28 mai 2019 2 28 /05 /mai /2019 11:40
Un Rituel de Balayage dans le Naos

En ancienne Égypte, le Naos des temples sacrés était couvert de sable fin.

 

Il incombait au prêtre avancé qui pénétrait dans l'enceinte la plus sacrée du temple, le Naos, de procéder à la fin de son rituel à un lissage du sable en balayant à reculons pour faire disparaître ses traces de pas.

 

L'idée va plus loin qu'un simple entretien de local puisqu'il s'agit d'évacuer du temple toutes les charges psychiques qui pourraient parasiter le rituel suivant...

 

Le prêtre finissait par une formule rituélique demandant "qu'aucun perturbateur mâle ou femelle n'entre dans le temple" et utilisait un "balai de héden" (un balai de plantes) qui comportait outre les fibres de balayage quelques plantes odorantes pouvant être appréciées par les entités fermement évacuées.

 

La  perturbation possible du rituel suivant est d'ailleurs une problématique à laquelle font face, par exemple, les tarologues ou les radiesthésistes...

 

Mais examinons plutôt l'évolution du "lisseur de naos" dans la Grèce antique. 

 

Cette fonction, qui était estimée moins importante que le rituel proprement dit était alors confiée à un jeune prêtre...

 

Le nom de ce jeune balayeur du naos est resté, c'est le νεωκόρος (néokoros), mot que l'on comprendrait de nos jours comme un "jeune homme".

 

Les Habitués apprécieront que le mot initial devait être ναόκόρος (naokoros) et non pas neokoros et la racine "nao" fut remplacée en "neo"...

 

Au passage, il n'y avait plus de lissage du sable, mais un curage du sol!

 

C'est précisément ce mot grec de κόρος (koros) qui a donné corrosion, curage et cure avec les sens d'entretien, de soin, de traitement...

 

En latin, néokoros est devenu nĕōcŏrus et en français le mot néocore est simplement le préposé au gardiennage et à l'entretien d'un temple.

 

Mais les mystiques se doutent bien que cet "entretien" concerne le "nettoyage" d'un lieu lorsqu'il s'agit d'en libérer ses "habitants invisibles" et d'œuvrer dans certaines conditions en montant le niveau vibratoire d'un lieu ou en déplaçant légèrement un courant tellurique.

 

Dans le rosicrucianisme lewissien, l'idée du Naos égyptien se retrouvait dans le sanctum (la zone du temple où personne ne devait mettre les pieds afin que la lumière de l'Est éclaire la Shekinah).

 

Mais ce sujet du nettoyage du Naos n'est pas nouveau: il fut déjà abordé indirectement par le Bistrot à diverses occasions!

 

- En relation avec Louis-Claude de Saint Martin:  "réjouir le temple" et "balayer les rues la veille des grandes fêtes".  

 

- Et souvenons nous des messages du Bistrot sur le fameux  "Arnaud de France" et en particulier le fameux korros entre Arnaud et Charlemagne...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Michael sur Ces Croyances qui emprisonnent Merci infiniment pour cette mise en Lumière :-)

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Peut-on rester connecté pendant une action purement cognitive?

inipo sur Mes Chers Frères et Sœurs, Salut! Frères et sœurs ou Fratres et Sorores?

inipo sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Spencer Lewis aurait fait la démonstration d'une transmutation alchimique...

Triple Karmeliet sur Comment s'extraire de son Monde figé ? On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter

Anonyme sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Me viso videare tibi

Ewigerstudiosus sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Celui qui est enfermé dans ses pensées peut-il en sortir tout seul sans l'aide désintéressée d'un intervenant incarné ou invisible?

Mélusine sur La Pestilencia de los Illuminados. La ROSE DE PICARDIE...

Jean Pierre sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil L'eau de la rivière... Que représente elle?

Dulcia sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil Persuasion ou Influence?

Guy sur Les Enseignements du Cénacle de la Rose+Croix Ce site est, pour moi, une heureuse trouvaille.

Pacophis sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix une clé qui se donne par héritage?

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Comment peut-on plus ou moins jauger soi-même, son degré?

Mélusine sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix La rose de Mythe Errant était-elle dans le bo"u"squet ou sur la Roche de Solutré?

SoHam sur Le Message d'Osiris au Bistrot Les méandres de la suggestion

inipo sur Le Principe d'une Loge Rosicrucienne cette unique clarté, émanant de ces luminaires pourtant différents...

inipo sur Amatu, le Maître Voilé  Pourquoi Amatu dérange t-il ?

inipo sur The dark Monograph... y a t'il une dark page au bistrot?

Dulcia sur Livre d'Or Quel cadeau que d’avoir pu intégrer le Bistrot

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier