29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 02:02

sigle-crc.jpg 

En 1990 un schisme ébranlait le milieu rosicrucien français, la loge de "l'Ordre Rose+Croix AMORC" de Limoges était fermée, et ses dirigeants "limogés", un signe qui ne s'invente pas...

 

Ainsi naissait le Séti (Sauvegarde des Enseignements et Traditions Initiatiques) qui allait devenir le CRC (Cénacle de la Rose+Croix) en 1998.

 

Grâce à l'action du Séti, les chercheurs pouvaient alors constater que, depuis 1939, l'ancien "Ordre Rosicrucien AMORC" s'était déjà notablement éloigné de l'héritage transmis par Harvey Spencer Lewis (le fondateur de l'AMORC) dont la personnalité et le travail s'était trouvés soumis à un révisionisme insidieux durant des dizaines d'années...

 

De nos jours, dans cette période durant laquelle certains estiment que la "Rose+Croix lewissienne est en phase de sommeil",  le sport rosicrucien que pratiquent généralement les buveurs du "Bistrot", consiste en grande partie à reconstituer l'héritage inspirant de Harvey Spencer Lewis qui semble différent de ce que l'on peut obtenir autant par l'AMORC nouveau, que par le CRC...

 

Cet avis n'est naturellement pas partagé par tout le monde!

 

Mais, dans cette quête, les enseignements transmis par le CRC permettent de se familiariser avec cette culture rosicrucienne qui a marqué les esprits des mystiques français dans la deuxième partie du 20ème siècle.

 

Ces enseignements du CRC ont un grand mérite sur ceux de l'Amorc nouveau: ils sont totalement gratuits, sous réserve de ne jamais chercher à les monnayer!

 

Bien que le "Bistrot" soit rigoureusement indépendant de toute organisation et en particulier de l'AMORC, du Séti, et du CRC, il nous a paru utile de mettre à disposition des buveurs, les enseignements libres du CRC, précédés d'un document du CRC retraçant un historique, qui n'est naturellement pas la version de l'AMORC nouveau!     

 

Voici donc des liens directs permettant de charger les différents documents du CRC dont la représentation du logo figure en tête d'article:

 

- Historique CRC

- Equivalence degrés néophytes (Cercle 1)

- Equivalence degrés du Temple 1-2-3 (Cercle 2) 

- Equivalence degrés du Temple 4-5 et début 6 

- Equivalence degré du Temple fin du 6 

- Equivalence degré du Temple 7 

- Equivalence degré du Temple 8 et début 9 (Cercle 3)

- Equivalence degré du Temple fin du 9 et début Confessio

- Fin de la Confessio

- Equivalence degré du Temple début du 10 (Cercle 4)

- Equivalence degré du Temple fin du 10

- Equivalence degré du Temple début du 11 (introduit le 1/1/2014)

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Rose+Croix
commenter cet article

commentaires

José BASILE 31/10/2016 14:12

Je voudrais suivre les enseignements gratuits

lebistrotdelarosecroix.com 31/10/2016 14:33

Bonjour Jean, Ce la ne dépend que de vous: vous avez vu, tous les messages du Bistrot sont gratuits et il n'y a généralement qu'à cliquer sur les liens pour consulter et parfois pour télécharger les documents. Et il est facile de trouver ci et là des forums qui permettent de partager des commentaires et par suite de trouver des affinités avec certains Rosicruciens et d'échanger avec eux. Bonne route!

fm 28/10/2012 21:57


Merci Puritus! Au moins nous sommes deux sur cette audacieuse plateforme!

Puritus 28/10/2012 13:20


C'est tout à fait comme cela que je ressens les choses. Vous avez du talent pour utiliser le bon langage !

fm 28/10/2012 08:05


@ Salam, Puritus, toutes, tous,


 


Et tout l'Art consiste à faire la jonction entre révélation et tradition.


La référence aux "mémoires akashiques" est une manière particulières d'exprimer ce qui est nommé généralement dans le rosicrucianisme lewissien un état particulier de "conscience cosmique".


La technique est amorcée depuis le tout début des "mandami préliminaires": ce n'est jamais que de l'intuition, il convient d'apprendre à se décontracter, à faire le vide mental, à se décharger
des émotions et des charges psychiques parasites, à se positiver et à être bien imprégné du sujet sur lequel il est recherché des compléments d'information.


Mais avant d'y accéder il faut encore faire un gros travail de purification sur soi même et sur les sujets traditionnels à l'étude...


Si je prends l'exemple du proverbe zen évoqué par Puritus, le mystique devra avoir appris à cesser de considérer le zen comme une corps doctrinal parfait et définitif. Il ressentira par exemple
la frustration caractéristique que véhicule le zen, et sera capable de passer au delà  s'il souhaite canaliser davantage la Tradition (avec un "T").


Evidemment ce qui est mentionné pour le zen va se retrouver dans toutes les traditions qui ne sont que de la Lumière qui a dégénéré.


Il convient d'ajouter que cette pêche de l'Enseignement, pour corriger et compléter ce que l'on a déjà, ne se fait pas d'un coup: le chercheur doit apprendre à ses dépens à déjouer les pièges des
égrégores et des entités astrales. 


Bref c'est du boulot, mais quand on aime, on ne compte pas! lol


Bien fraternellement

Puritus 28/10/2012 02:53


@ Salam


Pardonnez moi, si vous le voulez bien, d'entrer en matière sur vos propos. A mon sens, une révélation doit être, par nécessité, TOUJOURS discutable, sinon que serions nous sinon des ânes
? La philosophie zen ne dit-elle pas que si l'on rencontre le bouddha sur son chemin il faut lui donner des coups de bâton ?


 


Il est, d'autre part, quasi certain que HSL fut un homme inspiré par et pour les idéaux R+C et que toute sa démarche visait à la servir le mieux qu'il pouvait. Sa recherche quasi "forcenée"
d'obtenir une reconnaissance à cette démarche, afin de l'officialiser et de la rendre "traditionnelle", ne passe pas inaperçu dans ses récits ! Il réalisa ce souhait profond et, entre autre, la
FUDOSI en fut l'un des plus forts soutiens. On pourrait donc dire qu'il y a dans la R+C de Lewis, à la fois une part de "révélatiion" et... un lien avec la tradition (certains y mettront un
grand "T"). 

salam 28/10/2012 02:53


@fm


En lisant que l'enseignement de HSL est le produit des akashas, faut il comprendre qu'il est, par nature,révélé? Si c'est le cas, nous quittons alors la tradition, n'est-ce-pas? Si c'est le cas,
pourquoi alors créer des forums de Degrés...la révélation serait elle discutable?

Puritus 27/10/2012 17:19


A mon sens, non. les honneurs se méritent (et c'est fort bon pour l'égo), la vérité est, tout simplement. Quant à savoir pourquoi la "confessio" avait totaleemtn disparu des monographies à
un certain moment, je suppose que la petite souris akashique donne la réponse ? Bien pratique cette petite bête tout de même !

fm 27/10/2012 16:54


Mine de rien, la marmotte donne la réponse à la question de savoir pourquoi la "confessio" avait totalement disparu des monographies vers la fin des années 60 où au tout début des années 70:
toute vérité se mérite! 


Celle-ci devait donc totalement disparaitre! Même en parler devait être impossible. lol


Si les rosicruciens veulent se payer un rosicucianisme qui les fasse évoluer mais sans modifier leur façon de voir les choses, vendons le leur: le client est roi!


 

Puritus 27/10/2012 15:58


Pourquoi en douter ? Certainement du fait d'une intelligence utilisable tout autant qu'utilisée. Sa résurgence rosicrucienne serait issue de connexions akashiques... Ben voyons donc ! Et la
marmotte elle emballe le chocolat dans le papier d'aluminum ? (Comme dirait nos amis suisses). Je trouve bien triste qu'un cheminement spirituel et d'éveil s'embourbe ainsi dans de
telles nébulosités. L'histoire de l'héritage initiatique toulousain était déjà assez difficle à avaler, mais alors le coup de l'akashique ! 

fm 27/10/2012 15:05


N'est-ce pas à chacun de se donner les moyens de vérifier les sources psychiquement?


C'est souvent une erreur de considérer Spencer Lewis comme l'héritier d'une tradition paperassière du 19e siècle: sa résurgence rosicrucienne est issue de connexions akashiques comme il
l'explique lui même dans sa "confessio". Pourquoi en douter?


Je crois qu'il convient de remettre les choses en place:


Sa connexion était fabuleuse et ses successeurs ne lui arrivent pas à la cheville.


La connexion de Blavatsky dont on parle beaucoup était parfois très douteuse et Spencer Lewis a du reprendre le travail.


 


Il faut savoir que l'Imperator Gary Stewart est toujours héritier et détenteur légitime des documents originaux produits par Spencer Lewis? Que représentent alors les autorités actuelles de
l'Amorc qui se condamnent seules à se chercher une crédibilité en contournant Spencer Lewis?


Depuis les lectures de 1918, les monographies furent d'abord déformées par Ralph Lewis lui-même et naturellement par ses successeurs, traducteurs où récupérateurs.


Les plus grandes modifications eurent lieu dans les année 70 ou les deux parties des monographies disparurent...(cf l'article d'hier sur la Tradition, les monographies et les hieroglyphes).
 


Les monographies actuelles totalement réécrites ne racontent qu'une vision du rosicrucianisme qui n'est plus un enseignement et qui ne dépasse pas l'élimination de l'ego du 2eme degré néophyte!


Le sport rosicrucien consiste toujours à retrouver des sources authentiques valides et utilisables et à les utiliser!


Mais il convient de prendre le temps d'étudier les éléments que partage le bistrot. Se pencher sur la "confessio" (diffusée par le Séti CRC), la "mono 1T1" traduite en français pour la première
fois, comme le "mystérieux coffret brun", et même le "Voyage vers l'Est"...


Bien fraternellement

Puritus 27/10/2012 14:04


Attention ! Je ne nie pas du tout qu'il y ait du symbolisme horien chez HSL. Ce que je dis, c'est que certains font remonter les sources du rosicrucianisme à l'Égypte antique, ce qui est fort
différent et, à mon sens, complètement aberrant !  D'ailleurs, si je ne me trompe, même les "autorités" actuelles de l'AMORC ont pris un sérieux virage avec cette assertion propre au
XIXe siècle. Il ne faut pas oublier qu'au XIXe siècle, bien des courants ésotéristes (et certains assez farfelus il faut le reconnaître...) "créèrent" de toute pièce leur origine de l'Égypte
antique. Il suffit de se pencher sur cette période pour en trouver de nombreux témoignages. Ce fut même le cas de HPB durant une période. Il faut d'ailleurs faire le lien entre HPB et sa création
rocambolesque des "Mahatmas" Morya et KHM, repris comme hiérophantes de la R+C, membres de la grande fraternité blanche, par HSL... René Guénon, en son temps, démystifia fort intelligemment
cela dans son ouvrage relatif au théosophisme.

fm 27/10/2012 14:00


@Puritus


Je pense que JNW (le président du CRC) à qui i arrive parfois de venir boire au bistrot publiera bientôt son 5e cercle. 

fm 27/10/2012 13:33


Dans l'héritage du rituel rosicrucien de Spencer Lewis, le symbolisme horien est évident si on se donne la peine de faire la jonction entre les officiers et les divinités égyptiennes. Alors
comment la filliation avec Héliopolis s'est-elle produite, je pense que c'est à chacun de le découvrir.


Au sujet de ces "enseignements", c'est logique qu'il n'y ait pas d'enseignement puisque la résurgence rosicrucienne s'adresse déjà à des chercheurs engagés: les "sçavants et les sages". Elle est
alors d'inspiration chrétienne affirme textuellement la Fama. La résurgence américaine du 20eme siècle s'adresse à un autre public (cf le mystérieux coffret brun) pour lequel "l'enseignement"
était incontournable.


Bien fraternellement 

Puritus 27/10/2012 12:57


Une dernière question au sujet de ces enseignements du Cénacle, en téléchargement. Pourqoi s'arrêtent-ils au 10e degré ? La suite (11e et 12e) ne sont pas encore préparés en pdf ou ne seront-ils
jamais disponibles ? Et si non, pour quelle raison ?

Puritus 27/10/2012 12:43


@ Geb  Bien sur qu'il y a des francs-maçons dans le bistrot, tout autant qu'il doit y avoir des martinistes ou d'autres chercheurs ayant empruntés d'autres voies... J'ai moi-même ces
trois "casquettes".  Faudrait-il s'en cacher ?

Puritus 27/10/2012 12:38


D'ailleurs, historiquement il n'y eut jamais d'enseignement ! Les premiers écrits que l'on qualifie de rosicruciens sont ',expression d'une volonté de transformation de la pensée populaire d'une
région donnée et il n'y a rien d'ésotérique ni de mystique là-dessous ! Et dire que certains font remonter tout cela à l'Égypte antique...


 


Je suis de l'avis de fm; au REAA, le 18e degré n'est en effet pas un enseignement en tant que tel, même s'il a sa symbolique bien précise qui, elle, révèle et évoque bien des choses.

fm 27/10/2012 01:02


@Geb, 


Pour préciser un point de détail, il suffirait par exemple de consulter le rituel maçonnique d'initiation du 18eme degré du rite écossais pour constater qu'il est commémoratif du rosicrucianisme
chrétien de la fin du 17e siècle mais, avec raison, ce rituel ne prétend aucunement être un enseignement.


Bien fraternellement

fm 27/10/2012 00:43


Oui, il est toujours possible de faire de grandes choses sans disposer de moyens financiers.


Spencer Lewis y était parvenu au début. Ce qu'a permis le CRC est très appréciable et... ce que fait le Bistrot aussi finalement! 


Mais le problème de la transmission des initiations demeure à solutioner.


A mes yeux un autre danger réside dans le passage d'un extrême à l'autre et s'appuyer sur la vague d'assistanat que nous connaissons tout au moins en France reste une anomalie. En effet l'argent
permet une transmutation et ceci échappe totalement à certains. Bien sur le cosmique ne se fait pas payer mais ce que l'on reçoit crèe ce qu'on pourrait appeler un déséquilibre dont il faut être
conscient et auquel il conviendrait de remédier.


Bien fraternellement

Geb 27/10/2012 00:39


Bonjour Puritus,


Merci de ta réponse et vous êtes toutes pardonné. Je parlais des lecteurs et des intervenants, Il n’y a pas que l’Amorc qui
enseigne la Rose-Croix, et je suis sur qu’il y a des Francs-Maçons dans nos discutions et dans nos lecteurs. Une intuition seulement   


Très fraternellement

Puritus 27/10/2012 00:19


Bonjour Geb et merci pour votre accueil. Et tout d'abord, pardon pour ces deux messages précédents  dont un fait doublon... Une disparition momentanée de cette page sur mon ordinateur
m'avait laissé penser que mon premier message n'avait pas été pris en compte.


 


Je ne suis plus membre de l'Amorc, en effet. Y ayant adhéré en 1974, j'eus le temps d'aller jusqu'au bout des "études" proposées, d'assister à quelques conventions mondiales, dont celles de Paris
en août 1977 et de Londres en 1981. Avec le temps, je fus attiré vers d'autres voies initiatiques et il me fut impossible de continuer à payer x cotisations... Je conserve néanmoins toute mon
affection à ces années passées dans l'AMORC, et à certains personnages rencontrés à cette occasion.


 


Par contre, je ne comprends pas trop votre pensée au sujet d'autres rosicriciens d'après les commentaires des Franc-maçons ? A ma connaissance, il n'y a pas de rosicruciens en maçconnerie,
stricto senso.


 


Au plaisir !


 


 

Geb 26/10/2012 23:33


Bomjour à tous,


Bonjour et bienvenu @ Puritus,


Si je vous comprends bien vous n’êtes plus membre de l’amorc? Ici au bistrot les rosicruciens viennent de partout et même je
crois que certain proviennent d’après les commentaires des Francs-Maçons… Mais vous êtes la bienvenue, Le bistrot est gratuit, même les verres que l’on prend virtuellement ne coute rien. Il faut
laisser tomber les principes des regroupements et s’ouvrir à la réalité de la Rose-croix universelle.  


Très fraternellement

Puritus 26/10/2012 22:55


Quand on pense à ce que coûtait dans le derrnier quart du XXe siècle les enseignements de l'A.M.O.R.C., du tout début jusqu'au 12e degré,sans oublier les frais supplémenaires d'initiation et
d'organisme,  on se dit que le CRC a sans doute moins besoin de fonds...

Puritus 26/10/2012 22:46


Il est un fait que quand on pense à se que pouvait coûter dans le troisième quart du XXe siècle, les enseignements de l'A.M.O.R.C., du néophyte au 12e degré, sans compter les frais des diverses
initiation en Loge ou d'appartenance à des organismes, cela fait une sacrée différence avec la méthodologie du CRC ! Mais il fallait bien payer et entretenir les diverses propriétés à travers le
globe... entre autre !

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Comment les Egyptiens représentaient un Égrégore
    Commençons pour changer par comprendre le déterminatif qui exprime à droite un groupe d'hommes et de femmes. C'est notre foule... Le hiéroglyphe de gauche est un trilitère, c'est à dire un ensemble de 3 lettres "D", "M" et "Dj". La foule se prononce donc...
  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg