21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 13:29

premiere-messe-a-Monterey-leon-trousset-1870.jpg 

 

Le tableau ci-dessus est de Leon Trousset (1838-1917), c'est un peintre français émigré aux USA qui a reconstitué, vers 1870, la scène de la première messe de l'expédition Viscaino à Monterey (en 1602) sur la côte californienne, mais certains détails laissent à penser qu'il s'agit plutôt la première messe du Padre Serra vers 1770...

 

La traduction inédite qui suit provient d'un texte espagnol attribué au Padre Antonio de la Ascension qui accompagnait Viscaino dans ses voyages sur la côte ouest de l'Amérique.

 

Les écrits de ce Padre Antonio furent très nombreux et repris à leur compte par beaucoup de personnes au point qu'il ne reste pratiquement pas de trace de la dizaine d'ouvrages que l'œuvre initiale pouvait constituer, mis à part quelques écrits que l'on peut glaner ça et là, tel celui-ci qui décrit le port naturel de San Diego.  

 

""Le port est vaste et sur, et dispose d'une grande plage intérieure que la mer recouvre à marée haute. Dans le sable de cette plage, il y a une grande quantité de pyrites jaunes, pleines de trous, un signe certain que dans les montagnes avoisinantes et à proximité de ce port il y a des mines d'or, de l'eau, quand il pleut, car les bassins entiers de la montagne convergent ici.

 

(...) Il y a de grandes richesses et une abondance d'ambre ici. Il y a beaucoup de différents types de poissons, de très bon goût et de la saveur, comme raie, cheval de mer, homard, crabe, guitare de mer, sardines, tortues et de nombreux autres types.

 

Il y a beaucoup de gibier pour la chasse, et beaucoup de grandes pelouses, de pâturages.

 

Les Indiens se peignent en blanc et noir, ou noir de Londres et bleu.

 

Cette couleur provient de certaines pierres bleues très lourdes, qu'ils broient très fin. De la dissolution de la poudre dans l'eau, ils font une pâte avec laquelle ils enduisent le visage et font des lignes qui scintillent comme des rubans d'argent.

 

Ces pierres semblent être de minerai riche en argent, et les Indiens nous ont dit par signes que d'autres pierres semblables se trouvaient auprès d'un peuple vivant dans les terres, de formes et figures comme nos espagnols: barbus et portant colliers et culottes, et autres vêtements fins comme les nôtres.

 

Auprès de ce peuple, ils ont obtenu de l'argent en abondance, et ils avaient pour l'argent un nom dans leur propre langue.

 

Afin de déterminer si ces Indiens savaient réellement ce qu'étaient l'argent, le général leur a montré quelques coupes d'argent et une plaque.

 

Ils les prirent dans leur mains, les retournèrent pour mieux les examiner et furent heureux par le bruit.

 

Ils dirent que c'était bon, et de grande valeur: c'était la même que celle que possédait le peuple dont ils nous avaient parlé.

 

Puis le général leur a mis dans leurs mains un bol en étain, mais quand ils l'ont frappé, le bruit ne leur a pas plu, ils crachèrent dessus et ils voulaient le jeter dans la mer...""

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier