10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 22:39

 

maat001.png

 

La divinité Maat (ci-dessus) est conscience pure, elle émane en permanence de Ra, elle est la nourriture de Dieux, elle justifie, elle rend "juste de voix"...   

 

Sous sa forme la plus complète, Maat s'écrit avec une mélange d'idéogrammes et de phonogrammes: la faucille "MA" (idée de moissonner), un symbole d'honorabilité et de rectitude "MAA", le bras tendu "A" (demande et don) et la miche de pain "T". La plume (légèreté) et la déesse exprimant le déterminatif de la déesse de la vérité.

 

On note au passage une des rares erreurs de Spencer Lewis qui affirmait que le rectangle allongé se disait "Ma" alors qu'en fait ce n'est pas tout à fait un rectangle (qui se lirait alors "sta") mais un polygone avec une face biseautée (hiéroglyphe Aa11) qui pourrait représenter une régle mais que l'on interprète de nos jours comme une estrade alors que dans le rectangle, Lewis devinait un bassin.

 

L'idée de la légèreté de la vérité est connue, mais il est tentant de penser que la plume de Maat pourrait représenter ce qui reste d'Isfet, le mensonge, un fois que la vérité a prévalu...

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Egypte
commenter cet article

commentaires

Smaragdus 11/04/2012 21:29


Re,


Flûte alors, quel dommage ! L'idée du calame, çà me plaisait bien pourtant. Mais celle de la règle, compte tenu de l'ensemble du cartouche, est très parlante aussi (outre le fait qu'elle
soit exacte en termes de traduction). 


Bon, et bien maintenant j'espère que Thot ne m'en voudra pas d'avoir temporairement attribué à Maat ce qui lui revenait... Mais c'était pour la bonne cause, nul doute qu'il comprendra.  ;-)


Bien fraternellement.

fm 11/04/2012 20:25


Bonsoir Smaragdus,


La ressemblance avec un calame est incontestable; mais les égyptiens utilisaient pour le calame le mot "âr" avec le déterminatif du bambou.


A priori, je pense que la vérité et Maat ne sont pas liés à l'écriture. C'est Sechat la paredre de Toth qui gére les écrits de la connaissance. Les scribes sont liés à Toth pas à
Maat.


Ce symbole n'a donc pas encore livré toute sa portée. Parfois il est  utilisé seul et il représente Maat. Mais je suis convaincu que c'est à celui là auquel pensait Lewis pour le son
"Ma", la polarité féminine de l'énergie dans toute sa pureté.


Comme Maat signifie "juste de voix" mais aussi "conforme à la règle", il est possible que ce signe soit aussi une règle egyptienne...


Bien fraternellement

Smaragdus 11/04/2012 13:31


@ fm


Bonjour mon frère,


Pour ma part, je n'ai pas étudié le déchiffrage hiéroglyphique, donc ce qui va suivre est à prendre avec précaution car cela correspond essentiellement à un ressenti intuitif. 


Comme tout un chacun, je suis sensible aux dessins lesquels "résonnent" en nous en fonction de nos propres expériences. Ainsi le fin rectangle bisauté évoque chez moi non pas un bassin ou
une estrade, mais bien plutôt un calame tant il est vrai que celui qui écrit endosse une responsabilité particulière à l'égard de la vérité. En effet, quand l'écrivain ou le poète sont
"inspirés" (c'est-à-dire lorsqu'ils s'ouvrent au symbole, autrement dit à la révélation du message divin), ils expriment alors ce qu'il y a de bien, de vrai, de beau et de fort en eux-mêmes.
Ils deviennent, en quelque sorte, des "adeptes de Maat" et servent Ra, eux aussi. En Egypte, la fonction de scribe occupait d'ailleurs une place sociale, morale et spirituelle très
importante. Et sans doute est-il dommage, qu'avec le temps, nous ayons oublié ou perverti les fondements sacrés de cette fonction.


Toujours est-il qu'aujourd'hui, nous n'écrivons plus avec des calames (ni même avec des plumes) mais avec des claviers... Et je souriais intérieurement en me faisant cette réflexion que le même
dessin hiéroglyphique pourrait encore être utilisé, à cette différence près que le rectangle serait à présent bisauté sur sa longueur et non plus sur sa largeur.





Bien fraternellement.

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg