13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 07:05
kizagautami.jpg 
Une jeune femme nommée Kisagautami vint voir le Bouddha. Elle était dans la douleur, elle portait son enfant mort et voulait lui rendre vie.
Le Bouddha lui proposa la recette d'une potion comportant une simple graine de moutarde. Mais cette graine devait être obtenue dans une maison qui n'avait jamais connu la mort.
 
Kisagautami, portant toujours son enfant mort alla de maison en maison et finit par s'apercevoir qu'il n'existe pas de maison qui n'ait pas connu la mort d'un parent, d'un enfant, d'un époux, d'un serviteur... 
Et c'est après avoir enterré son enfant qu'elle revient vers le Bouddha.
 
Les rosicruciens remarqueront que le nom de Kisagautami exprime une forme jeune et féminine de Gautama, le Bouddha. Une jeune pousse porte le nom de "kisalaya" en sanskrit. Le grain de moutarde noir "rajika" représente aussi la plus petite unité de poids indienne. Elle ne trouve pas sa place dans "les maisons", une métaphore pour les véhicules psychiques? Le bouddha pourrait alors s'interprèter comme symbole de l'âme divine ou par la source vivante de notre Être.
 
(voir "Comment gérer les morts?" dont les discussions ont suggéré cet article)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Geb 14/06/2011 23:46



Le grain de moutarde est peut-être le poid de sa conscience?


 



morgane 13/06/2011 21:06



Ah ! ok c'est pour ça !!!!



Bocuse 13/06/2011 20:49



@Morgane


La moutarde c'est peut être pour rajouter du piquant...


Bon OK, je sors



morgane 13/06/2011 20:39



Huuunn ! ok, en gros si l'enfant était une pensée sombre....elle ne veux pas s'en débarasser, elle vat dans les maisons et se rend compte que tous en ont.....alors elle se tourne vers la
lumière.... mais le trucs du grain de moutarde je comprend pas trop....



fm 13/06/2011 18:27



Bonjour Morgane, et merci Soror de ta participation!


Je pense que tu as tout à fait raison. Effectivement, il faut éviter que la personne s'enferme dans la culpabilité, se sente "maudite" et sombre en comprenant mal ce qui lui arrive, d'autant
qu'elle n'a pas forcément les moyens de comprendre et vit ce qui lui semble une terrible injustice. Le problème revient généralement à une question d'attachement ou d'ego, une épreuve
d'humilité: "avons nous un enfant pour nous ou pour lui?"


Mais cela n'empéche pas de nombreuses relectures pour dénicher le sens ésotérique complémentaire qui est naturellement voilé par le sens moralisateur. Une affirmation qui naturellement n'engage
que moi!



morgane 13/06/2011 16:53



dis moi, pour une première lecture, moi je vois plutôt le fait que chacun a vécu la perte d'un être....c'est plus pour faire comprendre que la mort fait partie de la vie...pour qu'elle accepte
cette mort...non ?



fm 13/06/2011 12:06



Je me disais que ça pouvait être un peu hors sujet par rapport aux défunts si "l'enfant mort" est seulement une pensée sombre.



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier