6 janvier 2020 1 06 /01 /janvier /2020 15:08
Ad Augusta per Angusta

Ce vieux sceau évoque une formule latine "ad augusta per angusta" que l'on traduit généralement par "Vers le sommet par des chemins étroits", avec le sens que la gloire n'est pas d'un accès facile. Cette devise se retrouve chez les conjurés d'Hernani, la pièce de Victor Hugo et elle est devenue en 1982 la devise de la DGSE...

 

Mais les Habitués ne manqueront pas de ressentir dans cette mystérieuse estampille, l'invitation à capter quelque chose d’ésotérique, un peu plus loin que l'apparence... 

 

D'abord le terme de "gloire" semble une approche profane, car "augusta" véhicule davantage les idées de sainteté, de consécration, de vénération qui pourront ou non susciter la gloire...

 

Il s'agit donc d'un état caractérisant l'accès à une forme de maîtrise, une sorte de détachement de certaines charges.

 

Les rosicruciens utilisent pour cela le terme latin d'Adeptus Exemptus qui caractérise le 7e degré du Temple.

 

Le terme "angusta" (qui crée avec augusta, une "paronomase") évoque un angle aigu, un chemin resserré, une voie étroite, voire un détroit, certains parleraient même de tunnel...

 

L'idée plus précise serait de libérer son cœur de certaines charges et de trouver cette ouverture cosmique permettant la faculté de projection de la conscience déconditionnée au lieu de la conserver prisonnière de son ego...

 

Notons que le rosicrucianisme n'emploie pas la formulation new-âgeuse de "voyage astral" qui aboutit à des comportements erronés, déviants et illusoires, lorsqu'on ne devient pas le jouet de certains égrégores...

 

Chacun aura remarqué la forme discrète de cœur de cette touffe herbeuse d'où se dégage la rose.

 

L'ensemble a une certaine ressemblance avec le symbole du 7e Degré du Temple de la tradition rosicrucienne tel que Jeanne Guesdon le transmettait en France dans les années 50.

 

La représentation de Spencer Lewis était davantage un entonnoir surmontant un cœur montrant bien que celui-ci peut accueillir. Il lui restera à apprendre assez rapidement à ses dépens qu'il ne faut pas "ramasser"... 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
Cher Francis,
Outre la paronomase qui forme UN, je pense que le choix d"Augusta" plutôt qu"Altima" a forcément un sens...Au sens Historique Auguste participa à la conjuration contre César. Doit on y voir par conséquent le sacrifice de l'Ego?
Répondre
N
Oui le Souverain Pontife....
L
Intéressante remarque Nat! Merci!
Oui c'est bien augusta et pas altima ce qui montre bien qu'il y a un sens plus subtil que simplement de s'élever vers les hauteurs.
Dans ce sens, il ne faut pas chercher en direction de l'assassinat de César mais plutôt comme le suggère le Bistrot dans la direction de "vénérable maître", relever peut-être que Auguste et son modèle impérial est l'inspiration des papes et des empereurs qui n'ont cherché finalement qu'à lui succéder!_/\_
A
Pourquoi dites vous que, je cite, " la formulation new-âgeuse de "voyage astral" qui aboutit à des comportements erronés, déviants et illusoires, lorsqu'on ne devient pas le jouet de certains égrégores.."
Bien cordialement
Répondre
L
Bonsoir Aline! Merci pour votre intervention.
Concernant le "monde astral", il s'agit d'un monde illusoire et irréel. Il est possible de faire des expériences dans ce monde mais il ne faut pas prendre cela pour la réalité. Les drogues, en détruisant, légèrement le cerveau produisent aussi ce type de sensations que certaines personnes en difficulté trouvent plus agréable que la réalité. Il est même possible d'amener des personnes à vivre ce type d'expérience en dirigeant leur conscience, mais ce sont des processus manipulatoires de basse magie. Ceux qui ambitionnent un cheminement rosicrucien ressentent ces tentations comme malsaines. Il est généralement conseillé d'éviter de trop parler de ces techniques en public pour éviter que des apprentis sorciers soient tentés de faire des bêtises avec le libre arbitre d'autrui sans avoir conscience des dangers pour autrui et pour eux-même.

Dans le rosicrucianisme qui est la voie la plus directe et la plus rapide pour progresser vers notre temple intérieur, il est proposé de développer sa réceptivité et son intuition jusqu'à parvenir à accéder à la "conscience cosmique" et obtenir ainsi les réponses dont nous avons besoin pour avancer.

L'espèce d'entonnoir sur le cœur dont le bistrot se permet de parler, peut être plus qu'il ne faudrait, est un symbole rosicrucien qui explique le fonctionnement de notre centre cardiaque. En particulier il peut conduire à envisager que le cœur peut recevoir des choses et naturellement il ne faudrait pas le gaver avec n'importe quoi. Il convient donc de le décharger de certaines problématiques pour pouvoir "capter" autre chose que ce qu'il porte déjà. Cela rejoint l'idée de ces voyages astraux dont nous parlions, mais il n'est pas nécessaire de déplacer plus que notre conscience.
Bien cordialement Aline et tous, profitez bien du Bistrot
Francis le Bistrotier _/\_
A
Bonsoir!!
Je suis toute nouvelle sur ce blog et certes un peu lourde... Mais 2 choses m'interpellent: Pkoi le voyage astral est moyenâgeux, et un entonnoir sur un coeur.... ça fait peut être un pique inversé ça?? Merci de votre indulgence!
Répondre
A
j'ai lu de travers.. new-age pour le voyage astral... désolée..

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Michael sur Ces Croyances qui emprisonnent Merci infiniment pour cette mise en Lumière :-)

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Peut-on rester connecté pendant une action purement cognitive?

inipo sur Mes Chers Frères et Sœurs, Salut! Frères et sœurs ou Fratres et Sorores?

inipo sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Spencer Lewis aurait fait la démonstration d'une transmutation alchimique...

Triple Karmeliet sur Comment s'extraire de son Monde figé ? On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter

Anonyme sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Me viso videare tibi

Ewigerstudiosus sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Celui qui est enfermé dans ses pensées peut-il en sortir tout seul sans l'aide désintéressée d'un intervenant incarné ou invisible?

Mélusine sur La Pestilencia de los Illuminados. La ROSE DE PICARDIE...

Jean Pierre sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil L'eau de la rivière... Que représente elle?

Dulcia sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil Persuasion ou Influence?

Guy sur Les Enseignements du Cénacle de la Rose+Croix Ce site est, pour moi, une heureuse trouvaille.

Pacophis sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix une clé qui se donne par héritage?

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Comment peut-on plus ou moins jauger soi-même, son degré?

Mélusine sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix La rose de Mythe Errant était-elle dans le bo"u"squet ou sur la Roche de Solutré?

SoHam sur Le Message d'Osiris au Bistrot Les méandres de la suggestion

inipo sur Le Principe d'une Loge Rosicrucienne cette unique clarté, émanant de ces luminaires pourtant différents...

inipo sur Amatu, le Maître Voilé  Pourquoi Amatu dérange t-il ?

inipo sur The dark Monograph... y a t'il une dark page au bistrot?

Dulcia sur Livre d'Or Quel cadeau que d’avoir pu intégrer le Bistrot

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier