3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 09:42

  Voici le cartouche de Fils de Ra (Sa Rê) du pharaon Akhenaton.

akhenaton nom sare2

 L'histoire raconte que le pharaon avait renoncé à son nom d'Amenhotep (Sage d'Amon) pour se consacrer à la promotion d'une religion populaire consacrée à Aton (Iten) le disque solaire.

 

Il avait donc choisi comme nouveau nom de "Sa Rê", Akh-khen-Iten.

 

Sur le cartouche, nous lisons d'abord "Iten" avec la fleur de roseau "I", la miche de pain "T", et l'ondulation du "N".iten gly

 

Le soleil intervient ensuite comme déterminatif du disque "ITN".  

 

"ITN" est placé en premier c'est ce que les égyptologues nomment "l'antéposition honorifique".

 

Nous voyons ensuite le "Akh", l'ibis à collerette qui exprime le corps psychique.

 

akh-ibis-collerette.jpg 

Nous lisons ensuite "Kh" (ce n'est pas un soleil, mais un cercle noir que l'on identifie généralement comme un placenta), puis à nouveau l'ondulation "N".

 

"Khen" ou "kheny" est le rameur et plus généralement celui qui guide la barque à la rame.KhN-gly.jpg

 

Notons comme le mot "kheny" s'intègre bien dans "Akh" d'une part et dans "Iten" d'autre part.

 

Le sens du nom de Sa Rê d'Akhenaton peut donc se dégager de ces différentes traductions: "celui dont le corps psychique rame pour Aton" ou encore "l'esprit d'Aton qui guide" ou "celui qui fait avancer la barque d'Aton" ou "celui qui transmet la magie d'Aton"...

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Egypte
commenter cet article

commentaires

fm 04/05/2012 11:04


Salam II le retour! 


Merci pour ton humour!


Comme je vois les choses, il faut rechercher une approche saine d'Akhenaton pour adhérer à son intention.


Aton n'a pas tué Ra... Akhenaton a insufflé une nouvelle dynamique. Il voulait susciter un éveil profane avec une religion épurée, gravitant autour d'Aton, qui avait
pour but de libérer la pensée égyptienne de superstitions liées à certaines prétrises (prètres d'Amon par exemple) qui abusaient de leur pouvoir pour inféoder le peuple (funérailles exorbitantes
par exemple). Les temples d'Aton étaient à ciel ouvert (exotérisme ouvert à tous...) et par exemple l'art amarnien était une libération de l'expression artistique qui était auparavant sclérosé
par les représentations académiques.


Ce qui ressort des héritages d'Hermes et de Mesou (Moïse) nous montrent que sur le plan esotérique Akhenaton perpétuait naturellement les enseignements hérités de
TothmesIII (Men-Kheper-Ra) datant de l'époque ou les archives des temples étaient sécurisées durant les 3 siècles de domination des hyksos.


Akhenaton devait donc veiller à ce que cela soit transmis d'une manière compatible avec la nouvelle religion d'Aton auprès de ceux qui étaient prêts à remettre en
question certaines vieilles habitudes et certaines notions erronées.


Ceux qui n'étaient pas disposés à cela consituaient donc inéluctablement un cercle extérieur contestataire...


Bien fraternellement

salam II 04/05/2012 02:15


Il n' y a pas que Ra qui meurt ici. Ce que je ne comprends pas c'est que tout ceux qui essaient de donner vie au bistrot sont lourdés, d'une manière ou d'une autre, sans "modération" ,comme
Cogitor hier ou avant hier, et de surcroit  par des gens qui ont l"amour plein la bouche ( si j'ose dire....) Décidément j'ai encore beaucoup de choses à apprendre sur la tolérance
rosichose...


A t'on au moins le droit de regretter ce qui aurait pu être un excellent outil de discussion, voire de communication? Alors que ce n'est principalement  qu'un étalage de cartes postales.
D'Egypte ou d'ailleurs... Autant virer les tables, çà fera de la place!


 Rassure toi Véronique, j'ai fini d'évacuer ma souffrance. Bye bye!

Akhenaton 03/05/2012 23:03


Moi, Akhenation,


Moi, Fils de Ra,


Moi rameur...

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg