10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 22:39

 

maat001.png

 

La divinité Maat (ci-dessus) est conscience pure, elle émane en permanence de Ra, elle est la nourriture de Dieux, elle justifie, elle rend "juste de voix"...   

 

Sous sa forme la plus complète, Maat s'écrit avec une mélange d'idéogrammes et de phonogrammes: la faucille "MA" (idée de moissonner), un symbole d'honorabilité et de rectitude "MAA", le bras tendu "A" (demande et don) et la miche de pain "T". La plume (légèreté) et la déesse exprimant le déterminatif de la déesse de la vérité.

 

On note au passage une des rares erreurs de Spencer Lewis qui affirmait que le rectangle allongé se disait "Ma" alors qu'en fait ce n'est pas tout à fait un rectangle (qui se lirait alors "sta") mais un polygone avec une face biseautée (hiéroglyphe Aa11) qui pourrait représenter une régle mais que l'on interprète de nos jours comme une estrade alors que dans le rectangle, Lewis devinait un bassin.

 

L'idée de la légèreté de la vérité est connue, mais il est tentant de penser que la plume de Maat pourrait représenter ce qui reste d'Isfet, le mensonge, un fois que la vérité a prévalu...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Smaragdus 11/04/2012 21:29


Re,


Flûte alors, quel dommage ! L'idée du calame, çà me plaisait bien pourtant. Mais celle de la règle, compte tenu de l'ensemble du cartouche, est très parlante aussi (outre le fait qu'elle
soit exacte en termes de traduction). 


Bon, et bien maintenant j'espère que Thot ne m'en voudra pas d'avoir temporairement attribué à Maat ce qui lui revenait... Mais c'était pour la bonne cause, nul doute qu'il comprendra.  ;-)


Bien fraternellement.

fm 11/04/2012 20:25


Bonsoir Smaragdus,


La ressemblance avec un calame est incontestable; mais les égyptiens utilisaient pour le calame le mot "âr" avec le déterminatif du bambou.


A priori, je pense que la vérité et Maat ne sont pas liés à l'écriture. C'est Sechat la paredre de Toth qui gére les écrits de la connaissance. Les scribes sont liés à Toth pas à
Maat.


Ce symbole n'a donc pas encore livré toute sa portée. Parfois il est  utilisé seul et il représente Maat. Mais je suis convaincu que c'est à celui là auquel pensait Lewis pour le son
"Ma", la polarité féminine de l'énergie dans toute sa pureté.


Comme Maat signifie "juste de voix" mais aussi "conforme à la règle", il est possible que ce signe soit aussi une règle egyptienne...


Bien fraternellement

Smaragdus 11/04/2012 13:31


@ fm


Bonjour mon frère,


Pour ma part, je n'ai pas étudié le déchiffrage hiéroglyphique, donc ce qui va suivre est à prendre avec précaution car cela correspond essentiellement à un ressenti intuitif. 


Comme tout un chacun, je suis sensible aux dessins lesquels "résonnent" en nous en fonction de nos propres expériences. Ainsi le fin rectangle bisauté évoque chez moi non pas un bassin ou
une estrade, mais bien plutôt un calame tant il est vrai que celui qui écrit endosse une responsabilité particulière à l'égard de la vérité. En effet, quand l'écrivain ou le poète sont
"inspirés" (c'est-à-dire lorsqu'ils s'ouvrent au symbole, autrement dit à la révélation du message divin), ils expriment alors ce qu'il y a de bien, de vrai, de beau et de fort en eux-mêmes.
Ils deviennent, en quelque sorte, des "adeptes de Maat" et servent Ra, eux aussi. En Egypte, la fonction de scribe occupait d'ailleurs une place sociale, morale et spirituelle très
importante. Et sans doute est-il dommage, qu'avec le temps, nous ayons oublié ou perverti les fondements sacrés de cette fonction.


Toujours est-il qu'aujourd'hui, nous n'écrivons plus avec des calames (ni même avec des plumes) mais avec des claviers... Et je souriais intérieurement en me faisant cette réflexion que le même
dessin hiéroglyphique pourrait encore être utilisé, à cette différence près que le rectangle serait à présent bisauté sur sa longueur et non plus sur sa largeur.





Bien fraternellement.

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier