3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 15:53

hamlet.jpg 

Après quelques messages consacrés au sujet Bacon-Shakespeare et au rosicrucianisme en action derrière les silencieux et invisibles "Chevaliers du Helmet", voici, parmi d'autres, une phrase curieuse extraite d'Hamlet, la célèbre pièce de Shakespeare:

 

-"You go not, till I set you up a glass Where you may see the inmost part of you."

 

Parmi différentes traductions possibles, les habitués du bistrot ne manqueront pas de choisir celle-ci:

 

-"Vous n'avancerez pas et vous ne verrez pas la partie la plus intime de vous même tant que je ne vous aurai pas servi un verre !"

 

C'est assez prophétique au vu de la surprise du jour qui vient s'inscrire parmi les cadeaux cosmiques réguliers qui font la joie des habitués.

 

En effet, grâce au travail de notre ami Gilles Louïse, qui fréquente et apprécie le Bistrot nous pouvons jeter un éclairage inédit sur la plus célèbre des pièces de Shakespeare.

 

Pour nous mettre dans l'ambiance, rappelons le thême: le roi du Danemark, père d'Hamlet, est mort et son frère Claudius l'a remplacé comme roi et a épousé Gertrude, sa veuve...

 

Naturellement la situation est destabilisante pour Hamlet et quelques personnages qui vivent dans le silence un terrible conflit intérieur et nous renvoyons pour le reste à cette traduction en français de Victor Hugo.

 

Naturellement les universitaires et les profanes comprennent la pièce d'une certaine façon, mais il n'est pas interdit de penser autrement...

 

400 ans après, Gilles Louïse nous offre une magnifique étude dont les révélations nous permettent de jeter un regard éclairant sur l'énigme de la pièce.

 

Le secret d Hamlet - Gilles Louise

 

Avec nos remerciements.

Partager cet article
Repost0

commentaires

fm 25/04/2014 19:38


Mettons que ça pourrait être "Tabernae Bibacum Rosae Crucis"...

francaoui 25/04/2014 09:58


Est-ce que AegidiusREX pourrait traduire son expression
"Gratias tibi
ago et vis sit omnibus
hujus tabernae potioribus" dont je devine plus que je comprends le sens.


"Soit remercié et que la force soit
à tous les buveurs du bistrot?".
Est-ce bien cela et comment dirait-on en latin "les buveurs du bistrot de la Rose+Croix".
Merci. 

fm 04/11/2013 11:39


@Gilles, Merci d'offrir ici l'extrait MP3 de ton chef d'œuvre. Je compatis finalement: c'est ingrat d'écrire pour un public qui n'accorde à ce travail phénoménal qu'un regard distant!


Je réécoutais ton MP3 ce matin et cet enseignement par l'éveil me faisait songer aux dialogues de Platon et cela permettait de ressentir la manière dont Pythagore devait transmettre aux grecs une
petite partie de la connaissance mathématique qu'il avait ramenée de ses 22 ans passés en Egypte...


Ce domaine demeure de nos jours un chantier en friche à la merci de la superficialité des charlatans et qui attend toujours son Champollion!


D'ailleurs Champollion lui-même avait senti son seuil d'incompétence et avait confié le bébé à Fourier lequel s'était appuyé dessus pour développer les séries analytiques et faire ainsi avancer
la science du 19e siècle.

Mais ce n'est qu'un aspect: il convient de savoir que la métamathématique égyptienne est construite sur les fractions naturelles qui sont elles-même des expressions vibratoires toutes imprégnées
d'une logique musicale... 


Mais je m'éloigne un peu de cette dynamique baconienne visible dans Hamlet de Shakespeare et incitant à remettre en question les évidences de la doxa en ressentant les tensions de notre monde
invisible lesquelles sont à la source de nos comportements.


Bien à toi, en te priant de bien vouloir expliciter clairement ce que nous devinons comme un clin d'œil au Bistrot, ton mystérieux "tabernae potioribus"!


fm 04/11/2013 10:51


@Nicoparigo, une ode au Bistrot peut-être... mais il y a plusieurs sens pour "glass" qui peut être un verre, mais aussi une vitre ou plutôt un miroir...

AegidiusREX 04/11/2013 10:03


Pour la petite histoire, j'avais proposé ce texte chez AgoraVox sous le pseudo risible et automobile de type Volkswagen “chacunsapanhard” qui est une prononciation déformée de sha-kes-pe-are.


http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/le-secret-d-hamlet-89571


À l'origine, j'avais écrit une conférence d'onze mille mots environ intitulée “Hamlet, prince de Danemark” que j'avais lue autour d'un petit public, dans laquelle je ne faisais que sous-entendre
le secret, sorte de vision artistique étant donné qu'Hamlet meurt sans rien dire (I could tell you...). Mais je me suis aperçu que très peu comprenaient le sous-entendu malgré mes efforts de
présentation.


J'ai donc réécrit le tout en enfonçant cette fois-ci le clou et divisant au passage le texte de moitié .


Valete omnes et omnibus potioribus gratias.
AegidiusREX

AegidiusREX 04/11/2013 06:35


Merci, cher Francis, de ce très aimable petit coup de pouce.

On résume traditionnellement cette tragédie en disant que pour mener à bien le projet de venger son père, Hamlet simule la folie. On trouve ça sur Wikipédia (mais ça peut changer étant donné la variabilité de ce dictionnaire citoyen) ou dans les quatrièmes de couverture de livre ou de
DVD. 

Ça n'a évidemment aucun sens étant donné que la folie d'Hamlet est immédiatement visible dès sa première apparition scène 2, et qu'il n'est censé apprendre que son père a été assassiné que
scène 5.

Comme il y a trois événements majeurs connus, cela fait six possibilités si l'on adjoint à chacun d'eux sa cause : l'avènement de Claudius, le remariage de Gertrude, la mort du roi
Hamlet.

Si l'on cherche la cause de l'irrationnel hamletien, ça ne peut être


ni l'avènement de Claudius,

ni la cause de ce avènement,

ni le remariage de Gertrude,

ni la cause de ce remariage,

ni la mort de son père (all that lives must die, tout ce qui vit doit mourir)



puisque tout cela a une explication rationnelle, donc soit Hamlet n'est pas fou, soit, s'il est fou, sa folie a pour cause non pas la mort de son père mais la cause de sa mort, et donc puisqu'il
a été assassiné, la cause de son assassinat.

Quant à la question, qui a torturé les siècles précédents, de savoir pourquoi Claudius ne réagit pas à la pantomime, la réponse est désolante de simplicité, j'en parle dans le chapitre 10 de mon
conte de fées échiquéen “Le tournoi d'échecs” dont vous trouverez ici une lecture.

http://9giga.sfr.fr/n/50-17/share/LNK718152771ac1d353e/

Gratias tibi ago
et vis sit omnibus hujus tabernae potioribus
AegidiusREX

Ricoparigo 03/11/2013 20:50


"...Tant que je ne vous aurai pas servi un verre!"


Si Bacon reste le Grand Inspirateur, Shakespeare en est le barman - une ode au Bistrot, non? :p

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

Armanjac  sur Le Rayon qui précède l'Aube.. mon épouse décédée, m'envoie

Pélican sur Le Ras le Bol des Certitudes.. Le mystique arrogant aux yeux des autres  

Mélusine sur Pourquoi Amatu dérange t-il ? Le connais-toi toi-même des grecs.

Pélican sur Initiation Lunaire ou Initiation Solaire voie "sèche" et "humide" ?

Nicole sur Surprenante Inspiration de Lewis ça s'appelle un plagiat, non?

Thierry sur Rêvez-vous davantage en mangeant du Lièvre ? Le rêve de LCSM était compensatoire... 

Phil sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule... Je préfère la parabole du semeur.

Bonum sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule...  parfois un "profane" est plus sincère 

Mélusine sur Physique, Hyperphysique et Métaphysique quelle planète se trouve au niveau de KETHER

Bonum sur Lorsque l'Étudiant est prêt, le Maître se manifeste...  est-ce que les Maîtres ont un  rapport avec les Supérieurs inconnus dans la maçonnerie ?

Jean Pierre sur Un Sceau des Frères Moraves Cela semble ramener la résurgence Rosicrucienne au Protestantisme

Bonum sur Fuir les Persécutions de l'Ancien Monde ? va-t-on fuir dans l'espace ?

Jean-Christophe sur Livre d'Or Je viens de lire 'le village du Diable", je pense devenir un pilier de bar.

Mélusine sur Les Mages Noirs et l'Économie de la Vie  je suis tombée sur une vidéo, et l'esprit Rose-Croix est autre chose.

Brigitte sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? Et un petit clin d'œil du cosmique

Mélusine  sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? j'avais un projet: Remettre les jeunes en décrochage 

Pélican sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? La recherche étymologique est aussi importante que le symbolisme ou le déchiffrage hiéroglyphique.

Pélican sur Le Secret Rosicrucien du Radix Davidis "Ecarter les "Philistins" (les vulgaires).  On en revient au sujet des préjugés

Pélican sur Le Paraclet d'Akhenaton l'Egypte aurait échappée au déluge?  

Pélican sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne nous pouvons tous apprendre et accéder, Mais dans le futur ? 

Andréa sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne Empirie… des expériences à vivre sur tous les plans de La Vie…

Tizon sur Mais que s'est il passé en 1410 L'enseignement est-il pour les chanceux ?

Pélican sur La Courbe actuelle... Ce sujet me questionne beaucoup. 

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier