23 septembre 2020 3 23 /09 /septembre /2020 08:09
Le Nubbio de Leonard de Vinci

Avec sa mystérieuse écriture inversée de la main gauche, Leonard de Vinci, dans son Codex Atlanticus, accompagne de ce texte la représentation d'un grand oiseau à la queue en "V":

 

Questo scriver si distintamente del nibbio par che sia mio destino, perchè nella prima ricordazione della mia infanzia e mi parea che, essendo io in culla, un nibbio venissi a me e mi aprissi la bocca colla sua coda e molte volte mi percotessi con tal coda dentro le labbra.

 

Ce langage italien de la Renaissance comporte des mots lombards et toscans et le Bistrot le traduit ainsi:

 

Ecrire ainsi, si distinctement, sur le nibbio est sciemment ma destinée, parce que dans la première réminiscence de mon enfance, j'étais au berceau, un nibbio vint à moi, me pressa la bouche de sa queue et plusieurs fois me percuta avec cette queue entre les lèvres. 

 

Quel est cet oiseau que Leonard nomme nibbio plutôt que falco (le faucon), aquila (l'aigle), nisso (l'épervier) ou encore busa, buteo ou ugello (la buse), voire volto ou torgo (le vautour) ?

 

Il semble que ce soit le milan, (initialement milvus en latin) mais devenu milio ou millio, influencé par son bruit "piooo" qui est une sorte de miaulement et qui a finalement donné ce nibbio, le milan en italien.

 

Et ce rapace est reconnaissable à sa queue en "V" que nous avons repéré le dessin de Leonard...

 

Les étudiants en psychologie découvrent généralement que Sigmund Freud a identifié ce souvenir à une fellation et, s'est trouvé influencé, d'une part, par sa propre homosexualité, et d'autre part par une version allemande du texte de Leonard dans laquelle l'auteur ne voulant pas traduire nibbio par Drachenvogel (littéralement oiseau dragon), a choisi Geier (on prononce "gayère"), le vautour.

 

Freud a donc élaboré diverses conclusions reliant le milan non pas à Horus (l'Être intérieur, le phénix), mais à Mout, le symbole égyptien de la mère.

 

Ainsi, pour lui, Geier exprime un membre viril Glied (on prononce gliid) associé étrangement à la mère.

 

De nos jours le terme Geier perpétue toujours en allemand une certaine ambiguïté que l'on trouve dans la formule "Weiß der Geier" littéralement "le vautour le sait" (en relation avec le message précédent, on trouve parfois aussi "Weiß der Kuckuck", le coucou le sait...). 

 

"Weiß der Geier" se traduit pudiquement par "dieu le sait" mais aussi par "le diable le sait" ou "personne ne sait" sous-entendant alors un message voilé généralement un peu sombre et à connotation sexuelle comme nous le suggère la vidéo suivante.

 

 Weiß der Geier oder weiß er nicht

Jetzt ist Schluss mit lustig
Ich will dich wiedersehen
Bis gestern waren wir Freunde
Jetzt hab ich ein Problem
Die letzte Nacht hat alles verdreht
Du hast mich einfach flachgelegt
Ich mach für dich den Hampelmann
Du wirfst mich aus der Bahn


Weiß der Geier oder weiß er nicht
Ganz egal, ich liebe dich
Du kannst alles von mir haben
Doch es läuft nichts ohne mich
Weiß der Geier oder weiß er nicht
Ganz egal, ich liebe dich
Du kannst alles von mir haben
Doch es läuft nichts ohne mich


Mein Leben ist im Eimer
Ich steh völlig auf dem Schlauch
Der Tag ist fast am Ende
Und ich bin's langsam auch
Die letzte Nacht hat alles verdreht
Du hast mich einfach flachgelegt
Ich mach für dich den Hampelmann
Du wirfst mich aus der Bahn


Weiß der Geier oder weiß er nicht
Ganz egal, ich liebe dich
Du kannst alles von mir haben
Doch es läuft nichts ohne mich

 

(version française)
Le vautour sait ou ne sait-il pas...

Le vautour sait


Les choses deviennent sérieuses
je veux te revoir
Jusqu'à hier, nous étions amis
Maintenant j'ai un problème
 
La nuit dernière a tout chamboulé
Tu m'as mis au lit en un rien de temps
Je me met en quatre pour toi
Tu me jettes sous le bus
 
Le vautour le sait, ou qu'il ne le sait pas
Ça ne fait aucune différence, je t'aime
Tu peux avoir tout ce que tu veux de moi
Mais ce paquet doit venir avec moi
 
Ma vie est à la poubelle
Je suis complètement dans une ornière
La journée est presque finie
Et j'ai presque fini aussi
 
La nuit dernière a tout chamboulé
Tu m'as mis au lit en un rien de temps
Je me met en quatre pour toi
Tu me jettes sous le bus

 

Le vautour sait-il ou ne sait-il pas
Peu importe, je t'aime
Tu peux tout avoir de moi
Mais rien ne fonctionne sans moi

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Tizon sur Mais que s'est il passé en 1410 L'enseignement est-il pour les chanceux ?

Pélican sur La Courbe actuelle... Ce sujet me questionne beaucoup. 

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

Mélusine sur De Jour comme de Nuit L'écureuil de σκὶα, « ombre, » et d'οὐρά, « queue »....

José sur Livre d'Or J'aimerais cheminer à nouveau sur la voie rosicrucienne... 

Prudencius sur Lewis décrit la Rose+Croix en Europe au début du 20e Siècle une charte pour travailler ? est ce maçon ?

Roland sur Marie Louise, l'Ordre Intérieur et le Secret Ces infos me rendent triste!

Jérémie sur On m'appelle le Chevalier Blanc! 8 ans que cet article devait me parvenir... grâce à KHM...

Thierry sur L'Adieu à la Loge de Boston je trouve ce témoignage très élevé, toute la journée j'ai senti beaucoup de lumière... 

Phil sur L'Adieu à la Loge de Boston d’où vient ce témoignage ? Quel autre chemin aurait été suivi ?

Michel sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres c'est une manière de diffuser certaines vérités.

Phil sur A la Recherche du Hiérophante - 2 Une enquête passionnante qui nous ramène au début du cycle d'activité.

Frater N. sur L'Adieu à la Loge de Boston VITRIOL. Je pense que c'est le mot...

Philippe sur L'Adieu à la Loge de Boston ce récit remettrait bien des choses en cause.

Thierry sur Le Maître Clemens devait-il succéder à Spencer Lewis ? il est toujours facile de faire parler un mort.

Christian sur L'Adieu à la Loge de Boston un instrument de musique invisible,pince les cordes de mon Âme...

Prudencius sur Le Maître Clemens devait-il succéder à Spencer Lewis? Vraiment très surprenant vivement la suite de cette drôle d'histoire

Jean Pierre sur Ne néglige pas ton Furnace... La fin du mot "NACE" donne une connotation...

Thierry sur Amatu: Le Message de l'Inde - Krishna à Mathura -5 Vraiment ces articles d'Amatu, j'adore !

Marc sur Kalki descend de la Montagne à Cheval.. Bien d'avoir mis Hugues à contribution....!

Laurent sur La Vie, la Lumière et l'Amour... Je suis à la recherche d'éléments sur l'Ankh

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier