/ / /

Meri-Neith:

meri-neith-gly-bistrot.jpg

La première lettre est une chouette, c'est la lettre "M" (alphabet).

 

Elle se combine avec le "R" pour former "MR" qui est le hieroglyphe de la houe (déjà abordé). C'est un instrument agricole qui sert à écarter la terre comme des lèvres pour semer. 

 

Avec la "houe", c'est une véritable relation sexuelle que le paysan entretient avec la terre.

 

Après l'inondation la terre humide s'ouvrait facilement et la houe servait même à rabattre la terre après avoir semé. Tous les soirs le paysan entretenait sa houe dont les branches étaient ficelées entre elles et permettaient parfois des réglages. Le paysan portait d'ailleurs toujours de la ficelle sur lui.

 

La houe peut servir à mesurer. C'est aussi l'ancêtre du compas!

 

En ancienne Egypte tout le monde était familiarisé avec ce symbole qui pouvait éventuellement signifier "je t'aime"... Comme ne manquent pas de l'exprimer sur la porte de la maison les prétendants de la jeune Meri-Neith.

 

Nous lisons donc "Meri", avec la fleur de roseau, que nous connaissons déjà, qui est la lettre "I".

 

Nous connaissons ensuite le "N", mais pas encore la miche de pain "T" (alphabet).

 

Nous lisons donc "NeT", c'est le nom de la déesse Neith.

 

Les deux déterminatifs qui suivent caractérise la déesse (nous y reviendrons).

 

Suit ensuite le déterminatif d'une personne fémininine (femme, fille ou divinité).

 

"Meri-Neith" signifie donc "aimée de Neith".

 

Nefertiti:

 

nefertiti-gly-bistrot.jpg

Voici "Nefertiti" (la reine).

 

Nous lisons "N", la vipère "F" (vocabulaire), et "R", cela fait "NEFER".

 

Nefer exprime la beauté, la pureté, la blancheur,la bienveillance, ce qui est parfait, ce qui vient du cœur. C'est aussi le nombre zéro, dans le sens de la pureté absolue, du vide absolu.

 

Le symbole combine une représentation du cœur et de la trachée artère, avec celle d'un instrument de musique.

 

Nous lisons ensuite "T" et "Y" (ou "I-I") que l'on traduit par "est venue" ou "qui vient'.

 

La reine Nefertiti s'écrivait donc Neferti-i et signifiait "la belle est venue" ou "la belle qui vient".

 

Notons que son père a bien prononcé "Titi" et pas "ti-i". "Titi" signifie "piétiner", "se promener partout" c'est le cas de la jeune fille qui se promène partout pour offrir ses gateaux au miel.

 

Nefertiti s'écrirait ainsi, dans le sens de la belle qui se promène partout, mais ce n'est plus le nom de la reine!

 neferTiTi-la-belle-qui-se-promene-partout-gly-bistrot.jpg

 

Di-Ankh:

di-ankh-gly-bistrot.jpg 

Di est donc le pain conique fourré au miel que l'on s'offre les jours de fête. Par extension c'est l'idée de donner.

 

Et la croix ansée exprime la vie à la fois comme la force de l'instant présent, la force vitale et son éternité: la vie éternelle.

 

La formule "Di-Ankh" exprime donc "reçois la vie" nous reconnaissons l'origine de la communion des chrétiens.

 

Comme on ne peut que répondre avec gratitude "Di-Ankh", cela prend aussi le sens de "merci", et certains ne manquent pas de reconnaitre la source du "danke" (merci) des allemands ou du "thanks" des anglais.

 

serpent neith 2

rouleau papyrus bistrot

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg