/ / /

Que je parle les langages des hommes et des Guides, si je n'ai pas l'Agapè, je ne suis qu'un tambour retentissant, une cymbale bruyante. 

Que j'aie l'Inspiration prophétique, que je sache tous les Mystères et que j'accède à toute la Connaissance, que j'adhère à l'Intention jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas l'Agapè, je ne suis rien. 

Que je distribue tous mes biens, que je livre mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas l'Agapè, cela ne me profite en rien. 

L'Agapè patiente, l'Agapè est accueillant, il n'est pas possessif, pas vantard, pas gonflé, pas malfaisant. Il ne recherche pas son profit, il ne s'irrite pas, il ne pense pas à mal. 

Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit dans la Vérité 

L'Agapè ne déchoit jamais. Les inspirations, elles disparaîtront, La connaissance, elle disparaitra. 

Oui, nous accédons partiellement à la Connaissance, et partiellement nous sommes Inspirés. 

Mais quand ce qui est parfait viendra, ce qui est partiel disparaitra. 

Quand j'étais enfant, je parlais en enfant, je pensais en enfant, je jugeait en enfant. 

Mais devenu homme j'ai aboli ce qui était de l'enfant. 

Oui, maintenant nous voyons dans un miroir, en énigme, mais nous nous verrons face à face. 

Maintenant je connais partiellement mais je connaitrais comme je suis connu. 

Maintenant demeurent l'adhérence à l'Intention, l'engagement dans l'accomplissement et l'Agapè. 

Mais des trois, le meilleur c'est l'Agapè.

 

C'est un texte que tout le monde connait, à partir du chapitre 13 de la "Première Epitre de Paul aux Corinthiens. Il est réalisé ici avec le souci de revenir à la source. Disposant de la version Chouraki, certains des mots grecs du texte ont été approfondis et pour certains il a fallu revenir aux mots hébreux afin de retrouver certaines notions qui avaient déjà été déformées dans le texte grec.  

C'est un travail de méditation "akhashique" car il est nécessaire d'adhérer, au texte pour ne pas le déformer, et naturellement à sa source. La notion de "miroir", par exemple, était perdue dans les traductions courantes, mais on la retrouve dans certaines traditions orientales. 

La notion d'Agapè est très subtile et très élevée. Elle fait passer d'une part la conscience de l'instant présent: la vie, d'autre part la communion égyptienne entre le spirituel (symbolisé par le vin chez les chrétiens) et le matériel (le pain chez les chrétiens), et enfin l'amour ésotérique de cœur à cœur qui est la "compassion". 

C'est donc normal qu'un ou plusieurs des sens de l'Agapè disparaissent dans les traductions, indépendamment de toute idée de récupération. 

Mais tout cela semble très technique par rapport à la simple beauté du texte qui suscite une élévation extraordinaire. On appréciera simplement le mystère autour de ce terme d'agapè qui est préféré à "amour", ou à "caritas" dans ce texte qui est une magnifique inspiration qu'il est difficile d'attribuer à Paul... 

Pour comparer avec d'autres versions.

Partager cette page
Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Paul sur Le Plan Rosicrucien de 1614 Ce n'est guère évident de faire exister, perdurer une société initiatique

Pélican sur Autour d'un Serpent Effronté 666 et initiations...

Benjamin sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres suivre les publications ne met-il pas sur un plan qui s'apparente à un égregore?  (...) pousser plus loin et organiser des monographies? (...)

Mélusine sur De Jour comme de Nuit L'écureuil de σκὶα, « ombre, » et d'οὐρά, « queue »....

José sur Livre d'Or J'aimerais cheminer à nouveau sur la voie rosicrucienne... 

Prudencius sur Lewis décrit la Rose+Croix en Europe au début du 20e Siècle une charte pour travailler ? est ce maçon ?

Roland sur Marie Louise, l'Ordre Intérieur et le Secret Ces infos me rendent triste!

Jérémie sur On m'appelle le Chevalier Blanc! 8 ans que cet article devait me parvenir... grâce à KHM...

Thierry sur L'Adieu à la Loge de Boston je trouve ce témoignage très élevé, toute la journée j'ai senti beaucoup de lumière... 

Phil sur L'Adieu à la Loge de Boston d’où vient ce témoignage ? Quel autre chemin aurait été suivi ?

Michel sur Koutoumi et le Grand Projet des Maîtres c'est une manière de diffuser certaines vérités.

Phil sur A la Recherche du Hiérophante - 2 Une enquête passionnante qui nous ramène au début du cycle d'activité.

Frater N. sur L'Adieu à la Loge de Boston VITRIOL. Je pense que c'est le mot...

Philippe sur L'Adieu à la Loge de Boston ce récit remettrait bien des choses en cause.

Thierry sur Le Maître Clemens devait-il succéder à Spencer Lewis ? il est toujours facile de faire parler un mort.

Christian sur L'Adieu à la Loge de Boston un instrument de musique invisible,pince les cordes de mon Âme...

Prudencius sur Le Maître Clemens devait-il succéder à Spencer Lewis? Vraiment très surprenant vivement la suite de cette drôle d'histoire

Jean Pierre sur Ne néglige pas ton Furnace... La fin du mot "NACE" donne une connotation...

Thierry sur Amatu: Le Message de l'Inde - Krishna à Mathura -5 Vraiment ces articles d'Amatu, j'adore !

Marc sur Kalki descend de la Montagne à Cheval.. Bien d'avoir mis Hugues à contribution....!

Romain sur Les 7 Personnalités de Lewis... Les sept personnalités du Très Haut, où de l'égo ? 

Laurent sur La Vie, la Lumière et l'Amour... Je suis à la recherche d'éléments sur l'Ankh

Barthélémy sur Qui incarne Nephtys? Quelle est l'étymologie de "Nephthys" ?

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier