12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 09:00

atalante-ima1.jpg

Cette gravure porte le nom de "Emblema 1", c'est la première des 50 que comporte "Atalanta fugiens" de Michel Maier qui prend en interne le nom de "secretis naturæ" (les secrets de la nature).

  

Le titre, "portavit eum ventus in ventre suo" (le vent l'a porté dans son ventre) cite discrètement un passage de la "Table d'Emeraude".

  

Le message évoque le début du cheminement, l'éveil de l'être intérieur. Le vent pouvant exprimer la force vitale.

  

Voici la fugue à trois voix qui accompagne la gravure:

 

atalante-fug-1.jpg

Et voici le texte latin qui est un peu différent du texte chanté:

"Embryo vento sa Boreae qui clauditur alvo,

Vivus in hanc  lucem si semel ortus arit;

Unus is heroum cunctos superare labores

Art manu forti corpore mente potest.

Ne tibi sit ceaso, nec abortus inutilis ille,

Non Aggrippa, bono sydere sed genitus."

  

Avec une premiere approche approximative que la présence particulièrement opportune de Gilles Louïse, brillant latiniste et musicologue (1), parmi les buveurs du bistrot peut permettre d'affiner:

 

L'embryon venteux de Borée peut en naissant surpasser par sa puissance les travaux de héros par l'art de sa main, sa force corporelle, sa pensée. Ne soit pas comme Ceson ou Agrippa un avorton inutile, mais fait en sorte qu'il naisse sous un bon ciel.

 

Une première remarque intéressante de Gilles Louïse concerne le titre "Atalanta Fugiens".

 

 

---

Fugiens est le participe présent du verbe fugio et signifie donc littéralement “(s'en)fuyant” ou “qui (s'en)fuit”.

Ce participe présent a différents usages, il peut aussi bien signifier selon les contextes le fait que quelque chose finisse (e.g. la fin du mois, fugiens mensis) et donc aussi que quelque chose puisse finir (e.g. fugiens donum, don périssable), que l'inverse de ce sens à savoir qu'une chose ne vieillit pas à la manière de Dorian Gray, on dit exempli gratia “fugiens vinum”, vin qui ne vieillit pas.

Il se peut très bien qu'Atalanta soit conçue comme ne vieillissant pas mais je ne connais pas du tout le contexte. 

---

(1) Voir en particulier:

- la chaconne de Bach 

- autour de l'Ethica de Spinoza

- le dictionnaire latin axé sur l'éthique de Spinoza

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Atalanta Fugiens
commenter cet article

commentaires

fm 05/09/2012 21:11


Je suis toujours un peu coincé avec un détail marginal: ce Céson issu de César, césarienne...


J'ai retrouvé un ancien article du bistrot (avez vous un ren-sheta) dans lequel je faisais la jonction entre Sâr, Tsar, Sarah et César...


Il y a des jonctions bizarres et une clef logique assez surprenante...


Bien fraternellement

fm 13/08/2012 16:19


Donc les fugues comportent 3 voix: celle d'Atalante, celle d'Hippomène et celle des pommes...

fm 13/08/2012 16:11


Il est nécessaire de dire quelques mots au sujet de la déesse grecque Atalante.


Son père veut la marier, mais elle ne veut prendre pour époux que celui qui est capable de la battre à la course, ceux qui échouent sont mis à mort.


De nombreux prétendants meurent ainsi mais Hippomène, aidé d'Aphrodite, laisse tomber trois pommes d'or dans sa course ; la jeune fille s'arrête pour les ramasser, et Hippomène arrive le premier
après quoi les amants copulent dans le temple du pere. 

fm 13/08/2012 15:38


Une parenthèse: J'ai l'impression que cette racine latine "sidere" correspond à ce que Spencer Lewis dans le rosicrucianisme moderne exprime par "cosmique". 


Pour citer une violente influence cosmique, on dira qu'un berger est "sidéré par la foudre".


Le latin "sideror" peut exprimer un coup de soleil. 


En latin "siderite" exprime une variété de diamant et également un aimant...


Cela conduit à la racine grecque σιδηρίζω (siderizo) de la nature du fer... (σίδερο)


Je suppose qu'il doit s'agir au départ du fer météoritique, don de la "siderea dea" que les egyptiens nommaient Nout.

AegidiusREX 13/08/2012 14:15


À gauche de la première portée de la musique indiquée dans l'article, on lit “Atalanta seu vox fugiens” qui signifie Atalanta c'est-à-dire voix fuyante (voix de la fugue), qui se simplifie en
Atalanta fugiens.


La conjonction seu s'écrit aussi sive, elle-même la contraction de si vis (littéralement si tu veux e.g. si vis pacem, para bellum) qu'on traduit volontiers par c'est-à-dire dans ce genre de
contexte.


Dans cette optique, “Atalanta fugiens” signifie aussi “Atalanta, sujet de la fugue”.


Valete omnes et vis sit vobiscum
AegidiusREX

AegidiusREX 13/08/2012 13:03


Cher fm,


une double graphie en i ou y n'est pas rare, j'en donne un exemple dans mon conte de fées échiquéen page 230, il ne faut pas forcément surinterpréter cette alternative
orthographique, il suffit de se souvenir que le latin classique, celui du premier siècle avant notre ère, est déjà une langue gréco-latine puisqu'elle a introduit énormément de mots grecs dans
son lexique avec le fameux i grec qui fait désormais partie de son alphabet.


Bono sidere peut avoir de nombreuses traductions, j'ai simplement choisi une expression traditionnelle.


Sidus (sidere à l'ablatif) peut aussi signifier constellation, astre, signe céleste, saison, temps, (bono sidere---> au bon moment), climat, contrée, pays (au bon endroit)...


Vale et vis sit tecum
AegidiusREX

fm 13/08/2012 12:52


Concernant Agrippa, après avoir creusé les vies de Marcus Vipsanius Agrippa (le compagnon d'Auguste), de Herode Agrippa (qui a participé au renversement de Caligula pour placer Claude) et
enfin Cornélius Agrippa de Nettesheim... je pense avoir enfin trouvé la bonne piste.


Il ne s'agit pas de personnages historiques, mais d'une finesse concernant les modes de naissance:


agrippa est une contraction de aegre paritum = mal né, né malade, né par les pieds (comme ce fut le cas dans la famille de Marcus Vicianus Agrippa).


Et c'est corroboré par:


caeso (matris utero): par incision de la matrice utérienne = né par césarienne.

fm 13/08/2012 11:19


Pour mieux comprendre la pensée de l'auteur, et la référence à Céson, voici un texte de l'historien Dionisios d'Halicarnasse qui cite ces paroles d'un nommé Volcius qui permet de ressentir le
"niveau vibratoire du personnage":


"Nous avions soupé ensemble chez un ami; comme nous nous retirions vers la nuit, nous passames par la place publique où Céson faisait la débauche avec d'autres jeunes gens aussi insolent que lui.
Nous nous vîmes assaillis sur le champ de mille railleries piquantes et de termes injurieux, tels qu'une jeunesse pétulante et pleine de vin a coûtume de vomir contre de petites gens comme nous.
Fatigué de cette insolence, mon frère s'échappa en quelques paroles un peu fortes. Céson qui n'est point endurant se jette sur lui avec fureur et à coups de poings et de pieds le terrasse et le
tue."

fm 13/08/2012 11:16


Merci Gilles pour cette traduction inspirante et ces liens utiles.


Tout cela permet d'apprécier ta dimension de "zelator"... C'est si rare! Les modernes parleraient de "professionalisme"!


En tout cas, ton apport permet de ressentir une poésie dans le texte latin qui m'avait totalement échappée auparavant.


Avant de reconsidérer des passages plus importants du texte, un petit point que tu dois maîtriser me titille. Est-ce que "bono sydere" signifie signifie exactement la forme populaire "sous une
bonne étoile" ou plus précisément "sous un bon ciel" (le processus magique évoqué ne serait pas le même), et je m'interroge au passage sur ce "y" qui a disparu en français (sidéral, siderer...).


Vis sit tecum!  

AegidiusREX 13/08/2012 06:59


La confusion entre fugio et fugo est fréquente en latin, car on déduit souvent un
verbe d'une forme conjuguée. Un des mots les plus fameux avec ce verbe est celui de Virgile “fugit irreparabile tempus”, forme au présent fugit à partir de laquelle on peut déduire fautivement
fugo.


 


Embryo ventosa Boreae qui clauditur alvo,


Vivus in hanc lucem si semel ortus erit,


Unus is heroum cunctos superare labores


Arte, manu, forti corpore, mente potest.


Ne tibi sit, Ceaso, nec abortus inutilis ille,


Non Aggrippa, bono sydere sed genitus.


 


Ventosa (battu par les vents, exposé aux vents) se rapporte à alvo car alvus est
féminin et embryo masculin. Ortus erit est un futur antérieur qui se traduit par un présent : si hunc librum legeris, laetus ero (exemple officiel). On aurait donc dû avoir poterit au futur
au lieu du présent potest mais ce n'est pas du latin classique. Coeso et Agrippa sont des vocatifs (personnes à qui l'on s'adresse). On écrit plutôt sidere (ablatif de sidus) avec un i. Comme il
y a trois négations (ne, nec, non), je répartis les deux adjectifs abortus et inutilis pour les deux premières, et sous-entends l'un d'eux pour la troisième, c'est très classique de procéder
ainsi en latin.


 


Si embryo ---> si l'embryon


qui clauditur ---> qui est enfermé


in ventosa Boreae alvo ---> dans le sein venteux de Borée


semel vivus ortus erit ---> sort une fois vivant


in hanc lucem ---> dans cette lumière


is unus ---> lui seul


potest superare ---> peut surpasser


cunctos Heroum labores ---> tous les travaux des Héros


arte ---> par art


manu ---> par main


forti corpore ---> par corps vigoureux


mente ---> par esprit.


Ne ille sit tibi abortus ---> que celui-ci ne soit pas avorté pour
toi


Coeso ---> Céson


nec inutilis ---> ni inutile


non Agrippa ---> qu'il ne soit pas mort-né pour toi non
plus, Agrippa


sed genitus ---> mais (qu'il soit) né


bono sydere ---> la bonne étoile.


 


http://www.youtube.com/watch?v=TSiyvTuhGC0


http://www.youtube.com/watch?v=7KWWz3fuypA


 


Valete omnes et vis sit vobiscum
AegidiusREX

fm 12/08/2012 15:23


Ce qui relie une fugue (fuga) à fuir (fugere) c'est son fonctionnement : le thème de la fugue ssemble "fuir" d'une voix à l'autre.

fm 12/08/2012 13:50


Au sujet de Borée.


Borée (dieu populaire à Athene) représente le vent du nord.


On sait que dans un temple rosicrucien les points cardinaux sont symboliques. Le néophyte prend place au nord. Les rosicruciens plus avancés se placent au sud, tandis que le maitre est à l'est.

fm 12/08/2012 13:42


Au sujet d'Agrippa (source wikipedia):


Marcus Vipsanius Agrippa (né vers 63 av. J.-C. - mort en mars de l'année 12 av. J.-C.) est un général et homme politique romain du ier siècle av. J.-C. qui met ses qualités d'homme de guerre au
service de son ami Octave, le futur empereur Auguste.


Présent au côté d'Octave dès la mort de César en 44 av. J.-C., Agrippa permet par ses victoires militaires l'affirmation de l'autorité d'Octave , l'installation du principat et la fin des guerres
civiles. C'est aussi un savant diplomate pendant les guerres.


Agrippa est, avec Mécène, un des très proches conseillers d'AugusteIl fait construire sur le Champ de Mars les premiers thermes à Rome, propriété privée qu'il lègue au peuple romain : les Thermes
d'Agrippa. Il réalise à proximité de ces thermes la première version d'un temple dédié à toutes les divinités, le Panthéon. Il fait également construire d'autres temples, des aqueducs, notamment
l’Aqua Julia et l’Aqua Virgo à Rome, des théâtres et des portiques, aussi bien dans la Ville que dans les provinces, notamment en Gaule.


A la mort d'Agrippa, l'aristocratie romaine manifeste le profond mépris qu’elle avait pour Agrippa, qu'elle considère comme un parvenu, un homo novus, et refuse d'assister aux
jeux funèbres. 


La plèbe, au contraire, rend massivement hommage au gendre de l’empereur, pour son œuvre édilitaire qui a grandement contribué au bien-être de tous les Romains, notamment par l'amélioration de
l’approvisionnement en eau de la Ville.

fm 12/08/2012 13:29


Au sujet de Caeso (source Wikipedia)


Kaeso Quinctius dit Céson était le fils du patricien romain Lucius Quinctius Cincinnatus, le Cincinnatus de l'Histoire.


Céson Quinctius était renommé pour son éloquence au Forum1. Comme son père, il s'opposait à la lutte des plébéiens pour l'élargissement de leurs droits politiques et souvent faisait chasser les
tribuns de la plèbe du Forum, pour empêcher que la délibération aboutisse à une décision légale.


En 461 av. J.-C., au cours de la discussion de la lex Terentilia, son audace aboutit à sa mise en procès, pour une fausse accusation de meurtre par le tribun de la plèbe Aulus Virginius. Céson
fut gardé à vue pendant la procédure, alors que sa famille et les anciens consuls Titus Quinctius Capitolinus et Lucius Lucretius Tricipitinus essayaient de le faire acquitter. Céson fur relâché
sous caution et en profita pour s'exiler chez les Étrusques. Il fut condamné à mort par contumace et son père honora l'engagement des dix citoyens qui s'étaient portés caution en vendant la plus
grande partie de ses terres.


À la suite de cette affaire, Cincinnatus se retira de la vie politique et cultiva une petite ferme. Cela ne n'empêcha pas de servir plus tard Rome comme consul et deux fois comme dictateur.

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Comment les Egyptiens représentaient un Égrégore
    Commençons pour changer par comprendre le déterminatif qui exprime à droite un groupe d'hommes et de femmes. C'est notre foule... Le hiéroglyphe de gauche est un trilitère, c'est à dire un ensemble de 3 lettres "D", "M" et "Dj". La foule se prononce donc...
  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg