16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 10:37

Pour nous qui fonctionnons avec un cycle de 4 saisons, il est difficile d'imaginer l'année autrement...

 

Pourtant à certains endroits sur terre le basculement entre les périodes froides et chaudes est plus violent et il n'y a que 2 saisons.

 

En Egypte, il y avait 3 saisons comportant chacune 4 mois de 30 jours et la crue du Nil (pour nous, vers le 19 juillet) déterminait le début de l'année.

 

C'était la saison de l'inondation nommée Akhet.

 saison-akhet-gly-bistrot-copie-1.jpg

 

Nous lisons "A" (le vautour percnoptère), "AKH" (le bac à fleurs), "KH" (le disque sombre, placenta), "T" (la miche de pain) et le déterminatif est le disque solaire montrant que la saison "AKHET" est en relation avec le soleil.    

 

Les Buveurs et les Buveuses reconnaissent la racine "Akh" que l'on retrouve dans l'ibis à collerette symbole du dieu Toth, que l'on trouve aussi dans la Magie Akhou, dans Akhenaton, dans Akhetaton etc.

 

Et comme par hasard, le premier mois de Akhet est dédié au Dieu Toth (en égyptien Djeouty car Toth est un nom grec qui a, semble t-il, donné Zeus, si on prononce Thoth à l'anglaise...).

 

La deuxième saison est Peret la saison froide qui exprime l'émergence des terres et la germination.

 

saison-peret-gly-bistrot.jpg 

Nous lisons "PR" (la maison), "R" (la bouche), "T" (la miche de pain), ce qui se lit "PERET" et suit le déterminatif solaire.

 

Enfin la dernière saison est Shemou, la période des chaleurs et des récoltes.


saison-shemou-gly-bistrot.jpg 

Nous lisons "SH" (comme dans le mot égyptien shtia qui exprime un terrain qui peut être au sec ou inondé), puis les 3 ondulations du "N" qui au pluriel devraient se lire "NOU" mais les égyptologues considèrent qu'il convient de lire "MOU" (c'est une ambigüité... ).

 

Nous lisons donc "Shemou"...

 

Il y avait ensuite 5 jours épagomènes (ἐπαγόμενα ἡμέρα - épagomena emera = jours supplémentaires) pour compléter l'année de 365 jours que l'on nomme "année vague" car elle ne tient pas compte du 1/4 de jour (envion) que nous complétons avec les années bissextiles.

 

jours-epagomenes-gly-bistrot.jpg 

Nous lisons "HER" (la face, l'apparence), "R" (la bouche), "OU" (le poussin de caille marque du pluriel). Suit "RENEP" (une branche avec des encoches pour compter les jours) puis "T" (indicateur du féminin) et enfin le déterminatif solaire.

 

"RENEP" exprimant l'année, "Herou Renep" exprime "les apparents de l'année".

 

Les habitués se souviennent que Shou ne voulait pas que Nout (le cosmique), l'épouse de Geb (la terre), vienne accoucher sur terre durant les 12 mois de l'année et c'est Toth qui a trouvé l'astuce pour que la naissance des enfants divins se produise durant les 5 jours supplémentaires.

 

Les 5 divinités qui sont nées durant les jours épagomènes sont dans l'ordre Osiris, Horus l'ancien, Seth (dont le jour est réputé maléfique), Isis et Nephtys.

 

C'est intéressant de penser que les autres 360 jours sont répartis entre les "72 ouatou" les fameux "noms de dieu" qui devinrent plus tard des "anges"...

 

Mais une analogie pourrait intéresser au premier chef les rosicruciens s'ils considèrent qu'une résurgence de la Rose+Croix est comparable à une inondation!

Partager cet article

Repost0

commentaires

scribérick 16/09/2013 16:00


nous sommes donc le 30ème jour du mois de Paophis de la saison Akhet c'est à dire le 16 septembre. 

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier