14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 09:10

arbre-sephirotique-avec-noms-copie-1.JPG

L'inscription ci-dessus à 7 niveaux est à la source de la kabbale et c'est assez vertigineux de penser que notre "bistrot" diffuse avec gratitude ce diagramme inédit, sous couvert de la Loge Amenhotep.sceau-loge-amenhotep.jpg

 

Les divinités représentées dans cette distribution que les kabbalistes noment la "maille séphirotique" (elle n'est pas la seule distribution possible...), sont issues de Ra (en haut) qui est lui même l'expression d'Atoum, l'Adam Kadmon des kabbalistes. (Nous renvoyons aux précédents messages sur le Papyrus Nesi Amsu).

 

L'inscription ci-dessus fonctionne selon l'hénotéïsme égyptien (un Dieu unique duquel émanent toutes les autres divinités). Dans le monothéisme hébraïque, il a fallu naturellement procéder à des adaptations. Le nom français des divinités est inscrit en petits caractères. Suit entre parenthèses la traduction française de la tradition hébraïque.

 

Le cheminement se fait à partir du premier niveau qui est en bas et qui correspond à la déesse Isis. (Naturellement le moteur de recherche du bistrot en haut à droite de chaque page permet de retrouver les anciens articles qui ont dégrossi tous ces sujets.)

 

Retenons d'Isis la formule connue: "aucun mortel n'a soulevé mon voile", elle révèle que notre partie mortelle ne peut accéder au "Royaume", seule notre partie psychique le peut à condition naturellement d'avoir éveillé une certaine sincérité, "d'être Maat"...

 

L'étape suivante à surmonter est le monde de Seth,  que les kabbalistes juifs nomment "Yesod", le "fondement".  Souvenons nous que Seth est le "dieu des étrangers", "dieu des adversaires", parfois même le "dieu des ennemis", le "paraclet" des templiers, l'obstacle nécessaire et finalement le Gardien Extérieur du Temple...

 

La "victoire" est exprimée par Horus victorieux de Seth... Un long "combat" qui débouche sur un procés de 80 ans... La "gloire" obtenue se manifeste par Nephtys (3ème niveau gauche). Nephtys est la Maîtresse de la Maison, la Dame du Palais la Gardienne intérieure du Temple.

 

En passant au 4ème niveau, le faucon horien devient un benou osirien... "J'arrive en épervier, je repars en phénix" disait le poète Mardrus. L'impétrant conscient de l'éternité peut exprimer désormais la Beauté des Immortels...

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

fm 14/03/2012 23:48


Cher Frater,


Concernant Mardrus je pense que nous sommes en phase.


Mais après avoir mentionné des certitudes, je peux partager certains ressentis à approfondir...


J'ai la sensation que Mardrus avait la capacité d'interpréter mais pas d'aller chercher lui même la connaissance, il devait donc mélanger certains éléments factuels égyptiens avec d'autres
sources... Je suppute que Champollion a du transmettre des éléments à la FM:. et que ces éléments se sont mélangés à d'autres éléments que je présume être des inspirations de Cagliostro... sur
lequel mon opinion est assez mitigée... Bref, tout est à vérifier!


La "préparation du voyage ici"   me semble i,dispensable avant d'aller "prendre de la graine" (osirienne)...


"L'inspir et expir", c'est plausible, mais je ne sais pas...  Je n'adhère pas à l'idée de reintégration, je ressens un trop grand écard à faire pour la concilier avec la démarche
rosicrucienne. Je ressens Saint Martin comme profondément monothéiste, mais au 21ème siècle je peux me permettre de ne pas afficher sa certitude, et avouer que je me sens profondément
hénothéiste! Quand on ne voit pas le monde comme un matérialiste on n'éprouve pas nécessairement le besoin de modéliser un grand architecte...


Bien fraternellement


 

Bruno GANDOIS 14/03/2012 22:26


Cher Ami,


Je suis assez d'accord avec ce point de vue. D'autant que l'on peut facilement envisager que Mardrus, bon Chrétien qu'il était, a probablement "adapté" la vision qu'il recevait de cette Tradition
à sa compréhension et sa propre culture... Mais au-delà de ceci et malgré les imperfections légitimes pour tout cherchant, je suis assez attentif à la démarche qui envisage que "C'est bien de
notre vivant que nous devons préparer l'autre voyage, que c'est bien de notre vivant que nous forgeons ce qui restera de nous dans l'Eternité, que c'est bien dans cette vie ici-bas que nous
choisissons ce que sera notre destin "... Un immense rappel à notre responsabilité à tous sur ce que nous décidons de faire de nos vies ... L'Arbre de Vie, ou des Séphiroths envisage aussi cet
"inspire et expire" dont un Ami commun rappelait à son propos que: "Chaque seconde, chaque instant le Principe Supérieur retire et restitue leur Puissance aux êtres..." Témoignage de cette Chute
et de la Réintégration qui, me semble-t-il, peuvent être envisagées non pas comme un point dans l'histoire, mais comme une "permanence" de notre quotidien...


Je crois que j'ai traité de 2 sujets en même temps ... L'envie dans doute ;-)


Bonne soirée...

fm 14/03/2012 21:57


Bonsoir cher Bruno,


C'est ce que je pensais aussi avant d'entreprendre des recherches... Mais les égyptiens ne connaissaient pas d'épervier mais seulement le faucon en relation évidemment aver Horus et le Phenix est
également une interprétation pour le Benou ou benben, dont le bistrot a parlé ci et là. C'est un oiseau portant la coiffe osirienne et dont les européens onf tait le Phénix.


Je reconnais tout à fait de belles inspirations chez Mardrus, mais je pense que l'ensemble est une interprétation poétique approximative qui parfois s'éloigne de la réalité. Il y a beaucoup
d'autres détais qui sont des anomalies sur lesquelles je compte absolument revenir. Par exemple le nombre même des "portes" est à vérifier sérieusement, c'est un énorme travail et il y a d'autres
traductions qui d'ailleurs ne parlent pas de portes mais de pilliers...


Par honnèteté intellectuelle, je dois dire que Mardrus est précis sur les premières portes et moins sur les suivantes. De plus il était notoirement conscient de ses lacunes et savait que l'œuvre
respectable qu'il avait réalisée était encore inachevée.


La recherche de la vérité ne tolère pas d'approximation et exige encore du travail!


Un grand merci pour ton intervention qui permet de progresser!


Bien fraternellement

Bruno GANDOIS 14/03/2012 21:23


Cher Ami,


Une petite précision sur "Mardrus"... Joseph-Charles MARDRUS n'a pas reellement écrit cela "J'arrive en Epervier et je repars en Phénix"... Il l'a retrancris à partir de tablettes, hiéroglyphes
et autres papyrus découverts dans les tombeaux de l'Egypte. Il en a réalisé un condencé harmonieux dans un ouvrage merveilleux "Le Livre de Vérité de Parole" qui retrace le parcours Initiatique
et Libératoire d'une Âme lors de la mort du corps terrestre.


Tous ceux qui s'intéressent à la Tradition Egyptienne trouveront dans ce texte une source inspirante de réflexions et de méditations. L'exégèse de l'auteur est en tout point remarquable...


Ce parcours s'établi sur 12 portes et "J'arrive en Epévier et je sors en Phénix" apparaît dés la première porte....


Sur la Kabbale, voila un angle d'approche pour le moins "intéressant"... Il faudrait creuser ;-)) ...


Bien sincèrement...

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier