21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 22:01

roerich-madonna-laboris.jpg 

Ce tableau est une vision de Nicolas Rœrich: "Madonna Laboris".

 

Il représente un plan psychique de conscience, une cité céleste, dans laquelle la Vierge Marie tend un filin pour accueillir certains êtres fuyant les profondeurs abyssales.

 

Cette représentation est assez proche de ce à quoi certaines personnes croient au sujet de "Shamballah", une cité réelle ou supposée dans les Himalayas dans laquelle vivent les Maîtres...

 

Lorque l'on passe sur les affirmations des charlatans de tous poils qui font de Shamballah leur fond de commerce et que l'on demande leur avis sur le sérieux de cette Shamballah à certains mystiques, ceux-ci précisent parfois que Shamballah est également "le nom tibétain du centre psychique au sommet du crane".

 

Cette réponse est généralement considérée comme une allégorie exprimant que cette Shamballah est un niveau de conscience.

 

Mais que pensent les Rosicruciens de tout cela demande t-on régulièrement au bistrot...

 

C'est l'occasion d'attirer l'attention sur un vieil adage rosicrucien qui peut donner sur le sujet non pas la réponse définitive, mais un éclairage instructif:

 

"Le Rosicrucien est dans le monde mais il n'est pas du monde".

 

Ne pas être "du monde" signifie que le Rosicrucien est un être libéré des conditionnements du monde, mais le Rosicrucien vit "dans le monde", ce n'est pas un ermite asocial fuyant les turpitudes de la vie.

 

En effet, s'il est parfois utile d'effectuer une petite retraite solitaire pour se ressourcer, une incarnation entière de retraite n'apporte rien à notre corps psychique: ni connaissance, ni maîtrise...

 

Il est naturellement plus utile pour notre évolution de connaître les vicissitudes de la vie d'en supporter les angoisses et les tentations et de les surmonter une à une.

 

Chaque expérience vécue fait évoluer, elle enseigne, disait Spencer Lewis, "d'une part les faiblesses du jugement et de la volonté et d'autre part l'universalité des expériences".

 

Le fait de rester dans le monde et d'être capable de s'y maintenir avec un niveau élevé de pensée est naturellement plus gratifiant.

 

Rester dans le monde est donc un plus grand signe de maîtrise que de le fuir pour se complaire de nos propres pensées!

 

Cela répond donc accessoirement à notre problématique sur Shamballah

 

En conséquence, les êtres avancés restent physiquement dans le monde, ils y expérimentent l'Harmonie: 

 

Ils élargissent leur compréhension de la vie, développent avec discernement leur sympathie, affinent leur compassion aux problèmes auxquels leurs semblables sont soumis et introduisent de la gaité dans ce monde de brutes...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Michael sur Ces Croyances qui emprisonnent Merci infiniment pour cette mise en Lumière :-)

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Peut-on rester connecté pendant une action purement cognitive?

inipo sur Mes Chers Frères et Sœurs, Salut! Frères et sœurs ou Fratres et Sorores?

inipo sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Spencer Lewis aurait fait la démonstration d'une transmutation alchimique...

Triple Karmeliet sur Comment s'extraire de son Monde figé ? On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter

Anonyme sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Me viso videare tibi

Ewigerstudiosus sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Celui qui est enfermé dans ses pensées peut-il en sortir tout seul sans l'aide désintéressée d'un intervenant incarné ou invisible?

Mélusine sur La Pestilencia de los Illuminados. La ROSE DE PICARDIE...

Jean Pierre sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil L'eau de la rivière... Que représente elle?

Dulcia sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil Persuasion ou Influence?

Guy sur Les Enseignements du Cénacle de la Rose+Croix Ce site est, pour moi, une heureuse trouvaille.

Pacophis sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix une clé qui se donne par héritage?

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Comment peut-on plus ou moins jauger soi-même, son degré?

Mélusine sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix La rose de Mythe Errant était-elle dans le bo"u"squet ou sur la Roche de Solutré?

SoHam sur Le Message d'Osiris au Bistrot Les méandres de la suggestion

inipo sur Le Principe d'une Loge Rosicrucienne cette unique clarté, émanant de ces luminaires pourtant différents...

inipo sur Amatu, le Maître Voilé  Pourquoi Amatu dérange t-il ?

inipo sur The dark Monograph... y a t'il une dark page au bistrot?

Dulcia sur Livre d'Or Quel cadeau que d’avoir pu intégrer le Bistrot

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier