26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 11:42

osiris.jpg 

Pour les égyptologues actuels, Osiris apparaît à la 5ème dynastie (entre 3000 et 2500 ans avant JC) et son culte se structure et s'épanouit au Moyen Empire.

 

Le graphisme du nom comporte un trône "ous" ou "as"  et un oeil "ir" ou "ar".

 

Les deux sont naturellement suivi du déterminatif d'une divinité.

 

osiris-gly-bistrot.jpg

Naturellement les symboles qui représentent Osiris combinent la prononciation et la signification.

 

La prononciation est donc "ousir" (ce qui a donné Osiris) mais c'est aussi "asar" qui a donné le Lazare des chrétiens (El Azar = Osiris) et la résurection de Lazare est naturellement celle d'Osiris.

 

Cet œil exprime le regard de la divinité qui veille. C'est lié également à la fonction de rituel (on notera d'ailleurs en français la proximité entre "irt" et "rite").

 

Parfois une convention place l'œil au dessus du trône pour exprimer qu'il s'agit du "siège de l'œil".

 

D'aitres décodages offrent des facettes instructives: "celui qui porte l'œil", ou "celui qui a créé le trône", ou "celui qui accomplit le rituel",

 

Cette dernière idée étant traditionnellement la fonction honorifique du pharaon, en qui chaque cheminant peut traditionellement se projeter.

 

La réputation d'Osiris en fait le bon roi qui a fourni à son peuple la terre fertile permettant l'agriculture, la chasse, la pêche...  

 

Nous pouvons constater également un jeu de mot "isou-ir" très proche de "ousi-ir" qui révèle une clef car "isouir" signifie "plus ancien que moi".

 

Osisis apparait comme "un ancien roi". ou le "roi défunt", ce qui a conduit certains à considérer Osiris comme un ancien roi divinisé...

 

Un autre jeu de mot dans les textes des pyramides en fait "Houtsr", la "demeure de celui qui fait autorité".

 

Enfin dans les écrits, Osiris apparait comme étant "le grand dieu", le "ka de tous les dieux", le seigneur des "occidentaux", c'est à dire des défunts... Il apparaît comme le maître du royaume des morts et on parlera du "tribunal d'Osiris" pour la "pesée de l'âme".

 

Geb a confié le monde à ses deux fils Osiris et Seth, laissant à Osiris, la terre noire fertile.

 

Seth a "tué" Osiris en le plaçant avec l'aide des "Ouatou" dans un sarcophage en sycomore. Ce sarcophage fait songer à une graine symbolique qu'il reste à faire germer.

 

Isis retrouva le cadavre et le ramena

 

Seth récupéra le cadavre, le dépeça et en dispersa les morceaux.

 

Isis reconstitua les 14 morceaux d'Osiris, le rendit "oun-nefer" = "le beau lièvre", "la belle existence" (une idée reliée à l'embaumement).

 

(Nous repérons le lièvre "Oun" sur la photo osirienne en haut...) 

 

Puis avec sa magie, Isis a reconstitué en argile le phallus manquant d'Osiris et a su le revitaliser, afin d'en être fécondée, pour pouvoir donner naissance à Horus.

Premier article sur l'Egypte

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Guilengui Malekou 02/01/2018 17:19

merci

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier