28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 09:09
Faridadine et l'Art Mystique du Repentir

Le terme de repentir, généralement incompris, est fondamentalement lié à la peinture: dans "repent", nous retrouvons "repeint".

Il s'agit d'un masquage effectué par le peintre lui même qui a décidé de faire disparaître un aspect provisoire du tableau.

Pour nous, mettre en évidence un repentir c'est d'une certaine manière retrouver (certains diraient violer...) l'intimité d'une œuvre...

La formulation élevée de Faridadine nous permet d'appréhender l'Art Mystique du Repentir...

"Sache bien positivement que les fautes de 100 mondes disparaissent du chemin par la valeur d'un moment de repentir."

La notion de repentance est naturellement détournée dans le monde profane.

C'est souvent avouer publiquement un acte que l'on regrette et exprimer son désir de ne plus recommencer.

Mais "repentir" présenté par un Être avancé apparaît comme un rituel mystique personnel qu'il est utile de décoder.

"Sache bien positivement" est déjà tout un programme et un enseignement...

Dans la bouche d'un Maître, ce n'est pas une formule machinale, c'est une indication de la nécessité d'une Connexion Cosmique (par une méditation bien connectée) pour éviter que notre ego ne s'approprie le sujet ou pire qu'une influence venue de l'extérieur, un tribunal, une secte voire une religion n'abuse de notre sincérité pour nous lier à son égrégore.

"Les fautes de 100 mondes" font référence aux nombreuses conséquences, dans notre vie, de la culpabilité accumulée depuis le traumatisme que nous cherchons à neutraliser par notre "repentir".

"Le moment de repentir" est naturellement la clef...

Il s'agit du message cosmique qui n'avait pas été écouté et qui s'est traduit par une erreur de comportement dans le passé que nous cherchons à effacer par le "repentir"...

Le repentir comporte donc la réécoute et la compréhension du message initial, ainsi que l'acceptation de l'épreuve traumatisante qui a suivi notre incompréhension et qui a permis finalement notre construction et notre évolution.

Naturellement nous devons être en paix et libérés de toute haine envers les humains qui sont intervenus dans notre épreuve et nous devons être également en paix avec notre Être intérieur qui a organisé l'expérience.

Une fois tout cela établi, le repentir est le processus cosmique qui efface les traces de construction et qui nous permet sans le moindre refoulement de dessiner une nouvelle vie sur la zone blanche dégagée...

Il est bon d'attirer l'attention sur le processus rosicrucien de neutralisation ou de compensation qui est mis en œuvre avec le "repentir" évoqué par le Maître Faridadine.

Ce processus de Haute Magie agit en harmonie avec la Loi Cosmique dans le cadre d'un travail précis de libération de soi-même par un processus de purification énergétique, lequel nous éloigne naturellement de toute soumission aux culpabilités profanes inféodées à la "destinée" ou au "karma" des orientaux.

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Faridadine repentir karma compensation peinture
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 10:56

lewis-idoleamour.jpg

 

Curieux nom que "l'Idole de l'Amour", donné par Spencer Lewis à ce tableau...

 

Il se dégage quelque chose d'assez faux du célèbre buste de Nefertiti et Lewis n'est certainement pas dupe, ce que l'on constate en voyant comment les traits de Nefertiti sont rectifiés sur le portrait. Le menton est racourci, le nez est allongé...

 

Un autre détail pittoresque: les seins que la reine égyptienne arbore naturellement comme sur la statue à l'arrière plan et qui disparaissent sur le buste.

 

Tout celà dégage une sensation d'humour et une irréalité qui montre que la scène représentée est une parodie...

 

Autre curiosité, les deux personnages représentés partiellement au dessus de l'artiste tiennent deux hiéroglyphes comme si Lewis voulait attirer notre attention sur leur complémentarité: "ankh" (la croix de vie) et "nefer" (la beauté, la pureté du cœur, la blancheur, et un instrument de musique).

 ankh-nefer-gly-bistrot.jpg

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Peinture
commenter cet article
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 19:26

Il est important dans la démarche rosicrucienne d'apprendre à discerner le vrai du faux dans un monde parfois ténébreux...

 

Voici, à titre d'exercice, un plaisant petit film sur une exposition qui a lieu en ce moment à Lyon...

 


 

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Peinture
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 15:47

roerich-messager.jpg 

C'est tout un art... 

 

Parfois notre écoute n'est pas assez éveillée pour écouter un message intérieur de notre Être profond.

 

Celui-ci utilise alors le canal d'un personnage extérieur qu'il convient de discerner, d'accueillir et d'écouter...

 

Généralement le messager ne sait même pas qu'il est un messager choisi pour son canal ouvert, et n'est même pas conscient du message qu'il nous transmet.

 

Parfois son égo s'empare de ce qu'il a capté et il se trouve très vexé de constater que l'on accorde aucun intérêt à l'enrobage du message, pour se focaliser sur l'essence qu'il juge négligeable.

 

Parfois, le messager est conscient de ce qu'il véhicule et c'est un authentique "Nion Gyud"...

 

"Le Messager" de Nicolas Roerich évoque le sujet avec l'accueil féminin et la pénétration masculine...

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Peinture
commenter cet article
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 21:34


roerich-jeanne-arc-1931-bistrot.jpg

 

Étonnante peinture qui nous change des thèmes habituels du Bistrot!

 

C'est un triptyque que Nicolas Roerich a peint en 1931.

 

A l'évidence le Grand Maître a laissé exprimer son ressenti d'une Jeanne d'Arc mythique à la base de ce qui fut certainement une genèse de l'esprit français.

 

A gauche, le bûcher, à droite, la prière et au centre, une étrange déesse mère de synthèse...

 

L'ensemble dégage un mixage bizarre des scènes tragiques et assombries avec les représentations aux couleurs vives typiques des créations médiévales.

 

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Peinture
commenter cet article
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 10:41

roerich-reve-de-shamballa.jpg 

Voici une œuvre de Nicolas Rœrich peinte en 1943 et visible au Musée d'Etat d'Art Oriental de Moscou (tempéra sur toile 76.2 x 137.2 cm), intitulée "Le Chant de Shamballa" (Song of Shamballa).

 

En intégrant l'idée que les deux polarisations du Noùs, que les rosicruciens lewissiens nomment l'Esprit et la Force Vitale, sont indispensables pour permettre une plénitude d'activité sur le plan cosmique comme sur le plan physique, il peut être intéressant d'imaginer un endroit terrestre pas trop pollué où planter des racines...
 

Pourquoi pas Shamballa?...

 

Vient un moment où le mystique éprouve le besoin de rechercher dans cette direction et l'on parle alors de l'Appel de Shamballa ou comme Rœrich du "Chant de Shamballa"...  

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Peinture
commenter cet article
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 08:50

lewis-embaumement-mod1.jpg
 

Voici un tableau de Spencer Lewis représentant une scène de momification égyptienne très réaliste.

 

Il y a beaucoup de petits détails instructifs.

 

Nous sommes frappés par le flou apparent de la scène qui est dû aux vapeurs d'encens auxquelles un des assistants semble chargé de veiller en permanence afin que les entités astrales puissent se nourrir de ces vapeurs et laisser intacte la momie.

 

Un superviseur veille au bon déroulement des opérations dans l'atelier.

 

Les viscères du défunt ont été placés dans les 4 vases canopes à droite.

 

Deux assistants enveloppent le défunt, tandis que deux autres préparent la prochaine bandelette de lin en la trempant dans la solution de natron.

 

Le natron permet de nettoyer le corps et de le conserver intact.

 

L'imposant rouleau de bandelette est une idée du peintre mais elle est parfaitement logique et réaliste: une momie en consomme des dizaines de métres et un rouleau est pratique à transporter...

 

Quelques maladresses dans les hiéroglyphes que nous distinguons en haut montreraient que Lewis les connaissait mais ne les lisait pas vraiment. Par exemple, un texte se lit dans le sens des animaux, or deux volatiles se tournent le dos. Est-ce de l'ignorance ou une disharmonie intentionnelle?...

 

Autre détail: la scène devrait se produire sous l'inspiration d'Anubis, mais la divinité des embaumeurs semble absente du tableau.

 

Connaissant Lewis, il pourrait s'agir d'un signe par omission...

 

Le rituel d'embaumement était important dans la tradition egyptienne, mais il s'agit pour une large part d'un détournement religieux très lucratif à partir d'une connaissance traditionnelle.

 

Fondamentalement, la momification permet au défunt de s'habituer lentement à son nouvel état pour passer dans les meilleurs conditions les étapes qui l'attendent en vue d'une "sortie au jour" adaptée à son développement et sa momie constitue une nouvelle base d'habitation et d'activité qui n'oblige pas forcément à se réincarner rapidement.

 

La momie devra donc traverser un univers sombre et dangereux: le monde de la Douat, le monde d'Osiris, celui où se trouvent les défunts.

 

Râ lui-même, meurt chaque jour par son entrée sous terre à l'Ouest et traverse chaque nuit la Douat ce qui permet d'illuminer et de revivifier les êtres qui s'y trouvent, afin qu'ils subissent les transformations leur permettant de renaître à l'Est.

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Peinture
commenter cet article
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 19:42

bouguereau-et-cabane-copie-3.jpg 

Les mystiques sont toujours à l'affût d'œuvres d'art permettant de conduire celui qui les regarde à une plus grande sérénité...

 

Le Bistrot propose aujourd'hui de chercher à retrouver une œuvre oubliée qui devrait correspondre à ce précieux critère.

 

Il s'agit d'un tableau intitué "La Prière" réalisé par Edouard Cabane (1857-1942) et sur lequel Harvey Spencer Lewis, qui était peintre lui-même, attirait notre attention.

 

Il est possible que, de nos jours, l'œuvre soit entre les mains d'un collectionneur privé qui la montre assez peu...

 

Il est intéressant de consacrer quelques instants à ce dossier afin de mieux comprendre pourquoi s'intéresser à ce peintre et pourquoi s'intéresser à cette œuvre...

 

Edouard Cabane, né a Paris, était français et ce fut un élève de William Adolphe Bouguereau (1825-1905).

 

Or Bouguereau a lui même réalisé une oeuvre intitulée "La Prière" (ci-dessus à gauche)...

 

La "Prière" comme toutes les œuvres de Bouguereau présente la qualité d'une véritable photographie, mais le fond noir dégage une certaine austérité, témoignage vraisemblable de sa religiosité.

 

cabane_edouard-jeune_fille_a_la_robe_verte.jpgIl est permis de penser que Cabane dont les œuvres de début de carrière étaient marquées par le maniérisme vénétien du XVIe siècle et celles de fin de carrière par des tendances plus généreusement impressionistes a certainement tenté d'enrichir "la Prière " de son maître par une palette plus colorée à l'image de son "Portrait d'Enfant" (en haut à droite) que l'auteur, perfectionniste, a lui même affiné à partir de sa "Jeune fille à la Robe verte" peinte en 1904 (ci-contre, à droite)...

.

 

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Peinture
commenter cet article
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 17:43

roerich-coffret-2.jpg

 

N'est-ce pas un rêve inspirant de voir un maître vous transmettre un mystérieux coffret?

 

L'œuvre a pour titre: "Nicolas Roerich et le Coffre Sacré" et c'est Svetoslav Roerich qui a peint son père en 1926.

 

Alors qu'y a t-il dans le coffret?

 

---

Sur ce thème, revoir naturellement: "le mystérieux Coffret Brun"...

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Peinture
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 15:00

saint-jerome-Pieter-Coecke-van-Aelst-copie-1.jpg

 

Ce tableau de Pieter Coecke van Aelst (1502-1550), un peintre de l'école Flamande, montre qu'au 16e siècle, "Saint Jérôme en son étude", était un thème qui inspirait de nombreux artistes.

  

Naturellement l'analogie avec le "Saint Jérôme en son étude" de Dürer et avec le "Rosenkreuz" sont troublantes...

 

Nous remarquons sur ce tableau la page visible de ce qui est probablement un évangile (Saint Jérôme est considéré comme un Père de l'église).

 

N'est-ce pas l'occasion de remarquer que le Christ entre les 4 évangélistes ressemble beaucoup au symbole du 1er degré Néophyte?...

 

Naturellement l'interrogation de Saint Jérôme doit rappeler aux Francs-Maçons leur initiation et le Cabinet de Réflexion dans lequel ils ont rédigé leur Testament Philosophique en attendant d'être initiés.

 

Les rosicruciens voient naturellement l'analogie avec le processus de la Chambre du Seuil qui constitue naturellement l'inspiration du "Cabinet de Réflexion".

 

Dans les tribulations de la quête d'un chercheur au travers des éléments du monde matériel, les êtres rencontrés méritent tous le respect et peuvent tous se révéler des "factor luminis", c'est à dire des êtres permettant d'accéder à une plus grande lumière et "la mort" ne constitue jamais une menace lorsque les chercheurs ont atteint un état où seule la Vie existe afin de s'extraire de formes ténébreuses de consciences.

 

C'est en cela qu'une initiation symbolique est une mort...

 

Pour les rosicruciens, seule une connaissance profane peut être transmise sur le plan physique alors que seul l'Être Intérieur peut transmettre la Lumière.

 

Jamais une fraternité physique, si prestigieuse soit-elle, ne pourra se substituer à la Lumière dont seul l'Être Intérieur peut être dépositaire.

 
Les processus des initiations symboliques des rosicruciens ne sont jamais des ancrages mais, tout au contraire, des libérations, et jamais une fraternité rosicrucienne ne peut avoir le moindre parjure à punir puisque l'engagement d'un rosicrucien ne peut être qu'intérieur et ne concerner que son Être Intérieur, pour lequel l'engagement extérieur ne dépend que du développement réel c'est à dire de la purification psychique...

 

De la même manière, comment un Rosicrucien pourrait-il s'inféoder à une société qui "tire sa force d'elle même" et "procède de la raison", puisque ce serait renoncer à la "sincèrité" qui caractérise le Premier degré Néophyte?


En effet, cette sincérité ne conduira jamais à présupposer qu'une raison extérieure puisse se substituer au libre arbitre et à la quête de l'Être intérieur.

 

Ainsi, le rosicrucien ne sera jamais concerné par un serment consistant à ne jamais révéler certains secrets puisqu'il découvre précisément que les "secrets ésotériques" dignes de ce nom se protègent naturellement tous seuls!

 

Mais la circulation de ces représentations symboliques dans ces œuvres du 16e siècle nous invite à rechercher quelques explications bien avant dans l'histoire.

 

- Faut-il chercher du côté de Saint Jérôme? 

 

Par exemple, les buveurs et les buveuses du Bistrot pourraient remarquer sa manière d'exprimer les 3 niveaux des écrits bibliques "selon leur sens historique, selon leur cadre de pensée et selon leur intelligence spirituelle".

 

N'est-ce pas une approche typique que l'on retrouve dans les monographies rosicruciennes et auparavant dans les symboles égyptiens avec leurs 3 niveaux: un premier degré concret, une idée abstraite, et un élément ésotérique?

 

- Mais une autre relation intéressante se retrouve dans les références historiques de l'inscription "cogita mori" ou parfois "memento mori" ("pense à la mort" ou "souviens toi que tu es mortel")...

 

Il faut pour celà remonter à l'époque romaine lorsqu'un général vainqueur montait vers le temple de Jupiter au sommet du Capitole en recevant des ovations.

 

Un esclave tenait au dessus de sa tête une couronne de laurier en lui répétant "Cave ne cadas" (évite de tomber...) et "memento mori" (souviens-toi que tu es mortel).

 

C'était l'avertissement que les honneurs dus au vainqueur, terminés, il lui faudrait tout abandonner pour trouver l'humilité et initier une nouvelle vie...

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Peinture
commenter cet article

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Feu de Joie en Ecosse
    Il s'agit du rituel du "Bonfire de Litha"... Bonfire est un feu de joie et Litha est la fête du solstice d'été. Cela se produit le 24 juin, date à laquelle les chrétiens ont placé la Saint Jean Baptiste et les feux de la Saint Jean. Mais les traditions...
  • James Smith the Mason
    Voici le château de Drumlanrig une autre création écossaise de James Smith (1644-1730) plus ambitieuse, cette fois, que sa modeste demeure de Newhailes (voir les précédents messages)... Au passage, lorsque l'on s'intéresse à James Smith (1644-1730), l'architecte...
  • Ambiance Ecossaise
    Scottish national anthem Si l'on considère cette vidéo dans laquelle les cornemuses auxquelles succèdent les chœurs, la ferveur écossaise a de quoi impressionner. Pourtant il ne s'agit pas de l'hymne écossais traditionnel, mais de "Flower of Scotland"...
  • Le Tympan du Porche du vieux Manoir
    En préliminaire, il est sans doute utile de rappeler que chaque étape du développement d'un étudiant rosicrucien se trouve représentée par un hiéroglyphe appartenant à un groupe de 12 mystérieux symboles sélectionnés selon la Tradition par le pharaon...
  • L'Enquête sur le Cartouche en Lapis Lazuli
    Voici la cour et l'écurie du manoir écossais de Newhailes où fut découvert le cartouche de TothmesIII en lapis lazuli (se référer au précédent message "Le Lapis Lazuli, une Pierre Précieuse Oubliée"). Comme on le voit, l'écurie a été transformée en boutique...
  • Le Lapis Lazuli, une Pierre Précieuse Oubliée
    Voici un bloc de Lapis Lazuli. Lapis est la pierre en latin et lazuli (de ladzouad, لاجورد) l'azur en persan. Les égyptiens la nommaient "kesbdj". Nous lisons "K" (une sorte de corbeille) "S" (le verrou) "B" (la jambe) et "Dj" (le cobra dressé) et les...
  • Tatouage et Contre-initiation
    La photo de l'affiche ci-dessus évoque "La Rose Tatouée", un film des années 50. De nous jours, si chacun sait ce qu'est un tatouage, en revanche l'idée de "contre initiation" est moins connue... Alors qu'une Initiation contribue à se libérer d'une charge...
  • Willermoz et la Sincère Amitié
    Voici une médaille en argent de la Loge maçonnique "La Sincère Amitié". Nous pouvons y lire "Orient de Lyon, Loge Régulière de la Sincère Amitié". "Le qualificatif de "régulière" mérite de s'y arrêter. Il ne s'agit pas forcément de "régularité cosmique"...
  • Le Secret du Caveau des Illuminatis
    Cette gravure rare est issue de l'Amphithéâtre de la Sagesse de Henri Khunrath publié à Hanovre en 1609. Elle est extraite de l'ouvrage: "The Rosicrucian enlightenment" de Frances Yates (L'illumination des Rosicruciens) devenu rare en français. L'ouvrage...
  • Peines d'Amour Perdues
    Est-ce une si bonne idée que de se retirer du monde pour vivre son évolution? Souvent certains attendent une période particulière de leur vie comme leur retraite pour se consacrer sérieusement à leur quête rosicrucienne. Naturellement c'est bel et bien...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg