6 mars 2019 3 06 /03 /mars /2019 11:30
L'Invitation d'Aldo Manuce à une Initiation...

Un Chercheur de Lumière de la Renaissance en voyant le sigle Aldus (ci-dessus) était intrigué...

 

La déduction que Aldus revenait à l'imprimeur de Venise Aldo Manuce était assez évidente, mais si les capacités d'induction étaient éveillées, le Chercheur pouvait associer l'ancre à la liaison entre la terre et le ciel (de nos jours, nous dirions le "cosmique").

 

L'ancre était un concept matériel abstrait et figé, tandis que le dauphin était lui, un concept vivant...

 

En latin le dauphin était "Delphis" et ramenait discrètement à la ville de Delphes que l'on venait visiter de loin pour consulter sa fameuse Pythie ("Πυθία", pythia en grec) mais que l'on nommait précisément  Δελϕίς (Delphis), la dauphine...

 

La Pythie, de par sa capacité à exprimer les oracles d'Apollon (la Lumière) était un bel exemple de Mysticisme au Féminin...

 

L'ancre comportait un anneau, sur lequel Aldo Manuce insistait lourdement parfois (voir le dessin de l'ancre et du dauphin dans le Songe de Poliphile)

 

Cet anneau exprimait un cercle...

 

Un cercle qui pouvait évoquer une fraternité d'initiés autour d'Aldo Manuce...

 

Et une authentique fraternité d'initiés en activité devait forcément perpétuer une initiation...

 

Notre Chercheur de Lumière pouvait encore remarquer un curieux détail chez cet imprimeur...

 

Un imprimeur imprime avec de l'encre, or il existe une curieuse relation entre encre et ancre...

 

En français les deux orthographes ont switché depuis les Templiers...

 

Ainsi, l'ancre des bateaux s'écrivait "encre" en ancien français, bien que le mot provienne du grec άγκυρα (aïkoura) qui exprime le double crochet, tandis que l'encre d'imprimerie s'écrivait alors "ancre" du grec εγκαυστική (eïkanstiké) l'encaustique...

 

C'est comme si il y avait une étrange liaison entre les deux concept: l'écriture permet d'ancrer un texte sur du papier, et l'ancre qui cherche à s'accrocher commence par écrire sur le fond des mers...

 

Tout cela incitait le Chercheur à en savoir davantage en écrivant ou en cherchant une occasion d'aller jeter son ancre à Venise...

 

Mais ce n'était pas tout car, entre temps, une autre piste s'ouvrait pour lui avec la formule "festina tarde" qui se substituait parfois à la formule de l'empereur Auguste "festina lente"...

 

(à suivre...)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier