20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 08:07

merlin.pngDepuis de longs mois, Merlin a préparé sa fameuse potion magique.

A présent, à une minute près, elle doit exactement chauffer 45mn.

Pour mesurer le temps, Merlin dispose de deux mèches. Chacune de ces mèches brûle exactement une heure.  

Ces mèches sont d'une forme irrégulière, ce qui empêche d'en couper  un morceau pour les faire durer 45mn...

Comment Merlin va t-il réussir à minuter exactement les 45 minutes?...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

fm 21/10/2011 12:32



@Novice,


Oui tout à fait! La mêche est une chose, la cuisson une autre et je suppose qu'il faut tourner régulièrement pour obtenir un mélange homogène et éviter que le fond s'attrape et fasse une
religieuse ou du yaki!


Bien fratellement!



Novice 21/10/2011 12:28



Bonjour le texte ne dit pas que se sont les meches qui bruleront le liquide, mais les meches serviront de chronomètre. 



Perceval 20/10/2011 16:18



S'il est pas trop con le Merlin, il se connecte sur le site de l'horloge parlante http://www.horlogeparlante.com/ .


Ceci dit, moi Perceval qui l'ai bien connu je doute qu'il soit suffisamment malin pour y penser!



fm 20/10/2011 14:47



Je pense que la méthode donnée par S2C est satisfaisante. Si on plie en 4 c'est pas dit que ça brûle 1/4 d'heure... certainement un peu moins (la mêche n'est pas forcément  homogène et
l'allumette doit bruler trop rapidement la mêche...). Mais c'est intuitif, je n'ai jamais essayé!


En tout cas je trouve ce petit problème très plaisant!


Bien fraternellement 



Geb 20/10/2011 14:12



Une mèche donne pas assez de chaleur pour chauffer un liquide, il mets la potion sur le feu et se sert donc des mèches comme sablier.



Novice 20/10/2011 14:00



Ok cool ton astuce, en me basant sur tes dires je corrige un peu si tu veux.


Tu prends une meche que tu plies en quatre parts egal donc on aura 60mn/4 =15mn, ensuites on prend l'autre qu'on plie en deux pour avoir 60/2= 30mn maintenant on brule les meches l'une après
l'autre pour avoir une approximité de 45 minutes sinon on risque d'avoir entre 46 et 45 minutes à cause du temps mort pour allumer la seconde mèche, ou moins si on ne laisse pas l'autre mèche
bruler totalement.


J'attends les autres solutions



fm 27/12/2010 13:52



Bravo S2C!



Sulfate2Cuivre 27/12/2010 13:47



Une des 2 mèches tu la plies en 2 pour la crâmer par les 2 bouts (1/2 heure), pendant que l'autre tu la laisses, en même temps, crâmer normalement et ce qui reste la moitié non-consumé plié en 2
brûlera en 1 quart d'heure.., nous avons donc nos  45 minutes au total...



fm 27/12/2010 11:30



Je trouve magnifique ce petit problème. 


Si personne ne trouve, je dévoilerai une petite astuce. 



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

Armanjac  sur Le Rayon qui précède l'Aube.. mon épouse décédée, m'envoie

Pélican sur Le Ras le Bol des Certitudes.. Le mystique arrogant aux yeux des autres  

Mélusine sur Pourquoi Amatu dérange t-il ? Le connais-toi toi-même des grecs.

Pélican sur Initiation Lunaire ou Initiation Solaire voie "sèche" et "humide" ?

Nicole sur Surprenante Inspiration de Lewis ça s'appelle un plagiat, non?

Thierry sur Rêvez-vous davantage en mangeant du Lièvre ? Le rêve de LCSM était compensatoire... 

Phil sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule... Je préfère la parabole du semeur.

Bonum sur Quand les Rosicruciens nourrissent la Goule...  parfois un "profane" est plus sincère 

Mélusine sur Physique, Hyperphysique et Métaphysique quelle planète se trouve au niveau de KETHER

Bonum sur Lorsque l'Étudiant est prêt, le Maître se manifeste...  est-ce que les Maîtres ont un  rapport avec les Supérieurs inconnus dans la maçonnerie ?

Jean Pierre sur Un Sceau des Frères Moraves Cela semble ramener la résurgence Rosicrucienne au Protestantisme

Bonum sur Fuir les Persécutions de l'Ancien Monde ? va-t-on fuir dans l'espace ?

Jean-Christophe sur Livre d'Or Je viens de lire 'le village du Diable", je pense devenir un pilier de bar.

Mélusine sur Les Mages Noirs et l'Économie de la Vie  je suis tombée sur une vidéo, et l'esprit Rose-Croix est autre chose.

Brigitte sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? Et un petit clin d'œil du cosmique

Mélusine  sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? j'avais un projet: Remettre les jeunes en décrochage 

Pélican sur Savez-vous ce qu'est un Lewis ? La recherche étymologique est aussi importante que le symbolisme ou le déchiffrage hiéroglyphique.

Pélican sur Le Secret Rosicrucien du Radix Davidis "Ecarter les "Philistins" (les vulgaires).  On en revient au sujet des préjugés

Pélican sur Le Paraclet d'Akhenaton l'Egypte aurait échappée au déluge?  

Pélican sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne nous pouvons tous apprendre et accéder, Mais dans le futur ? 

Andréa sur L'Empirie à la base de la Guérison Rosicrucienne Empirie… des expériences à vivre sur tous les plans de La Vie…

Tizon sur Mais que s'est il passé en 1410 L'enseignement est-il pour les chanceux ?

Pélican sur La Courbe actuelle... Ce sujet me questionne beaucoup. 

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier