30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 11:57

Les égyptiens disposaient de deux représentations pour l'infini. Cette surprise constitue souvent un écueil pour les égyptologues, mais cette notion est plus facilement accessible aux mystiques!

Il y a d'abord "néhéh". On prononce "néee" en faisant vibrer les cordes vocales d'une manière soutenue et silencieuse. C'est le son qui est représenté par le hieroglyphe de la mèche tressée.

nhh001

Le graphisme représente une pintade "néh". C'est vraisemblablement le bruit de la pintade égyptienne! Le son "nhh" est confirmé par les deux tresses ("h") surmontées de la vibration du "n". Le soleil est le déterminatif du jour. Il s'agit donc de l'infini du jour.

On le traduira généralement par "pour toujours".

Il s'agit donc d'un acte accompli d'une manière qui peut être constatée par tous, achevée et définitive.

Par exemple Akhenaton a développé le culte d'Aton pour toujours ("néhéh"). Même si Akhenaton disparait de la surface de la terre, il l'a fait!

Ou encore pour un prisonnier qui s'est suicidé dans sa cellule, on peut dire qu'il a réussi a s'évader "pour toujours" ("néhéh") car personne ne pourra plus l'enfermer à nouveau.

Mais il y a aussi "djet" (à ne pas confondre avec la colonne "djed"!).

djet001

Nous reconnaissons le cobra dressé qui se prononce "djet" et dont le son est renforcé par la miche de pain "t". Le déterminatif est présenté ici par 3 hiéroglyphes, mais ce n'est pas indispensable. Il y a une langue de terre, et un champ inondable et une petite barre indiquant qu'il s'agit de la même notion, à savoir le monde invisible (en opposition avec le soleil, déterminatif du monde visible). Il y a une petite analogie graphique entre le cobra dressé et les hiéroglyphes inférieurs qui révèle que le monde subtil se montre...

Il s'agit donc de l'infini du monde subtil, vu comme l'infini de la nuit, l'infini du monde d'en bas... "Djet" est généralement traduit par "à jamais".

Par exemple, pour exprimer l'idée que Akhenaton est éternellement le prêtre d'Aton et que, si on va le voir astralement, s'il s'agit de quelque chose de figé, qu'Akhenaton sera toujours en train de célébrer Aton, on utilisera alors "djet".

Mais pour compliquer les choses, on trouve parfois les deux notions réunies "néhéh" et "djet"... On traduit alors par "éternellement"...

(article suivant sur les hiéroglyphes)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

Mélusine sur De Jour comme de Nuit L'écureuil de σκὶα, « ombre, » et d'οὐρά, « queue »....

José sur Livre d'Or J'aimerais cheminer à nouveau sur la voie rosicrucienne... 

Prudencius sur Lewis décrit la Rose+Croix en Europe au début du 20e Siècle une charte pour travailler ? est ce maçon ?

Roland sur Marie Louise, l'Ordre Intérieur et le Secret Ces infos me rendent triste!

Jérémie sur On m'appelle le Chevalier Blanc! 8 ans que cet article devait me parvenir... grâce à KHM...

Thierry sur L'Adieu à la Loge de Boston je trouve ce témoignage très élevé, toute la journée j'ai senti beaucoup de lumière... 

Phil sur L'Adieu à la Loge de Boston d’où vient ce témoignage ? Quel autre chemin aurait été suivi ?

Michel sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres c'est une manière de diffuser certaines vérités.

Phil sur A la Recherche du Hiérophante - 2 Une enquête passionnante qui nous ramène au début du cycle d'activité.

Frater N. sur L'Adieu à la Loge de Boston VITRIOL. Je pense que c'est le mot...

Philippe sur L'Adieu à la Loge de Boston ce récit remettrait bien des choses en cause.

Thierry sur Le Maître Clemens devait-il succéder à Spencer Lewis ? il est toujours facile de faire parler un mort.

Christian sur L'Adieu à la Loge de Boston un instrument de musique invisible,pince les cordes de mon Âme...

Prudencius sur Le Maître Clemens devait-il succéder à Spencer Lewis? Vraiment très surprenant vivement la suite de cette drôle d'histoire

Jean Pierre sur Ne néglige pas ton Furnace... La fin du mot "NACE" donne une connotation...

Thierry sur Amatu: Le Message de l'Inde - Krishna à Mathura -5 Vraiment ces articles d'Amatu, j'adore !

Marc sur Kalki descend de la Montagne à Cheval.. Bien d'avoir mis Hugues à contribution....!

Romain sur Les 7 Personnalités de Lewis... Les sept personnalités du Très Haut, où de l'égo ? 

Laurent sur La Vie, la Lumière et l'Amour... Je suis à la recherche d'éléments sur l'Ankh

Barthélémy sur Qui incarne Nephtys? Quelle est l'étymologie de "Nephthys" ?

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier