25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 13:25
Qui sont les "Portants de la Rose"?

  

Dans son Histoire Complète de l'Ordre de la Rose+Croix, Harvey Spencer Lewis donne un argument à opposer à ceux qui seraient tentés de penser que la Rose+Croix était une création du jeune Valentin Andreae (né en 1586): la mention de la R+C figure dans le Naometria de Simon Studion de 1604, comme on le lit en bas du document ci-dessus.

 

Certains spécialistes affirment que Simon Studion avait préparé une version manuscrite du "Naometria"  qui était déjà disponible quatre ans auparavant en 1600 et que la version de 1604 était destinée à une plus grande diffusion... 

 

Naturellement, il ne s'agit pas d'un document comme les autres!

 

Par un détail subtil, l'auteur a fait en sorte de révéler aux chercheurs de Mystères par une métacommunication, qu'il fallait chercher à recueillir le message au delà du texte.

 

En effet l'écriture est disposée de manière à exprimer un récipient: ciboire, calice ou graal...

 

Examinons, tout d'abord, ce que signifie le terme de "Naometria"?

 

Littéralement, "mesure du Naos"... Le "Naos", est le terme rosicrucien pour le "saint des saints", le temple sacré...

  

Spencer Lewis précise que l'ouvrage était dédié à Frédéric de Würtemberg qui était Grand Maître de la Rose +Croix.

 

Dans cet ouvrage, une formule latine mystérieuse:  "Hiericuntis Rosa ex quatuor eius portis"

 

Pour décoder, il faut commencer par corriger quatuor en quattuor (quatre) et eius en ejus, le génitif de "is" le pronom possessif "son" qui se rapporte à quattuor .

 

Rosa (la rose) est assez parlante de même que portis (porteur, portant).  

 

Reste le terme "hiericuntis". Ce n'est pas un mystérieux mélange médiéval de latin et d'allemand... mais une traduction du grec: "Hiericuntis" correspond à la ville de "Jéricho". La Rose de Jericho, les habitués du bistrot la  connaissent!

 

Cela donne: "la Rose de Jéricho s'extériorise de ses quatre portants... "Les 4 portants pouvant exprimer simplement "la croix" d'où provient la rose, mais l'idée d'extériorisation suggère une autre astuce rosicrucienne liée aux "Portants de la Rose"...

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 28/06/2012 13:30


Bonjour à toutes et tous,


Cher Gilles,


Certainement pour les points cardinaux et le "+"...


C'est le processus logique et parlant.


Naturellement la question, le challenge, est de découvrir les forces que les 4 portes doivent laisser entrer.


Bien fraternellement


 

AegidiusREX 26/06/2012 18:43


Cher fm,


oui, porta, c'est du lourd, c'est l'entrée dans la ville (oppidum).


Ces quatre portes sont sans doute aux quatre points cardinaux, ce qui forme un “plus” en joignant Nord-Sud et Ouest-Est. Mais ce n'est qu'une hypothèse, peut-être y a-t-il un autre sens caché.


Dans un autre sujet, su tu aimes Balzac, j'ai lu Ferragus il y a quelques temps.


http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/balzac-honore-de-ferragus.html


Vale et vis sit tecum.
AegidiusREX

fm 26/06/2012 17:21


Bonjour à toutes et tous,


Merci Gilles,


Donc, comme je comprends, le choix de "porta" montre l'idée qu'il s'agit d'une grande porte, pas d'une petite ouverture.


La rose n'est pas non plus un accessoire secondaire, puisque les "portes" sont en quelque sorte conçues pour la rose.


Ces détails d'importance témoignent d'une compréhension élevée du fonctionnement du rosicrucianisme... et il faudra que je réécrive l'article à la lumière de tes (ÆgidiusREX) éclairages
latinistes.


Ensuite, la logique de ce qui est mis en évidence fait ressortir quelques conclusions:


D'une part la Rose+Croix était connue en pays germanique avant le Cénacle de Tübingen dont dont les débuts ne pouvaient être logiquement fixés avant 1608 et la rencontre de Valentin Andreae et
Tobias Hess.


Et donc la Fama Fraternitatis parue à Kassel en 1614 ne constitue en aucun cas la "genèse du rosicrucianisme", mais une simple étape parmi d'autres!


Bien fraternellement

AegidiusREX 26/06/2012 11:05


Précisons pour être complet qu'eius peut sous-entendre un mot au génitif (auquel cas il n'est plus pronom mais adjectif, tous ces mots-là sont d'ailleurs des pronoms-adjectifs, ce qui permet leur
double utilisation), exempli gratia “urbis” (eius urbis, de cette ville).


La traduction devient alors : la rose de Jericho des quatre portes de cette .


Vale care fm et vis sit tecum
AegidiusREX

AegidiusREX 25/06/2012 21:36


Cher fm,


le latin distingue les ouvertures pratiquées sur les murs d'une ville (porta : porte

fm 25/06/2012 18:18


Bien vu Care AegidiusREX!


Je n'avais pas encore fait le rapprochement entre portis et porte... Trop évident!


C'était invisible pour moi, j'avais en tête l'idée sophistiquée des porteurs de l'Arche d'Alliance!


Mais quand on connait la "rose de Jericho", une sorte de mousse qui grossit lorsqu'elle est arrosée et donc l'image des "portes" qui expriment des flux énergétiques (comme le représentent les
officiers dans les temples rosicruciens) il semble qu'on trouve davantage que la rose sur une croix mais assez nettement le processus symbolique de la Rose+Croix.


Et on retrouve l'idée exprimée par une autre formulation connue: "ad rosam per crucem, ad crucem per rosam".


Donc effectivement Lewis avait raison en affirmant que l'écrit de Studion prouvait clairement que la Rose+Croix existait avant Andreae.


Brillante démonstration!!!


Vita, Lux, Amor!

AegidiusREX 25/06/2012 17:40


On trouve ici la déclinaison de la ville de Jericho.


http://en.wiktionary.org/wiki/Hiericus


La graphie eius est correcte, simplement un certain Petrus Ramus (Pierre de la Ramée) a rajouté au XVIe siècle les lettres J et V pour faciliter la lecture, ce pourquoi on les appelle lettres
ramistes.


Elles ne sont pas utilisées dans les ouvrages scientifiques qui n'utilisent qu'un alphabet à 23 lettres (alphabet français sans W, J et V).


Eius renvoie ici à la ville, littéralement “la rose de Jericho des quatre portes de celle-ci” donc “la rose de Jericho de ses quatre portes”.


On peut penser qu'il s'agit simplement des quatre points cardinaux.


Ici le verbe fait défaut, on ne peut traduire qu'à partir de la seule préposition ex, (+ ablatif, ici portis au pluriel).


Eius est un possessif qui ne renvoie pas au sujet de la phrase par opposition à suus, donc eius équivaut à Hiericuntis (la rose de Jericho des quatre portes de Jericho).


Valete omnes et vis sit vobiscum.

grincheux 02/10/2010 18:07



bonjour monsieur sulfate,


Moi j'aurai commencer par m'étonner qu'il y en ait 4. Personnellement j'en ai deux (bras ). Et si j'en avais eu 4
j'aurais aimé que deux d'entre eux fussent plus long pour pouvoir me gratter les mollets sans me baisser.

Maintenant je suis pas au courant de toutes les subtilités de votre Rose Croix. Vous savez pas? J'ai même fait des recherches car je croyais que c'était le nom d'un château quelconque et que ce
blog était sponsorisée par les vins de Bordeaux, de Bourgogne ou d'ailleurs. Et puis votre nom, sulfate de cuivre? Sulfater la vigne, c'est une pratique de vigneron. Perceval c'est le nom
d'un mec qui courait après le graal, et le graal c'est la coupe avec laquelle le Christ  partageait le vin...Bref tout paraissait lié au pinard...


Alors comme à priori c'est pas ça, et qu'une recherche sur Rose Croix me renvoie à des tas de trucs bizarres autant qu'étranges, je me dis que tout est alors possible. Le fait de ne pas s'étonner
que quelqu'un ait 4 bras ça me fait penser que vos adeptes marchent peut-être à 4 pattes? Ou qu'il y a chez vous un culte de la déesse machin (je sais plus son nom) celle qui est indienne et
qui a des bras tout partout? A priori vous dites que vous descendez des pharaons, comme d'autres descendent du singe. Bon, ça fait plus distingué sans doute, mais je voudrais voir votre arbre
généalogique (celui de votre secte en tout cas...). Otez moi d'un doute? Vous êtes tous comme ça dans votre bistrot de rosecroix?


Ce bistrot semble héberger une bande de furieux! Je ne suis pas sûr qu'il ne s'y consomme que du vin! Dechavanne est membre de votre confrérie???

Bien à vous.



Sulfate2Cuivre 02/10/2010 17:34



@Roland:


-Pourquoi les 4 bras égaux?




Sulfate2Cuivre 02/10/2010 16:23



@Perceval


Lewis contrairement à Andreae était un authentique ésotériste, je ne peux honnêtement prétendre que les enseignements ne valent rien. J'aurais plutôt tendance à prôner leur intérêt, souvent
copiés, jamais égalés ;-)


Même si je le reconnais, Lewis a gratté à gauche et à droite pour constituer ses monographies. On a la même problématique en maçonnerie, dans le martinisme etc...


Je regrette mais quand on enlève les fioritures romanesques, il y a véritablement une méthode émancipatrice. J'y ai vu une "école", une "fraternité" et un objectif mais il faut avoir connu
l'amorc "ancienne mouture" avec une diversité de fratres & sorores que l'on y rencontre plus.


Personne ne nie ce que le symbolisme maçonnique peut véhiculer en richesses, je soutiens que la démarche rosicrucienne de Lewis vaut au moins autant.Je n'ai pas la prétention de soutenir que
l'une ou l'autre de ces sociétés ne soit autre chose qu'un théatre ou se joue des scènes inspirantes mais je sais dans mes tripes que mon vécu intérieur que ce soit les expériences irrationnelles
ou la connaissance de soi, ne seraient pas ce qu'elles sont sans cette méthode. Probablement que j'errerais entre différentes croyances chose impossible sans l'honnêteté que m'a demandé cette
démarche!


Je lui dois également une sensibilité et je ne peux en conséquences que lui être reconnaissant (Mais  je ne suis absolument pas dupe) !


Il y a d'autres prestidigitateurs bien plus dangereux, des sectes bien plus perverses qui entretiennent des mythes bien plus dangereux, comme nos partis politiques , les religions, le monde de la
haute finance etc...


A l'heure d'internet, les "gogos" sont toujours aussi "gogos": On peut recouper les mensonges et les magouilles de nos dirrigeants mais si l'on est incapable de reconnaitre ses propres mensonges,
on sera toujours la marionette de quelqu'un !


"Le diable ne croit pas, non pas parce que c'est le diable, mais parce qu'il est vieux."
[Proverbe péruvien]



Perceval 02/10/2010 12:01



@ S2C

je place les gribouillis de Lewis au même niveau que ceux d'Andreae. Ils sont faits avec autant de sérieux. Mais je reconnais plus d'honnêteté à Valentin qui a reconnu qu'il s'agissait d'une
blague de potache qu'à HSL qui s'est honteusement enrichi sur le dos des gogos qui l'ont cru...


Sans doute qu'au début du 20ème siècle lesdits gogos (et non lady gaga) étaient prêts à croire en n'importe quoi pour peu que ce cela soit emballé d'une apparence historique voire
authentique et que le simple fait de le lire donne un air d'intelligence au lecteur. Nous savons aujourd'hui que les "enseignements" ne valent même pas le prix du papier sur lequel ils sont
imprimés. D'ailleurs les enseignements "originaux" ont depuis été modifiés par topus ceux qui se sont revendiqués comme les "héritiés" de Lewis (je ne les cite pas tant la liste est longue et
surtout pour n'oublier personne). S'ils se sont sentis obligés de les modifier, de les adapter, etc. c'est bien qu'il y a un malaise avec les originaux, non? Ou peut-être parce qu'à l'heure de
l'internet les gogos étaient devenus un peu moins gogos? et pouvaient "recouper" les enseignements avec d'autres sources?
Toujours est-il que, quand on essaye de paraphraser un galimatias, on arrive rarement à un chef d'oeuvre clair et concis.

Qu'est-ce que je me plais dans ce bistrot!



Dieu 02/10/2010 11:34



Pour Roland.


Si j'avais considéré que la masturbation est un péché, j'aurais fait les bras des hommes plus courts.



Sulfate2Cuivre 02/10/2010 09:15



..Valentin Andreae qui par ailleurs avait avoué que ces gribouillis relevaient de la blague de potache !


C'est très ennuyeux pour ceux qui ne jurent que par le cénacle de Tübigen. La piste historique reste particulièrement pauvre et cela même si on peut se référer à Studion ou à Rulman Merswin (pour ceux qui ne connaissent pas: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6112499v.r=Bach.langFR. ).


A mon avis, l'histoire "officielle"de Merswin, tel que présenté dans l'ouvrage et servant à Lewis pour remonter la filiation est fausse juste une couverture
pour ne pas être ennuyé (Là, ca va être long à argumenter car il faudrait mettre en parallèle d'autres ouvrages d'historiens de sociétés initiqtiques comme ceux d'ambelain par exemple). 
Bref, vu les contradictions, les différences fondamentales des références citées,  il me semble que la filiation reste de désir.


 



roland 01/10/2010 17:05



surement quatres bras égaux


MV de PP



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier