, seulement quelques mois avant le "Voyage vers l'Est" en France.

 

Nous avions publié un extrait de la lettre que Spencer Lewis avait envoyée de Toulouse à Mollie que l'on voit ci-dessus en compagnie de Spencer Lewis.

 

Mollie était née à Boston et elle avait la délicate fonction d'interface entre son mari et sa famille de commerçants du Massachusets qui ne comprenaient pas et rejetaient fortement les centres d'intérêts mystiques peu lucratifs... 

 

Mais elle admettait, sans vraiment en comprendre les détails, que l'intérêt de son mari pour sa quête mystique se traduisait par certaines difficultés matérielles pour le couple, alors que l'intelligence de Spencer Lewis aurait pu lui permettre de se consacrer à des activités moins mystiques et plus rentables...

 

Nous comprenons donc mieux un aspect de la lettre citée précédemment et l'intérêt pour Spencer Lewis de justifier à son épouse qu'une vision avait débouché sur une rencontre concrète sur le bateau... 

 

Mollie était une jeune fille simple qui aimait les animaux.

 

Spencer Lewis lui avait offert avant la naissance de Ralph un fox-terrier (smooth en anglais qui signifie également fureter), il avait pour nom Snooky (on songe à snooker et donc à l'idée de fureter au ras du sol).

 

Snooky s'était révélé jaloux et dangereux pour le bébé lorsqu'il commença à marcher à 4 pattes.

 

Il se séparèrent donc de Snooky en se promettant de le remplacer par un autre chien lorsque le moment serait plus favorable.

 

Mais à l'évidence, Mollie prenait beaucoup sur elle...

 

Un jour elle se plaint de violentes douleurs intestinales: son appendice s'était rompue et elle fut opérée en urgence. 

 

Le chirurgien évita la péritonite et Mollie sembla s'être rétablie, mais elle demeurait très faible et bien qu'elle évite de se plaindre, son état perturbait la vie familiale, la vie professionnelle et la quête mystique.

 

Mollie souffrait de maux de tête: à l'évidence, une septicémie poursuivait son œuvre...  

 

En mai 1913, elle fut hospitalisée une nouvelle fois et décéda à l'hôpital, elle avait donc 31 ans.

 

Spencer Lewis se retrouva donc, en dehors de ses préoccupations rosicruciennes, à 29 ans, veuf, avec 2 enfants à charge.

 

Il éprouvait donc la souffrance de l'absente, une situation de manque affectif et une difficile épreuve à comprendre et à surmonter...

 

(à suivre...)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier