4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 13:55

renard-poule3.JPG 

Les rosicruciens par leurs exercices divers développent leur réceptivité.

 

Une épreuve attend souvent ceux qui ne faisaient pas la différence entre sensibilité et sensiblerie.

 

La sensiblerie ne consiste t'elle pas à prendre sur soi la charge d'une souffrance, comme si notre sensibilité nous obligeait à nous sentir coupables de manque d'amour chaque fois que nous sommes témoins d'une souffrance?

 

Naturellement, au lieu de toujours prendre de cœur à cœur les problèmes des autres et de chercher à les digérer en surchargeant notre plexus solaire, ce que le corps psychique concrétise parfois (ce n'est pas toujours le cas) par un surplus de masse corporelle..., la sagesse consiste à apprendre à agir en préservant son intégrité.

 

Cela peut faire songer à une possible métaphore issue d'une chanson de Bourvil reprise par Gainsbourg: "s'étendre sans se répandre"?

 

Faut savoir s'étendre

Sans se répandre

Pauvre Lola

Faut savoir s'étendre

Sans se répandre

C'est délicat

 

Globalement, nous pouvons aussi sombrer dans les pièges de "l'amour universel" que ne manquent pas de susciter les "renards libres" en quête d'un "poulailler libre"...

 

Ne nous égarons pas: la "formule de Shantideva" pour éviter les soucis contient le rappel d'un processus importante à intégrer. (Voir "Ne te fait pas de soucis!").

Partager cet article
Repost0

commentaires

fm 05/01/2012 14:39


Oui, tout à fait.


La sensibilité est une qualité et la sensiblerie un défaut! L'article n'insiste peut être pas assez là dessus.


Il faudra reparler de la compassion, c'est un thème passionant et même ésotérique puisqu'il a le chic pour être détourné!


J'adore ce pseudo de Moby Dik, il évoque la pureté d'un cachalot blanc qui en a beaucoup bavé... Ça ne trompe pas, c'est un pseudo de grand initié!


Bien fraternellement

Moby Dik 05/01/2012 03:14


Cet intermédiaire entre la sensibilité et la sensiblerie n'est-ce-pas la compassion?


Bien que celle-ci soit normalement considérée comme une vertu chrétienne proche de la pitié et du "bon secours" on peut dire également que c'est un sentiment, plus ou moins profond, qui amène
l'être qui y est touché à s' interroger sur le (non) sens  de la souffrance,individuelle ou collective, et à y porter remède. Elle est donc une sensibilité en action . La sensiblerie, elle,
ne conduit qu'à l'apitoiement, la complaisance, les bons sentiments et les pleurnicheries.


L

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

Mélusine sur De Jour comme de Nuit L'écureuil de σκὶα, « ombre, » et d'οὐρά, « queue »....

José sur Livre d'Or J'aimerais cheminer à nouveau sur la voie rosicrucienne... 

Prudencius sur Lewis décrit la Rose+Croix en Europe au début du 20e Siècle une charte pour travailler ? est ce maçon ?

Roland sur Marie Louise, l'Ordre Intérieur et le Secret Ces infos me rendent triste!

Jérémie sur On m'appelle le Chevalier Blanc! 8 ans que cet article devait me parvenir... grâce à KHM...

Thierry sur L'Adieu à la Loge de Boston je trouve ce témoignage très élevé, toute la journée j'ai senti beaucoup de lumière... 

Phil sur L'Adieu à la Loge de Boston d’où vient ce témoignage ? Quel autre chemin aurait été suivi ?

Michel sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres c'est une manière de diffuser certaines vérités.

Phil sur A la Recherche du Hiérophante - 2 Une enquête passionnante qui nous ramène au début du cycle d'activité.

Frater N. sur L'Adieu à la Loge de Boston VITRIOL. Je pense que c'est le mot...

Philippe sur L'Adieu à la Loge de Boston ce récit remettrait bien des choses en cause.

Thierry sur Le Maître Clemens devait-il succéder à Spencer Lewis ? il est toujours facile de faire parler un mort.

Christian sur L'Adieu à la Loge de Boston un instrument de musique invisible,pince les cordes de mon Âme...

Prudencius sur Le Maître Clemens devait-il succéder à Spencer Lewis? Vraiment très surprenant vivement la suite de cette drôle d'histoire

Jean Pierre sur Ne néglige pas ton Furnace... La fin du mot "NACE" donne une connotation...

Thierry sur Amatu: Le Message de l'Inde - Krishna à Mathura -5 Vraiment ces articles d'Amatu, j'adore !

Marc sur Kalki descend de la Montagne à Cheval.. Bien d'avoir mis Hugues à contribution....!

Romain sur Les 7 Personnalités de Lewis... Les sept personnalités du Très Haut, où de l'égo ? 

Laurent sur La Vie, la Lumière et l'Amour... Je suis à la recherche d'éléments sur l'Ankh

Barthélémy sur Qui incarne Nephtys? Quelle est l'étymologie de "Nephthys" ?

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier