10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 13:36

brouillar-sur-les-montagnes-de-santa-Cruz.jpg

 

"Non loin de San Jose et juste en face de la petite chaîne des montagnes de Santa Cruz (que la jolie photo ci-dessus nous montre par temps de brouillard) se trouve une petite péninsule qui est unique dans l'histoire...

 

Il y a ici la montagne du Carmel, la vallée de Carmel, et la rivière Carmel.

 

Les Carmes qui sont venues ici pour y établir un monastère étaient familiarisées avec ce site avant même que Vizcaïno entreprenne ses expéditions accompagnées de scientifiques et d'aumôniers et que certains mystiques rosicruciens de cette région unissent leurs efforts dans la transmission de la colonisation et de la civilisation du Carmel et de la vallée de Santa Clara.

 

C'est pour cette raison que les descendants mystiques des écoles de Mystère des débuts situés au Carmel de l'Est souhaitèrent accompagner l'expédition et nommèrent Carmel, le but de leur expédition longtemps avant d'avoir atteint les rives du Nouveau Monde...

 

Cette mise en place du premier Temple de la Rose+Croix sur les rives du Pacifique, équivaut à la même fondation posées par les pèlerins rosicruciens en 1694 sur la rive orientale de ce qui est maintenant connu comme la ville de Philadelphie."

 

Ceci est un extrait du livre "Lemuria: The Lost Continent of the Pacific" signé par Wishar S.Cervé, un pseudonyme de Spencer Lewis...

 

Cette curieuse révélation vient compléter l'étrange dossier des recherches publiées au Bistrot autour du Temple d'Alden...

 
Texte original:

“Not far from San Jose and just across a little mountain range called the Santa Cruz Mountains is a small peninsula which stands unique in romantic, religious history, for here is the mountain of Carmel, the Valley of Carmel, and the Carmel River. The Carmelites who came here and established a monastery were acquainted with this particular locality long before Vizcaíno made his expeditions and brought scientists, padres, and some Rosicrucian mystics to this region to unite their efforts in further forwarding the settlement and civilization of the Carmel and Santa Clara valleys. It was for this reason that the mystic descendents of an early mystery school located in Carmel of the East desired to accompany the expedition to the New World, and named the goal of their expedition Carmel long before they reached its shores . . . for the establishment of the first Rosicrucian Temple on the Pacific shores, equaling a similar foundation laid by the Rosicrucian pilgrims in 1694 on the eastern shore in what is now known as the city of Philadelphia.”

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Alden - Californie
commenter cet article
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 12:48

temple alden lewis

Voici la 4e strophe du poème de Spencer Lewis dont le Bistrot a entrepris la délicate traduction...

 

Il est conseillé de relire le début pour se mettre au niveau vibratoire qui permet "d'accrocher" la suite...

 


temple-alden-texte-4.jpg 

""Oui, de là-haut, Alden voit...

 

Il voit en continu progresser chaque vie.

 

Par delà les limites mortelles, sans cesse,

 

Aux autres et aux autres, il tend la main.

 

Il voit les générations, comme une rivière, 

 

Qui d'âge en âge coule, entraînant les passions humaines.

 

Leur complexité vaste flotte et tremble 

 

Dans le merveilleux miroir vitreux des incarnations."" 

 

 

- (à suivre)
 
 
---
Tous nos remerciements à Soror P pour sa contribution!
Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Alden - Californie
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 11:08
temple alden lewisVoici la troisième strophe du fameux poème...  et 2 liens utiles:
 
temple-alden-3.png
 
""Sans rêver le passé d'un mystique mortel  
 
Ou sans diviniser les sources de sa vie,
 
Observant ses troupeaux ou jetant ses filets 
 
Sourd au vent messager des voix ancestrales.  
 
Dépassant les étranges analogies naissantes
 
Qui émanent de lui pour les années futures
 
Il porte dans son âme ses yeux pleins de lumière
 
Et dans son coeur ses larmes et ses espoirs secrets. ""
 
 
La démarche mystique proposée par le poême est naturellement éternelle: il s'agit de ne pas se faire pièger par diverses erreurs et diverses tentations qui sont exposées ici et qui toutes déconnectent du vécu de l'instant présent:
 
- se plonger dans les rêveries des vies passées,
 
- diviniser les maîtres en se laissant impressioner par le service qu'ils ont accompli,
 
- maintenir des liens parasites et vampirisants avec les défunts,
 
- narcisser son ego en se laissant exalter par l'importance de sa mission par rapport à la continuité du passé ou la préparation de l'avenir.
 
Mais au contraire rester concentré sur la recherche de la Lumière et les aspirations sincères de son cœur...
 
---
Avec nos remerciements à Soror P. pour sa contribution.
Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Alden - Californie
commenter cet article
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 13:29

premiere-messe-a-Monterey-leon-trousset-1870.jpg 

 

Le tableau ci-dessus est de Leon Trousset (1838-1917), c'est un peintre français émigré aux USA qui a reconstitué, vers 1870, la scène de la première messe de l'expédition Viscaino à Monterey (en 1602) sur la côte californienne, mais certains détails laissent à penser qu'il s'agit plutôt la première messe du Padre Serra vers 1770...

 

La traduction inédite qui suit provient d'un texte espagnol attribué au Padre Antonio de la Ascension qui accompagnait Viscaino dans ses voyages sur la côte ouest de l'Amérique.

 

Les écrits de ce Padre Antonio furent très nombreux et repris à leur compte par beaucoup de personnes au point qu'il ne reste pratiquement pas de trace de la dizaine d'ouvrages que l'œuvre initiale pouvait constituer, mis à part quelques écrits que l'on peut glaner ça et là, tel celui-ci qui décrit le port naturel de San Diego.  

 

""Le port est vaste et sur, et dispose d'une grande plage intérieure que la mer recouvre à marée haute. Dans le sable de cette plage, il y a une grande quantité de pyrites jaunes, pleines de trous, un signe certain que dans les montagnes avoisinantes et à proximité de ce port il y a des mines d'or, de l'eau, quand il pleut, car les bassins entiers de la montagne convergent ici.

 

(...) Il y a de grandes richesses et une abondance d'ambre ici. Il y a beaucoup de différents types de poissons, de très bon goût et de la saveur, comme raie, cheval de mer, homard, crabe, guitare de mer, sardines, tortues et de nombreux autres types.

 

Il y a beaucoup de gibier pour la chasse, et beaucoup de grandes pelouses, de pâturages.

 

Les Indiens se peignent en blanc et noir, ou noir de Londres et bleu.

 

Cette couleur provient de certaines pierres bleues très lourdes, qu'ils broient très fin. De la dissolution de la poudre dans l'eau, ils font une pâte avec laquelle ils enduisent le visage et font des lignes qui scintillent comme des rubans d'argent.

 

Ces pierres semblent être de minerai riche en argent, et les Indiens nous ont dit par signes que d'autres pierres semblables se trouvaient auprès d'un peuple vivant dans les terres, de formes et figures comme nos espagnols: barbus et portant colliers et culottes, et autres vêtements fins comme les nôtres.

 

Auprès de ce peuple, ils ont obtenu de l'argent en abondance, et ils avaient pour l'argent un nom dans leur propre langue.

 

Afin de déterminer si ces Indiens savaient réellement ce qu'étaient l'argent, le général leur a montré quelques coupes d'argent et une plaque.

 

Ils les prirent dans leur mains, les retournèrent pour mieux les examiner et furent heureux par le bruit.

 

Ils dirent que c'était bon, et de grande valeur: c'était la même que celle que possédait le peuple dont ils nous avaient parlé.

 

Puis le général leur a mis dans leurs mains un bol en étain, mais quand ils l'ont frappé, le bruit ne leur a pas plu, ils crachèrent dessus et ils voulaient le jeter dans la mer...""

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Alden - Californie
commenter cet article
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 10:18

Alden-ruines-temple.jpg 

Voici un document rare...

 

C'est une photo prise en 1918 par Spencer Lewis.

 

Nous constatons l'existence de ruines à proximité de la Mission espagnole San Carlos Borromeo, laquelle fut bâtie au 18e siècle.

 

La question est naturellement de savoir de quand datent ces ruines...

 

S'agit-il d'une construction de l'époque de Viscaino vers 1602-1603 ou d'une construction indienne antérieure?

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Alden - Californie
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 12:40

temple-alden-lewis.jpg

Voici la deuxième strophe du Temple d'Alden... 

Nous avions déjà:

"Au loin, s'étend la côte et le ciel apparait,

Les montagnes glorieuses s'élèvent doucement,

Le vieux soleil couchant jette ses Rayons d'Or,

Dans les sombres fourrés fleurissent mieux les roses...

Profondément fripée, la vieille mer reste jeune,

Et ses lèvres salées baisent le sable d'argent.

Dans les ruines du temple, le Maître est silencieux,

Au feu des alchimistes qui ébranle la terre."

to-the-temple-of-Alden-2.jpg 

""Cent générations passèrent...

 

Errant sur les collines affrontant la lumière.

 

Et cent fois dans ce monde un homme frêle a bondi,

 

Émergeant, s'élançant, surgissant dans la nuit.

 

Quand les hommes des tribus qui fuyaient leur étoile,

 

Pour des désirs guerriers parcouraient terre et mer,

 

Alden plongeait au loin un regard visionnaire

 

Et, de l'œuvre mystique, posait la première pierre...""

 

(à suivre...)  

 

---

Avec tous nos remerciements à Soror P. pour sa contribution à la traduction. 

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Alden - Californie
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 05:46

hsl

Pourquoi cet intérêt si particulier pour cet Alden de la part de rosicruciens qui n'éprouvent pourtant aucune attraction particulière pour toutes les formes habituelles de culte de la personnalité?

 

Les habitués du Bistrot doivent commencer à être familiarisés avec l'idée que le rosicrucianisme, tel qu'il fut transmis aux américains depuis 1915 et durant encore quelques dizaines d'années après la mort de Spencer Lewis en 1939, contenait derrière l'enseignement d'une certaine culture rosicrucienne adaptée au 20e siècle les fameuses passerelles qui conduisaient à l'enseignement ésotérique.

 

Par définition, cet enseignement ésotérique ne peut être compris de ceux qui ne sont pas prêts et il est donc impossible de le révèler avec la meilleure volonté du monde: les secrets ésotériques se défendent tous seuls.

 

"Aucun mortel n'a soulevé mon voile" était une parole attribuée, dans le monde grec, à la déesse Isis, expliquant ainsi que seuls les êtres ayant déjà accédé à leur "immortalité", en ayant pris conscience de leur être psychique ou de vies passées, pouvaient réellement commencer à percevoir...

 

Cela met en évidence une barrière à franchir entre le rosicrucianisme populaire de la recherche de la "Paix Profonde", lequel constitue le cercle extérieur, et le rosicrucianisme du cercle intérieur, les Illuminatis dont il est à peine possible d'évoquer leur authentique "Joie Ineffable"...

 

Ce long apparté permet de suggérer l'idée que "Alden" constitue une passerelle encore visible entre le cercle extérieur et un certain enseignement du cercle intérieur.

 

Une première manifestation de cette passerelle apparait dans une initiation, lorsque le candidat est déclaré avoir été préparé à "entrer dans le Temple d'Alden".

 

Une autre manifestation se présente dans la fameuse "Confessio de Spencer Lewis", dans laquelle il raconte qu'une voix se fit entendre lors d'une expérience en Californie pour lui dire:

 

"Lève-toi de la tombe où tu reposais et marche dans le monde où, dans ta résurrection par la croix, tu devras être connu sous le nom d'Alden."

 

La "résurrection PAR la croix" étant à comprendre dans un sens rosicrucien sans projeter de référence chrétienne.

 

"Alden" ou "Sar Alden" apparaît comme le "nomen" (le nom ésotérique) de Spencer Lewis qui signa parfois certains articles ou même son testament de "Saralden."

 

Et dans le testament, nous relevons ce passage:

 

"Et, à tous mes Fratres et Sorores des Illuminatis, et tout spécialement à ceux de la Hiérarchie, je lègue mon amour en reconnaissant leur loyauté et leur dévotion.

 

Puissent-ils ne jamais avoir à subir les tests que j'ai dû affronter pour préserver la respectabilité et maintenir l'intégrité de l'AMORC.

 

Pour eux dans le futur, je serais connu d'eux comme ALDEN et mon nom dans la Hiérarchie sera SARALDEN à l'occasion à nouveau sur terre."

 

Il se profile l'idée d'une jeu de piste à la recherche de la "première résurgence américaine" qui ne serait pas celle de Kelpius, comme on est généralement porté à le penser mais "autre chose".

 

D'ailleurs, le Manuel Rosicrucien reprenait également un article du "The Mystic Triangle" et précisait:

 

"Ahldain" ou "A'ldain" (prononcer Awl-den) est le nom d'un ancien maître de la Grande Fraternité Blanche à qui l'on accorda au 10e siècle la juridiction pour l'établissement de centres mystiques sur le continent nord-américain, et dont le premier Temple Rosicrucien américain prit le nom en 1603.

 

Et naturellement nous avons reconnu dans "Alden" une racine européenne signifiant "l'ancien" comme dans l'anglais "old" ou l'allemand "alt" et qui évoque un "Frère Aîné"...

 

Il nous reste enfin à parler du poème de Spencer Lewis "To the Temple of Alden", dont le Bistrot a commencé la traduction, grâce à la bienveillante contribution de Soror P. et qui nous révèle le mystère d'Alden, étapes par étapes, avec une rare poésie.

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Alden - Californie
commenter cet article
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 00:02

palma-eglise-san-francesco.jpg 

Notre investigation sur la possibilité d'une première résurgence rosicrucienne sur la côte ouest des USA vers 1600 se poursuit...

  

Parmi les éventualités figure l'hypothèse que le Padre Junipero Serra pouvait être lui-même un rosicrucien...

 

Aujourd'hui l'enquête se déplace en Méditerranée, dans la plus grande des îles Baléares, Palma de Majorque, là où est né le Padre Serra.

 

Nous adaptons ci-après quelques passages d'un article de Nick Taylor, un journaliste américain de San Francisco qui nous partage sa recherche à Palma sur les traces du Padre Serra:

 

 

Ce n'est pas souvent que la recherche du saint homme le plus connu de la Californie vous conduit sur une plage de nudistes...

 

Mais il s'avère qu'il y a davantage de liens entre Majorque et le Golden State (un surnom de la Californie depuis la découverte de gisement aurifères. NdB) que vous n'en trouverez dans les livres d'histoire.

 

J'étais en recherche sur l'île espagnole de Majorque pour un livre sur le Padre Junipero Serra, qui dans les années 1770 a établi les missions de la Californie qui ont jeté les bases de l'expansion européenne sur la côte Ouest.

 

Serra demeure le plus célèbre mallorquin en Amérique, à l'exception sans doute de la star du tennis Rafael Nadal...

 

Un conseil pour visiter Majorque: ne dites pas que vous êtes de la Californie. Sinon tout le monde, du réceptionniste de l'hôtel au conducteurs du tram, vous rappelera que Padre Junipero était de Majorque.

 

-"La Californie n'existerait pas sans Padre Junipero."

 

-"Serait-il possible", de voir où Padre Junipero dormait?"

 

-"Je pourrais vous montrer, mais ce n'est pas la même chose, maintenant les chambres du séminaire disposent de l'électricité et de l'internet haut débit."

 

Le Padre Pedro m'a emmené dans la chapelle du séminaire où les résidents prient.

 

Comme annoncé, c'était moderne, avec des lumières encastrés jetant une couleur chaude sur les pries-Dieu de bois sombre.

 

Tapis moelleux sous les pieds, je n'ai pas vu prises ethernet sur les murs du séminaire, mais j'ai deviné qu'il y avait une connexion Wi-Fi.

 

Dans l'église San Francesco, chacune des chapelles latérales est dédiée à un saint franciscain spécifique.  

 

Comme je me promenais de l'une à l'autre, je me sentais comme si je regardais une carte de la Californie: San Bernardino, Santa Clara, San Francisco, San Diego de Alcalá...

 

En regardant le magnifique retable, avec ses statues dorées de ces personnages, j'ai réalisé que cet endroit était le vaisseau-mère, l'église que Serra a tenté de recréer partout dans le Nouveau Monde.

 

Laissant Palma, nous somme allés dans l'intérieur des terres à Petra, la ville natale de Serra.

 

La gardienne du petit musée sur la Calle Junipero Serra m'a emmené trois maisons plus bas pour voir où était né Junipero.

 

Elle grimaça en expliquant que la plus grande des trois chambres était alors pour la famille, et que pour un peu Junipero aurait dû dormir dans le grenier à foin.

 

Son petit réduit n'était, en fait, pas très différent de la cellule de Serra à la Mission du Carmel.

 

Notre dernier jour en Espagne, nous nous sommes accordés un peu de la culture majorquine que le Père Serra n'a pas introduit en Californie...

 

Nous avons visité la belle Playa Es Trenc, qui fait partie d'une réserve naturelle sur la côte sud de l'île c'est officiellement une plage de nudistes, la plupart des femmes renoncent à leurs hauts de bikini et de temps en temps un homme passe devant sans son slip.

 

-"Allons Padre, vivons un peu!"

 

---

La photo représente l'Eglise San Francesco dans l'île de Palma de Majorque. Construite au 13e siècle, la facade fut refaite au 18e siècle. La statue brandissant une croix représente Raymond Lulle considéré parfois comme un rosicrucien...

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Alden - Californie
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 00:18

big-tree-santa-cruz.jpg

 

Après Santa Rosa, nous voici du côté de Santa Cruz en Californie.

 

C'est de nos jours une petite ville de 60000 habitants.

  

En 1769, soit environ 70 ans après que Viscaino fut chargé de cartographier la côte ouest de l'Amérique, et découvrit la baie de Monterey, le gouverneur espagnol de Californie Gaspar de Portolà qui était un soldat et un explorateur s'égara dans une forêt de séqoias geants alors qu'il cherchait à se rendre à Monterey.

 

Il donna alors les noms de San Lorenzo à la grande rivière et un petit ruisseau devint "Arroyo de Santa Cruz".

 

Les séqoias sont particulièrement impressionnants, des "big trees" (des grands arbres) et les indiens Ohlonefemme-ohlone.jpg (voir la représentation d'une femme Ohlone) utilisaient naturellement tout un réseau de passages secrets au travers des arbres...

 

Ce peuple disparut rapidement au contact des européens qui tentaient de les convertir au christianisme.

 

Ils n'avaient pas d'écriture et étaient répartis en diverses tribus dont les langages comportaient des nuances et seuls quelques rares lieux conservent encore les noms indiens. 

 

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Alden - Californie
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 11:00

santa-cruz-santa-rosa.jpg 

De part et d'autre de la baie de San Francisco en Californie, nous constatons l'existence des villes de Santa Cruz et de Santa Rosa, la Sainte Croix et la Sainte Rose...

 

Evidemment, un rosicrucien ne peut s'empêcher de s'interroger sur le choix du nom de ces villes séparées d'une centaine de miles en l'occurence 175 km.

 

Commençons par Santa Rosa, de nos jours une ville de 150000 habitants...

 

commandery-santa-rose-fountain-grove.jpgLe net fournit une photo d'une "commandery" témoignant d'une influence templière mais c'est seulement au 19e siècle. C'est un vestige d'une communauté de "la confrérie de la nouvelle vie" dont le gourou a fini par fuir suite à une histoire sexuelle... Mais ceci ne nous regarde pas!

 

L'origine traditionnelle de Santa Rosa est liée à la légende officielle d'un Padre Juan Amorosa...

 

Un nom plaisant et tout un programme...

 

Ce padre, en transmettant à une indienne un baptême dans la rivière aurait donné du même coup à la jeune fille, à la rivière et à la vallée le nom de Rosa.

 

C'était un 30 août le jour de Santa Rosa de Lima considérée par les chrétiens comme la "patronne des Amériques".

 

Celle-ci vécut au Perou de 1586 à 1617, ses parents l'avaient nommé Rosa en raison de ses joues roses. Elle préféra rester célibataire et se mortifier pour sa foi chrétienne et devint "Sainte" en 1671 par Clément X qui canonisa en elle le premier saint américain.

 

Peut-être conviendrait-il de chercher davantage...

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Alden - Californie
commenter cet article

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg