11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 12:40

Le récent message sur la "Formation des Maîtres - 2", introduit une importante subtilité entre "se trouver dans l'erreur" et "être insensé".

 

Dans le premier cas il y a sincérité et la possibilité demeure de continuer à rechercher la Lumière pour être davantage "Maat" en "corrigeant et en complétant", tandis que dans le deuxième cas il y a perte de repère: l'ego s'est emparé d'une émotion, il se l'approprie en l'interprétant à sa façon et il se coupe avec la source...

 

C'est de cette appropriation que naissent les "théories", les "paradigmes", et tout simplement les "dogmes religieux"...

 

Par exemple, l'arrivé du Grand Maître Louis-Claude de Saint-Martin dans le "Conclave" (Formation des Maîtres - 2"), suscite chez le lecteur une émotion.

 

Il y a la perspective d'accéder (ou non) à quelque chose comme un enseignement inédit et cette émotion crèe un trouble qui peut fait perdre sa lucidité...

 

L'ego grisé par le messager (ici Saint-Martin) passe à côté du message (ici la différence entre "se trouver dans l'erreur" et "être insensé").

 

Autre exemple récent: l'euphorie de trouver une construction hiéroglyphique correspondant au fameux "Nuk-pa-nuk" de Spencer Lewis fait que l'ego se l'approprie et reste totalement sourd à la suite du message...

 

Pour mémoire, il avait la découverte que "Nuk" pouvait être associé au hiéroglyphe suivant exprimant "le vêtu", OUNEK:

 

le-vetu-gly-bistrot.jpg

 

Mais c'était rester sourd à l'idée de cherche une autre piste...

 

Il existe pourtant une autre construction hiéroglyphique très proche à laquelle naturellement un véritable égyptien aurait pensé en priorité...:

 

moi-je-suis-gly-bistrot.jpg

 Nous lisons "Nou", le fameux petit pot souvent lié au symbole de la croix, et il s'ajoute la lettre "K" la corbeille, ce qui fait "Nouk", l'ensemble étant lié au déterminatif de l'homme et pouvant exprimer "moi", "je", "c'est moi", "je suis"...

 

Et le fait d'insister avec deux récipients, le pot et la corbeille véhicule l'idée de "récepteur": "moi qui reçois", "moi qui pense", "je pense"...

  

Il devient donc possible de combiner les deux écritures pour mieux comprendre le "Nuk-Pa-Nuk" de l'enseignement lewissien...

 

Par exemple:

 

Nouk-pa-ounek.jpg

 Littéralement, "Nouk pa ounek: "Moi celui qui est le vêtu" mais le jeu de mots égyptien permet encore plus facilement une vertigineuse richesse d'interprétations simultanées tout aussi valides, telles le "je suis" exprimant l'être intérieur, voire même le "cogito" de René Descartes: "Je pense donc je suis"...  


 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier