18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 09:38
franklin.png
 
Curieusement, la célèbre épitaphe de Benjamin Franklin qui fut écrite par lui à l'âge de 22 ans, ne fut jamais gravée sur sa tombe, sans doute parce qu'il n'avait jamais été imprimeur!
 
Révèle t-elle que l'auteur avait conscience de souvenirs de ses vies passées ou seulement qu'il "croyait à la réincarnation"?
 
La prise de conscience de notre dernière incarnation peut-elle être considérée comme la preuve personnelle de notre éternité?
 
L'évolution psychique nous conduirait alors, dans l'incarnation suivante, à se souvenir de celle-ci...
 
Voici la traduction française: 
 
"Le corps de
B. Franklin, imprimeur,
telle la couverture d'un vieux livre
dépouillée de ses feuilles,
de son titre et de sa dorure
repose ici, nourriture pour les vers.
Mais l'ouvrage ne sera pas perdu.
Pour cela (comme il le croit) il apparaîtra une fois encore
dans une nouvelle édition, plus élégante,
revue et corrigée
par l'Auteur."
 
 
The body of
B. Franklin, Printer
Like the Cover of an Old Book
Its Contents torn Out
And Stript of its Lettering and Gilding
Lies Here, Food for Worms.
But the Work shall not be Lost;
For it will (as he Believ'd) Appear once More
In a New and More Elegant Edition
Revised and Corrected
By the Author.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Peppone 03/06/2018 13:45

Je viens de découvrir votre site.
Magnifique.
Je conseille aux chercheurs de lumière de lire les livres consacrés à Edgar Cayce

lebistrotdelarosecroix.com 03/06/2018 19:28

Bonjour Peppone. Avez vous visité le sympathique "Edgar Cayce Center" à Virginia Beach? C'est un immeuble sur 3 niveaux avec la partie commerciale au rdc, des salles de cours, la bibliotheque et les "lectures" qui remplissent une petite pièce et le "temple" au 2e étage.
Ceci étant E.C. n'apparaît pas hyper fiable à côté de la réceptivité de certains rosicruciens avancés... et il y a aussi la descendance qui voulait plastiquer la patte droite du sphinx pour réaliser en force la prophétie...

fm 18/09/2013 13:50


Hello Gilles! 


Merci de ton passage toujours instructif et apprécié!


Je suis sûr que Blasphémateur, l'auteur de ce vieux message, sera sensible à cette attention.


Vieille amitié! 

AegidiusREX 18/09/2013 13:43


 


Petite remarque pour les maniaques de la langue française, la locution “soi-disant” utilisée dans le commentaire précédent est invariable et ne peut se rapporter qu'à des êtres animés qui peuvent
“se dire” ceci ou cela, on ne dira donc pas par exemple “une soi-disant chaise” parce qu'une chaise ne peut pas se dire “je suis une chaise” mais on peut dire “une soi-disant cuisinière” ou “des
soi-disant philosophes”.


Pour les choses, on utilise l'adjectif prétendu e.g. “la prétendue dette”.


Bien à vous

Blasphémateur 23/07/2011 23:59



Il faudrait encore démontrer que la soit-disante sagesse rosicrucienne est supérieure à la "profane" !!!!


Allons du sérieux !


J'avais pensé que c'était pas con du tout, dans la mesure que tu déterres les cadavres pour lustrer une organisation qui n'a pu en tout état de cause que démontrer son sectarisme, y opposer un
profane.


En raison de mon parcours, je pense être en mesure de trouver la sagesse de Gabin, plus profonde qu'une jolie prose poétique d'un jeune homme exhibant ses préférences superstitieuses . 
Bon,  vu l'heure tardive.., tournée générale de verveine: La nuit porte conseil



fm 23/07/2011 22:06



Toutes ces études rosicruciennes pour échouer dans la sagesse profane à 2 balles... Moi je veux bien! Faudrait un jour être sérieux!



Blasphémateur 23/07/2011 21:18



 


.../...
Vers 25 ans, j'savais tout : l'amour, les roses, la vie, les sous
Tiens oui l'amour ! J'en avais fait tout le tour !

Et heureusement, comme les copains, j'avais pas mangé tout mon pain :
Au milieu de ma vie, j'ai encore appris.
C'que j'ai appris, ça tient en trois, quatre mots :

"Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau,
j'peux pas mieux dire, il fait très beau !

C'est encore ce qui m'étonne dans la vie,
Moi qui suis à l'automne de ma vie
On oublie tant de soirs de tristesse
Mais jamais un matin de tendresse !

Toute ma jeunesse, j'ai voulu dire JE SAIS
Seulement, plus je cherchais, et puis moins j' savais

Il y a 60 coups qui ont sonné à l'horloge
Je suis encore à ma fenêtre, je regarde, et j'm'interroge ?

Maintenant JE SAIS, JE SAIS QU'ON NE SAIT JAMAIS !

La vie, l'amour, l'argent, les amis et les roses
On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses
C'est tout c'que j'sais ! Mais ça, j'le SAIS... !


Jean Gabin



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier