1 mars 2021 1 01 /03 /mars /2021 18:19
Lewis en Vacances

En mai 1918 Harvey Spencer Lewis se trouve dans les paysages verdoyants de Caroline du Sud...

 

En ce matin de dimanche dans le sud ensoleillé de notre pays ou je me retrouve pour une semaine, je dois m'entretenir avec ceux qui ont aussi trouvé cette Lumière que j'ai trouvé en moi...

 

Et, laissant mon regard errer à l’extérieur sur le paysage de la Caroline, pour la première fois de ma vie, je réalise le rare privilège de  cette traversée du continent en laissant s'écouler le temps de quelques jours dans la Californie ensoleillée ou en visitant beaucoup d’autres endroits attrayants et intéressants de mon pays.

 

C'est surement un événement de ma vie profondément apprécié dont je me souviendrai toujours.

 

Deux voyages semblables se sont produits dans ma vie. Le premier en Europe, au cours de l’année 1909, et celui-ci, qui commence juste. L'aide financière des autres l'ont rendu possible sans coût personnel excepté celui du service.

 

Cela me conduit à une profonde réflexion sur cette loi qui s'accomplit de bien des manières dans ma vie.

 

Mon voyage en Europe avait pour but de rendre un service inhabituel, pas tout à fait égoïste et comportant des aspects humanitaires. Ma mission était rémunérée, selon les lois, comme un employé au service d'un autre.

 

Dans mon voyage présent, ce n'est plus en situation d’employé, mais comme chef exécutif, avec d’autres à mon service, mais je suis toujours le serviteur d’un grand nombre et j’ai trouvé nécessaire d’interrompre les réjouissances du foyer et les devoirs normalement nécessaire de mon travail, pour me dévouer quatre ou cinq semaines pour voyager, et rendre service à des milliers de personnes, plutôt qu’à une seule.

 

Au cours des neuf dernières années j'ai toujours eu l'impression que j'étais né pour servir les autres, tout comme mon vieil ami l'astrologue, Henry Waterhouse, me l'avait prédit il y a dix ans après une étude approfondie de mon thème natal.

 

Et, le fait même que neuf ans se soient presque écoulés depuis le début de l'œuvre de ma vie, est significatif.

 

En juillet de cette année 1918, dans 3 mois, les neuf premières années de mon effort particulier pour l'humanité s'achèveront et bien que toujours trop maigre, le travail accompli pour atteindre le premier point de mon parcours vers ce but ultime qui sera atteint par d'autres au cours des prochaines années, fut un plaisir chargé de souffrances, de sacrifices et de nombreux chagrins.

 

Pour moi, bien entendu, cette neuvième année est très importante. C'est ma dernière année de préparation exécutive des travaux de l'Ordo Rosae Crucis.

C'est l'année mystique qui entre dans la vie de tous les hommes qui entrent dans le cycle de ce travail.

 

L'histoire le prouve: les récits de ceux qui ont donné leur vie dans le passé dans le même travail indiquent qu'aucun n'échappe à l'année mystique, la neuvième, le troisième point du troisième voyage autour du Triangle.

 

Après cette neuvième année vient le cycle de la souffrance et de la crucifixion pour la hardiesse qu’il y a à oser assumer le poids de la Croix.

 

Pendant neuf ans, la Crucifixion puis, (commençant en juillet 1927) un cycle de 9 ans, de Résurrection, de Régénération et d’Ascension.

 

Au cours de cette neuvième année de mon travail, les premiers membres, les plus avancés, de la Loge d'origine de l’Ordre ont atteint le 9e degré, le degré qui correspond au principe même qui opère pour mon avancement à la fonction de chef exécutif spirituel de l’Ordre, dès la fin de cette 9e année.

 

C’est donc l’année et le degré de l'accomplissement de la réalisation exotérique et de la naissance ésotérique.

 

Ainsi, j’ai saisi cette opportunité me fournissant de nombreuses heures pour penser et écrire, tout en voyageant de ville en ville, pour mettre en forme les lois et les principes fondamentaux sur lesquels les futurs chefs exécutifs de l’Ordo Rosae Crucis pourront baser leur travail et leurs projets, afin que l’Ordre lui-même ne puisse jamais perdre les traditions qui constituent son pouvoir héréditaire, sa personnalité ou sa conception véritablement divine et spirituelle.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Michael sur Ces Croyances qui emprisonnent Merci infiniment pour cette mise en Lumière :-)

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Peut-on rester connecté pendant une action purement cognitive?

inipo sur Mes Chers Frères et Sœurs, Salut! Frères et sœurs ou Fratres et Sorores?

inipo sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Spencer Lewis aurait fait la démonstration d'une transmutation alchimique...

Triple Karmeliet sur Comment s'extraire de son Monde figé ? On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter

Anonyme sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Me viso videare tibi

Ewigerstudiosus sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Celui qui est enfermé dans ses pensées peut-il en sortir tout seul sans l'aide désintéressée d'un intervenant incarné ou invisible?

Mélusine sur La Pestilencia de los Illuminados. La ROSE DE PICARDIE...

Jean Pierre sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil L'eau de la rivière... Que représente elle?

Dulcia sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil Persuasion ou Influence?

Guy sur Les Enseignements du Cénacle de la Rose+Croix Ce site est, pour moi, une heureuse trouvaille.

Pacophis sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix une clé qui se donne par héritage?

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Comment peut-on plus ou moins jauger soi-même, son degré?

Mélusine sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix La rose de Mythe Errant était-elle dans le bo"u"squet ou sur la Roche de Solutré?

SoHam sur Le Message d'Osiris au Bistrot Les méandres de la suggestion

inipo sur Le Principe d'une Loge Rosicrucienne cette unique clarté, émanant de ces luminaires pourtant différents...

inipo sur Amatu, le Maître Voilé  Pourquoi Amatu dérange t-il ?

inipo sur The dark Monograph... y a t'il une dark page au bistrot?

Dulcia sur Livre d'Or Quel cadeau que d’avoir pu intégrer le Bistrot

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier