23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 16:45

lewis-the-philosoph.jpg 

 

Voici un tableau assez typique de Spencer Lewis.

 

The Philosopher, "le philosophe" étudiait dans sa mansarde mais un petit oiseau semble être venu lui transmettre un message...

 

Les yeux au dessus de ses lunettes, le philosophe l'observe!

 

L'oiseau est noir..., plus gros qu'un merle, avec un bien grand bec pour un pigeon: c'est naturellement un corbeau!

 

Le symbole de l'œuvre au noir...

 

C'est le détachement nécessaire de la matière, cette "pourriture du monde" que les alchimistes qui la découvrent nomment la "putréfaction".

 

Ce processus est corroboré par les énormes livres au niveau du sol.

 

Le jour est venu de se réveiller et de passer à un stade plus verdoyant...mutus1.gif

 

Au mur la petite trompe de chasse en corne semblerait anachronique car le philosophe ne doit pas l'utiliser souvent.

 

Mais il s'agit bien sûr d'un clin d'œil, une allusion à la première page du Mutus Liber dans lequel les messagers célestes viennent réveiller l'endormi...

 

Notre philosophe est encore indécis... Pas facile de se décider à suivre un oiseau inconnu!


Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Peinture
commenter cet article

commentaires

AegidiusREX 24/06/2012 16:30


Merci, cher fm.


Ça ne fait jamais que quatre siècles qu'on ne sait pas pourquoi Claudius ne réagit pas au moment de la pantomime.


J'en parle également dans mon conte de fées échiquéen intitulé “Le tournoi d'échecs”.


http://www.thebookedition.com/le-tournoi-d-echecs-de-gilles-louise-p-62165.html


Il est possible de lire les quinze premières pages du livre grâce à la fonction “lire des extraits”.


Puisque tu parlais de trente années, ce livre est précisément un condensé de ces trente dernières années.


Je parle du nombre d'or avec démonstration mathématique, je démontre le théorème de Pythagore dans la conversation c'est-à-dire uniquement avec des mots simples sans schémas ni représentation,
j'inclus un sonnet intitulé “Sonnet” et qui explique en sonnet comment écrire un sonnet, et bien d'autres surprises.


Vale et vis sit tecum.
AegidiusREX


PS : je n'utilise pas alt-0198 pour créer en majuscule l'E dans l'A (Æ) parce que c'est une notation médiévale. En latin de l'époque classique d'il y a deux mille ans, une telle ligature
n'existait pas, chaque lettre était bien distincte même dans les diphtongues d'où la graphie que je propose. Cela dit, j'inclus quand même la distinction entre majuscule et minuscule qui
n'existait pas non plus à cette époque puisque tout était écrit en lettres capitales sans espace entre les mots, me situant ainsi à mi-chemin.

fm 24/06/2012 13:44


Care Ægidi,


Je commence timidement: c'est une première, j'espère que je suis bon... lol


Merci pour ces infos, j'ignorais que le triumvirat était à la base du vouvoiement!


Ravi de cette reprise de contact, j'introduirai prochainement un sujet shakespearien dont tu t'es fait une spécialité...


Salutem punctis trianguli! (référence rosicrucienne au triangle vie-lumière-amour)


 

AegidiusREX 24/06/2012 12:57


Cher fm,


bien entendu, le latin possède des degrés d'expression, par exemple le superlatif : on dira carissime Aegidi, très cher Gilles (exemple pris “au hasard” bien entendu, vocatif en i pour les
mots en ius, e.g. tu quoque mi fili, les vocatifs des noms en ius sont réguliers en ie pour les noms dits étrangers : care Darie, cher Darius)


On peut également doubler le superlatif pour y ajouter une note affective : vir doctissime et humanissime, homme très savant et très affectueux (ou civilisé, aimant, courtois, instruit,
spirituel).


Pour les officiels, on donne en plus le titre et le superlatif : doctissime magister, très savant maître.


Le vouvoiement vient du triumvirat où chacun des trois hommes valait pour les trois réunis, on disait donc “vous” qui signifiait “vous trois” avec verbe au pluriel.


À partir de là, le bon peuple a voulu singer ces bonnes manières et a introduit cette distinction dans la langue parlée entre tutoiement en vouvoiement.


Mais seuls les êtres véritablement civilisés ont su conserver et valoriser ce procédé de communication bienveillante : il est facile de voir que sur la Toile Électronique Géante, le
pourcentage de contrevenants est très largement majoritaire mais cela ne suffit pas à modifier la loi, les hors-la-loi ont beau être majoritaires, ils restent ce qu'ils sont à savoir des
hors-la-loi, et ils constatent par eux-mêmes que les contributeurs civilisés se vouvoient.


Comme je l'explique dans mon cours de latin, ce n'est pas le vouvoiement qui est intrinsèquement poli : ce qui est poli, c'est le respect des lois, sachant que toute loi est arbitraire mais
n'est pas arbitraire d'obéir à la loi, et la loi, c'est la vouvoiement par défaut aussi longtemps qu'on n'a pas été autorisé à tutoyer, que ce soit sur la Toile Électronique Géante ou dans la vie
ordinaire (à l'exception bien sûr des “chats roses” où, cette fois-ci, l'immédiateté est la règle mais pas dans la fora virtuels électroniques qui sont, eux, un tant soit peu sérieux).


Vale et vis sit tecum.
AegidiusREX

fm 24/06/2012 12:31


@Antoine


Tu nommes "simplicité", une grossièreté que je ne veux pas au bistrot...


Prends le comme tu veux, c'est moi qui décide. je pense que c'est légitime.


Alors je te prie de reprendre ton message et de l'épurer. Ce n'est pas à moi de le faire. Je l'efface.


Evidement tout est conservé si tu n'en a pas un double. Je te le renvoies en MP


Bien fraternellement

fm 24/06/2012 11:00


@Antoine,


-Je ne partage pas ton analyse: nous nous mettons automatiquement hors de portée des basses vibrations, insultes, agressions, etc quand nous sommes dans un monde dans lequelle elles peuvent
surgir. C'est une protection aurique naturelle, consciente ou inconsciente.


Donc le fait de s'interdir ce comportement désagréable permet aux autres de vivre sans barrière à un niveau plus élevé. cqfd


-Concernant l'absence de réponse elle est due à la forme du questionnement. S'il agit d'une harangue c'est à dire en dernière analyse un discours egotique, de facto sans respect pour
l'interlocuteur, c'est normal que celui-ci ne se sente pas concerné: c'est mécanique, en dehors de toute nuance, une réponse se mérite.


La non réponse peut-être due aussi au manque de respect accordé aux précedentes réponses. "Chat échaudé craint l'eau froide..."


Si on souhaite sincèrement des réponses, elles mêmes sincères, l'interlocuteur doit être apprivoisé et surtout pas insulté.


Par exemple, comment veux tu que je me sente concerné par: "Comme un bébé apeuré tu as besoin de te raconter des histoires pour ne pas avoir à t'avouer d'avoir été manipulé."


-Je me suis laissé naturellement manipuler comme tout le monde je l'assume évidemment, mais ta projection comportementale est arbitraire et ne concerne que toi. Si tu veux une vraie réponse il
faut libérer ta vraie question de certaines charges psychiques.


-Enfin, tu dis " je préfèrerais que tu me traites de sale con". 


D'abord c'est moi qui décide, connard!


N'as tu pas compris que nous ne pouvons pas nous permettre de placer le bistrot à la masse et abandonner le sujet de la rose+croix aux sectes diffusant des mensonges sous la façade d'un langage
plus soutenu?


Bien fraternellement

fm 24/06/2012 10:55


@AegidiusREX


Concernant la langue anglaise, un spécialiste me faisait remarquer que malgré l'absence de tutoiement, la langue anglaise permet 4 types raffinés de comportements relationnels qui sont
naturellement invisibles pour les étrangers non avertis. 


Je présume que le latin devait offrir des nuances comparables. Et finalement toutes les langues ne permettent t-elles pas aux "hommes de Maat" de se reconnaitre au delà des apparences? 


Je n'ai pas résisté à utiliser "Loulou" dans le sens parallèle de loubard pour laisser passer une private joke que toi seul pouvait relever et finalement rendre publique comme tu l'as révélé.


Que la Force Vitale des rosicruciens s'ajoute à ton tour de "vis".

AegidiusREX 24/06/2012 10:02


Cher fm,


j'ai bien du mal à décrypter ta dernière phrase puisque j'ai au contraire souvenance que tu m'as nommé ainsi, ce qui ne m'a jamais dérangé venant de toi, ô fm.


Mais peut-être est-ce là une manière d'écrire.


L'article explique qu'on devrait ne tutoyer un interlocuteur, que ce soit sur Internet ou dans la vie ordinaire, que si l'on est autorisé à le faire, en conséquence de quoi l'on doit bien
évidemment vouvoyer par défaut un inconnu, d'autant que la plupart du temps, on ne peut même pas éprouver son existence réelle sur la Toile Électronique Géante étant donné que la seule chose dont
on soit sûr sur Internet, c'est qu'on est sûr de rien : on peut changer son sexe, son âge, sa classe sociale notamment par des fautes volontaires de français, et assez souvent, un pseudo
correspond à plusieurs personnes différentes qui travaillent ainsi en équipe pour occuper le terrain et l'inonder de leurs opinions qu'ils veulent imposer, ce qui se voit facilement d'un point de
vue stylistique.


Maintenant, il doit bien exister des situations particulières comme tu l'expliques très savamment.


Dans mon cours de latin disponible sur ma chaîne YouTube, je parle de ce
problème de tutoiement à partir de 28'18''.


En effet, c'est une aberration universitaire que de dire que le latin tutoie : ça n'a aucun sens puisque tutoyer, c'est pouvoir vouvoyer, et réciproquement, vouvoyer, c'est pouvoir tutoyer.


Comme le latin ne peut pas vouvoyer, il ne tutoie pas non plus, au même titre que l'anglais qui ne vouvoie pas puisqu'il ne peut plus tutoyer.


Porte-toi bien et vis sit tecum.
AegidiusREX

Le sodomiseur de diptères 24/06/2012 09:59


"Dans mon approche rosicrucienne, je place le tutoiement comme une reconnaissance privilégiée, c'est à dire un état relationnel supérieur que permet une
recherche commune de la Vérité: les "hommes de Maat" constituent en quelque sorte une fraternité, ils se reconnaissent et se tutoient!"


Là, je te rejoins!  Pour moi, les formes de politesse mettent en place par un artifice qui construit un mur virtuel derrière lequel on se planque.


Quand on prétend parler de lumière, on ne construit pas de murs .., on les détruits!


Quand l'échange est vrai, il n'existe plus d'endroits ou se cacher.  Les réflexions les moins agréables nous font toujours progresser ce qui n'est pas le cas des formules de complaisances ou
chacun se fait un cocon en se regardant le nombril.


Même l'insulte n'atteint pas le chercheur de vérité.


Mais que dire alors quand les réponses sont évitées pour ne pas avoir à montrer que l'on est en rupture de cartouches?


Tu vois Frangin, je préfèrerais que tu me traites de sale con, que de dédaigner répondre à mes questions qui t'acculent dans un coin. Le coin le plus sombre ou naissent les mensonges qui
soufflent toute lumière naturelle pour la remplacer.


Ce n'est parce que tu appelles tes mensonges "Lumière" que cela éclaire quoi que ce soit.


Le mystique, tel que tu le conçois, n'a pour moi rien à envier au matérialiste. Un mystique est même plus pervers car il refuse d'admettre sa dépendance au bien être qui lui fait construire des
chateaux en Espagne et s'inventer une vie intérieure riche pour cacher sa médiocrité!


Comme un bébé apeuré tu as besoin de te raconter des histoires pour ne pas avoir à t'avouer d'avoir été manipulé.


Oui, aucune insulte n'est supérieur au dédain de ceux qui se pensent plus évolués pour ne pas avoir de comptes à rendre.  Le silence est la pire des insultes, le mépris du lâche!


A la tienne, je reprendrais bieni encore un peu de ton tord-boyaux !

fm 24/06/2012 08:51


@ÆgidiusREX, 


Merci pour ces références pertinentes.


Dans mon approche rosicrucienne, je place le tutoiement comme une reconnaissance privilégiée, c'est à dire un état relationnel supérieur que permet une recherche commune de la Vérité: les "hommes
de Maat" constituent en quelque sorte une fraternité, ils se reconnaissent et se tutoient!


Mais effectivement, cela ouvre la porte à l'approche sombre décrite dans l'article: le tutoiement bas de gamme comme antichambre de l'insulte! 


Moody fait (ferait) alors baisser le bistrot de 3 crans...


Concernant le choix d'un pseudo, comme les "hommes de Maat" ont éliminé l'ego, leur pseudo devrait être conçu dans le seul souci de pouvoir être utilisé commodément par les autres.


Et les autres, respectueux de la personnalité animique de l'interlocuteur se doivent naturellement de préserver l'integralité du pseudo: en clair, même en mémoire d'un lointain passé, il ne me
serait pas venu à l'esprit, ô ÆgidiusREX, de t'appeler Loulou!


A ta santé!


 

AegidiusREX 24/06/2012 05:56


Erratum, lire : Valete et vis sit omnibus vobiscum (il manquait un s à vobiscum)


Un bel exemple spontané de tétrapiloctomie.


AegidiusREX


 


 


 

AegidiusREX 24/06/2012 05:45


J'ai rajouté dans Wikipédia le mot tétrapiloctomique comme synonyme de “coupeur de cheveux en quatre”.


Il existe aussi la graphie avec “ecto” (tétrapilectomie, art de couper les cheveux en quatre) mais je préfère la sonorité en “octo”.


À propos des amabilités récurrentes susceptibles d'être débitées sur Internet, je vous conseille la lecture de cet article sur Agoravox : attachez vos ceintures.


http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-fora-electroniques-virtuels-de-117557


Valete et vis sit omnibus vobicum (portez-vous bien et que la force soit avec vous tous).
AegidiusREX

Le sodomiseur de diptères 23/06/2012 21:54


"...il est si long à écrire...n'as tu pas un diminutif?"


-Bzz-pan!

Le sodomiseur de diptères 23/06/2012 21:48


Oui FM, j'ai bien compris que pour toi Lewis est superman et qu'il avait fait expres de dessiner un mutant pour que l'on se cherche des poux.


Seulement, la démonstration est faite que tu te fais des films et que toutes tes affirmations tiennent avec des bouts de ficelles et tu sert cela avec le barratin que l'on ta foutu dans le crâne
à force de monographies et de fréquentation d'endoctrinés.


C'est  ma conclusion , elle est sincère !!!


Frat

laMorgana 23/06/2012 21:36


...il est si long à écrire...n'as tu pas un diminutif?

Le sodomiseur de diptères 23/06/2012 21:32


Puisque mon pseudo suscite des interrogations: http://fr.wiktionary.org/wiki/enculeur_de_mouches

fm 23/06/2012 21:30


Quelle passion soudaine pour les oiseaux! 


Comme vous l'avez lu, je me suis posé les mêmes questions sur l'identité du volatile... Il y a différents types de corbeaux. En Inde par exemple les corbeaux me semblaient très différents des
corbeaux français... Les corbeaux américains sont peut-être particuliers. 


Mais on s'en moque un peu: de toute façon le symbolisme serait-il vraiment différent si c'était un canard ou une poule d'eau?


Je pense que l'oiseau n'a d'importance finalement que dans ce qu'il représente pour celui qui le voit et ce qu'il provoque chez lui...


Lewis était un dessinateur professionnel, assez fort pour dessiner un oiseau douteux et pas tout à fait noir afin que les rosicruciens puissent exprimer et projetter ce qu'ils ont sur le cœur.
Instructif, n'est-ce pas?


Bien fraternellement

LaMorgana 23/06/2012 21:19


Bonsoir


et Merci du temps que tu as consacré pour me répondre.

Le sodomiseur de diptères 23/06/2012 21:13


Bonjour laMorgana,


Je pense très sincèrement qu'il ne faille pas absolument chercher du symbolisme partout. Le tableau est assez inspirant pour que l'on ait besoin de délirer dessus.


Pour l'oiseau difficile a dire, il a des caractéristiques du merle comme d'un pigeon mal peint..


Pas besoin de dédoublement de personnalité , pas besoin d'artifices le dessin c'est comme la musique tout simplement.


 


 

LaMorgana 23/06/2012 20:59


Merci....(ton pseudo , quand même!)


donc l'oiseau n'est pas d'une espèce connue mais plutôt un oiseau noir avec un bec jaune ou ocre...et pas de symbolisme donné non plus dans l'oeuvre.

Le sodomiseur de diptères 23/06/2012 20:54


http://rene.dumoulin.oiseaux.net/corbeau.freux.10.html


Pardon, j'ai oublié le lien


 

Le sodomiseur de diptères 23/06/2012 20:53


Bonjour LaMorgana


Par le passé les espèces locales d'oiseaux étaient connues par tout le monde quel que soit son rang social. De nos jours, une merde peinte qui ressemble plus à un pigeon si l'on se base sur le
maintien et quelques détails qu'à un corbeau ou si l'oon voire même si l'on est de mauvaise foi à une corneille


Voici le premier corbeau trouvé sur google, il y a bcp d'espèces mais rien qui ne ressemble au volatile du tableau qui de toute évidence n'est pas non plus un ménate.


En fait, FM avait besoin d'un corbeau pour que sa construction fonctionne puisque de toutes évidences tout est symbolique surtout chez le gigantissime Lewis le magnifique !


@Roland. Heureux de te lire, je suis certain que toi au moins tu as déjà vu des corbeaux de près, pour ma part j'en ai domestiqué un adulte qui me suivait partout jusqu'à ce que mon père le tue
puisque dans l'imagerie populaire cet oiseau est est de mauvais augure et associé aux maléfices !


Roland, dis quelque chose


S"màcht mer wee àwer er müess sàga wie s'esch!

LaMorgana 23/06/2012 20:50


Roland, le sodomiseur (?),


savez vous quel est cet oiseau afin que je puisse me faire une idée du symbolisme?


en vous remerciant d'avance.

roland 23/06/2012 20:35


Bonsoir


je viens de lire ton message mais tu sais bien que FM à toujours raison puisse que le bistrot lui appartient et il en est le patron et que il a toujours raison


suite a un texte de son écriture sur la loi du bistrot


1 le patron à toujours raison


2etc


3etc


et ainsi de suite


bien fraternellement


Roland


 

LaMorgana 23/06/2012 20:30


Bonsoir,


quel est cet oiseau si ce n'est un corbeau?


Merci d'avance.

Le sodomiseur de diptères 23/06/2012 20:11


Là encore, il faut vraiment ne pas connaitre la nature pour faire de cet oiseau mal peint un corbeau..


Tu interprètes vraiment n'importe quoi... cela en devient pathétique !


Mais il n'y a donc personne pour réagir ????


SVP, multiplier les posts sans jamais avoir à s'expliquer sur le coté grand-guignolesque de tes affirmations, sans répondre à mes arguments avec tes tours de passes-passe qui signent ta grande
ignorance des domaines que par des jeux de sous-entendus gratuits, tu tentes de suggérer ta maîtrise...


J'ai encore dit quelque chose qu'il ne fallait pas?


Allez FM étonnes moi ;)


Fraternelles pensées (On peut se chercher des poux sans chercher à nuire autrement qu'aux dits poux )

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg