10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 00:10

isfety-copie-2.jpg

 Il y a quelques jours, un message sur Amenenope était l'occasion d'évoquer la Toison d'Or du Maître, le "Neb" et sa "fonction inspirante"...

 

Une nouvelle jonction se produit avec une autre formulation égyptienne:"la vérité repousse les ennemis".

 

Les ennemis de la vérité sont représentés par l'inscription ci-dessus qui se lit "isfety".

 

Le déterminatif de l'homme avec le moineau maléfique sur la tête indique pour les égyptologues qu'il s'agit d'un "mauvais homme"...

 

Et de gauche à droite le roseau fleuri "I", le linge plié "S", la vipère cornue "F" et la miche de pain "T" correspondent à "ISFET" l'adversaire de Maat.  

 

La dualité des deux barres obliques "Y" apporte une nuance comme "se rapporte à " ou "dépend de".

 

On comprend que cet "isfety" est un homme d'isfet... que l'on traduit alors généralement par un "homme injuste", mais ce n'est peut-être pas si simple...

 

Par "isfet" le profane comprend généralement une notion comme le désordre, le chaos, le mensonge, l'injustice, la cupidité, bref, le monde dans lequel chacun possède sa vision égotique de la justice et de la vérité.

 

Cette vérité propre à chacun conduit à développer des théories spéculatives personnelles ou à s'inféoder à des croyances collectives.

 

Concrètement, cet homme doit se débarasser de cet "oiseau maléfique", dont il n'est naturellement pas conscient, mais qui plane en permanence au dessus de son chakra coronal...

 

Et "Isfet" est définitivement l'adversaire de Maat... Il n'y a pas de juste milieu entre les deux, l'adepte doit courageusement trouver la manière d'éliminer définitivement cet oiseau...

Partager cet article

Repost0

commentaires

cogitor 02/05/2012 02:51


Ave, pour ma part, le mieux est soit de l'ignorer il finira par fienter ailleurs, où alors de na pas réagir négativement, et le feu allumer s'éteindra de lui même faute de combustible, un peu
comme les detracteurs de la RC qui faute d'avoir pu lancer leur bisness s'en prenne à ce qui les aura fait rever, et à ce niveau l'AMORC aura été une vrai pépinière de petits et grands
oportunistes sans conter ces milliers qui auront échoués dans leur rève de grandeur. Mais pensons surtout a ceux qui auront trouvé la paix

loueur de camisoles 10/04/2012 21:10


@Smaragdus.  Bref, c'est la technique de l'autruche que tu nous proposes: Circulez, il n'y a rien à voir !


La vraie nature d'un oiseau est de voler, même lorsqu'il n'est que symbolique. Ce qui plane ce sera toujours le mensonge mais ton image de ne pas le nourrir me plait assez et la récupère au
passage.  La confiance est totalement inutile ou alors, il convient de la définir car comme pour la croyance, c'est un terme fourre tout qui est rarement décortiqué


La croyance, tout comme la confiance, sera toujours qu' un erzatz pour pallier à notre ignorance elle est donc l'équivalent des ténèbres, de la noirceur déguisée en lumière. Ca n'éclaire rien, ca
illusionne mais cela fait tellement de bien comme toutes les illusions.


Il faut donner raison aux dépendants, à la dépendance


Alors, le travail "hautement spirituel".., ca me fait doucement sourire car cela reste à mes yeux juste un moyen pour donner de l'importance à une fiente idéologique qui pollue les esprits et
flatte l'ego.


 

Smaragdus 10/04/2012 20:26


Bonsoir,


A mon sens, il existe un moyen très simple (en trois phases) de se débarrasser d'un "oiseau maléfique" :


la première consiste à ne pas le "nourrir" car tous les prédateurs cherchent à assouvir une faim (quelle soit matérielle, psychique ou spirituelle).


La seconde consiste ensuite à lui enlever l'adjectif qui lui sert d'attribut, de "ticket d'entrée psychologique". Quand on parle et que l'on imagine un "oiseau maléfique", l'impact est forcément
négatif car nous nous auto-conditionnons en quelque sorte à recevoir cet impact-là. Nous subissons l'impact. Maintenant, enlevons l'adjectif et parlons seulement "d'oiseau". L'impact psychique
est complétement différent. Il redevient neutre et l'oiseau reprend sa vraie place (ni en-dessous, ni au-dessus de nous).


La troisème étape consiste enfin à imaginer l'oiseau que nous avons, nous, le désir de voir. Rien ni personne ne peut nous obliger à penser au "vautour" ou au "corbeau" et absolument rien ne nous
empêche de visualiser par exemple une "colombe" ou un "phénix"...


Et au bout du compte, on se rend compte alors qu'il est tout à fait possible de faire un travail hautement spirituel, de transmuter une énergie négative en une énergie positive.... sans pour cela
(et c'est heureux) être nécessairement contraint de passer en revue tous les noms d'oiseaux.


Bien fraternellement.

fm 10/04/2012 10:22


Quelle distinction cher Frater!


Ton image de l'activité de l'oiseau a le mérite d'être parlante. En toute simplicité, je trouve dommageable que tu te sentes autorisé à amalgamer à ce processus alchimique un autre processus
intérieur qui est la confiance et que tu te sentes habilité à le critiquer au risque de jeter le bébé avec l'eau du bain.


Mais tu as raison: quand on ne sait pas, on ne peut pas avoir confiance... 


Mais au moins pour ce qui est de "l'oiseau" et de son caractère fienteux, je n'y avais pas pensé et j'apprécie beaucoup!  Merci!


Bien fraternellement 

loueur de camisoles 10/04/2012 10:04


Le mensonge plane toujours au dessus de tout, il te fiente sur la gueule !


La croyance est mensonge, un artifice. On associe la confiance à la bienveillance, je l'associe à la vaseline. Quand on aime, on a pas besoin de croire ou d'avoir confiance.


C'est le menteur qui a besoin de croire et d'avoir confiance car ce lâche connait intuitivement le prix de la vérité et en lieu et place de regarder autour et en lui, il porte son regard sur ce
qui l'éloigne de tout cela!


Cromaat !

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier